AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [oneshot] Any band

Aller en bas 
AuteurMessage
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: [oneshot] Any band   Jeu 7 Fév 2008 - 0:25

Coucou les people, it's me!

Bon, ça doit faire je ne sais pas combien de temps que je me demande si je vais poster ce OS ou pas et finalement je me lance! S'il vous plaît, lisez bien les avertissements ci-dessous, je ne veux pas que vous vous plaigniez après, vous allez être avertis. Sinon voilà, n'oubliez pas les commentaires si vous avez aimé, ça fait toujours plaisir ~~ (surtout aux coms!whore like me!)

Anyband!verse (donc si vous avez vu la vidéo... ça aide à comprendre), self-insert, hétéro, R (lemons), Dreamers, J’z, Channa et autres hints, lyrics de Give me a reason et Runaway de The Corrs





Well now my body's weak - so just give me a reason
And my make-up's off - so just give me a reason
And my defense's down - so just give me a reason
Give me a reason
Give me a reason



I would run away, yeah..., yeah
I would run away
I would run away with you

Cause I am falling in love with you
No never I'm never gonna stop
Falling in love with you





No talk

No play

No love

« La rébellion est à nos portes, ils ne doivent surtout pas réussir. Les ordres sont clairs, personne ne parle, ne joue ou n’aime. »


Cette phrase ne la quittait jamais. Jamais. Elle venait se superposer à l’autre, comme un mantra dont elle ne pourrait jamais se débarrasser. Elle l’entendait, la murmurait, la chantait et se la faisait répéter à longueur de journées si bien que, au bout d’un moment, elle n’essayait même plus d’en saisir le sens, de se souvenir de l’origine ou de savoir pourquoi elle était si importante. Ce n’était qu’une phrase. Un ordre de plus auquel elle devait obéir à tout prix. Sous peine de finir comme eux, ces esclaves privés de vie et obligés à marcher et marcher et marcher encore dans les rues de Rio de Janeiro. Ou comme ces autres, cachés dans les buildings à la périphérie, à vivre comme des misérables en attendant un miracle qui ne viendrait jamais. Ou pire encore. Elle risquait la mort.





« On ne peut plus continuer comme ça, il faut faire quelque chose ! »

« Ca fait des années qu’on répète ça et rien n’a changé ! Les autres meurent ou se font capturer et nous qu’est ce qu’on fait ? On espère. »

« Tu préférerais te plier aux ordres peut-être ? Ou te suicider ? »

« Oh fermes là Changmin. Tu crois que parce tes parents sont morts à cause de ça tu peux te permettre un tel manque de respect ? »


Le jeune homme s’arrêta aux abords de la ville, là où ce visage dénué de toute humanité leur répétait à tous cet ordre stupide. Ils y croyaient pourtant, ils y obéissaient en tout cas. La peur, le désespoir. Comment en étaient-ils arrivés là ? Comment avaient-ils pu perdre toute once de joie dans une ville où, autrefois, la fête faisait rage comme seule maîtresse, seule âme de ces corps emplis de bonheur. Si lui ne l’avait jamais vécu, comment les autres, ceux qu’ils appelaient parfois les anciens –plus pour se moquer qu’autre chose-, pouvaient accepter ce statut et refuser de se battre ? Refuser tout espoir. Comment pouvaient-ils tourner le dos à la seule lueur qui leur restait et préférer se transformer en enveloppe charnelle dénuée de toute âme ? Une guerre ne se préparait pas en un jour. Une révolution ne se mettait pas en place en une semaine.

Changmin détourna le regard de cet affreux spectacle qui lui rappelait bien trop de souffrances et attirait plus encore de mélancolie qu’il n’en ressentait au quotidien. Et, le dos tourné à ce décor, il sentit la colère l’envahir et cette envie de réussir, de se rebeller. Pour ses parents fusillés, pour ses amis qui n’osaient plus sortir de chez eux, pour tous ces gens dont les larmes ne pouvaient même plus couler. Pour lui même. Pour pouvoir sourire à nouveau, parler, jouer et aimer sans que cela ne soit fait à l’abri des regards, dans des lieux en ruines à croiser les doigts pour qu’un garde ne les découvre pas.

La poussière venant couvrir ses bottes noires d’une désagréable couleur ocre, Changmin traversa les ruelles désertes, abandonnées depuis longtemps puisque soi disant complètement fouillées. Il atteignit un coin reculé, à plusieurs minutes de la ville. Un endroit tout aussi sombre et dépourvu de vie et qui, pourtant, laissait un air de liberté voyager entre ses hauts bâtiments sales. Il pénétra dans l’un d’eux, monta rapidement les escaliers et se retrouva dans un appartement délabré.

Julie et Anna étaient assises sur le divan tandis que les deux autres, Junsu et Yoochun, l’attendaient, debout près de la porte. Aux aguets, comme toujours. Ils le laissèrent passer, libérant la respiration qu’ils avaient retenue à l’idée de voir un des gardes arriver. Changmin se laissa tomber sur le canapé et posa sa tête sur l’épaule d’Anna qui passa instantanément ses doigts dans ses cheveux.

« Où est Yunho ? »

Le regard de Junsu se perdit dans le vague alors que Yoochun répondait, « Il est avec Bora, » il se racla la gorge, « ils avaient des… choses à régler. »

Changmin acquiesça.

« C’était comment la réunion avec les anciens ? » Demanda Junsu, changeant subitement de sujet. Mais peu importait, tous se posaient la question, il ne faisait qu’avancer le moment de la réponse.

« Comme d’habitude, je ne suis qu’un gosse qui leur manque de respect et qui ne pense qu’à moi. Je crois qu’il va falloir qu’on se débrouille sans eux. » Répondit le cadet en jouant songeusement avec un plis de la jupe d’Anna.

Sa réponse les plongea dans un long et désagréable silence. Des années de souffrance, des mois de préparation, de longues heures à puiser un courage que certains croyaient éteint, tout cela pour perdre le peu de soutien qu’ils avaient réussi à obtenir. Ceux qui auraient pu leur apporter appui et conseils les abandonnaient peu à peu tandis que ceux qui avaient promis d’aller jusqu’au bout se faisaient petit à petit capturer et fusiller. Sans aucun remord, sans aucune pitié. Il ne restait plus qu’une poignée de ces pauvres qui vivaient comme ils le pouvaient, se raccrochant à ce projet qu’ils construisaient ensemble. Celui de la liberté et d’un monde un peu meilleur. Avec la perte de leur seule aide potentielle, ils n’avaient plus la prétention de vouloir faire de la ville un havre de paix.

La porte s’ouvrit, les faisant tous sursauter, et Yunho fit son entrée, ses long cheveux plus en bataille encore qu’à l’accoutumée.

« Junsu, Bora t’attend avec Tablo. »

Rapidement, le concerné sortit de l’appartement. Yunho se laissa glisser contre le mur, posant ensuite son coude sur son genou et plus aucun bruit ne se fit entendre pendant quinze longues minutes. Jusqu’à ce que Yoochun regarde sa montre et se mette à tousser.

« C’est l’heure. » Annonça t-il.

Tous se levèrent et échangèrent des poignées de mains. Comme s’ils se voyaient pour la dernière fois. Comme s’ils se disaient adieu. C’était le risque, le nuage qui planait sans cesse au dessus de leur tête, obscur et menaçant. Ils se quittaient les larmes aux yeux, la peur au ventre et se retrouvaient quelques heures ou jours plus tard, heureux de savoir que le pire n’était pas encore arrivé, que la douleur de certains ne se reproduisaient pas, là, sous leurs yeux.

« On se retrouve dans deux jours. » Rappela Yunho avant que chacun ne parte de son côté. Pour vivre sa vie, oublier la rébellion qui allait bientôt venir et les larmes qui risquaient de couler à cause de cela. Si jamais tout se passait mal.





Ses mains sillonnèrent son dos, ses doigts glissant sur sa peau chaude et recouverte de sueur. Ses lèvres vinrent caresser son cou, doucement, son souffle s’y déposant, lui rappelant la brise dont on lui parlait toujours et qu’elle rêvait de connaître. Elle gémit à nouveau, plus fort, ses jambes venant s’enrouler sur ses hanches pour attirer son corps plus près du sien, toujours plus près. Elle avait besoin de le sentir contre elle sans arrêt. Leurs bouches se rencontrèrent pour un baiser enflammé, leurs souffles se perdant contre celui de l’autre, leurs langues se mêlant suavement. D’un simple baiser, ils firent taire leurs gémissements et plaintes alors qu’au dehors le risque d’être découverts se faisait toujours plus important.

Yoochun passa sa main sur sa cuisse et Sunny frissonna sous la caresse, le métal froid de la gourmette du jeune homme parcourut brièvement sa peau avant que sa main ne remonte le long de son corps pour se poser sur sa joue et redescendre à nouveau, l’effleurant comme pour attiser la passion qui l’avait déjà envahie. Elle étouffa un cri de justesse alors qu’il s’enfonçait en elle avec plus d’ardeur, lui faisant perdre la tête.

Sunny ferma les yeux, sa main accrochant une des barres du montant du lit, cherchant une bouée pour ne pas perdre pied et couler complètement dans cette marée de sensations toutes plus grisantes et agréables les unes que les autres. Elle entendit vaguement la phrase au dehors, no talk, no play, no love mais l’oublia rapidement quand Yoochun l’embrassa une nouvelle fois, ses lèvres chaudes et humides contre les siennes qui glissèrent ensuite sur sa joue et remontèrent pour mordiller le lobe de son oreille. Ses mains effleurèrent une nouvelle fois son corps, ses doigts en traçant les contours qu’il connaissait par cœur depuis longtemps déjà.

Ce fut à lui qu’elle s’accrocha presque désespérément lorsque l’orgasme les frappa. Un court instant de pure liberté, loin de cette ville et de ces ordres. Puis ils échangèrent de nombreux baisers, serrés l’un contre l’autre dans le grand lit, les draps défaits éparpillés tout autour d’eux.

« Ils savent qu’il va y avoir une rébellion. » Murmura Sunny quelques instants plus tard, sa tête nichée contre l’épaule de Yoochun.

« Ils ne savent pas pour nous, n’est ce pas ? » Questionna le jeune homme.

« Non, » répondit-elle, elle prit une profonde inspiration et continua, « tu sais, quand vous passerez à l’action, je ferai peut-être partie de ceux qui devront vous capturer. Je ne sais pas si j’en aurais la force. » Avoua t-elle.

Il ne répondit pas et elle se resserra contre lui, posant sa main sur son cœur comme pour en vérifier les battements. Lents et réguliers. Elle se concentra là dessus pour oublier la voix monotone au dehors qui ne se lassait jamais de leur chanter le même refrain. Sunny songea à la situation, à tout cela. Avant de rencontrer Yoochun, elle était comme tous les autres gardes au dehors. Elle avait un cœur comme tout être humain mais c’était à la voix qu’elle obéissait, pas à ses sentiments ou à ses envies. Même si elle le voulait, elle ne pensait pas qu’elle le pourrait un jour. Et pourtant, à présent que les choses étaient inversées, elle se sentait faible. Parce qu’elle n’avait plus sa carapace et, surtout, parce qu’elle ne savait pas pour quelle raison elle l’avait perdue.





« Junsu, tu m’écoutes ? »

Bora claqua des doigts devant ses yeux pour le sortir des pensées qui le hantaient depuis quelques temps. Il cilla plusieurs fois et reporta son attention sur elle.

« Oui ? »

Elle lui montra le papier qu’elle venait juste de dérouler. Blanc avec un seul et simple symbole au milieu. Simple peut-être, mais parfaitement clair et idéal pour ce qu’ils avaient à en faire.

« Les anciens ne nous aideront pas, ça ne fait qu’avancer le processus. » Expliqua t-elle en déroulant une autre affiche, « Ca faisait des mois que je me tuais à vous dire qu’ils ne faisaient que nous ralentir, » pesta t-elle, s’occupant de la troisième, « maintenant on peut passer à l’action. Enfin. »

« Je te rappelle qu’il faut attendre que les autres soient prêts. »

Bora releva la tête vers lui, ses cheveux venant cacher ses yeux un court instant mais elle les ramena derrière son oreille, ses tresses tombant gracieusement sur ses épaules.

« Tablo n’attend que notre signal. Et nous sommes tous prêts pour cette révolution depuis notre naissance. »

-ce n'est pas fini, la suite en dessous-
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Jeu 7 Fév 2008 - 0:27

Julie s’arrêta à l’ombre d’un building, observant attentivement tous ces gens qui passaient devant elle sans même la voir. Ils marchaient, forcés par les gardes postés par-ci par-là et cette voix toujours présente. Habillés de cette combinaison informe, banale et uniquement marquée d’un numéro pour tous les différencier, ils avançaient tous au même rythme comme des marionnettes. Ou des robots. Ils n’avaient plus d’âme, plus de libre arbitre. Plus rien. Juste un corps devenu inutile, des espoirs évaporés et un esprit trop embrumé pour pouvoir songer ne serait-ce que quelques secondes à se libérer de cette emprise. Et si eux n’avaient même plus les sentiments nécessaires pour en souffrir, cela faisait terriblement mal à la jeune femme de les voir ainsi.

Lorsqu’un garde passa près de l’endroit où elle se trouvait, Julie se colla contre le mur, retenant sa respiration. Elle tourna la tête, fixant le panneau à côté d’elle. Un ‘love’ barré d’un trait rouge. Une de ces trois interdictions qui les privaient tous de vie, de bonheur. Les poings serrés, elle se retint d’arracher l’affiche et de la déchirer en mille morceaux. Un tel geste pourrait tout gâcher et elle ne le voulait surtout pas. Parce qu’elle était déterminée à se rebeller.

« Jae ! » Appela t-elle, la voix tremblante, lorsque le jeune homme passa à côté d’elle.

Comme les autres, il était vêtu de cette horrible combinaison et marchait tel l’esclave qu’il était devenu le jour où il avait été capturé alors qu’ils étaient déjà en pleine préparation pour ce jour qu’elle attendait tant. Junsu était avec eux à ce moment-là et lui et Julie avaient réussi à s’échapper. Pas JaeJoong.

Il tourna la tête vers elle lorsqu’elle l’appela pour la deuxième fois et lui fit signe de venir vers elle. De là où ils se trouvaient, elle savait que les gardes ne les verraient pas et que, comme à chaque fois, ils auraient quelques minutes pour se retrouver avant qu’elle ne reparte préparer sa libération. Mais cette fois-ci, il ne vint pas et continua à marcher, en rang avec tous les autres. Elle se déplaça, le suivant autant qu’elle le pouvait sans être repérée et lui fit signe encore et encore sans qu’il ne fasse rien. Julie sentit sa gorge se nouer alors qu’elle priait tous les dieux possibles pour qu’il vienne vers elle et l’embrasse, lui murmurant au creux de l’oreille à quel point elle lui avait manqué.

« Jae, s’il te plaît. » Supplia t-elle mais il continua sa route et disparut. Et Julie sentit les larmes rouler le long de ses joues à l’idée de ce qui était en train de se passer.

Une main sur son épaule la fit sursauter et elle se retourna lentement. Elle soupira de soulagement en reconnaissant Anna et Boa. Cette dernière s’appuya contre le mur, fixant tous ces inconnus qui continuaient leur avancée.

« Il est en train de devenir comme eux. » Dit-elle.

Julie étouffa un sanglot et Anna baissa la tête.

« Je sais, » répondit la première, « à force d’obéir, il en oublie ce que c’était que d’être un rebelle… »

« Et il en oublie ceux qu’il aimait. » Termina Anna dans un murmure.

Elle releva la tête et son regard se posa sur un autre groupe de personnes plus loin dans la rue. Des amis qui l’avaient oubliée depuis longtemps, trop perdus dans un brouillard dont ils étaient incapables de sortir seuls. La jeune femme sentit la tristesse l’envahir au souvenir de ce jour où ils avaient cessé d’espérer pouvoir la retrouver. D’espérer tout court. Ce jour où elle était venue les voir pour leur dire de tenir bon, que bientôt tout rentrerait dans l’ordre et où ils avaient tourné la tête vers elle, montrant du doigt le panneau qui interdisait de parler.

A ce souvenir, elle serra doucement la main de Julie dans la sienne. Parce qu’elles savaient toutes les trois que le soutien était la meilleure des armes contre la tristesse et le désespoir.

« On va le libérer. » Assura Boa.

Julie acquiesça, séchant ses larmes du revers de la main. A présent, elle était plus décidée que jamais à réussir.






Yunho rejoignit Junsu, Bora et Tablo un peu plus tard dans la journée. Il laissa tomber plusieurs objets sur la table dont une batte, des marteaux, des pinceaux et de la colle. La jeune femme, les coudes appuyés sur la surface de bois, se saisit d’un des pinceaux qu’elle observa sous tous les angles avant de hausser les épaules. Junsu, assis sur une caisse, occupé à accorder sa guitare, lâcha son instrument pour s’approcher lui aussi tandis que Tablo restait installé sur le divan, regardant le tout de loin.

« Pour tes affiches. » Précisa Yunho avec un sourire à l’intention de Bora qui acquiesça.

Junsu pris la batte dans les mains, faisant semblant de frapper avec. « Tu crois vraiment qu’il pourra briser une vitre avec ça ? »

Yunho fit une moue. « On n’a pas grand chose de toute façon. »

« Je me débrouillerai. » Intervint Tablo.

Junsu se tourna vers lui, ancrant son regard dans le sien, cherchant une confirmation. S’il avait pris les commandes des opérations, il refusait de prendre le moindre risque. Un échec pour convaincre les anciens de les aider n’était rien de grave. Mais lorsqu’ils commenceraient à aller à l’encontre du règlement dans la ville, la moindre erreur pourrait être fatale. Et il refusait d’avoir de nouveaux morts sur la conscience, surtout lorsqu’il revoyait l’image de son frère couvert de sang et perdant la vie dans ses bras. Il refusait de revivre cela. La révolution devait réussir du premier coup, sinon tout serait perdu. Et il était prêt à sacrifier du temps pour cela.

Mais Tablo hocha la tête. « J’y arriverai. » Assura t-il, sûr de lui.

Changmin fit son entrée, suivi par Yoochun et les trois filles. Boa se laissa tomber sur le divan, s’appuyant contre Tablo, Julie et Yoochun s’approchèrent de la table et Changmin tira Anna dans ses bras avant de s’appuyer contre le mur.

« J’ai trouvé un van ! » Annonça Boa.

« Parfait. Dans trois jours, Tablo ira voler la guitare, Bora tu colleras des affiches et j’irai m’occuper du tag. » Expliqua Junsu, « Yoochun et Changmin vous installerez l’équipement électronique sur les toits la semaine prochaine, Julie et Anna, ils vous préviendront quand ça sera fait et vous vous fondrez à la foule. »

Tous acquiescèrent, réalisant à peine qu’ils y étaient enfin. Bientôt, ils passeraient à l’action et il ne leur resterait plus qu’à prier pour que tout se passe bien.






Autrefois, faire partie des gardes qui veillaient au bon fonctionnement de la loi était toute sa vie. Sunny s’en souvenait encore. Peut-être que si elle était née à une autre époque, dans une autre ville, elle aurait directement choisi le camp des rebelles mais elle avait baigné dans cette habitude d’être strict et droit depuis sa naissance. Et cela lui avait toujours parut normal. Elle avait grandi en apprenant à oublier son cœur et ses émotions. Après tout, ainsi elle ne prenait aucun risque, elle ne pouvait pas souffrir ou regretter ou même pleurer. Cela lui avait toujours convenu à merveille. Ainsi elle était forte, elle se sentait même presque invincible la plupart du temps.

A présent, elle sentait qu’elle perdait sa carapace. Elle l’avait même déjà perdue parce qu’elle rêvait de liberté et de toutes ces choses qui étaient interdites. Et elle avait beau chercher une raison à tout cela, vouloir à tout prix qu’on lui en donne une, elle savait. Yoochun. Malgré tout, elle était tombée amoureuse, sans savoir comment ni pourquoi, sans le vouloir, sans le sentir. Mais c’était là à présent et elle savait aussi qu’elle ne pourrait pas s’en débarrasser.

« Et si on s’enfuyait tous les deux ? » Proposa t-elle alors que Yoochun l’embrassait dans le cou. Elle le sentit sourire contre sa peau.

« Pour aller où ? »

« Je ne sais pas, je veux juste m’enfuir. »

Il s’écarta brièvement d’elle, passant sa main sur sa joue avant de la serrer dans ses bras.

« Bientôt on sera libre. » Lui promit-il.

Sunny ferma les yeux, ses doigts se refermant sur sa veste de cuir. Ils restèrent ainsi de longues minutes, s’accrochant à l’autre comme à l’espoir.

« Si vous échouez ? Si vous vous faites tuer ? Si on m’oblige à vous tuer ? » Demanda t-elle.

Leur mort ne l’aurait pas dérangée si tout n’était pas si compliqué. Elle aurait juste fait comme avec tous les autres, elle aurait regardé leurs cadavres rejoindre le sol avant qu’ils ne soient brûlés et qu’ils ne deviennent plus qu’un tas de cendres dont elle se détournerait sans le moindre état d’âme. Mais plus rien n’était simple. Elle ne voulait pas leur mort et elle ne voulait pas trahir ce qu’elle était. Parce que, même avec l’amour présent dans sa vie, elle refusait de nier ce qu’elle était. Et elle ne voulait même pas imaginer comment les autres rebelles l’accueilleraient. Yoochun avait beau lui répéter qu’elle n’avait pas à avoir peur de cela, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Alors elle s’en voulait de se sentir faible et ne rêvait plus qu’à ce que tout cela soit terminé.

« Ne t’inquiètes pas. » Dit-il, « On réussira. Et après, tout sera bien mieux. »





Changmin rejoignit Junsu sur le toit de l’immeuble. Ce dernier observait le soleil couchant, pensant au lendemain. Demain, Tablo irait voler la guitare et tout s’enchaînerait. Demain, tout allait commencer. La liberté ou la mort, quelle qu’en soit l’issue, ils étaient à présent à quelques heures d’un grand changement. Il espérait juste qu’ils réussiraient et qu’il n’aurait pas sur les épaules la perte de ses amis. De sa vie. Changmin s’assit à côté de lui sur le rebord de béton et, après un long soupir, laissa le silence reprendre ses droits. Junsu serra les poings, se promettant encore et encore la même chose.

« On n’échouera pas. » Dit-il avec assurance.

« Tu sais ce que ça voudra dire si on échoue ? »

Junsu tourna la tête vers lui, haussant les sourcils. Oui il savait mais il avait besoin de se l’entendre dire. D’encouragements. En quelques sortes.

« Ca voudra dire que ton frère est mort pour rien, » murmura Changmin, « que mes parents sont morts pour rien, que Jae et les amis d’Anna vont finir leurs jours en esclaves et que les anciens ont raison de nous prendre pour des incapables. »

Junsu eut un sourire. « Tu sais parler aux rebelles toi. » Dit-il avec humour.

Changmin lui donna un faible coup de poing dans l’épaule. « Pas aussi bien que toi mais je fais ce que je peux. »

Ils ne dirent plus rien, observant l’horizon pendant un long moment. Ils essayèrent d’y puiser du courage, pour croire à leurs paroles, pour croire au lendemain. Il leur fallait chasser la peur et ne penser qu’à la récompense, qu’au bonheur qui suivrait leur réussite. Changmin se redressa au bout d’un moment après avoir appliqué une faible pression sur l’épaule de Junsu. Pour le soutenir, lui montrer qu’il était là.

« A demain. » Dit-il.

« A demain. » Marmonna Junsu, perdu dans ses pensées.

« Hey, » l’appela Changmin et il se tourna vers lui, « tu sais que… demain, il faut penser qu’on en reviendra peut-être pas… vivants. Alors ça serait cool de bien faire tout ce que tu as à faire… ce soir. »

Junsu acquiesça, songeur, et le plus jeune quitta le toit, redescendant à l’appartement. Il passa le rideau pour rejoindre sa chambre où il se laissa tomber sur le lit, plaçant son visage entre ses mains. Les yeux fermés, il chassa du mieux qu’il le put l’image de ses parents fusillés sous ses yeux.

« Ca va ? »

Changmin se redressa, Anna était appuyée contre le mur, le fixant, inquiète. Il s’avança vers elle et elle comprit le message, le serrant dans ses bras, enfouissant son visage dans le creux de son cou. Elle entrelaça doucement ses doigts aux siens.

« J’ai peur. » Avoua t-il.

Elle se serra davantage contre lui. « Moi aussi, » elle soupira, « j’ai peur de ne pas avoir la force de me faire passer pour une esclave… je vais les voir Chang. Je vais être près d’eux alors qu’ils m’ont oubliée. »

Le jeune homme posa un doigt sur ses lèvres, faisant taire ses doutes et ses angoisses. « Tu y arriveras. » Chuchota t-il.

Changmin releva son menton jusqu’à rencontrer son regard puis il se pencha pour l’embrasser, mordillant sa lèvre inférieure avec douceur. Ses yeux restèrent ouverts pour voir ceux d’Anna se fermer lentement alors qu’elle se laissait aller dans ses bras et répondait à son baiser, lui rendant la même tendresse alors que sa langue venait à la rencontre de la sienne. Elle posa ses mains sur ses joues, profitant de la chaleur de sa peau puis ses doigts glissèrent dans ses cheveux lorsqu’il l’embrassa dans le cou.

La jeune femme s’occupa ensuite de lui ôter sa veste noire et son tee-shirt qu’elle envoya plus loin dans la chambre. Elle effleura d’abord son torse, en traçant chaque contour, suivant les trois lignes au dessus de son nombril, souvenir du jour où il faillit être capturé lui aussi mais en réchappa avec ces blessures. Il frémit à son toucher et elle embrassa sa joue avec tendresse avant de continuer ses caresses, se faisant plus entreprenante cette fois-ci, touchant et palpant sa peau avec délice. Puis il la tira encore à lui et reprit ses lèvres avec passion. Il caressa son ventre à travers le tissu de son haut et elle frémit lorsqu’il releva sa jupe et descendit doucement son sous vêtement le long de ses cuisses jusqu’à ce qu’il tombe sur le sol.

Anna gémit lorsqu’il s’agenouilla face à elle et parcourut sa jambe de sa bouche, léchant doucement son genou puis l’intérieur de sa cuisse. Sa langue chaude et humide sur sa peau. Il releva encore sa jupe, ses doigts l’effleurant. Elle leva la tête, les yeux fermés, la bouche entrouverte, sa respiration se faisant plus forte et le prénom de Changmin s’échappant à répétition de ses lèvres. Ses mains se crispèrent sur le mur derrière elle quand sa bouche s’arrêta entre ses jambes et elle sentit ses genoux s’affaisser mais il la rattrapa par la taille, ne cessant sa caresse à aucun instant.

Changmin se releva, revenant à ses lèvres lorsqu’Anna l’appela plus fort, la voix chancelante. Ils s’embrassèrent comme si c’était la dernière fois. Et cette nuit-là, il lui fit l’amour comme s’ils n’allaient plus jamais se revoir ensuite et elle lui murmura un « je t’aime », cachant un « adieu » derrière ses mots.

-la suite arrive juste après-
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Jeu 7 Fév 2008 - 0:30

Le lendemain, tout commença. Tablo alla voler la guitare, échappant de justesse aux gardes. Il rentra chez lui le cœur battant atrocement vite mais il n’eut pas le temps de s’en soucier, devant déjà préparer le reste pendant que Bora et Junsu s’occupaient des affiches et du tag, jetant des coups d’œil autour d’eux sans arrêt. S’ils se faisaient prendre, tout tomberait à l’eau. Mais heureusement, les deux plans marchèrent et déjà, l’allure d’habitude si assurée des gardes se fit plus hésitante alors qu’ils comprenaient ce qui était en train de se passer sous leur nez. La colère et la détermination prirent rapidement leur place dans leurs esprits.

Ensuite, Boa enregistra la chanson, à l’abri des regards tandis que Junsu, Bora et Tablo s’enregistraient dans divers appartements que Yunho avait repéré pour eux et que Yoochun et Changmin avaient équipé en matériel électronique nécessaire. Et vint le moment d’aller dans la ville, de se fondre à la foule pour mettre en place la dernière étape. Tous devaient y aller sans pour autant forcément s’y croiser.

You can talk

You can play

You can love


Tablo, Yoochun et Changmin furent les premiers. Rapidement, ils rejoignirent les toits et installèrent tout ce qui avait à l’être. Ils restèrent cachés jusqu’à ce que les gardes découvrent l’ordinateur et le téléphone portable sans remarquer le reste. Puis ils se dépêchèrent de disparaître, contactant Julie et Anna sur leurs téléphones. Les deux jeunes femmes enfilèrent les combinaisons et se retrouvèrent à marcher avec les autres, se séparant au bout d’un moment dans deux files différentes. Elles savaient ce qui leur restait à faire. Anna vit ses amis à quelques pas devant elle et retint ses larmes à temps avant qu’un des gardes ne s’aperçoive que quelque chose n’allait pas. Elle prit la main de la petite fille à côté d’elle et lui fit lâcher sa peluche, lançant le signal pour Boa.

I don’t give up

I believe you

Promise you


La chanson résonna dans toute la ville, se répandant comme cet air de liberté dont ils avaient tant rêvé. Anna et Julie se croisèrent, s’accordant un signe de la tête avant de s’arrêter complètement, obligeant la foule à s’arrêter aussi, brisant ainsi le cycle ordonné par la voix. Les gardes se dirigèrent rapidement vers elles, matraques en main mais les jeunes femmes pointèrent les toits. Il ne fallut que quelques secondes avant que tous les regards soient dirigés vers ces quatre chanteurs et leur envie de liberté et de tout changer. D’abord, tous se regardèrent intrigués, perdus. Obéir ou espérer ? Mais bientôt Yunho et Changmin, habillés comme tous les gardes, se mirent à chanter à leur tour. Et tous y crurent. Les paroles sortirent de toutes les bouches, tous commencèrent à sortir de cette bulle, de ces murs de pierre dans lesquels la loi les enfermait.

I promise you

I promise you

I promise you


Alors que partout dans la ville, tout le monde commençait à chanter et danser, Sunny, dans le QG, se devait de garder les apparences. Elle observa les écrans avec attention, un faible sourire éclairant ses lèvres. Elle avait à présent un aperçu de ce qu’était la liberté et, soudain, elle ne se sentit plus faible. Peu importait si son masque tombait, si elle se mettait à n’écouter que son cœur et à croire à des promesses d’amour et de bonheur. Elle n’avait plus besoin de trouver la moindre raison à cela, d’essayer de se l’expliquer ou quoi que ce soit. C’était ce qu’elle voulait. Parler, jouer, aimer sans arrêt, sans restrictions.

Un des gardes à côté d’elle se mit à chantonner lui aussi, rythmant avec la chanson, son pied battant la mesure. Il obtint un regard noir de son supérieur mais accorda un grand sourire à Sunny, lui prouvant qu’elle n’était pas la seule à penser que, finalement, un monde ne pouvait être bon sans liberté.

« Attrapez moi ces intrus ! Fusillez-les ! » Crièrent les supérieurs.

Tout le monde hésita, la chanson leur faisant voir les ordres d’une manière différente à présent. Mais la menace d’être mis à mort les décida et ils se précipitèrent à l’extérieur. Sunny s’arrêta, observant les alentours, tous ces gens soudain heureux dans tous les recoins de la ville, qui parlaient, jouaient et aimaient. Ils retrouvaient ou découvraient enfin l’espoir, la lumière.

« Allez-y sans moi. » Dit-elle aux autres et ils ne prirent même pas le temps d’essayer de la convaincre de les suivre.

Les fourgons noirs s’éloignèrent et Sunny se mit à courir vers la ville. Tout le monde riait, dansait, chantait et s’enlaçait autour d’elle. Des milliers des gens, les combinaisons à moitié enlevées, leurs portables levés vers le ciel pour filmer les chanteurs et ne jamais oublier cette journée. Parce qu’à partir d’aujourd’hui, tout serait différent. Tout serait mieux. A présent, il y avait bien plus que de l’espoir dans tous les regards, il y avait de la joie, la certitude que le monde allait bel et bien être meilleur. Si la révolution n’était pas officialisée, la voix n’était plus là et les gardes avaient abandonné le combat. Il ne leur en fallait pas plus.

« Alors, tu n’as pas à nous poursuivre ? »

Sunny se retourna, se retrouvant face à Yoochun qui lui sourit.

« Il semblerait que même les gardes se rebellent. » Répondit-elle.

« C’est ce qu’on espérait. On a eu de la chance.»

La jeune femme sourit à son tour et s’approcha de lui pour l’embrasser. « Plus besoin de s’enfuir, on est libre maintenant. » Murmura t-il contre ses lèvres.

Anytime, any day with you

Tout était terminé, ils avaient réussi. Pas plus facilement que prévu mais le bonheur qu’ils en ressentaient à présent leur faisait oublier la peur passée. Junsu serra Bora dans ses bras, avec un peu trop de force. Boa et Tablo échangèrent un long regard et un faible sourire plein de promesses. Ils se séparèrent tous les quatre, marchant vers une nouvelle vie et sachant pourtant qu’ils se reverraient. Ils en étaient même certains.

Anna retrouva Changmin dans la foule et se jeta dans ses bras, se blottissant tout contre lui sans ne jamais cesser de répéter qu’ils avaient réussi, ils étaient enfin libres. Le jeune homme sourit en regardant vers le ciel. Il repensa à ses parents et leur murmura un adieu, faisant enfin le deuil d’une mort dont il ne s’était jamais remis. Cette rébellion avait été sa vengeance et à présent il pouvait tourner la page et se mettre à vivre complètement, oublier ses remparts, sa peur, sa mélancolie et toute cette rancœur qu’il avait accumulée pendant tant d’années. Sa détermination avait payé et, ce, sans même l’aide des anciens et il se sentit soudain extrêmement fier. De lui. D’eux tous.

Anna releva la tête au moment où elle aperçut ses amis un peu plus loin. Quelque peu perdus mais heureux. Elle croisa le regard d’une des filles qui ne la reconnut pas. Et même si elle s’y attendait, cela lui fit atrocement mal. Elle enfouit sa tête contre le torse de Changmin, se cachant du seul bonheur qu’elle ne récupérait pas.

« Ils sont restés sous les ordres trop longtemps, » Remarqua t-elle, « ils m’ont vraiment oubliée. »

Changmin passa sa main dans ses cheveux. « Tu devrais aller leur parler. Ils ne se souviennent peut-être plus de toi mais toi si. Redevenez amis. »

La jeune femme acquiesça et s’écarta de lui. Elle avança de quelques pas vers le groupe mais s’arrêta, et hésitante, tourna la tête vers Changmin qui lui fit signe d’y aller. Elle lui sourit, inspira profondément et se dirigea vers eux, se répétant qu’à présent, tout ne pouvait que bien se passer.

Anytime, any day with you

« Jae ! » S’écria Yunho, serrant son meilleur ami revenu à lui dans ses bras.

JaeJoong profita de l’étreinte, heureux de pouvoir penser comme il le voulait à nouveau, de retrouver son esprit et son instinct de rebelle et de constater que les autres avaient réussi. Il donna quelques tapes dans le dos à Yunho, ricanant face à l’émotion de son ami qui le serrait presque à l’en étouffer comme s’ils ne s’étaient pas vu depuis des années. Cela ne faisait que quelques mois. Ils s’écartèrent l’un de l’autre et rirent ensemble.

« Où est Julie ? » Demanda finalement JaeJoong.

Mais son meilleur ami n’eut pas le temps de répondre que déjà la jeune femme courait vers eux et sautait au cou de JaeJoong, l’embrassant encore et encore en lui disant à quel point il lui avait manqué. Il répondit à chacune de ses exclamations, à chacun de ses baisers. Puis il lui prit la main et la tira à sa suite dans un des immeubles au hasard. Des dizaines, des centaines d’appartements qui n’étaient plus habités depuis longtemps déjà. A quoi bon ? Ils passaient leur journée à tourner dans les rues, ils n’avaient pas besoin de logements.

Ouvrant une porte au hasard, ils observèrent la grande pièce principale. Spacieuse et lumineuse, colorée et chaleureuse.

« On s’installe dans celui-là ? » Proposa JaeJoong, faisant rire Julie.

« Tout vient à peine de finir et tu penses déjà à t’installer ? »

Il sourit. « Ca change la façon de penser de se retrouver esclave. »

Et quelques temps plus tard, Julie se dit que, finalement, cet appartement là était parfait et qu’il n’était jamais trop tôt pour avancer alors qu’elle serrait le corps nu de JaeJoong contre le sien, ses lèvres déposant des baisers enflammés tout le long de son épaule. Elle se laissa aller à la passion, heureuse comme jamais de le retrouver, de l’avoir dans ses bras, de le sentir tout contre elle. Elle avait faillit le perdre et elle le réalisait pleinement à présent qu’elle l’avait retrouvé. Elle passa ses mains sur ses hanches puis remonta le long de ses bras pour glisser ses doigts dans ses cheveux, profitant de chaque instant, de chaque seconde.

Julie retint un cri lorsqu’il entra en elle avec passion, lui faisant soudain oublier tout ce qu’elle avait traversé, tout ce qui s’était passé, tous les moments de désespoir à prier pour que la souffrance cesse le plus vite possible. Elle le serra davantage contre lui, déposant ses lèvres sur les siennes, sa langue cherchant frénétiquement la sienne pour ne jamais la quitter, retrouvant cette saveur qu’elle s’était promise de ne jamais oublier. Elle l’embrassa sans relâche, ne s’arrêtant que pour crier de plaisir alors qu’il s’enfonçait en elle pour revenir et recommencer encore.

Leurs jambes s’emmêlèrent, les draps tombèrent sur le sol, rejoignant leurs vêtements depuis longtemps échoués. JaeJoong passa sa main sur l’épaule de la jeune femme puis le long de son bras pour ensuite entremêler leurs doigts qu’il serra. Ils rompirent leur énième baiser, leur souffle se faisant beaucoup plus rare alors que la sueur recouvrait doucement tout leur corps au fur et à mesure que leur danse se faisait plus passionnée. Ardente.

Ils s’aimèrent longuement, ayant enfin la possibilité de le faire sans avoir peur de se faire surprendre et arrêter. Juste pour s’être témoigné leur amour. Leurs corps se frôlèrent encore et encore, leurs bouches se quittèrent pour se retrouver sans arrêt, leurs mains se cherchant pour se lier, se serrer. Et lorsque l’orgasme vint, Julie serra JaeJoong contre elle, son corps se tendant quelques secondes. Et elle se dit qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse qu’en étant libre.




Et voilà, c'est fini ~~ J'espère que vous avez aimé, sinon bah tant pis pour moi et pour vous, c'est bien dommage. Me tapez pas pour le self-insert s'il vous plaît, on a quand même bien le droit de rêver aussi!
Bref, j'ai hâte d'avoir des coms ~~ ... enfin si j'en ai bien sûr XD
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Sister_Rosette
☆ TVXQ 사랑 ☆
☆ TVXQ 사랑 ☆
Sister_Rosette

Féminin Nombre de messages : 3082
Age : 32
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Jeu 7 Fév 2008 - 0:36

XD t'inquiète pas moi j'ai fait pareil pour le self-insert dans la mienne.... que j'ai toujours pas fini d'écrire le dernier chapitre lol!

j'éditerais quand j'aurai lu.

edit: J'ai adoré, c'était fluide, léger et à la fois dur et oppressant.
C'est un beau O.S en tout cas que tu n'as fait partager ^^.
Merci.

_________________
oO°I'm Changmin's wife, he is mine and he stolen my heart°Oo (set by Loli)
Revenir en haut Aller en bas
http://sisterrosette.skyblog.com
Mellyna Yanou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mellyna Yanou

Féminin Nombre de messages : 1827
Age : 32
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Jeu 7 Fév 2008 - 13:10

DEUZ ?!

*_______*

Faut que je lise ça dès que je peux *o*

(tu vas rire, D.A. est rempli de self-insertion XDDD je suis découpée en petits morceaux XP) Et vive les Corrs !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://hypnosis-voice.blogspot.com/
Mayuko
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
Mayuko

Féminin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Dans le fond d'une rivière.
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Jeu 7 Fév 2008 - 16:53

Han ! C'était long mais ça faisait longtemps que je ne t'avais plus lu. Le dernier que tu m'avais fait lire ce n’était pas un JaeHo ? Je me souviens que c'était du Shonen-Ai avec un Hero dedans, mais ça remonte a y tellement longtemps et comme j'en avais limite rien à foutre d'eux ça ne m'a pas marquer plus ^^'.
Sinon, que dire, si c'est très beau et toujours aussi bien écris. Quand je me revois Ai dans la tête, je me dis que tu en as fait bien du chemin, t'es pas restée au point mort comme moi. Je te remercie pour ce Oneshot, TPL étant une chanson magnifique et ton texte lui rend hommage. On ne t’en veut pas pour le self-insert, celui/celle qui est pas content(e) remplace le prénom par le sien. J'ai pas eus le réflexe de le faire, de toute manière, j'en ai pas eus spécialement envie, ça aurait tout gâcher. Puis en plus y a rien de spécial avec Tablo, ce qui est pas le cas pour Jaejoong, mais bizarrement ça ne m'a absolument pas fais réagir ...
Bref, génial !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.otaku-attitude.net
daoshi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
daoshi

Féminin Nombre de messages : 1365
Age : 26
Localisation : Loin de la France, près de la Corée dans les bras de ......... ^.^
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Ven 8 Fév 2008 - 17:57

KKKKYYYYYYAAAAAAAAAAHHHHHHHHH !!! C'est...Magnifique...Incroyable...Fantastique...Je ne sais pas quoi dire de plus...Bon je vais réediter après parce que là...Mais en tout cas le principale est que j'ai aimé, ça tu peux en être sûr Anna...Je réediterai après le temps que je reprends mes esprits XD...Promis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Rose
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Rose

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 28
Localisation : On a cloud, observing the ground destroy itself little by little...watching the living killing each.
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Dim 10 Fév 2008 - 9:52

Vraiment magnifique que dire de plus, le self-insert n'est pas du tout génant, ta le droit de rêver hein ? lol
En tout cas ton style est toujours agréable Smile

Bonne continuation bisous !
Revenir en haut Aller en bas
Mayuu
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mayuu

Masculin Nombre de messages : 1118
Age : 110
Localisation : huh ^^
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Dim 10 Fév 2008 - 23:37

Je lis pis j'édite =]

Edit 1 :
J'ai pas fini de lire T^T
J'en suis au premier post XD
Ma maman me vire u__u'
Donc ce sera pour plus tard ...
Désolée ma Annette é___è

Edit 2 :
Yatta je peux enfin éditer *3*
Bon alors déjà lorsque j'ai lu le nom de la fic je me suis dit "Anyband ? Ze Anyband qui deschire tout ?" Alors tu peux imaginer quelle agréable surprise ça a été en découvrant que oui, c'était ze Anyband avec Tablo, Bora, Boa et Junsu. Mais je dois t'avouer aussi que j'avais une légère apréhension. Je ne veux pas dire que je doute de tes talents pour retranscrire avec des mots l'atmoshpère du CF. C'est juste que j'avais peur que ça ne me plaise pas. Mais rassure toi, j'ai aimé =) Mais ça tu le liras plus bas ^_____^
Bref, le commençement ... En fait, au début j'avais pas capté qui parlait XD (Gogole May, gogole XD) Je croyais que c'était toi, enfin Anna, enfin toi enfin bref xD qui parlait avec Changmin. Mais faux ! Citi les Anciens !
D'ailleurs j'ai une question à ce sujet. Les Anciens, ce sont des personnes qui, comme Tablo et compagnie, n'ont pas été attrapés par les gardes c'est ça ? Et donc ils vivent aux abords de la ville comme les autres ?
Ensuite, j'ai une autre question primordiale comme je vois que tout le monde fait l'amûûûr à tout va (non je n'ai pas retenu que ça XD ou presque =p) je me demandais si Junsu, Tablo, Boa et Bora aussi XD Nan mais ci vrai, les pauvres quand même XD Peuvent même pas faire de calinous avant de passer à l'action ! Quoique Changmin (avant de cougner avec toi, enfin Anna, enfin toi, non enfin Anna ... BREF XD) dit à Junsu de faire en sorte de faire tout ce qu'il a a faire ... Ca veut dire qu'il va se taper Bora ? XD Ouais bon citi un paragraphe inutile que tu peux sauter (en parlant de ça XD) Heeeey j'avais oublié une truc O___O Yunhooooo XD Avec qui il cougne lui ? Il a personne XD Y'avait pas de filles de plus ! Pauvre choupinou é____è
Bon sinon pour Sunny et Yoochun (pourquoi sur 70% du temps où on les voit ils cougnent eux hein ? XD) j'ai trouvé ça très beau. La pauvre est déchirée entre son amour et son devoir é___è Au fait, (encore une question oui oui XD), ils sont tombés amoureux avant que leur ville ne devienne comme ça ? Ou c'est genre elle l'a capturé un jour, il l'a séduite et HOP (ça fait des chocapics XD) ?
Bon sinon pour parler de choses plus sérieuses, j'ai aimé ton OS =) L'univers du CF est très bien retranscris, on s'y croirait vraiment ! =D Tu peux pas imaginer comme j'étais stressée au début ! J'avais peur qu'ils ne réussisent pas ! Ah et au passage, écouter les SNSD chantant 'Ohlala' en lisant ton OS ça casse tout alors faut s'en passer ! XD Bref, j'ai suivi le conseil de Shashou, j'ai écouter TPL en boucle au début et Promise You ensuite (oui j'en n'avais pas eu l'idée avant XD)
Han d'ailleurs, lorsque que la révolution a fonctionné, j'ai cru que j'allais pleurer tellement j'étais heureuse OMB XD J'avais trop peur qu'il y en ait un qui crève j'te jure O___O (jte connais, ti une sadique alors j'me méfie XD)
Enfin voilà, merci pour cet OS *3* J'espère que tu nous en offriras encore très bientôt ! =)
Ha d'ailleurs, ton OS ce finit sur un lemon (encore XD). Mais bon j'les comprends, ils ont été séparés tellement longtemps ... Fallait qu'ils rattrapent le temps perdus xD En plus ils se genent pas pour squatter un appart mdr !
En parlant de ça, si tous les immeubles sont inabités, les 'prisonniers' vivent où ? Dans des sorte de camps ?
Ah et j''étais triste pour toi, enfin Anna, enfin toi, enfin Anna .. C'est bon j'arrête MDR XD Par rapport à tes amis é___è Mais Changmin a toujours (ou presque XD) les mots qu'il faut *3* J'espère que tu pourras les 'retrouver' *3*
Bon allez Annette, arrête de lire mon post et va écrire XD


Dernière édition par le Dim 17 Fév 2008 - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mey-mey.skyblog.com
Saori
☆ TVXQ 사랑 ☆
☆ TVXQ 사랑 ☆
Saori

Féminin Nombre de messages : 3424
Age : 31
Localisation : partout sauf ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Lun 11 Fév 2008 - 16:36

Je lis Anna~ (enfin!! désolé ce week-end j'étais jamais chez moi T_T).

EDIT:
ouhlelele lemon lemon *o*!

Niaaah t'as trop d'imagination Anna~ et le pire c'est que je m'étais imaginée un peu la même chose en regardant ce clip! (je suis aussi rebelle mais je manque de cran...)
Ton OS est trop beau, même si... SUNNY WITH YOOCHUNIIIIE NON MAIS C'EST QUOI CTE CRIQUE *shbam* heureusement que c'était elle hein T_T<3.
Nah j'adore j'ai beaucoup aimé bravo Anna~.
Revenir en haut Aller en bas
Ji Yool
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Ji Yool

Féminin Nombre de messages : 1141
Age : 28
Localisation : *♥With Yun'♥*
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Ven 15 Fév 2008 - 13:42

Bon je commente trois ans après, mais mieux vaut tard que jamais nan ? =D
Alors que dire que dire ... à part que c’est génial ...
L’histoire est superbe, c’est vraiment une bonne idée de faire un OS sur Anyband.
Tu l’as vraiment bien fait en plus, il est aussi bien que le clip *o*
J’ai vraiment pas été déçue ... pourtant au début j’ai hésité à le lire rien qu’a cause du self-insert xD ~ mais j’ai bien fais de pas m’écouter parce que finalement ... ça me gène pas du tout, et l’histoire est bien quand même *o* (puis finalement j’crois que du moment que c’est pas avec Yunho, le self-insert je m'en fou xD)
Breeeef, on s’ennuie vraiment pas une seconde ... j’adore =)
Bonne continuation, j'espère que tu nous feras bientôt une perle comma ça, et encore bravo ~
Revenir en haut Aller en bas
Mellyna Yanou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mellyna Yanou

Féminin Nombre de messages : 1827
Age : 32
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Ven 22 Fév 2008 - 15:55

Je n'édite pas, je n'en ai pas envie... pas par flemme, loin de là. Sache en tout cas, que j'ai mis presque deux semaines à constituer un commentaire que j'ai craint ne jamais pouvoir faire, tellement je me sens nulle à chaque fois que je lis Any Band. Parce que je veux que tu saches ce que je pense vraiment de tout l'OS, le fond comme la forme... l'histoire, comme les personnages. Je tenterai d'y mettre un peu d'ordre, si vraiment ça devient du grand n'importe quoi.

Avant toute chose j'aimerais vraiment te dire quelque chose : pour l'instant (jusqu'à ce que tu nous fasses lire autre chose) il s'agit très certainement du meilleur, du plus beau de tes OS que j'ai pu lire. Sans rire, sans exagération. La magie des Corrs et d'AnyBand, et surtout une Happy End, alliées au talent d'Anna, que peut-on espérer de mieux ? Oui, je suis une incorrigible sentimentale, je ne peux m'empêcher d'aimer par dessus-tout les happy end... mais les belles, hein ! Pas n'importe lesquelles...

J'aurais quelque réserve à expliquer ici mon avis le plus complet, car une grande partie est assez personnelle... et je n'ai pas trop envie de tourner dans le nunuche et le ridicule devant tout le monde XD Je vais donc essayer de me tempérer...

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais tout au long de mes lectures, en plus d'être plongée dans l'univers de AnyBand, j'avais la féroce impression de me retrouver en plein dans celui d'une série de bouquins, Apocalypse (si quelqu'un connaît... sinon, je vous la conseille vivement)... où un groupe d'adolescents partis en balade dans la nature australienne pour camper une semaine, trouvent à leur retour un monde plongé dans l'abandon et la guerre, car leur pays a été envahi par une armée étrangère. Ils ont dû apprendre à survivre dans la nature, en alternant sorties de ravitaillement et expéditions de sabotage, en attendant que l'aide internationale ne vienne à la rescousse. La base est assez semblable, mais la ressemblance s'arrête ici (en excluant les romances XD)... même si des gens se font capturer, descendre, et sont utilisés comme esclaves par les envahisseurs qui les entassent dans des camps de prisonniers. La différence, de taille il faut avouer, est qu'ils n'avaient pas grand-chose comme arme contre l'ennemi... il n'y avait pas la musique.

En parlant de musique... Runaway est une pure merveille des Corrs, c'est LA chanson de ma vie, elle prend à la gorge (en live c'est à pleurer tellement c'est beau). Et pour rester dans l'univers des Corrs, en ce moment même Rebel Heart passe dans mes écouteurs... je crois que je vais craquer T____T

Plus je lis Any Band, plus j'en veux... et je me dis que je ne verrai plus la vidéo comme avant (et je sais que j'ai raison). Et aussi, plus je me dis que tu as vraiment bien fait de le poster. On s'en foutrait presque que ça ne soit pas du yaoi (j'aurais vachement du mal à en voir dans AnyBand O.o sérieusement) ou que soit de la self-insert, ou quoi que ce soit d'autre !! C'est beau, c'est touchant, c'est une histoire sous l'Histoire, c'est le petitgrand plus qui se cache sous le thème général... ok j'arrête, je dis vraiment n'importe quoi (dis pas non, je sais que j'ai raison #croise les bras#). Mais c'est qu'on s'en fout complètement, en fait. On peut faire de magnifique chose sans passer par la case fan-service, ou celle de la romance bidon à l'eau de rose de synthèse vendue à deux balles sous la veste dans un coin sombre d'une rue glauque (STOP !!!). Raaaah !! On peut se faire plaisir, et construire une histoire sublime (nan, les roses que je lance ne sont pas factices, elles) qui tient la route et qui ne laisse personne en sortir indemne.

Elle me travaille cette fic, depuis que tu l'as postée, avant même que je ne la lise complètement à tête reposée (j'aurais jamais dû la survoler et attrapper des passages qui m'ont remuée toute la journée T___T). Je peux avoir l'air stupide à m'exciter toute seule ainsi, mais je pars toujours du principe qu'un écrit de qualité, fanfic ou original, mérite d'être pris au sérieux dans la lecture... surtout si c'est de la self-insert, c'est qu'on y a vraiment mis tout son coeur. Alors pardon d'être aussi *groupie* pour certainsbeaucoup d'entre eux, je peux pas m'empêcher de me transposer moi-même dans cet univers, et de tenter d'y trouver ma propre place.

J'y repense encore... et je me demande quel peut bien être ton ingrédient secret pour retourner sans pitié le pauvre ptit coeur du lecteur, le rendre toute chose... et quand le pov' lecteur essaye de comprendre le pourquoi du comment, il se rend compte qu'il ne sait PAS du tout pourquoi cette fic là l'a dévasté et pas une autre. C'est rageant, c'est frustrant... y a pas de quoi fondre en larmes, mais ça laisse un noeud dans la gorge.

Je crois que si j'attends encore plus longtemps de m'étendre sur TOUT le O-S, tu ne verrais pas la couleur de mon comentaire avant un petit bout de temps. Alors si je ne suis pas frappée d'amnésie entre temps, t'auras droit à un joli commentaire supplémentaire après XD Le temps que je m'en remette un peu... je prends trop au sérieux les fanfics, c'est pas croyable.

Un mot... ou trois : Je t'adooooore !!

#relit un coup# En fait, je n'ai strictement rien dit qui en vaille la peine dans tout ce pavé... faut que je me recycle.
Revenir en haut Aller en bas
http://hypnosis-voice.blogspot.com/
x-Starz
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
x-Starz

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 25
Localisation : Pourquoi pas avec Junsu ?!?
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Lun 25 Fév 2008 - 18:20

J'aime vraiment trop trop ta fanfiction !
Pour tout avouer, c'est la premiere que je lis en entier !! Lol
J'aime pas trop lire devant l'ordi, mais elle m'a accrochée !!
Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
http://fofo-la-star.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Mer 27 Fév 2008 - 16:33

Anna a écrit:



I would run away, yeah..., yeah
I would run away
I would run away with you

Cause I am falling in love with you
No never I'm never gonna stop
Falling in love with you[/size]




oh ! une de mes chansons préférée ! bon, j'dois t'avouer que j'ai pas encore lu ta fanfic *j'm'y mets !*

EDIT //

J'aime beaucoup l'univers.
Puis c'est bien écrit, vraiment *o* !
Enfin, les personnages sont bien décrits dans leurs actions.
Puis ch'ui bien jalouse de Julie *ok, j'arrête mes gamineries ><*
Pourtant, j'adore la fin *en mode perverse xD*
Ah ~ quel beau happy end <3


Dernière édition par x-Setsuka-x le Jeu 17 Juil 2008 - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bastella
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
Bastella

Féminin Nombre de messages : 628
Age : 27
Localisation : à côté de Reims
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   Mer 9 Juil 2008 - 2:28

waw !! doublement merci !! d'abord, pour ta superbe fic !! elle est sublime, magnifique, magique !! j'adore ! et en plus tu m'as fait découvrir un clip splendide Smile

je ne sais même pas quoi dire pour être à la hauteur de ce que je viens de lire ! et je le pense !! en cliquant sur cet OS, je n'imaginais pas tombé sur une histoire de ce genre. c'est sombre, on tremble un peu, de peur, on frissonne beaucoup, du plaisir de lire. c'est beau. un bijou. merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [oneshot] Any band   

Revenir en haut Aller en bas
 
[oneshot] Any band
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The worst band ever
» Marine band SBS 365/28 en Ré - métronome 90
» Marine Band de Luxe
» Honeyfinger : One man blues skronk band
» big foot lucas "the" one man band

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Créations :: Fanfiction :: Fanfics achevées-
Sauter vers: