AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 -- 14 secondes --

Aller en bas 
AuteurMessage
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: -- 14 secondes --   Dim 21 Oct 2007 - 21:39

Hello guys!

Alors alors, j'avais promis un nouveau OS à certaines personnes (Hein Fey?) et bon après certaines péripéties de scénarios, les "voeux" d'une amie m'ont donné une petite idée!

En gros, pour éviter tout un blablabla inutile, voilà la 1ère partie (sur 2 ou 3 je sais pas encore!) d'un OS qui aborde un sujet TRES cliché pour le cinéma mais pas tant que ça pour les fics! (c'est marrant d'ailleurs) Je ne vous en dis pas plus et je vous dis: Bonne lecture!

PS: Toute ressemblance avec un certain épisode (le 16 de la saison 3) d'une certaine série (One tree hill) est involontaire carrément faite exprés, ça s'appelle une réécriture ;)






Il peut s’en passer des choses en 14 secondes…


« Non, si tu utilises du past perfect là, tu vas avoir un contre-sens ! » S’exclama doucement Changmin, ses lunettes tombant sur son nez, sa main posée sur le gros livre de grammaire ouvert sur la table. « Il faudrait plutôt que tu… Jae ! »

Le jeune homme sursauta lorsque JaeJoong profita de sa concentration placée sur le cours pour lui pincer la cuisse avec un sourire en coin. Changmin regarda autour de lui pour constater que l’endroit de la bibliothèque où ils se trouvaient était parfaitement dissimulé des regards indiscrets par une rangée de livres. Mais cela ne suffit pas à lui faire oublier ce pour quoi ils étaient là au départ.

« Jae, on est censé travailler, pas s’amuser. » Rappela t-il gentiment.
« On peut faire les deux, non ? » Rétorqua JaeJoong. « Regarde, là j’ai eu une bonne réponse, doooonc… » Il se pencha vers Changmin le temps de mordiller sa lèvre inférieure avant de l’embrasser doucement. Son petit ami grogna contre sa bouche, tentant de lui bloquer l’accès mais il céda rapidement et laissa sa langue danser contre la sienne. Il grogna une nouvelle fois lorsqu’ils se séparèrent, pour une toute autre raison cette fois-ci.
« Tu triches, » Dit-il, « tu sais que je ne peux pas résister à tes baisers. »
Cela lui valut un sourire de JaeJoong.

Changmin soupira et avec un sourire lui aussi baissa la tête vers son livre.
« Allez, au travail cette fois. Tu pourras m’embrasser encore si tu fais moins de cinq fautes. » Annonça t-il, un sourcil haussé.


Et 4 ans ? Toute une vie peut être détruite en 4 ans.
Vous arrivez avec une existence, une identité, un avenir et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il ne vous reste que du noir, du désespoir. Vous vous retournez et ces amis qui promettaient de ne jamais vous quitter ne sont plus là, ils ont disparus éparpillés de part et d’autres de ce nouveau monde. Ils se réinventent une existence, une identité et trouvent un nouveau rêve d’avenir en vous laissant derrière, sans se soucier de vous.
Et sans vos amis, votre cauchemar commence.



« Yoo attends moi ! »

Yoochun se retourna à l’entente de cette voix, ralentit sa marche vers les grandes portes du lycée et sourit à son ami qui courait pour le rejoindre, tentant tant bien que mal d’éviter que son sac glisse de son épaule.
« Tiens, Yunho nous fait l’honneur d’arriver avant la sonnerie ! » Se moqua t-il gentiment et le concerné lui tira la langue. Il retrouva cependant le silence, sans même renvoyer une vanne, et suivit son ami jusqu’à l’entrée où il s’arrêta subitement.
« J’ai pas envie d’y aller Yoo. » Annonça t-il et Yoochun leva les yeux au ciel.
« Yunho, t’as déjà séché les cours toute la semaine et le mois dernier tu arrivais tous les jours avec trente minutes de retard, tu ne peux pas fuir juste parce que ton beau-père est aussi ton prof et que tu le détestes. T’as un exam à la fin de l’année je te rappelle. »

Yunho resserra sa prise sur la bandoulière de son sac et fixa les grandes portes, symbole d’un domaine qui lui faisait peur, royaume où régnait le seul homme sur terre qu’il détestait assez pour le craindre aussi. Son beau-père ne l’aimait pas. Pire, son beau-père lui faisait vivre un véritable enfer mais sa mère était bien trop amoureuse pour voir quoi que ce soit. Et Yunho ne voulait pas devoir affronter le regard de cet homme en classe ou dans les couloirs.

C’était trop dur.

« Je peux vraiment pas y aller… je… on verra la semaine prochaine, là, je peux pas. » Il recula de plusieurs pas et Yoochun lui agrippa le bras. Son ami lut de la colère dans son regard avant qu’elle ne disparaisse pour laisser place à de la compréhension.
« D’accord, mais je sèche avec toi. Je vais pas te laisser te morfondre toute la journée tout seul. Par contre, t’as intérêt à appeler Jae pour qu’il nous prenne les cours ! »

Yunho lui sourit, reconnaissant, et sortit son portable pour appeler son meilleur ami.


4 ans ce n’est rien et c’est tout à la fois.
Au début vous avez votre famille qui vous entoure, vos amis et vos bons résultats, le lycée ne peut pas être horrible. Et puis juste à cause d’une personne, un seul être humain qui ne vous aime pas, d’autres vont suivre et encore d’autres. Le gouffre sans fin de la souffrance s’ouvre sous vos pieds quand vous n’avez plus vos amis pour vous aider, quand vos ennemis se multiplient. Ils vous regardent avec dégoût et mépris alors qu’ils ne vous connaissent même pas.
Ca fait mal.
Mais votre famille vous prend pour un adulte prêt à tout gérer et vous n’avez plus personne à vos côtés. Pas même vos excellentes notes qui chutent en même temps que votre bonheur.



« Hey Su, qu’est ce que tu fais ? » Junsu tourna doucement la tête vers ses trois amis qui s’approchaient de lui dans la bibliothèque.

Caché derrière la rangée de livres, le jeune homme observait le couple qui se croyait seul au monde, à partager des gestes tendres et des taquineries comme si tout était normal, comme si personne ne souffrait de cette vue. Ils se croyaient comme tous les autres alors qu’ils était si différents, si à part, si dégoûtants. Junsu serra les poings à s’en faire blanchir les phalanges sous la vue d’un doux baiser, de deux sourires liés l’espace de quelques secondes.

Une main se posa sur son épaules.

« Laisse tomber Su, viens, on a du travail à faire. »
« Je le déteste, c’est mon frère et pourtant, je le déteste. » Murmura t-il entre ses dents, sans savoir si son ton dur était dirigé contre lui-même ou contre celui qu’il observait en silence depuis de longues minutes. Depuis toute sa vie.
« Je sais Su, je sais. » Lui répondit son ami. « Mais l’espionner ne t’aidera pas, laisse le vivre sa vie, tu dois déjà le voir à la maison, évite le quand tu es ici. »

Junsu acquiesça doucement sans bouger pour autant. Il détestait son frère d’être plus populaire que lui, plus entouré, plus aimé, plus admiré. Tout simplement plus heureux qu’il l’était. Il le haïssait depuis que leur mère l’avait consolé avant lui, depuis que le coach l’avait choisit à sa place dans son équipe, depuis que la plus belle fille du bahut n’avait eu d’yeux que pour son frère. Tout cela alors que ce dernier rêvait d’indépendance, détestait les sports d’équipes et préférait les garçons aux filles.

« Viens. » Insista son ami pour le détourner de ce spectacle qui ne réveillait que sa rage. Et tandis que le petit ami de son frère se redressait, il se tourna pour retourner à sa table.


En 4 ans vous n’avez plus rien, vous n’êtes plus rien.
Certains vous ignorent tout simplement, la plupart vous regardent avec haine, se moquent de vous et vous martyrisent. Et chaque jour devient une souffrance si forte que vous vous demandez encore pourquoi vous n’avez pas eu le courage d’en finir. Pourquoi vous vous levez le matin si c’est pour vivre ce calvaire dont personne ne vous sort. Ils ne voient pas la tristesse sur votre visage, ils rient des larmes qui coulent sur vos joues et vous narguent avec les sanglots qui vous parcourent. Ils ne comprennent rien, ils sont tous des monstres d’égoïsme et de méchanceté.
Et vous êtes un être trop faible.
Alors vous voulez leur montrer, juste leur montrer ce que ça fait de souffrir.

Parce que 4 ans c’est trop.
Et qu’en 14 secondes, beaucoup de choses peuvent changer.



Tommy Brown passa les portes de la bibliothèque avec une seule pensée en tête.

4 ans.

Sa main dans sa poche se serra.

4 ans.

Il les voyait, les quelques lycéens déjà présents pour étudier. Ils devaient être dix, pas plus.

4 ans.

Son poing serré sur l’arme sortit de sa poche pour se lever droit devant lui.

4 ans. Ils vont voir ce que ça fait de souffrir.

Et il tira. Les yeux fermés, son cœur battant la chamade mais sa main ne tremblant pas un seul instant. Le coup partit et le bruit résonna longuement dans sa tête comme dans les lieux. Puis il y eut quelques secondes de silence, comme si le temps s’était totalement arrêté. Il n’entendait plus rien autour de lui si bien qu’il se demanda si tout cela n’était pas qu’un simple rêve comme à chaque fois.

Il ouvrit les yeux.

La bibliothèque était toujours là et, face à lui, un jeune homme le fixait, le regard douloureux et incompréhensif à la fois. Comme s’il lui arrivait quelque chose, que son corps s’en rende compte mais certainement pas son esprit. Contrairement à ce que Tommy imaginait, la scène ne se passa pas au ralenti. Au contraire, en quelques secondes à peine le jeune homme était au sol, l’épaule en sang. Encore un peu de temps et tout le monde se précipitait vers lui.

Tout se passa trop vite pour qu’il réalise. Une bibliothécaire s’avança rapidement vers lui et il tira encore. Trois fois. Elle s’écroula sur le sol, non loin du jeune homme, et n’eut pas même le temps de convulser. Elle était morte.

L’alarme résonna dans toute la salle comme pour annoncer le début de la fin. Tout avait commencé ici et tout finirait exactement au même endroit. Peu importait s’il l’avait vraiment voulu ou non. Tommy avait lancé la machine infernale, c’était à lui de la guider à présent. Il tendit son arme droit devant lui.

« Le premier qui bouge, je le descends. » Prévint-il.

Et les autres n’étaient pas assez fous pour lui désobéir, la femme étendue et dont le sang coulait encore était le modèle de ce qui leur arriverait si jamais ils osaient se dresser contre lui. Il était peut-être seul et faible mais sa rage pouvait le transformer en meurtrier sanguinaire en à peine quelques secondes.




« C’était quoi ça ?! » S’exclama Yoochun après avoir entendu les quatre bruits semblables à des explosions. L’alarme résonna soudain et les portes s’ouvrirent d’un coup alors que des dizaines et centaines d’élèves se précipitaient au dehors sous les cris des professeurs et autres personnels du lycée. Tous deux se retrouvèrent pris par cette vague de peur et de hurlements sans oser comprendre tout ce que cela signifiait. C’était tout simplement impossible. Pas ici. Pas leur lycée. Pas là où ils croyaient qu’ils seraient toujours en sécurité.

« Tout le monde se dirige vers la rue en face et monte dans les bus ! Il ne s’agit pas d’un simple exercice, tout le monde dans les bus ! » S’exclamaient les adultes parmi tout ce brouhaha.
« Quelqu’un là dedans a une arme ! » Hurla un élève quelque part non loin d’eux.
Yoochun attrapa le bras de Yunho pour le tirer avec lui mais ce dernier se débattit.
« Quoi ? Me dis pas que tu t’inquiètes pour ton beau-père ? » Cria t-il, partagé entre la moquerie, la panique et la colère. Mais il se figea en remarquant que le visage de Yunho était grave.
« Jae… » Murmura t-il. « Il était venu tôt avec Changmin pour travailler sur le contrôle d’anglais. » Yoochun le tira une nouvelle fois.
« Jae n’est pas bête, je suis sûr qu’il est sorti. On les retrouvera tous les deux une fois qu’on sera en sécurité. »

Yunho hésita longuement, la panique coulant à flot dans ses veines, si rapidement que cela en était douloureux. Mais les enseignants s’y mirent aussi, le traînant avec les autres vers le bus et il n’eut d’autres choix que de les suivre et de prier pour que son meilleur ami soit sain et sauf, à l’extérieur du bâtiment.

-Encore un petit bout juste en dessous-


Dernière édition par le Dim 21 Oct 2007 - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Dim 21 Oct 2007 - 21:40

JaeJoong leva un regard haineux vers Tommy, n’ayant d’autre arme contre lui que cela. Ses mains pressées sur la blessure de Changmin, il sentait son sang couler entre ses doigts, le liquide poisseux se répandant sur sa peau et le tee-shirt du jeune homme. Les yeux fermés, ce dernier grimaçait sous la douleur, encore sous le choc. Il s’était levé pour aller chercher un livre et s’était fait tirer dessus par quelqu’un qu’il ne connaissait même pas. De l’injustice, c’était tout ce qu’il ressentait, trop sonné pour penser davantage. Avec la douleur fulgurante.

Tommy les avait tous fait asseoir contre le mur. Les huit élèves présents étaient là, recroquevillés contre la paroi trop lisse et froide tout à coup, à tenter de se persuader que tout cela n’était qu’un cauchemar. Et une seule question embrumait toutes leurs pensées.

« Pourquoi ? Qu’est ce que tu voulais obtenir en débarquant ici et en nous tirant dessus ? » Demanda Junsu, le regard noir. Mais l’interpellé ne répondit rien, trop occupé à fixer Changmin, son expression de douleur intense et le sang qui coulait de sa plaie malgré les efforts de JaeJoong pour y mettre un terme.
« Ca fait mal hein ? » Demanda t-il.
Changmin leva le regard vers lui. Sa tête tournait, sa vision était assez trouble, il commençait à avoir froid et sa blessure lui faisait de plus en plus mal.
« Oui, » Répondit-il, « ça fait… un mal… de chien. »
« Tant mieux. »

Sous la colère, JaeJoong se redressa d’un coup.
« Il te dit qu’il a mal et t’es content enfoiré ? » Tommy le menaça aussitôt de son arme.
« Assieds toi. » Ordonna t-il.
« T’as tué une femme, blessé un ado et… et tu veux que je m’assoies ? »
« Je voulais pas la tuer, ok ? » Explosa Tommy. « Elle ne devait pas être là, les adultes n’y sont pour rien… ils n’y sont pour rien. » Dit-il la voix tremblante mais dure, se dandinant sans arrêt d’un pied à l’autre.

Quelque peu calmé, JaeJoong se rassit et recommença à s’occuper de la blessure de son petit ami.

« Tu es JaeJoong Kim, n’est ce pas ? » Lui demanda Tommy.
« Oui. »
« Le célèbre JaeJoong ! Le coach ne voit que par toi, tu as de supers notes, toutes les filles veulent sortir avec toi et tu as tout un groupe d’amis tout aussi populaires que toi. Les défauts, tu connais ? »
Un ricanement se fit entendre et cela fit rire Tommy.
« C’est sans compter sur ton tout aussi populaire mais très jaloux de frère, Junsu Kim. »
« T’as un problème avec la popularité ? » Intervint ce dernier.

Tommy éclata de rire face à l’ironie de cette question. Le son se répercuta dans toute la salle, faisant frémir les quatre filles présentes. Pourquoi fallait-il que même son rire reflète sa soudaine folie, sa haine envers eux alors qu’ils ne le connaissaient qu’à peine pour la plupart. Ils l’avaient peut-être croisé dans les couloirs, ou aperçu à la bibliothèque. Peut-être plus mais rien qui ne soit pas le quotidien d’un lycéen. Alors pourquoi ? Pourquoi eux ?

« Les populaires, hein ? » Cracha t-il, pointant son arme sur JaeJoong, Junsu, Changmin puis l’autre garçon successivement, « Vous n’êtes qu’une bande d’égoïstes sans cœur. Il n’y en a que pour votre réputation, vos vêtements de marque, le nombre de personnes qui vous entourent et le nombre de fois où vous avez raison dans une seule journée. Vous ne pensez qu’à vos petites personnes sans regarder autour de vous. »
« C’est faux ! » Lui répondit JaeJoong.
« Ah oui ? » S’étonna faussement Tommy, « il y a trois semaines, tu es passé à côté de moi et tu les as vu. Tu les as vu ces trois gars qui s’amusaient à vider mon casier ! Pourquoi tu n’as rien fait ? Il aurait suffit d’un seul mot de toi et ils s’arrêtaient ! »
« Je ne contrôle pas tout le lycée… »
« Ils font partie de ton équipe, ils t’auraient écouté ! »
« Je… »

« Laisse tomber, Môsieur JaeJoong ne s’occupe que de Changmin. »
« Ferme la Su, toi c’est de ton nombril dont tu ne fais que t’occuper. » Lui répondit son frère.
« Moi au moins je ne me fais pas lécher le nombril par tous les membres de mon équipe, » Rétorqua Junsu avec un sourire mauvais avant de prendre une expression désolée, « Oh pardon Changmin, tu ne croyais tout de même pas qu’il était fidèle ? »
Changmin sursauta et gémit faiblement de douleur quand la main de JaeJoong serra sa blessure beaucoup plus fort, le jeune homme se tendant sous la colère.

Tommy eut un ricanement et tapa sa main contre son poignet, applaudissant le petit spectacle auquel il assistait sans vraiment l’avoir voulu.

« Bravo ! Vraiment très intéressante cette petite dispute familiale et maintenant tous les projecteurs sont braqués sur Changmin. T’en penses quoi ? Il est fidèle ton copain ? » Son regard se fit plus dur et son sourire faux disparut totalement. « Mais encore une fois, vous ne pensez qu’à vous et je me retrouve comme d’habitude : invisible. » S’énerva t-il. « On n’est pas là pour résoudre vos petits problèmes de populaires. »

Son doigt sur la gâchette de son arme, il jeta des coups d’œil tout autour de lui, vers les portes, les fenêtres. Toutes les issues qui, pour lui, ne seraient que le passeport final vers l’enfer. Quant aux autres, ces sorties seraient la fin d’un cauchemar qui venait à peine de commencer. Mais peu importait ce que tout cela symbolisait, l’alarme avait cessé de résonner, le silence était tombé et il n’était plus question de sortir pour qui que ce soit. Personne ne partirait d’ici et, pour une fois, ils allaient tous rester avec lui.

Juste parce qu’il avait une arme. Voilà ce qu’il devait faire pour avoir un minimum d’attention.

Un gémissement le fit sursauter. Changmin avait les yeux fermés, les lèvres pincées, le visage transformé par la douleur qui irradiait de son épaule. Et JaeJoong avait beau presser sa blessure, cela n’avait aucun effet. Le sang coulait quand même, la souffrance restait toujours et son visage était de plus en plus pâle, la sueur coulant sur son front et ses tempes. Il gémit encore et une des filles se mit à sangloter.

« Qu’est ce que tu veux ? » Lui cria t-elle.
Tommy s’approcha d’elle et elle se recroquevilla contre son amie.
« Je veux que vous souffriez autant que j’ai souffert, je veux que vous ouvriez les yeux sur ce qui vous entoure et que vous voyiez enfin au delà de vos problèmes stupides, je veux que vous arrêtiez d’être égoïstes et que vous vous préoccupiez un peu de ceux qui n’ont pas autant de chance que vous. Je veux que vous payiez pour mes 4 années de souffrance. »

Il s’arrêta soudain. C’était exactement ce qu’il avait en tête le matin même, lorsqu’il avait volé le revolver dans le tiroir de son père, lorsqu’il s’était directement dirigé à la bibliothèque sous les regards haineux et lorsqu’il avait tiré sur le premier élève qui s’était dressé sur son chemin. Il n’avait rien planifié, il ne savait pas comment les choses allaient tourner, il ne savait même pas s’il aurait le courage de le faire. Mais à présent, face à ces huit personnes qu’il connaissait juste grâce à leur côte de popularité, il voulait leur faire payer. Il voulait inverser les rôles et leur faire mal, quelles que soient les conséquences.

Il n’avait plus assez de force pour les regrets.
Et il voulait qu’ils perdent la leur.

« Ecartez vous de lui ! » Cria t-il tout à coup, son arme pointée sur Changmin. « Il doit souffrir tout seul, je vous interdis de vous approcher de lui. » JaeJoong le fusilla du regard.
« Crève. » Grinça t-il.
« DEGAGE DE LA ! » Lui hurla Tommy son arme pointée sur lui. JaeJoong ne bougea pas, le défiant. « JE T’AI DIT DE T’ECARTER ! » Le quatrième garçon, David, tira le jeune homme à sa suite, l’éloignant de Changmin et du moindre danger. Si Tommy ne pouvait pas contrôler sa colère, ils devaient parvenir à calmer la leur. Une simple bêtise et l’un d’eux se retrouverait mort, comme la bibliothécaire.




« Vous êtes sûr que vous n’avez aucun de ces deux noms ? » Demanda Yunho pour la cinquième fois à un agent de police présent dans le grand gymnase où ils étaient tous rassemblés.

Tous les lycéens étaient là, tristes, silencieux. Assis sur les gradins ou arpentant la grande salle, ils cherchaient leurs parents, ils cherchaient des réponses. Comment comprendre un tel événement ? Quand tout paraissait si normal, comment nommer ce vide soudain ? Ils s’étaient tous levés, préparés comme tous les autres matins, ils étaient partis au lycée, avaient retrouvé leurs amis comme d’habitude. Et un seul coup de feu avait tout changé, tout arrêté subitement. Ils se retrouvaient là, perdus.

Rien n’était plus facile pour les parents. Ils cherchaient, appelaient, suppliaient leurs enfants d’être là, sains et saufs et non là bas avec un ou des fous. Ils ressentaient cette peur qu’ils avaient toujours imaginé sans vraiment la connaître : celle de perdre un enfant. Et pour ceux dont le nom n’était pas répertorié sur les listes, les larmes coulaient sans retenue face à l’inquiétude qui grandissait plus que jamais.

« Vérifiez encore une fois s’il vous plaît. » Insista Yunho alors qu’à côté d’eux, une mère se mettait à pleurer et appeler son enfant. Yoochun échangea un regard avec son ami, si ni JaeJoong, ni Changmin n’étaient présents dans le gymnase, cela n’avait qu’une seule et unique signification.
« Je suis désolé, ces deux jeunes gens ne sont pas là. Vous êtes sûrs qu’ils étaient au lycée ? »
Yunho acquiesça. « Jae m’a envoyé un sms du bus ce matin, il me disait qu’il viendrait lui même me chercher si j’osais sécher les cours et… » Il s’interrompit, incapable de continuer.
« Vous devriez l’appeler. » Lui conseilla l’officier mais Yoochun intervint.
« On a déjà essayé, il ne répond pas. Il… il était censé aller à la bibliothèque, il n’y a pas de réseau là bas. »

L’agent leva les yeux vers eux pour leur répondre quelque chose mais une petite femme au visage triste les interrompit.
« Excusez moi, Yunho ? » Le jeune homme hocha la tête, « Est-ce que tu aurais vu mon fils ? Je le cherche partout et tous les agents sont déjà occupés et… »

Yunho baissa la tête, luttant contre la tristesse qui s’emparait de lui.

Il n’aurait jamais imaginé devoir dire quelque chose d’aussi difficile.

« Je suis désolé Madame Shim, Changmin est… il est sûrement à l’intérieur du lycée… » Les yeux de la mère s’emplirent de larmes lorsqu’elle comprit ce que cela voulait dire et elle plaqua sa main sur sa bouche pour retenir des pleurs ou peut-être même un cri. Parce qu’il ne pouvait pas y avoir de pire nouvelle que celle-ci.
« M… Mais la police est sur les lieux… n’est ce pas ? Mon… mon fils, ils vont le… il n’a rien ? » Paniqua t-elle, sa voix si faible que Yunho eu peur qu’elle ne la perde.
« Madame, il y a eu une prise d’otages, je ne peux rien vous dire. » Lui répondit le policier.

-To be continued... next week-end-

Voilà c'est fini pour aujourd'hui donc! Au week-end prochain pour la suite!

En attendant, n'oubliez pas les commentaires, plus j'en ai et plus j'écris vite!
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
linou974
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
linou974

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 31
Localisation : Là où mes pensées m'emmènent...
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Dim 21 Oct 2007 - 22:07

Whoah !! J'adore !! Je sais que je dis toujours la même chose, mais elle est vraiment prenante ton histoire. J'aime beaucoup la rivalité entre Jae et Junsu. Et puis, du JaeMin, que demander de mieux ? XD
Je me demande vraiment ce qu'il va se passer par la suite. J'attends le week-end prochain avec impatience.
Fighting pour la suite !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
marudashi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
marudashi

Féminin Nombre de messages : 1014
Age : 99
Localisation : surement dans un Starbucks, un choco java ship venti en main *-*
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Dim 21 Oct 2007 - 22:18

haaaaan !!
j'éditerais demain, mais j'ai plus qu'adorer !

EDIT (il a eu du mal à sortir celui-là XD)

donc, que dire ?
surtout que ce n'est pas complet XD
(tu peux pas faire comme tout presque tout le monde et poster ton OS en entier d'un seul coup !!! ispice de sadiqueuuuh >__< ci trop dur d'attendre, surtout quand ci la dernière semaine de cours avant les vacs, et donc une semaine qui passe trèèèès lentement ... on est encore qu'au lundi et ça me gonfle dija MDR)
revenons sur la fic !

alors j'aime, j'adore, dija l'histoire (même si elle est reprise m'en fou, j'aime que ta version ltl) j'adooore !!!

Tout commence "bien" si on peut dire, et là, PAF tout va mal XDD

Junsu hooo les gros jaloux !!! ci aps bien d'être jaloux, surtout de son frère !! (bon je peux parler -__-) en plus ic trop un gros bâtard XD comment il balance à Changmin que son frère le cocufie !! (kokuuuuuuuu, Jaejoong aime bine cocufier les gens XD)

Ensuite, Jaejoong, ha, idole des gens ? youhouuuu tu m'étonne MDR, capitaine d'une équipe ? (équipe de pigeons voyageurs XDD z'ont tous le même Q.I. -__-) il a l'air d'être bien sournois ce gars (va y que je te fais des touch-touch à Changmin pendant qu'ils "bossent" XDD)

Après, Changmin, celui-là il se fait berner par Jaejoong, se fait tirer dessus par l'autre, et puis voila, pitaing, pas de bol pour lui ma parole !!
on verra sont sort bientôt,hein ê_ê

Yoochun et Yunho, bah eux totalement à la masse, dehors et s'inquiète (vont y aller ci obliger !!!!! les sauveurs MDR)

Enfin bon, tout ça pour faire un bon tout, et donc une super fic (super man talalala)
Et donc j'ai hyper méga encore plus qu'avant hâte d'être le WE prochain !!!!
alors FIGHTO Anna !!!!
Je suis la pour t'encourager si tu le souhaite (et même si tu le souhaite pas)

*enfile son uniforme, prend ses pompons et commence à se dandiner*
Anna ! FIGHTO !
Anna ! FIGHTO !
Annana(s) !!! GATEAU !
Ann*SHBAFF* houla je commence à délirer là.
*pose ses pompons et part*

allez bye !!!


Dernière édition par le Lun 22 Oct 2007 - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asuka
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Asuka

Féminin Nombre de messages : 2337
Age : 30
Localisation : Là ou le vent m'emporte
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Dim 21 Oct 2007 - 22:29

eheh pas mal du tout l'idée^^j'aime bien le psychopathe et tout...
Junsu et Jae qui s'engueule au super bon moment eheh comment ils doivent s'aimer entre frère eux...
Pauvre Minnie il doit souffrir le pauvre XD
Bref continue et vivement la suite^^
Revenir en haut Aller en bas
daoshi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
daoshi

Féminin Nombre de messages : 1365
Age : 26
Localisation : Loin de la France, près de la Corée dans les bras de ......... ^.^
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Lun 22 Oct 2007 - 9:07

Wow !! elle est génial...Carrément la rivalité entre Jaejoong et Junsu xD !!! Je suis bien marrer...Mais en tout qu'à j'ai trop adoré vivement la suite XD !!!! J'adore ton style d'écriture et...Et voilà quoi xD !!! Rien d'autre à ajouter.

Et JaeMin xD !!! Je commemence à aimer ce couple XD (Au revoir le Jaeho xD )

Aller bonne chance pour la suite que j'attends impatienmment ^^
Revenir en haut Aller en bas
rainygirl
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
rainygirl

Féminin Nombre de messages : 103
Localisation : in my lovely world
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Lun 22 Oct 2007 - 17:29

Smile Haaaaaa ....!!! J'adore, j'adore, j'adore !!!

Du suspens, plein de suspens, un psychopathe, ( et on le comprend facilement ), une rivalité entre frères, et SURTOUT plein plein de Jaemin !!! C'est vraiment tous les ingrédients indispensables pour me faire craquer sous ta plume !

Un énorme BRAVO pour ton histoire !

Ce que j'apprécie le plus, c'est ce psychopathe complètement taré . Il ose accusé tout le monde pour sa souffrance et pour leur égoïsme, mais l'est même pas assez fut-fut pour reconnaître que justement lui aussi, il est pareil qu'eux.

Excuse-moi, Môsieur Tommy-le-psychopathe, mais tirer partout, et surtout sur Changmin juste parce que t'as souffert pendant 4 petites années au lycée et accuser JJ d'égoïste, ne te rend pas meilleur non plus. TOI AUSSI T'ES EGOÏSTE LA !!!
Et pov' Changmin, lui, il a rien demandé en plus. T'inquiètes, j'suis sûre qu'y a pleine de fan qui vont venir à ta rescousse ! Tien bon !

Sûr ce, un grand grand : AJA AJA FIGHTING !!! pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Feylie
Modératrice
Modératrice
Feylie

Féminin Nombre de messages : 268
Localisation : Dans un siècle de poésie, un siècle où les idées étaient encore nouvelles
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Lun 22 Oct 2007 - 23:01

marudashi a écrit:
(tu peux pas faire comme tout presque tout le monde et poster ton OS en entier d'un seul coup !!! ispice de sadiqueuuuh >__<
Je suis d'accord avec toi à 200% ! C'est une honte de laisser ce OS, là alors qu'il aurait dû être en entier ! C'est trop sadique surtout que la fin est vraiment trop triste. J'avais mal pour la mère de Changmin, la pauvre. D'ailleurs, c'est très malin de ta part ça, quand on sait dans quel état il se trouve, on ne peut que compatir à sa peine ç_ç

>>p'tit délire sur le début du OS :
Vas-y, Jae pince-moi fort la cuisse XD *tousse* (ça c'est l'effet déhanché de JJ dans Last Angel, ou je m'y connais pas XD)

Bon reprenons, ou plutôt commençons le commentaire. Mon dieu, j'ai failli te tuer quand je suis arrivée à la fin de ton premier post, je pensais que y'avait pas de suite... Et y'avait pas moyen ! Remarque après le second post, j'ai toujours envie de te tuer. Parce que cette vengeance de Tommy, elle devient un véritable huis clos opressant qui promet ! Un bon moyen de mettre à l'épreuve les persos et leur santé mentale (déjà entre Jae et 'Su, ça commence bien... et puis leurs répliques, elles tuent ! XD).

J'ai apprécié les paragraphes en italiques qui nous faisaient passer d'une scène à une autre. Je me demandais qui pouvait bien penser ça et puis à l'arrivée de Tommy, on comprend mieux. Je veux bien qu'il se soit senti invisible aux yeux des autres mais c'est vraiment de la jalousie, son truc. Il dit que les Jae et co sont égoïstes et nombrilistes mais ne l'est-il pas également ? Lui qui pour se venger de 4 années de "malheur", décide de prendre une arme et s'en va demander réparation, en tuant et blessant 2 personnes aux passages. C'est pas égoïste de prendre une vie pour sa propre vengeance, c'est pas nombriliste que de vouloir être/paraître aux yeux du monde ? Je parie qu'il aurait voulu être à la place de Jae et pour excuser sa jalousie, il se pose en victime jusqu'à se permettre de les menacer. Sur ce coup là, j'ai aucune sympathie pour Tommy alors qu'on aurait pu, vu ce qu'il a dû endurer mais voilà, il m'est antipathique (et c'est pas parce que y'a JJ, Min, Junsu en danger que je dis ça ><). Ah oui, ce passage :

Anna a écrit:
Elle ne devait pas être là, les adultes n’y sont pour rien… ils n’y sont pour rien.
Pour une fois, c'est pas la sempiternelle excuse trop facile : "c'est la faute aux adultes et de leur incapacité à me comprendre". C’est bien !

Autre point : Junsu joue carrément à contre-emploi dans ce OS, chapeau ! Le voir détester son frère et être aussi incisif dans ses paroles, c'est loin du 'Su original qu'on adore, et c'est pas plus mal ! J'attends vraiment des explications entre ce beau p'tit monde enfermé et avec la peur au ventre (quoique Jae, il gère grave son stress ; il veut pas me donner une leçon ?) et surtout voir la confrontation entre Tommy le psychopathe en devenir et les trois autres.

Quant à Yoochun et Yunho... je me demande quel sera leur rôle dans ce OS, peut-être les sauveurs qui sait ? XD

Bref, j'adore la façon dont tu as mené cette première partie, l'écriture rien à redire là-dessus l'intrigue est alléchante, les persos toujours aussi originaux dans la façon dont tu les mets en scène, bref j'adhère encore !!! Reste plus qu'à attendre samedi - comme pour 4 seasons (du moins, je l'espère *prie les Saints*) - et ça par contre, j'aime pas ! Je noterai 9/10 (oui, -1 pour avoir fait de ce OS un OS à partie, na !)

**Lu et approuvé par la perverse de l'ombre qui ne se cache pas
et qui donne des bananes"
**

_________________
Rêver tout en étant réaliste donc RêveRéaliste, je suis.

« ... Elles finiront par m'étouffer par leur gentillesse et moi, par gentillesse, je les laisserai faire. »
Revenir en haut Aller en bas
http://feylie.livejournal.com/
Mellyna Yanou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mellyna Yanou

Féminin Nombre de messages : 1827
Age : 32
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Mar 23 Oct 2007 - 18:20

Je n'arriverai décidemment pas à une critique constructive... on va faire avec.

Autant le début était le reflet même de la vie quotidienne, le traintrain du lycée, avec ses hauts, ses joies, mais aussi ses bas... mais les "bas" restent généralement gérables. Un équilibre qui s'installe et dans lequel on pourrait presque se sentir en sécurité. Autant la suite est un cauchemard éveillé... à moitié choqués, à moitié terrorisés.

Choquée, je suis. Terrorisée, je suis. Complètement immergée, je suis aussi. (et légèrement transposée dans le passé, même si c'était pas aussi dramatique u___u)

Méchante !! Ca travaille depuis hier, j'arrête pas de me retourner tout ça dans la tête T___T et malgré ça, je suis pas capable de dire mes sentiments. Pourtant j'aurai adoré te détailler tout ça u___u

Juste une question : pourquoi avec toi les JaeMin tournent toujours au désastre ?! (alors les JaeHoMin n'en parlons pas...)

J'sais pas si j'aurais un jour une réponse, en tout cas, j'attends la suite de pied ferme. Na !

PS : J'ai oublié le plus important... M**** j'adore !!
PPS : J'ai oublié un autre truc... Je suis sûre que la suite sera tout aussi prenant, voire bien plus !!
Revenir en haut Aller en bas
http://hypnosis-voice.blogspot.com/
murderland
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
murderland

Féminin Nombre de messages : 600
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Mar 23 Oct 2007 - 22:43

Je sais pas quoi dire à part que j'ai beaucoup aimée mignone
L'histoire sort de l'ordinaire c'est simpa, j'aime bien ton écriture en plus ^^
Bref j'attend la suite avec (grande) impatience Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://unelyonnaiseaparis.skyblog.com
Shyna
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
Shyna

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : Là où n'est pas ma vie
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Ven 26 Oct 2007 - 14:44

L'histoire est spécial et je ne connais pas cet épisode si s'en est un. Moi ça me fait plus penser à bowling of colombine.

En tout cas j'aime beaucoup.
Je sais pas quoi dire, mais si mon commentaire, comme tu le dis, me permettra d'avoir la suite plus rapidement alors je n'hésite pas ^^

Bref bon courage pour tout tes projet. (Nightmare et 4 seasons aussi...)
Revenir en haut Aller en bas
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Ven 26 Oct 2007 - 16:58

soulmatemj a écrit:
j'aime cet histoire! j'aime beaucoup!
j'adore couple chunjae!
je ne sais pas quoi dire, bon courage pour tout tes projet

Apprends à lire, c'est du Jaemin >.<
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Ven 26 Oct 2007 - 17:42

MDRR XD il est pas français =X
Revenir en haut Aller en bas
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Ven 9 Nov 2007 - 23:00

Désolée du retard *est débordée* et merci beaucoup pour les commentaires! <3

Voici la suite et fin, en espérant qu'elle vous plaira :S






« 14 secondes… »
Tous les regards se tournèrent vers Changmin qui venait de prononcer ces quelques mots, sa voix affaiblie par la douleur.
« Il m’a fallut 14 secondes pour prendre la direction du bon rayon et… me faire tirer dessus. » Annonça t-il, les sourcils haussés, étonné de sa propre constatation.
« Ce n’est rien comparé à 4 ans. » Rétorqua Tommy.

Il était assis sur une chaise, son arme toujours serrée dans sa main, et les observait. Tous les huit. Deux des filles pleuraient dans les bras de leurs amies, souhaitant que cela s’arrête maintenant. Il fallait que tout cesse à tout prix. Junsu était calé contre une étagère, ses jambes pliées et ses coudes appuyés sur ses genoux. A côté de lui, David était assis en tailleur, le visage impassible mais la tête envahie de prières pour rester en vie. Plus loin, JaeJoong avait ses jambes tendues devant lui et ne quittait pas Changmin du regard. Ce dernier était isolé avec sa faiblesse, sa main crispée sur son épaule pour calmer une douleur qu’il était incapable d’apaiser.

« Ces 4 années sont sûrement les meilleures de votre vie, vous ne pouvez pas comprendre ce que ça fait de venir, d’être seul toute la journée, de subir les moqueries, de n’avoir personne qui vous défende, de n’être qu’un clown dont certains rient et d’autres n’ont rien à faire. »
« Meilleures années ou pas ce ne sont pas les plus importantes de notre vie. Le lycée ce n’est rien, il y a tellement après que pour un adulte tes 4 ans sont aussi importants que 14 secondes. Si ça se passe mal maintenant, après le lycée tout peut changer. » Murmura JaeJoong.
« 4 ans c’est rien ; quand tu seras un adulte, là tu pourras te plaindre si tu te retrouves seul. Pas maintenant. Les lycéens sont des monstres, tout le monde le sait, passe outre et pense à ton avenir. » Continua Junsu.

Le silence tomba, chacun réfléchissant aux paroles des autres, certains se contentant de songer à ce qui allait se passer, à ce qu’ils pourraient faire une fois qu’ils seraient sortis. Si jamais ils pouvaient sortir. Et si c’était le cas, ils n’avaient pas la moindre idée de ce qui se passerait. Parce qu’à présent tout était différent.

Tommy serra son arme dans sa main. Il se mordit la lèvre en pensant à ce que Junsu et JaeJoong lui avaient dit. Mais ils ne pouvaient pas comprendre la douleur, le déchirement chaque matin quand il se levait pour partir au lycée. Les premiers jours, il s’était dit que cela ne pouvait pas être éternel, les difficultés finiraient bien par disparaître. Mais ce n’était pas le cas. Les jours puis les mois passaient et il était toujours seul, toujours persécuté, toujours plus enfermé dans sa souffrance.

Et personne ne venait jamais l’aider.
Personne ne se souciait de ce que toutes ces méchancetés pouvaient lui faire.

« Même toi Changmin, » Murmura t-il soudain, « tout le monde dit que tu es quelqu’un de gentil, que tu as un cœur d’or. Tu ne t’en sers que pour tes populaires d’amis, hein ? »
« Tu veux… savoir la vérité ? » Grimaça Changmin et Tommy se mit à rire.
« On a tout notre temps, raconte nous ta jolie petite histoire. »
« J’ai pas… d’histoire à raconter. Mais… t’arrêtes pas de te plaindre depuis… tout à l’heure et… est-ce que… une seule fois pendant tes… 4 ans ici, t’as essayé de… changer les choses ? T’as essayé de te… faire des amis ? De dire aux autres… d’arrêter ? »
« Tu crois que c’est aussi simple ? Tous mes amis m’ont abandonné pour faire partie de votre cercle si fermé, et ceux de votre groupe n’ont rien à faire de moi. Je suis pas assez cool, pas assez sportif, j’ai pas de copine, j’ai… rien. Alors, oui, j’ai essayé de m’en sortir, mais vous tous, vous n’en avez rien à faire, vous m’avez enfoncé ! »

Les yeux de Tommy étaient brillants de larmes sous la réminiscence d’un passé et d’un présent dont il ne cesserait jamais de souffrir. Le gouffre s’était déjà refermé sur lui et il lui était impossible d’en sortir, de s’en libérer. Quand tout le monde lui avait tourné le dos, quand même ses otages l’enfonçaient en lui faisant la morale, que lui restait-il ? Des regrets ?

Non.

Il n’avait pas eu tort de faire cela. Il n’avait plus rien à perdre, peu importait ce qui se passerait. Il voulait juste qu’ils voient, qu’ils soient témoin de toutes les répercutions que 4 années de calvaire pouvaient avoir sur lui.





« Il y a vraiment une prise d’otages ! » S’exclama Yunho comme si la nouvelle venait à peine de le frapper.

C’était ce que tout le monde murmurait depuis leur arrivée ici, c’était pour cela que les policiers voulaient absolument les répertorier. Parce que s’il y avait eu un meurtre uniquement, le ou les cadavres porteraient déjà un nom. Ici il n’y avait que des présumés otages, à trier parmi les sécheurs, les malades et tous les élèves qui pouvaient être absents.

Le tri serait long.
Et que se passerait-il en attendant ?

« On aurait dû rester là bas. » Annonça Yunho, le regard tourné vers la porte du gymnase. Yoochun devina rapidement ce que la lueur dans ses yeux signifiait et il secoua la tête de gauche à droite.
« Y aller ne servira à rien, qu’est ce que tu veux qu’on fasse ? On ne sait même pas combien il y a d’otages, où ils sont et qui sont les agresseurs. Yunho, on est deux ados, laisse la police se charger d’eux ! »
« Mais qu’est ce qu’ils vont faire, hein ? » S’emporta le jeune homme, « Ils contactent les agents qui sont ici toutes les cinq minutes et tu as entendu parler d’une amélioration toi ? »

La panique le saisissait en même temps que la culpabilité, les deux se mélangeant pour flouer ses pensées, ses réflexions. La lutte de ses sentiments parlait à sa place, ne lui laissant pas la possibilité de rationaliser. Yoochun le savait, Yunho avait un tempérament de feu et s’énervait rapidement. Tout comme il agissait très souvent avant de réfléchir. Or, prendre des risques inconsidérés n’était en rien la solution idéale pour l’instant.

Et pourtant.

La culpabilité le saisissait lui aussi et le peu de progression donnait raison aux paroles de Yunho.

« On ne peut pas y aller. » Tenta t-il de se convaincre.
« Yoo, Jae est mon meilleur ami et… et il est peut-être en danger et… je sais pas mais peut-être que si on y va, on pourra… »

On pourra quoi ? Continua sa pensée. Il n’en savait strictement rien. Mais il ne pouvait s’empêcher de songer que s’il était resté là bas, s’il y était encore actuellement, peut-être que tout irait plus vite, peut-être que tout irait mieux. Peut-être que sa conscience s’en retrouverait apaisée.

« Il faut qu’on y aille. » Répéta t-il, convaincu, « Il faut au moins qu’on sache où ils en sont. »
« Yunho, on n’a pas le droit de sortir d’ici, » Lui fit remarquer Yoochun, « et même si c’est pas très difficile, quand on sera là bas, tu crois vraiment qu’ils seront d’accord pour nous tenir au courant ? »
Yunho soupira. Il lui restait une dernière carte à jouer, celle qu’il aurait voulu garder dissimulée jusqu’à la fin de sa vie. Mais parfois, l’as de pique pouvait permettre au joueur de remporter la partie. Et s’il avait peur, son amitié était plus forte que sa crainte. Tout comme sa culpabilité.
« Mon beau père est là bas, » Dit-il, la gorge sèche, « lui il nous le dira. Je sais qu’il ne m’aime pas, mais il nous dira ce qui se passe quand même. » Il fixa son ami, le regard suppliant.

Yoochun jeta un œil, observant les gens tout autour de lui. Les enfants et les parents étaient peu à peu réunis, se serrant dans les bras les uns des autres, pleurant, libérant cette peur mortelle qui les avait envahi tel un venin. Un poison indétectable et pourtant connu comme un des plus dangereux. Parce que la peur pouvait détruire, briser. Se retrouver face à sa plus grande frayeur réalisée revenait à être face à l’arme d’un tueur.

Le regard du jeune homme se posa sur la mère de Changmin, assise sur un des gradins, recroquevillée, un mouchoir dans sa main. Elle lui paraissait si petite, si faible sans son grand fils. Cette simple vision lui arracha quelques larmes. Parce qu’il imaginait la douleur qu’elle pouvait ressentir, à voir les autres pleurer de joie dans les bras de leurs enfants et à savoir que le sien était peut-être…

Peut-être.

« D’accord, on y va. » Accepta t-il en essuyant ses larmes d’un revers de manche. Yunho eut un faible sourire et posa sa main sur son épaule. Un geste pour des millions de mercis.

Tous deux se dirigèrent donc vers la sortie, feignant l’envie de prendre un peu l’air.
Le lycée n’était pas très loin, il ne leur restait plus qu’à courir comme si leur vie en dépendait.

Celle de leurs amis seraient peut-être plus longues s’ils y arrivaient.







« Quel silence. » Remarqua Tommy. Comme s’il voulait lancer une conversation. Comme si tout était normal.
« Laisse le partir. » Demanda soudain JaeJoong après de longues minutes à ne rien dire, à essayer de rester calme tout en ne lâchant pas le blessé du regard. S’il mourrait, Tommy devrait le payer cher.
« Quoi ? »
« Changmin, il est blessé, laisse le partir. S’il reste ici, il va se vider de son sang… »
« Oui, » Intervint David, « tu nous as nous pour… montrer l’exemple. T’as déjà tué quelqu’un, tu vas pas remettre ça. »
Tommy se remit à rire, ce son d’un fou, sa main tremblant sous la rage.
« La bibliothécaire devait rester en vie mais je me contrefiche de Changmin. Vous ne comprendrez rien, » Il se reprit, « Non, ils ne comprendront rien à ma souffrance si tout fini comme dans un conte de fée. Qu’il crève. »
« Enfoiré ! » S’énerva JaeJoong.

Peu importait si un accès de colère ne changeait rien. Il en avait besoin. Comment avoir pitié de Tommy, malgré ses souffrances, alors que lui même se montrait comme un véritable monstre d’égoïsme face à eux ? Pourquoi vouloir le comprendre ou l’aider si lui même restait sourd à ce qu’ils avaient à dire ? Souffrir était le lot de chacun, il était bien trop facile de blesser les autres pour oublier sa propre douleur.

Mais Tommy avait pris sa décision. Il ne sortirait jamais vivant d’ici, il entendait les voitures des policiers au dehors. Mais il voulait que les gens comprennent, il voulait que les choses changent. Et pour cela, il leur fallait un drame. Si un des populaires mourrait, si un de ceux qu’il détestait tant y laissait la vie, alors il n’aurait pas fait tout cela pour rien.

« Mais c’est que Jae est super attentionné avec son copain, t’as quelque chose à te faire pardonner ? »
« Bordel, ferme la Junsu ! » Lui cria le concerné.

Tommy tourna le regard vers les deux frères.

« Quoi ? Il veut voir à quel point les populaires sont des ordures, je vais le lui montrer, hein Jae ? »
« C’est pas le moment de se dire nos 4 vérités Su, arrête ça. »
« Pourquoi pas ? Tommy sera content comme ça, il verra qu’on n’a pas besoin de lui pour souffrir aussi. »

JaeJoong ne répondit rien. La tête appuyée contre le mur, il se mit à observer le plafond, la peur évidente dans son regard. Oui, il avait peur. Mais il ne devait pas se laisser submerger par cela. Parce que cela le mènerait à sa perte.

« Alors Jae, tu ne dis plus rien ? Je peux commencer les révélations je suppose. » Se moqua Junsu. Il savait bien qu’ils ne sortiraient que si Tommy se faisait tuer par la police et celle-ci ne semblait pas décidée à intervenir. Etait-elle même vraiment là ? Tant pis, il voulait profiter de ces moments pour rouvrir des plaies qui n’avaient jamais guéries. Pour se venger. Après tout c’était l’exemple que donnait Tommy, non ? « Est-ce que Changmin sait comment tu as fait pour rentrer dans l’équipe ? Le tout pour une raison qui m’est inconnue puisque tu détestes le sport mais peu importe… »
« Tais toi. » Prévint JaeJoong.
« Il sait jusqu’où tu es allé pour convaincre ton coach de te prendre ? »

Tommy fronça les sourcils. Il devait avouer qu’une dispute pareille ne pouvait que lui apporter une certaine satisfaction. Junsu en savait assez pour briser la réputation de son frère. Pour le rendre aussi misérable que lui.

Mais cela ne changeait rien au résultat final.
Il savait déjà comment cette histoire allait se terminer.

« Arrêtes ça Junsu. » Intervint une des filles.
« Attendez, vous ne savez même pas le meilleur. »
« ARRETE ! » Hurla une autre fille, en larmes. « Tu ne trouves pas que c’est suffisant comme ça ? On souffre assez, non ? Alors tais toi ! TAIS TOI ! » Elle se tut pour se remettre à sangloter, ses nerfs lâchant face à la situation. Et aucun ne pouvait la blâmer pour cela. Parce que c’en était trop.

Changmin serra sa main tremblante sur sa blessure, ne sachant si cette action était due à la colère ou à la peur ou à autre chose.

« Il le sait, » Murmura soudain JaeJoong, « il le sait, ok ? Pas besoin de le lui répéter. Il le sait et il m’a pardonné. »

Junsu eut une hésitation soudaine et observa Changmin, devenu livide, le sang s’écoulant lentement le long de son bras et sur son tee-shirt.

« Qu’est ce qu’il t’a pardonné ? » Demanda Tommy, à présent intéressé.
Mais le jeune homme ne lui répondit rien.
« Allez, dis le nous, après tout, on est entre nous et ta bande de populaires te pardonne tellement de choses que celle-ci ne peut rien te faire, n’est ce pas ? »
Le silence fut sa seule réponse.

Changmin sentit des larmes couler le long de ses joues et lorsqu’il releva faiblement la tête, il vit qu’il en était de même pour JaeJoong.

« Si je te le dis, » Murmura ce dernier alors que Junsu se murait à présent dans le silence, « il faudra que tu laisses Changmin partir. »
« En 4 ans, tu ne m’as jamais adressé la parole et maintenant tu me fais du chantage ! » Nota Tommy avec un haussement de sourcils.
« J’ai pas grand chose à perdre, tu nous retiens prisonniers et tu as tout sauf l’intention de nous laisser repartir en vie. »

-la suite juste après-
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Ven 9 Nov 2007 - 23:03

« Yunho, ton beau-père est là bas ! » S’exclama Yoochun.
« Je sais. »

Yoochun fronça les sourcils, réalisant enfin à quel point il avait été naïf. Il aurait dû le savoir dès le départ, il n’aurait pas dû écouter la petite voix au fond de lui qui lui hurlait de prendre ce risque, d’écouter ses émotions. Il aurait dû rester raisonnable et laisser les policiers faire les choses.

Il aurait dû.

Et à présent il se retrouvait dans le hall principal du lycée, à suivre son ami tout en se disant que la colère qu’il ressentait contre lui n’était pas totalement justifiée. Il était en tort, lui aussi.

« Si les flics nous voient… » Commença t-il.
« Ils ne diront rien. » Lui répondit Yunho.
« Quoi ? Tu crois qu’ils vont nous laisser jouer à Superman sans problème ? »
« Mon beau-père nous a vu entrer. »
« Et… »
« Et il me déteste. Il ne ratera pas une occasion de se débarrasser de moi. »

Yoochun ne répondit rien. Que pouvait-il répondre à cela ? Quand un père –ou un beau père- aimait si peu celui qu’il devait protéger, quand il le regardait courir vers le danger sans essayer de l’en empêcher, quand il ne versait pas une seule larme à l’idée de ne plus jamais le revoir. Qu’y avait-il à dire ? Rien.




14 secondes.
Il ne fallait pas plus de 14 secondes pour détruire une, voire plusieurs vies.

Des mots prononcés…


« J’ai couché avec le coach ! » S’exclama JaeJoong, le visage baigné de larmes, « Tu crois quoi ? Qu’on se lève un matin, qu’on claque des doigts et que tout nous tombe dessus ? Etre populaire ça ne vient pas à la naissance, ça se choisit, ça se travaille… ça se mérite. » Il baissa la tête, n’osant croiser le regard d’aucun des autres lycéens qui le fixaient pourtant. Il était la preuve vivante, le modèle, l’exemple de ce sur quoi reposait la popularité pour la plupart. L’amour des autres, le dégoût de soi-même. « On est populaires mais on est des êtres humains, on est aussi misérables que tu crois l’être. Sauf que nous, on le cache derrière un masque alors que toi tu traînes ton fardeau tous les jours derrière toi. T’es aussi égoïste que nous. » Il releva la tête pour ancrer son regard dans celui de Tommy. « Laisse partir Changmin maintenant. »

Des émotions…

Tommy fixait JaeJoong, le regard dur, une expression de pur dégoût sur le visage. Alors c’était ça ? C’était pour ça qu’on avait détruit sa vie et transformé ces 4 années en enfer ?

Il n’avait pas eu tort en faisant cette prise d’otages.
Et sa décision était prise depuis longtemps, elle ne changerait pas.
Ils méritaient ce qui leur arrivait. Ils le méritaient.

« Changmin… » Il se tourna vers le jeune homme, lentement.

De l’espoir…

Yunho se retourna en entendant un bruit. Les policiers étaient là, l’équipe d’intervention. Tous en noir, les fusils pointés droit devant eux.

Ils amenaient l’espoir avec eux.

Il se tourna vers Yoochun et lui sourit.
Tout allait bientôt être fini.

14 secondes.
Tout ne se passa qu’en 14 secondes, pas une de plus.


Le coup partit, leur vrillant les tympans à tous. Le bruit leur déchira le cœur parce que, malgré leurs yeux fermés ou leur vue voilée par les larmes, ils savaient ce qu’ils allaient découvrir. Et la douleur en était bien trop grande. L’injustice ressentie était si puissante qu’il n’était plus question de sang froid, de garder ses émotions enfermées au fond de son être.

Une phrase…

« Tu n’aurais pas dû lui pardonner, il est comme les autres, il aurait dû payer. »

Une vie…

La balle l’avait atteint en plein cœur. Sa main déjà couverte de sang se serra et il la sentit. La vie qui s’éloignait de son corps. Rapidement. Il s’écroula sur le sol, la gorge sèche et les yeux pleins de larmes. C’était injuste.

Et à la 14ème seconde, Changmin ferma les yeux, se laissant aller à la mort.




Yoochun tomba à genoux au moment même où le tir retentit dans le couloir. La chute lui fit mal mais sûrement pas autant que sa tête qui pulsait de douleur sous les images horrifiantes qu’il ne pouvait s’empêcher de voir. D’imaginer. Quelques secondes supplémentaires et ils arrivaient. Pas Yunho et lui. Non, depuis le début il savait qu’ils étaient incapables de changer quoi que ce soit. Ils étaient trop faibles, quoi qu’ils puissent en dire.

Mais l’équipe d’intervention était juste là. Sous ses yeux. A une poignée de secondes d’une fin heureuse.

Ils avaient échoué.
Ils avaient tous échoué.

Plusieurs hommes s’approchèrent de lui et de Yunho. Il ferma les yeux tandis que son ami était plaqué contre le mur et fouillé. Après tout, ils se trouvaient dans les locaux alors qu’ils étaient censés avoir été évacués. Il était normal qu’ils soient suspects.

Mais il était surtout normal qu’ils soient inquiets.
Parce que là bas, dans la bibliothèque, quelqu’un était blessé. Ou peut-être mort.
Et cela le tuait.






Junsu comprit qu’il venait de faire la pire erreur de toute son existence. Au lycée, aussi jeune qu’il l’était, il avait fait la chose qu’il regretterait toujours. La chose qu’il ne se pardonnerait pas. Que les autres ne lui pardonneraient pas. Il avait montré sa vraie nature, pas juste un bref instant comme il le faisait toujours. Non. Il s’était montré tel qu’il était réellement, tel qu’il était au fond de lui. Et il en payait le prix fort. Parce qu’il savait exactement ce qu’il était à présent aux yeux des autres.

Un monstre.

JaeJoong ne cesserait jamais de lui en vouloir. Tout cela parce qu’il était jaloux et égoïste. Parce qu’il était envieux et intolérant. Il était allé jusqu’à brisé son propre frère, jusqu’à lui prendre la main pour le tirer violemment en enfer. Dans un monde bien pire que le sien.

Pourquoi fallait-il que la souffrance nous fasse enfin voir nos erreurs ?
Quand il était déjà trop tard…

Et bien malgré lui, le regard rivé sur le corps de Changmin, Junsu se mit à compter les 14 secondes dans sa tête. Encore une fois. Une seconde pour une larme. Comme si ce court laps de temps était la seule chose qui lui restait sur cette terre.

1… 2… 3…4…

JaeJoong releva la tête vers Tommy, ses mains posées sur le torse de Changmin, couvertes de sang comme s’il était allé le chercher au fond des entrailles du jeune homme. Les larmes coulaient à flot, les images repassaient dans sa tête accompagnées des sons et de milliers de questions. Mais un seul sentiment prônait, un seul état l’envahissait. La colère. Et la colère menait à la rage qui elle-même menait à la folie. Il n’avait plus besoin d’être lucide ni de garder son sang froid. Il n’avait plus besoin de rester calme et de réfléchir à une solution. Il n’avait besoin que d’une chose.

Changmin.
Et il était là. Mort devant lui. Mort dans ses bras.
Il avait perdu celui dont il avait besoin pour garder son esprit.

5… 6… 7… 8…

Tommy était satisfait alors que tout le monde restait pétrifié devant la cruauté dont il venait de faire preuve. Il avait réussi. Il avait donné sa leçon. Et quelqu’un avait payé.

Il vit le regard noir de JaeJoong. Il l’observa pendant qu’il se relevait et s’avançait vers lui, hurlant et pleurant, prononçant des mots emplis de rage et sans aucun sens. Il se jeta sur lui et sur son arme, sa force l’étonnant. Et tommy le vit venir.

Le dernier coup de feu.
Celui dirigé contre lui même.

La douleur l’aveugla et il tomba en avant, incapable de se raccrocher à quoi que ce soit. JaeJoong l’avait tué.

9… 10… 11… 12…

Les portes de la bibliothèque furent brutalement ouvertes, une dizaine d’hommes en noir se précipitant à l’intérieur, armes dirigées droit devant eux. Cependant, ils ne purent que constater à quel point ils avaient failli. Ils étaient arrivé trop tard. Et tout dans la salle leur montrait que ces quelques secondes auraient dû jouer en leur faveur et non pas le contraire.

Parce que les concernés ne s’en remettraient jamais complètement.
Et si c’était le cas, ils ne pourraient pas oublier ce que 14 secondes leur avaient apporté.

Du chagrin.
Du désespoir.

La mort.

13…
14.


Fin~


Voilà, encore une fois, j'espère que vous avez aimé. Si ce n'est pas le cas j'en suis désolée, en tout cas moi j'ai bien aimé l'écrire, c'est déjà pas mal non? Bref, comme d'habitude, vous connaissez la chanson: donnez moi votre avis!
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Gold_Rh0desiA
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Gold_Rh0desiA

Masculin Nombre de messages : 814
Age : 26
Localisation : Sunshine's Kingdom
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Sam 10 Nov 2007 - 0:14

*Fière* J'ai commenté en first! Avec mon pavé! *0*

J'ai aimé. C'est une chose dont je suis sûre. J'ai aimé.

Peut-être moins que tes autres écrits, mais si tu as aimé l'écrire, je considère que c'est une des choses principales qui puisse me combler. Ecrire comme bon nous semble... sans que l'on ne se fixe soi-même les limites, les frontières... Ecrire et aimer ça...

Oui, c'est important et le fait que tu l'ai ressenti... ça me fait plaisir.
En plus, bon, l'écrit en lui-même était plaisant. Oui, j'ai aimé. J'ai haï Tommy pour sa faiblesse, pour son étroitesse d'esprit tout en... okay, je l'ai compris. J'ai compris ce qu'il ressentait, j'ai compris la haine qu'il ait pu ressentir.. Mais se laisser aller comme ça, se... Mettre ça sur le dos des autres... Sans se remettre lui-même en question...En se laissant abattre...

Je crois que c'est tout simplement pathétique. Pathétique... L'instant où il meurt l'est également. Puisqu'il se raccroche, puisqu'il tente de s'agripper à quelque chose sans admettre que c'était la fin... En tentant, encore et toujours, de survivre aux dépens des autres... Tant pis pour lui.
Brimades, moqueries... Je sais qu'il est dur de sumonter ça. Mais aller jusqu'à tuer des innocents, tuer... tuer et finir par y prendre plaisir, avec cette cruauté qui fait que l'on ne ressemble à plus grand chose d'humain... Tuer et... Finir tué aussi...

Tommy... Tommy, peut-être que je ne le haïssais pas tellement, d'accord. Peut-être que dans le fond... J'ai peut-être quelque chose comme de l'affection pour lui. Soumis, toujours soumis... Jusqu'à la fin...

Jusqu'à la fin...

Jusqu'à la fin, Junsu sera également misérable. Suiveur, un peu voyeur, traître, persifleur, et celui qui finit, à la fin, par baisser les yeux, à abandonner, se laisser aller à la défaite...et pire encore:

Spoiler:
 

Finir par se rendre compte que l'on ne valait pas mieux que cela. Junsu... Misérable est le bon mot. Misérable... Encore un que je méprise et que pourtant j'affectionne. Presque une envie de lui tendre la main pour l'aider...

Tout le problème est là.
Haïr...Ou pas.
Haïr ou non ces êtres que l'on admire, haïr ou non ce frère qui avait toujours été là.
Aimer...Ou pas.
Regretter après tant de douleur, aimer ou non ce frère que l'on haïssait.

Junsu, Tommy... deux êtres humains, qui existent en milliers d'exemplaires à la surface de notre Terre. Pas aussi cruels? Pas aussi méprisables? Qui sait...
Et pourtant... Et pourtant ce texte m'a réappris à les aimer. Les apprécier tels qu'ils sont. Méprisables. Cruels. Soumis. Humains.
Merci, au moins pour ça.

Quant à Changmin, Jae Joong, David, Yoochun, Yunho et les autres...Que dire? Souffrir, tuer, découvrir, mourir... Etats, sentiments, émotions, actions entremêlés. Des baisers, des corps, des cadavres, du sang... une détonation.
Un bon thème en tout cas, et bon texte. Même s'il manque un rien qui aurait fait de ce texte un moment de plaisir beaucoup plus fort. Ne me demande pas, je ne sais pas, mais... J'ai aimé. J'ai indéniablement aimé, quoi qu'il en soit.
Merci pour cet OS qui n'en n'est pas moins une lecture merveilleuse.

Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Marjolainee
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Marjolainee

Féminin Nombre de messages : 937
Age : 26
Localisation : Ailleurs.
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Sam 10 Nov 2007 - 0:33

J'avais lu la première partie mais j'avais pas oser commenter et je sais même pas pourquoi ^^'. Bon la je commente, vraiment une très belle histoire, le sens , le but, tout est super ! Elle est si triste et plein de souffrance... J'en ai eu froid dans le dos, je pensais réellement que j'étais dans la bibliothèque moi aussi.
Spoiler:
 
je suis trop surprise =S ! Dans ton histoire y'a tellement des choses vrai qui arrivent dans la vie .. Je dirais qu'il y a une genre de morale. Mais bon j'adore ta fic, rien à dire , super et palpitante ! Very Happy

Edit Meiko: merci d'éviter les spoils pour les autres lecteurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Mellyna Yanou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mellyna Yanou

Féminin Nombre de messages : 1827
Age : 32
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Lun 12 Nov 2007 - 17:48

Mince...

Je crois que j'ai pas encore digéré cette dernière partie, ça me pèse encore assez.

Je ne peux absolument pas te dire que la lecture a été délicieuse. Ce serait afreusement déplacé comme terme et un véritable mensonge. Ca m'a été horrible. Non pas que la suite était mauvaise, que nenni !!

Je suis encore dans l'histoire et j'ai bien des misères à m'en extirper. C'est pas faute de faire des efforts... si je déprime un peu plus chaque minute.

Horriblement bien fait, affreusement bien tourné, terriblement criant de réalisme. On sait tous comment sera la fin, ça se termine toujours de la même façon d'un moment à l'autre, c'est inévitable. Le chemin qui y mène ne fait qu'être différent à chaque. C'était leur destin...

Je me suis passer Mozella - Say It Ain't So sur chemin, en me remémorant l'OS. Il ne pleuvait que quelques gouttes, mais le ciel était suffisamment grisâtre pour coller parfaitement avec l'ambiance. Quand je disais que je ne parviens à me sortir de cette histoire : je me suis imaginée la suite avec cette chanson... les enterrements (un en particulier u___u), la vie du lycée qui reprend tant bien que mal mais qui doit reprendre malgré tout.

Je n'ai qu'à fermer les yeux et j'y suis.

Je ne m'attarderai pas sur le contenu pur, les révélations du siècle, les personnages... non, rien de tout cela... du moins pas tout de suite. je ne peux pas prendre un par un, les détails, alors qu'ils font parti d'un tout déjà peu aisé à commenter.

Je ne te remercie pas de m'avoir encore fait déprimer (je suis pas fâchée, depuis le temps j'ai l'habitude XD), mais je te remercie pour cet OS infernal ^_______^ c'est rare d'en arriver à ressentir ça (et c'est pas plus mal XD)

"J’ai pas grand chose à perdre" qu'il dit, JaeJoong... il s'est lourdement trompé, le con. Con, va !!
Revenir en haut Aller en bas
http://hypnosis-voice.blogspot.com/
murderland
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
murderland

Féminin Nombre de messages : 600
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Mar 13 Nov 2007 - 22:22

Naaaaaaaaaaaaaaaaah ;_____________________;
T'es cruelle! Mais en même temps il fallait bien que quelqu'un y passe pour montrer tout ce qu'il peut se passer en 14sec rien qu'avec la volonté de quelqu'un....u______u
Junsu est...immonde...et en même temps je sais pas...j'arrive pas à lui en vouloir complètement...même si il a ouvert sa geu** pour montrer sa jalousie etc...
Comme tu dis si bien, des évênements comme ça, ça montre la vraie personnalité de quelqu'un...

Sinon, Jae...ba écoute...tout ça pour rentrer dans l'équipe u_____u...

Bref je sais même plus ce que je dis, si c'est compréhensible ou même si ça a un sens XD
Enfin j'espère au moins que tu as compris que j'ai adoré!!! ^^

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://unelyonnaiseaparis.skyblog.com
Mayuu
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mayuu

Masculin Nombre de messages : 1118
Age : 110
Localisation : huh ^^
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Lun 24 Déc 2007 - 20:34

Alors ton OS m'a scotchée ! O___O
J'ai littérallement aimé ! (Même si Yunho et Yoochun ne servent ... à rien XD)
J'ai jamais vu l'épisode de One Tree Hill dont tu parles mais je ferais en sorte de changer ça =D
Ton OS m'a rappelé le drame de Columbine ... =[
Quoiqu'il en soit, la fin m'a vraiment laissée sur le c*l O__O
J'ai ADORE XD J'aime les histoire qui se finissent maaaaal XD
Bref, tu l'auras compris j'ai aimé ton one shot (sinon je ne t l'aurais pas fait dédicassé XD)
Vivement les prochains =P
Revenir en haut Aller en bas
http://mey-mey.skyblog.com
~Junla~
Nouveau \o/
Nouveau \o/
~Junla~

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 31
Localisation : Far away... from you!
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Ven 1 Fév 2008 - 0:27

Hello

Très... euh original comme fin XD; j'ai trop trop aimé non adoré, bon même si j'ai eu un pe pitié pour su (le truc de la pire erreur de son existance,etc) -il est mon préféré so tu comprends :p- et bien sur CM qui était la principale victime (ben si jé bien compri) bon oui jae aussi, mais lui... oui voilà m'a dégouté un peu
Bref, j'adore ton style ma puce et je te souhaite une super continuation et bien sur bonne chance pour tes autres fics


Bizou <3
Revenir en haut Aller en bas
http://the-word-freak.blogspot.com/
Hea
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
Hea

Féminin Nombre de messages : 293
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   Mer 27 Fév 2008 - 10:41

Pas mal du tout ce "petit" OS !!
C'est super bien écrit !!!

Mais ce qu'il y a de plus triste, c'est que ça existe vraiment ce genre de situation. (RIP aux victimes de Virgina Tech).
Ca m'a aussi beaucoup rappelé un épisode de "One Tree Hill".
Enfin, ils devraient réfléchir un peu ces gosses avant d'agir comme ça !!! C'est pas la meilleure option que de vouloir ouvrir les yeux aux autres en tuant ses camarades !!!

Enfin bref, revenons à notre histoire.
Junsu, quel *tuuuuut* !!! Se soucie que de lui, alors qu'il y a des morts !!! >(
Changmin, nooooooon, pas le petit Changmin qui a jamais rien fait à personne.
Jae, noooooonnnn !!!! Mais, au moins il l'aimait vraiment, son Changmin !!!
Et Yunho et Yoochun qui se font suspectés. Si ils étaient pas venus, peut être que la police serait intervenue plus tôt !!!! Aaaaaaaaaahhhhhh !!!!!!!! (oui mais sinon il n'y aurait pas eut d'histoire)

Voilà donc c'était une bonne leçon de morale : Faites attention à votre prochain et toujours vérifier qu'il n'y ait personne avec une arme dans le coin avant de se lever de sa chaise lol. (petite blague pour détendre l'atmosphère dans ce monde de brutes.)
Revenir en haut Aller en bas
http://hea.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -- 14 secondes --   

Revenir en haut Aller en bas
 
-- 14 secondes --
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musicme
» Histoire de l'opéra italien
» Zemmour est un con.
» le jeu qui rend fou !
» Comment graver un cd ? et le MP3?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Créations :: Fanfiction :: Fanfics achevées-
Sauter vers: