AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sucre et Sel [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Duracel
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 27
Localisation : Ici ou là
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Jeu 2 Aoû 2007 - 14:02

Quoi quoi quoi pourquoi tu dis " surtout le dernier " ?
Le prochain chapitre n'est pas le dernier rassures moi ?
Je m'en moque tu fais un Sucre et Sel ( le retour ^^ ) !
Je veux pas que tu arretes, c'est trop trop bien !
Sinon, ils sont enfin ensemble mais je me demande si le bébé va vivre et comment vont réagir les autres !
Vite la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 29
Localisation : DTC
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Jeu 2 Aoû 2007 - 14:58

HAPPPPPPPYYYYYYYY
Je me réjouis qu'il y ait une happy end à ce chapitre.
T'es sadique de nous faire croire qu'elle va mourir à chaque chapitre ><

Vivement la suite!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.visualshima.skyblog.com
~morgane~
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 25
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Sam 4 Aoû 2007 - 0:46

Quoi?!!!!! Il reste plus que deux chapitres!T-T
Bon t'auras intêret à les faire super longs ceux là, ok?XD
Alors ce chapitre il était extra avec les retrouvailles entre jj et joo eun.
Si j'ai bien compris Jaejoong croyait que le bébé c'était un portable?!!!Si c'est bien ça et beh il est trop nul ce jj!mdr

Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 5:41

Coucou!!!


Merci d'avoir lu!!!!!! in love in love in love
Je sais que ce post vient un peu tardivement, mais c'est parce que je préfère prendre mon temps pour écrire la fin. Et en plus j'ai eu le syndrome de la page blanche, un truc de fou...je savais ce que je voulais écrire, mais pas moyen de le taper comme il fallait. Mais finalement, c'est parti comme une lettre à la poste mdrrr.

Ok, ce post est plus long que le précédent (entre autre parce que j'ai pris mon temps shy ). Mais du coup il y avait des choses que je pensait peut-être mettre dans le chapitre final, qui se retrouvent dans celui-là. Donc le dernier post sera peut-être plus court.


Morgane: Oui, Jaejoong pensait que le bébé était un téléphone...Pas futefute, mais bon, comment est-ce qu'il pouvait savoir aussi hihi


Note: profitez des moments fluffy ^^



DBSK, Love In The Ice: http://mydbsg.fr-bb.com/Les-Dieux-De-l-Est-S-elevent-c1/Multimedia-f6/AUDIO-Tohoshinki-Love-in-the-Ice-mp3-t3764.htm





Chapitre 18.




"Love in the Ice...L'Amour Dans la Glace"

"La tristesse et la solitude que tout le monde a,
Cherchant un lieu où se reposer.
Oui, pour toi ce lieu est ici,
Ne t’inquiète plus, n’hésite plus.
Je te protégerais.

Parce que c’est un amour sublime, car il est triste.
Ce moment est sublime, car il est éphémère
.

D’être aimé par quelqu’un ou quiconque,
Cela fait briller la vie comme ça.
Si c’était moi,
D’une tendresse éternelle, je réchaufferais ton cœur."



Les prunelles de Jaejoong s’élargirent, se fondant dans l’iris de ses yeux. Le regard vide, il n’était plus capable de penser, et il oublia de respirer, de rester debout.
Les muscles de ses cuisses se relâchèrent d’un coup, et, en tombant la bouche entrouverte, sa mâchoire se heurta à l’épaule de Joo Eun. Il se mordit la langue, tandis que ses dents pénétraient la chaire rouge.
La douleur le fit gémir, lui permettant ainsi de reprendre enfin son souffle. Haletant, il se redressa, en prenant appui sur les bras de Joo Eun autour de sa taille.
Ahuri, il tourna son visage vers elle et elle lui sourit timidement, les yeux rouges tandis qu’il la scrutait, sa capacité de réflexion réduite à néant par ce qu’elle venait de lui dire. Ses paroles résonnaient encore dans sa tête, la seule chose qu’il entendait au milieu de la ville.
Sous sa main, recouverte par celle de Joo Eun, il sentait des impulsions.
Il se dégagea brusquement de Joo Eun, éloignant sa main du ventre de la jeune fille. Il avait senti le bébé, et, en la découvrant devant lui, depuis son visage jusqu’à ses hanches, il voyait la forme arrondie de sa silhouette.
Une mèche bouclée tomba devant les yeux de Joo Eun, tandis qu’elle se mordait les lèvres, tout sourire ayant disparu de son visage.
Jaejoong était terrorisé, et malgré l’épaisseur de son manteau, il grelottait. Il ne savait pas pourquoi, mais il mourrait de peur. Il avait l’impression qu’une roche venait de tomber dans le fond de son ventre, l’attirant vers le sol.

Joo Eun, inquiète, le vit pâlir et trembler devant elle, mais elle ne voulait pas s’approcher du jeune homme. Elle n’avait plus rien à lui cacher, et il fallait qu’il prenne la décision de lui-même.


« Jaejoong… »dit-elle enfin, après quelques minutes. « Je comprends si tu veux pas rester, même si ce n’est pas ce que je souhaite. Jaejoong tu m’entends…? C’est pas grave si tu ne veux pas t’en occuper, mais dit le moi maintenant, pour que je sois sûre que tu ne reviendras jamais. »

Hébété, il détacha son regard du ventre de Joo Eun et murmura quelque chose, noyé par le vrombissement du moteur d’une voiture sport.

« Je t’ai pas entendu » répondit-elle, en s’approchant enfin de lui.

« C’est mon…bébé? » demanda-t-il.

Yoochun aurait répondu que ce n’étaient pas que ces doigts qui étaient gelés, et que son cerveau aussi avait pris un coup de froid. Mais Joo Eun se contenta de sourire, en hochant la tête, tandis que des larmes se formaient dans ses yeux quand elle vit son visage horrifié.

Jaejoong fut tout d’un coup ébloui par le flash d’un appareil photo.

« Hiiiii! » cria une jeune fille, en regardant le petit écran de sa caméra « Hero Jejung! Je peux avoir ton autographe? »

« Moi aussi! » s’exclama son amie, en enlevant son manteau pour qu’il signe la dédicace sur le lainage.

« Oh, trop bonne idée! » s’écria la première jeune fille en déboutonnant sa veste, prête à braver le froid pour avoir la signature du jeune chanteur.

D’autres passants s’arrêtaient eux aussi, attirés par les cris de joie et les piaffements des deux jeunes filles.

Jaejoong faillit tomber par terre quand, dans son dos, Joo Eun attrapa la capuche de son manteau blanc et tira dessus.

« Suis-moi » lui demanda-t-elle, quand il se fut retourné vers elle.

La jeune fille se faufila avec peine dans la foule, son ventre l’empêchant de courir entre les badauds. Alors qu’elle était coincée derrière un couple de touristes, Jaejoong prit sa main et passa devant elle, forçant le couple à se séparer pour les laisser passer. Il ne réfléchissait pas, se contentant d’avancer droit devant lui; il broyait la main de Joo Eun, mais il ne voulait pas se retourner. Il voulait mettre le plus de distance possible entre eux et les jeunes filles.
Il avait oublié qu’il faisait nuit, la ville dans laquelle ils étaient et que d’autres personnes existaient.
Il avait la nausée. Une peur subite, qui prenait le contrôle de ses pensées et de ses actions.

Après quelques minutes, Joo Eun, essoufflée, tira sur son bras et le força à traverser et à tourner sur une rue.

« J’habite ici » dit-elle, en désignant un immeuble.

Les mains tremblantes, elle chercha ses clés dans ses poches et entra enfin dans le lobby. Elle monta avec difficulté les escaliers qui menaient à son appartement, au deuxième étage.

Quand elle rentra dans l’appartement, elle n’avait toujours pas croisé le regard de Jaejoong mais sentait sa présence derrière elle. Elle déposa les clés sur la commode de l’entrée et, dos à Jaejoong, retira son manteau.

« Je peux plus » se dit-elle, en se retournant enfin vers lui. « Jaejoong, tu me fais peur. Dis quelque chose! »

Recouvert d’une simple chemise, son ventre paraissait encore plus rond.
Jaejoong, le visage blanc, déglutit.
Puis le jeune homme fit un pas vers elle, et ferma les yeux en posant sa main sur son abdomen. Un frisson le parcourut quand il sentit l’enfant qui bougeait en elle. Il eut l’impression qu’un éclair venait de frapper son cœur, l’électrocutant et le forçant à battre à une telle vitesse qu’il allait sûrement bientôt lâcher.
Joo Eun, sentant le chaos qui régnait dans l’esprit du jeune homme, posa sa main par-dessus la sienne et s’appuya contre son épaule. Ils restèrent plusieurs minutes dans cette position, tandis que Jaejoong essayait de mettre de l’ordre dans ses pensées, jusque lors incohérentes.

« Joo Eun va avoir un bébé. Notre bébé »

Tout d’un coup, son esprit confus trouva le silence et s’apaisa, lorsqu’il se rendit enfin compte de la beauté de la chose.
Il avait eu peur quand elle lui avait annoncé qu’elle était enceinte. Peur que cela ne soit pas vrai et qu’il ait imaginé partager un tel lien avec elle. Il était terrifié à l’idée de la perdre.
Quand ils étaient dans la foule, il avait ouvert le chemin ; par instinct il voulait protéger la jeune fille, l’éloigner le plus possible de la menace que représentait les deux adolescentes. Elles lui étaient hostiles, il fallait qu’il la mette en sécurité.
Elle était maintenant sa famille.

Il savait enfin ce qu’il voulait faire. Il plaça alors un doigt sous le menton de la jeune fille qui fermait les yeux, craignant de voir le visage horrifié de Jaejoong. Mais le jeune homme leva sa tête, avant de l’embrasser tendrement.
Joo Eun pleurait tandis qu’elle sentait Jaejoong poser ses lèvres sur les siennes. Elle lui rendit son baiser, laissant leur langue danser enfin ensemble.
Ils avaient l’impression de partager un univers d’espoir et de regret dans ce seul baiser.
Quand ils n’arrivèrent plus à respirer, la tête tournante, ils éloignèrent leurs visages, mais resserrèrent leur étreinte.


------


« C’est pour ça que tu t’étais enfuie? » demanda soudainement Jaejoong.

Les muscles de la jeune fille se tendirent, puis elle hocha lentement la tête.

«Tu sais, Joo Eun, c’est fini ce temps-là. On a plus le droit d’être aussi stupides. On va enfin faire ce qu’on aurait dû faire depuis longtemps » dit le jeune homme, en caressants les cheveux de Joo Eun.

Maintenant, il allait la protéger, elle qui était à la fois si vulnérable et si forte. La main de Joo Eun était tellement menue dans la sienne, son corps était si fragile…La jeune fille avait vécu des moments horribles. Pourtant, elle avait trouvé la force de continuer, et maintenant une autre vie allait naître, grâce à elle.
Jaejoong sentit une vague de tendresse le submerger. Elle ne devait plus jamais être seule et dans la détresse.

Il se mit derrière elle et glissa ses bras autour de sa taille, les posant sur son ventre, en dessous de sa poitrine.
Elle hoqueta de surprise quand Jaejoong respira dans son cou, avant de lui demander :

« Joo Eun, veux-tu m’épouser? »


C’était au tour de Joo Eun de sentir ses jambes se dérober sous elle. Mais Jaejoong la retenait, l’empêchant de glisser.
Elle tourna la tête, faisant ainsi face au visage du jeune homme, dans son cou. Son menton tremblait tandis qu’elle lui répondit. Puis elle lui sourit, avant qu’il n’effleure sa nuque avec ses lèvres et qu’il ne l’embrasse enfin.



------------




Presque toutes les deux minutes, Jaejoong se redressait et observait le ventre de Joo Eun, pour s’assurer que, durant le bref instant où il s’était autorisé à cligner des yeux, il ne s’était pas en fait assoupi, pour se réveiller seul dans sa chambre.
Pourtant, la jeune fille était bien là, buvant une tasse de thé tandis que Jaejoong avait posé sa tête sur ses genoux. Et le manège du jeune homme l’amusait.

« Tu peux bien rire… Pour moi c’est tout nouveau. Et j’en reviens toujours pas. » se défendit Jaejoong.

Joo Eun déposa sa tasse de thé vide sur la table et sourit à Jaejoong, en jouant avec une chaîne qu’elle portait autour du cou.

« Mais…tu m’avais pas dit que tu pouvais pas avoir d’enfants? » demanda-t-il soudainement, en se détachant d’elle.

Joo Eun se figea et leva les yeux vers lui.

« On m’avait dit que c’était très improbable. Je pensais que c’était impossible. C’est pour ça que cette nuit-là…J’y avais pas pensé » répondit-elle après quelques secondes d’hésitation.

« Mais tout c’est bien passé, avec ta grossesse ? » demanda Jaejoong.

Joo Eun enroulait son doigt autour de sa chaîne. Elle était tellement heureuse d’être avec Jaejoong, de savoir que le bébé allait bien et qu’elle semblait être hors de danger, qu’elle ne voulait pas lui avouer que durant un instant, elle avait eu l’impression que son cœur lui avait été arraché. Son secret lui sera dévoilé un jour, quand leur enfant sera né, et qu’elle l’aura posé dans son lit pour la nuit. Mais pas maintenant.

« Oui, tout va bien. Juste par précaution, ils ont planifié une césarienne dans deux semaines. Mais il n’y a aucun danger! » s’exclama-t-elle quand elle vit Jaejoong pâlir à la mention de l’opération.

Jaejoong respira profondément et déglutit.

« Tant mieux… » lâcha-t-il, en soupirant.

« Tu…tu veux voir des photos? » demanda-t-elle, en souriant faiblement, en prenant appui sur le canapé pour se redresser.

Jaejoong se leva aussitôt, attrapant les poignets de la jeune fille pour l’aider à se mettre debout.

« Des photos de quoi? » demanda-t-il tandis qu’elle fouillait dans un tiroir de la table basse.

Souriante, elle brandit des échographies, retenues par un élastique en caoutchouc, puis elle se rassit sur le canapé, les tendant à Jaejoong.
Il la rejoint et elle posa sa tête sur son épaule tandis qu’il les feuilletait.

Pendant quelques minutes, Jaejoong se concentra sur une image, en fronçant des sourcils.

« Joo Eun…je vois pas le bébé » gémit-il après quelques secondes. « Je vais être un père horrible, je peux même pas voir mon propre enfant… »

« Tu vois ça, juste là? » dit-elle doucement, en posant son index sur la photographie.

« Oui…? » répondit Jaejoong, intrigué par la forme.

Joo Eun rit, un rire frais, joyeux.

« Jaejoong, c’est tout…C’est le bébé! » s’exclama-t-elle, en le poussant de l’épaule.

Jaejoong rapprocha son visage de l’échographie, puis il regarda le ventre de Joo Eun.

« Mais pourquoi il prend autant de place alors? » demanda-t-il, en observant l’arrondie de sa taille.

Joo Eun éclata de rire et Jaejoong sourit, sachant qu’elle se moquait de lui, mais heureux de la faire rire.

« J’étais enceinte de quatre mois. Les bébés ne sont pas plus gros que le poing à ce moment-là » répondit-elle.

Elle dégagea une échographie récente du paquet.

« Ça date d’il y a deux semaines » révéla-t-elle. « Regarde, il suce son pouce.»

Elle mit ses bras autour du coup de Jaejoong, qui effleurait, de son index, la tête de l’enfant sur l’échographie.

« Jaejoong…on va avoir un petit garçon » murmura-t-elle

Il laissa le papier glacé tomber sur ses genoux et se tourna vers elle, sentant, pour la énième fois de la soirée, son cœur battre à toute vitesse.
Il la prit dans ses bras, en la berçant doucement.


Demain, ils allaient tout dire à leurs amis.


------


Dernière édition par le Mer 8 Aoû 2007 - 5:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 5:46





Changmin fut le premier à se réveiller.

Il était déjà dix heures du matin, mais il n’entendait aucun bruit, que ce soit dans la cuisine ou dans le salon.
Il se leva aussitôt.

« Quelque chose cloche… » se dit-il.

Depuis des mois, Jaejoong était le premier à se réveiller. Et si ce n’était pas le cas, Changmin était toujours sûr de voir Junsu dans la cuisine, grignotant des tartines au beurre de cacahouètes, et ce, peu importe l’heure.

Le plus jeune membre du groupe sortit dans le couloir, et se dirigea vers la chambre de Junsu, s’apprêtant à utiliser un verre d’eau pour réveiller le jeune homme.
Il retint un cri d’effroi en voyant l’état dans laquelle elle se trouvait. Tous ses vêtements de sport, soit les trois quarts de sa garde-robe, gisaient sur le sol et les chaussures de foot du jeune chanteur étaient suspendues au ventilateur.
Mais le pire était l’odeur qui flottait dans la pièce. Un mélange d’eau de javel, de white spirit et…d’extrait de bois de santal. Changmin claqua aussitôt la porte, pour éviter que l’odeur ne se répande.

« Jaejoong! Viens ici, tu vas tuer Junsu. Il a foutu le bord - » commença Changmin, en ouvrant la porte de la chambre de l’aîné du groupe.

Le cri caractéristique de Changmin, dévoilé dans Rising Sun, résonna dans tout l’appartement.

Yunho et Yoochun sortirent en courant de leurs chambres.

« Junsu et Jaejoong ont couché ensemble! » s’écria Changmin, en cachant ses yeux avec ses mains.

En ouvrant la porte, Changmin avait aperçu Junsu, étendu sur le dos, tandis qu’à côté de lui, mais lui tournant le dos, dormait une personne aux cheveux noirs, portant un pyjama Hamtaro et emmitouflé dans les couvertures, n’en laissant pas un centimètre pour Junsu. S’ils avaient dormi ensemble, ils ne donnaient pas, en revanche, l’impression d’avoir passé une nuit torride. En effet, le hamster était résolu à se coller contre le mur tandis que le jeune chanteur n’était qu’à quelques centimètres du bord du lit.
Junsu, obstiné, semblait s’être battu toute la nuit pour s’assurer une place sur le matelas.

Les deux principaux intéressés se réveillèrent en sursaut.

Changmin, qui venait d’entrouvrir ses doigts, distingua un visage féminin. De nouveau, il hurla.

« Jaejoong est une fille!» s’exclama-t-il, ne laissant pas, à son esprit, le temps de lui communiquer l’impossibilité de la chose.

« Changmin! » appela Junsu, en roulant hors du lit « Arrête ! C’est pas ce que vous croyez! »

Yunho et Yoochun étaient cloués sur place, médusés.

« C’est Miyako, vous vous souvenez d’elle? On l’avait croisé il y a quelques mois… » dit Junsu, tandis que la jeune Japonaise descendait elle aussi du lit.

« On a pas couché ensemble! » fut la première chose qu’elle proclama.

Tout de suite les trois chanteurs poussèrent un soupir de soulagement. Heureusement, la jeune fille était très directe et avait tout de suite compris ce qu’ils voulaient entendre.

« Je savais que c’était pas Jaejoong… » mentit Changmin, en haussant des épaules « J’ai vu les photos sur internet, et il est bien plus mignonne que toi »

Il fallu un quart de seconde, à Miyako, pour qu’elle saisisse l’insulte. Outrée, elle se dirigea vers le jeune homme, prête à l’utiliser comme punching-bag, mais Junsu s’interposa.
Elle redirigea sa colère vers lui.

« C’est de ta faute si on a dû dormir ensemble! T’avais qu’à aérer tes fringues de temps en temps! » dit-elle, en mettant la capuche avec des oreilles de hamster

Elle avait oublié qu’il était difficile d’avoir l’air menaçant dans une tenue de rongeur.

« Non, mais de toute façon, qui se trimballe avec de l’eau de Javel en tube dans son sac! Comment je pouvais savoir? » répondit-il, avant de froncer des sourcils « Hé mais en y pensant, t’abuses tellement! Je te propose de rester ici plutôt que d’aller à l’hôtel, et toi tu fais carrément passer une tornade dans mes vêtements avant d’infester ma chambre avec du parfum d’intérieur! »

« Heu…Junsu…Désolé de couper, mais qu'est-ce qu’elle fout, avec toi, dans le lit et le pyjama de Jaejoong? » demanda enfin Yunho, en prenant conscience de l’incongruité de la situation.

Junsu et Miyako eurent l’air gênés, puis la jeune fille prit la parole.

« Je pouvais pas rentrer chez moi, parce que j’habite avec Joo Eun, et Jaejoong vient de la retrouver. Je voulais pas les déranger » répondit-elle.

Junsu faillit s’étrangler devant sa franchise, mais Miyako l’ignora et poursuivit, tandis que les trois autres jeunes hommes ouvraient des yeux ronds de stupéfaction.

« Je pense qu’ils auront des choses à vous dire, mais c’est pas à moi de le faire » finit-elle.

Junsu roula des yeux en entendant les mots tant redoutés. Changmin n’allait pas manquer de les répéter jusqu'à ce que Yoochun réalise que Junsu n’allait jamais y répondre, et fasse donc taire le plus jeune avec une prise secrète de Taekwondo.

« Quoi…? Pourquoi? Quand? Comment? » demanda Changmin, éberlué.


------


En descendant dans la rue, Jaejoong avait tout de suite ressenti le vent glacial lui mordre les lèvres. Il faisait encore plus froid que la veille.
Il se tourna vers Joo Eun et lui tendit la main pour l’aider à descendre les dernières marches devant l’immeuble.

« Jaejoong, je suis pas en porcelaine » dit-elle, en prenant appui sur la rampe.

Mais Jaejoong n’avait pas l’air convaincu, aussi Joo Eun décida-t-elle de lui faire plaisir en glissant sa main dans la sienne.
Joo Eun s’était réveillée en sursaut ce matin-là, surprise d’entendre quelqu’un respirer si proche. Elle n’arrivait toujours pas à croire que Jaejoong était à ses côtés. Furtivement, pour ne pas le déranger, elle déposa un baiser sur la joue du jeune homme endormi avant de descendre du lit pour prendre une douche.
Quand elle apparut dans la cuisine, les cheveux encore humides, Jaejoong avait déjà sorti des bols et une boîte de céréales, se souvenant que Joo Eun pouvait se montrer très irritable si elle avait moins de dix grammes de sucre dans le sang le matin.
Elle n’avait pas pu s’empêcher de fondre en larmes quand il lui expliqua qu’à partir de maintenant il comptait doubler sa dose quotidienne de sucre, puisqu’elle devait manger pour deux.
Jaejoong avait alors laissé tomber les corn-flakes et avait pris Joo Eun dans ses bras, la réconfortant, lui assurant que, dorénavant, il serait toujours là pour lui acheter de la crème glacée Rocky Road à trois heures du matin. Elle sourit contre lui et lui promit de partager.

Ils marchèrent jusqu’à la tour de Tokyo, et Jaejoong poussa un grognement en découvrant deux PV sur le pare-brise de sa BMW.
Il les attrapa, ouvrit la boîte à gant et referma le verrou, s’assurant ainsi d’oublier leur existence.
Il leur fallut une demi-heure pour rejoindre le complexe appartement où logeait le groupe, et une autre demi-heure pour que Jaejoong, le souffle court, fasse enfin tourner la clé dans la serrure de l’appartement.

Ils rentrèrent discrètement à l’intérieur, des éclats de rire dans le salon venant étouffer le bruit de leurs pas. Jaejoong prit la main de Joo Eun et, en passant sa langue sur ses lèvres, se dirigea vers le living-room.

« On dirait un couple de petits vieux » faisait remarquer Miyako à Yunho, en désignant Changmin et Yoochun. « Ils se battent pour avoir la garde de leurs chats »

Yoochun fronça des sourcils, indigné, alors que Changmin montra ses dents à la jeune Japonaise, à la manière d’un félin qui était contraint de prendre un bain.

« Pffff… Si j’étais son mari, je lui ferais prendre du poison » déclara Yoochun, en levant les épaules.

« Si j’étais sa femme, je le prendrais » rétorqua Changmin.

Quelques secondes plus tard, tous se tournèrent vers lui, un sourire flottant sur leurs visages.

« Est-ce que j’ai dit « Si j’étais sa femme »…? » réalisa Changmin, mortifié.

Derrière eux, ils entendirent un rire cristallin bien connu.

« Joo Eun! » s’exclama Yoochun, en se levant. « Vous êtes là! On vous attend- »

Les yeux écarquillés, il mit sa main devant sa bouche. Les autres chanteurs se retournèrent vers elle et retinrent des cris de surprise.

« Joo Eun! » s’écria Yunho, avant de découvrir le ventre de la jeune fille. « T’es-t’es enceinte!? »

Ils étaient maintenant tous debout, et la dévisageaient. Jaejoong serra plus fortement encore sa main, et la jeune fille essaya de leur sourire.

« Hé…Comment vous allez, les gars? » demanda-t-elle. Après quelques secondes, « Arrêtez de me regarder comme si j’avais inventé le pain tranché! »

Un mélange de stupéfaction et d’émerveillement brillait dans leurs yeux.

« T’es enceinte! » répéta Changmin. « Comment?! »

Yoochun se remit le premier de sa surprise et se rapprocha de Changmin, lui donnant une claque sur l’épaule.

« Changmin…je sais que ta mère te parlait tellement souvent de la sexualité des abeilles et des oiseaux qu’il ta fallu très longtemps avant de t’intéresser à une fille, mais là je pense que tu devrais être en mesure de répondre à ta propre question » rétorqua Yoochun, alors que Jaejoong et Joo Eun s’asseyaient sur le canapé.

Changmin lança un regard noir à Yoochun avant de se concentrer de nouveau sur la jeune fille. Il s’assit à côté d’elle.

« Dit…je peux toucher? » demanda-t-il, en tendant le bout de ses doigts vers le ventre de Joo Eun.

Elle hocha la tête et il posa sa main sur son abdomen, en poussant un cri aigu.

« C’est trop drôle! » s’exclama-t-il. Puis « Omo, Joo Eun! J’en reviens pas! T’es enceinte?! »

Yunho et Yoochun se rapprochèrent d’elle et observèrent Changmin caresser le ventre de la jeune Coréenne.
Miyako et Junsu se tenaient debout, profitant du calme avant la tempête.

« Ok ok, je reformule…Je sais comment on fait les bébés… » dit Changmin, en grognant en direction de Yoochun « Mais je voulais dire, depuis quand? Avec qui?...Oh! Tu t’es mariée sans nous le dire?! »

Yunho et Yoochun, assis par terre, silencieux et abasourdis, levèrent la tête vers Joo Eun. Celle-ci jouait nerveusement avec sa chaîne. Jaejoong qui jusqu’à présent était resté silencieux, posa sa main sur son abdomen.

« Rohhh, l’oncle Jaejoong! » s’écria Changmin « Dis Joo Eun, moi aussi il pourra m’appeler oncle Changmin? »

« Si tu veux Changmin… » répondit Joo Eun, en devenant rigide. Jaejoong se mordait les lèvres avec tant de force qu’elles devenaient blanches. « Mais il ne dira pas oncle Jaejoong… »

Junsu et Miyako se retournèrent face au mur, en fermant les yeux, redoutant de voir les visages des autres membres du groupe.

« Il dira juste « Jaejoong » alors? » demanda Changmin, incrédule « C’est dur quand même… »

« Non » répondit Joo Eun, en regardant Jaejoong dans les yeux « Il dira « Papa » »


------


Un silence de mort s’installa dans la pièce. Jaejoong et Joo Eun avaient baissé la tête, comme des enfants grondés par des parents. Le rire nerveux de Yoochun vint rompre la tension.

« Non mais…mais…franchement tu devrais faire gaffe aux mots que tu emploies Joo Eun! J’ai bien cru que Jaejoong allait l’avoir avec toi, ce bébé! Si c’est comme ça que ca marche, moi aussi il pourra m’appeler papa plutôt que oncle Yoochun, parce que il y a pas de raison pour qu’il appelle Jaejoong comme ça et nous non » dit Yoochun, agité et incohérent « Hein? Je veux dire, c’est pas lui le père, hein? Joo Eun? »

Maintenant, il l’implorait. Jaejoong leva les yeux vers lui.

« J’aime Joo Eun. On va se marier, et on va avoir un bébé. »

Les trois jeunes hommes avaient les yeux complètement ouverts, ils ne cillaient même plus, leurs mâchoires s’ouvrant et se refermant comme s’ils voulaient dire quelque chose, mais n’arrivaient plus à faire le lien entre leurs pensées et leurs muscles faciaux. Ils ressemblaient à des poissons hors de l’eau.
Junsu et Miyako s’étaient retournés, et souriaient faiblement à Joo Eun et Jaejoong, pour montrer qu’ils les soutenaient.

Yunho fut le premier à parler.

« J’en reviens pas…Je-j’en reviens pas! » s’écria-t-il, pâlissant « Mais c’était comme ta sœur! »

Joo Eun et Jaejoong le regardèrent, blessés. Ils avaient osé espérer que le leader des DBSK les accepterait. Ils tentèrent d’expliquer qu’ils ne se voyaient plus comme ça depuis des années, mais Yunho avait l’air dégoûté. Yoochun et Changmin ne disaient mot, s’abreuvant des paroles du jeune couple. Ils ne savaient comment réagir, partagés entre l’envie de se joindre à Yunho, et de les invectiver, et l’envie de sourire à leurs deux meilleurs amis, et de se réjouir de leur bonheur.

« Vous me dégoûtez » lâcha Yunho, en se levant et en s’écartant de Jaejoong et de Joo Eun.

Ce fut à cet instant que Yoochun et Changmin prirent tous deux leur décision. Avec une certaine hésitation, Yoochun donna l’accolade à Jaejoong, qui venait de se mettre debout. Jaejoong, surpris, scruta le visage de Yoochun pendant quelques secondes et lui sourit faiblement.

« Je suis très content pour vous » dit-il Yoochun tandis que Changmin hochait de la tête.

« Oui, moi aussi » repris Junsu, en ébouriffant les cheveux de Jaejoong.

Le leader se tourna vers eux, stupéfait. Il plissa des yeux en voyant Changmin serrer la main de Jaejoong.

« Yunho… » l’appela Joo Eun, en se redressant. « Yunho, je sais que c’est dur pour toi - »

Le jeune homme secoua la tête.

« Non Joo Eun, tu comprends pas » répliqua Yunho « Au-delà de votre lien familial…À cause de vous, c’est la fin de Dong Ban Shin Ki »


------


Dernière édition par le Lun 6 Aoû 2007 - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 5:49

------


Les sourires tombèrent des visages. Et tous se tournèrent vers le leader du groupe.

« J’aurais pensé que tu t’en serais rendu compte. Tu as travaillé pour nous. Tu connais notre réalité » continua-t-il, en se rapprochant d’elle, une colère sourde grondant dans sa voix « Tu vois, la moitié de nos fans vivent sous l’illusion, le délire, qu’un jour, elles se marieront à l’un d’entre nous. Jaejoong les trompe, qui plus est avec une fille que les fans pensaient être comme sa sœur. Par le fait même, il nous trahit tous ».

Yunho s’éclaircit la gorge et regarda par la fenêtre.

« Vous avez été égoïstes » termina-t-il. « Et maintenant tout est fini »

« Yunho!!! » s’écria Jaejoong, en lui jetant un regard noir « La ferme! »

Il prit la main de Joo Eun et l’écarta du leader.

« Ils doivent se parler » songea Joo Eun. « On est dans ta chambre »

Elle attrapa Miyako par le bras et sortit dans le couloir, fermant toutes les portes derrière elles, laissant le groupe à lui-même.


------


Jusqu’à ce que Changmin lance un des coussins du canapé sur Yunho, le projetant au sol, Jaejoong et le leader ne s’étaient pas quittés pas des yeux.

Pouf.

« Ok. Donc maintenant que Changmin-ah vient de prouver que nous ne sommes pas dans un film de John Wayne, je suggère qu’on discute sérieusement » dit Yoochun, en prenant place sur la causeuse, tenant une canette de coca-cola.

« Et si c’était vraiment la fin du groupe, est-ce que ça serait si grave? » demanda doucement Junsu.

Yoochun sentit le liquide pétillant se renverser sur son t-shirt, mais ne broncha pas, son esprit travaillant à assimiler la question de Junsu

« Je veux dire…Ça fait des années qu’on fait ça. Je n’ai pas revu mes parents depuis près de deux ans. On ne sort plus qu’un single tous les huit mois, parce qu’on passe plus de temps à poser et à donner des entrevues qu’à chanter. Mis à part pour le spectacle de demain, on a aucun concert de prévu avant août prochain! Le reste, ça va juste être des apparitions surprises dans des sitcoms, dans des talk-shows. Je suis pas acteur moi! Sérieusement, est-ce que ça, ça vous manquerait? » demanda-t-il.

Au fur et à mesure que Junsu vidait son cœur, sa voix prenait de l’assurance

« En plus, Jaejoong va avoir un bébé. Il va se marier. Et, Yunho, si tu savais ce qu’ils ont dû traverser pour en arriver là, jamais tu ne dirais à Joo Eun qu’elle est égoïste. Je ne sais pas si c’est la fin du groupe, mais j’espère, je souhaite de tout mon cœur, que ça soit la fin des tournages, des photos, des paparazzis et des fans obsessives. Je voudrais pouvoir sortir dehors sans avoir peur qu’une fille essaye de repartir avec un morceau de mon t-shirt. Fini le temps où les autres chanteurs nous snobaient, sous prétexte que l’on gagnait des oscars grâce au fanatisme des filles qui votaient sur internet.
Si on dévoile que Jaejoong va être père, sera la fin de cette époque là, j’en suis sûr, mais peut-être que cela sera le début de quelque chose d’encore plus beau.
Si on doit quitter tout ce qui a composé notre quotidien depuis des années, alors je préfère que cela soit nous qui ayons pris la décision, et non Lee Soo Man. Il planifie déjà nous remplacer pour des plus jeunes. Moi je veux quitter au sommet, pas être une de ses personnes qui se rattachent aux lambeaux d’une gloire perdue, réduit à chanter les slogans pour des pubs de dentifrices.
Et je veux que Jaejoong et Joo Eun soient heureux. Ils le méritent. Et Yunho dis-moi, qui serait l’égoïste si tu forçais un enfant à grandir sans son père? »

Quand Junsu parlait, les autres chanteurs avaient gardé le silence, et Junsu leur en était reconnaissant ; mais maintenant, il avait besoin d’être rassuré.

« Vous êtes d’accord avec moi? » demanda-t-il.

Les quatre jeunes hommes ne disaient mot. Mais quand ils levèrent la tête, et que Junsu croisa leurs regards, il sut qu’il avait raison.
Ils n’avaient plus besoin de paroles pour se comprendre. Junsu venait de briser un tabou, et ils avaient tous l’impression qu’un poids, qui écrasait leurs poitrines depuis des mois, venait d’être levé.

« Dong Bang Shin Ki ne peut pas avoir de fin, Yunho. Parce que Dong Bang Shin Ki, c’est nous… c’est Changmin, Yoochun, Jaejoong, toi et moi. En soi même, c’est éternel. Le groupe peut disparaître, nous pouvons nous séparer, mais notre amitié s’appelle Dong Ban Shin Ki, et elle est immortelle.»

Les autres jeunes chanteurs étaient médusés.

« Junsu-ah… C’est tellement beau! » s’exclama Yoochun, en prenant, sur la table basse, une boîte de mouchoir rose et imbibée de lotion apaisante que Changmin avait achetée pour regarder Titanic.

Yunho avait le visage sombre. En tant que leader, il lui était particulièrement difficile d’accepter l’idée que le groupe puisse être dissous.

« Je pense qu’on va perdre des fans…peut-être la majorité d’entre elles, mais on va gagner du respect chez d’autres. Celles qui continueront de nous soutenir, ce seront elles, nos vrais fans. » dit Changmin.

Yoochun se moucha bruyamment tandis que Jaejoong et Junsu hochaient lentement de la tête.

« Quand est-ce que tu veux qu’on leur annonce? » demanda Junsu, en se tournant vers Jaejoong.

« On devait repartir pour Shanghai le vingt-six. Mais je veux rester avec elle jusqu’à ce que le bébé naisse. » répondit-il enfin.

« Alors, cela veut dire qu’on leur annonce au spectacle de demain… » déclara Junsu. « Je ne sais pas quelles vont être les réactions après le concert…Si tu veux, passe la journée d’aujourd’hui et la matinée avec elle, parce que les jours d’après risquent d’être houleux. En ce qui concerne le spécial X-Mas de cet après-midi, on va couvrir pour toi. On trouvera quelque chose, une maladie. Je verrais ça avec Kimura. »

« Junsu…mer- » commença Jaejoong.

« Jaejoong, je savais qu’elle était enceinte et je t’ai rien dit. Alors, c’est la moindre des choses » coupa Junsu. « Tu sais, vos parents vont avoir des échos de tout ça… »

« Oui…On ira à Séoul quand le bébé sera né. On essayera de leur expliquer. Et s’ils n’acceptent pas…On recommencera à neuf ; nous formons déjà une famille. » répondit Jaejoong, en regardant en direction de sa chambre.

Changmin récupéra le coussin qui traînait sur la moquette, le remit en place sur le canapé, et s’allongea.

« Je me demande quelle excuse pourra justifier son absence à l’émission… » dit Changmin, en réfléchissant à haute voix. Puis son visage s’éclaira « Héhé…On va dire que t’as la diarrhée, histoire de bien casser le mythe. De toute façon, tu vas sûrement t’en prendre plein la gue*le demain alors… »

Yoochun rit en voyant le visage mortifié de Jaejoong. Yunho esquissa un sourire.


------


Joo Eun ne voulait pas savoir ce que les jeunes hommes s’étaient dit. La seule chose qui comptait était que, même s’il gardait le visage sombre, Yunho l’avait finalement pris dans ses bras, et l’avait félicité.

« C’est quoi ça? » demanda Jaejoong, en attrapant une boîte rose sur un rayon.

« Un distributeur de lingettes humides, quand on change les couches » répondit Joo Eun, en se mettant sur la pointe des pieds pour voir le dessus du couvercle « C’est Pampers qui fait ça. »

« C’est une bonne marque? » demanda Jaejoong, en ouvrant le contenant.

Une odeur de lavande se répandit dans le magasin tandis que Jaejoong appuyait sur les côtés de la boîte.

« Ok, on prend » dit-il simplement, en jetant l’article dans le panier.

Alors qu’il saisissait une bouteille de talc, Joo Eun soupira et remit la boîte de lingettes à sa place. Jaejoong aurait acheté le magasin. Et Joo Eun aurait du quasiment tout rendre.

« Non, pas ça! » cria-t-elle en se retournant, alors que Jaejoong appuyait sur les côtés de la bouteille pour pouvoir sentir le produit.

Pouf.

Un nuage blanc, parfumé à la poudre pour bébé arriva directement dans les yeux du jeune homme. Il toussa plusieurs fois, puis se tourna vers Joo Eun, ses cils recouverts de talc.

« Tu sais quoi…ça, on prend pas » dit-il, en reposant la bouteille.

« Sauf que ça, pour le coup, on en a besoin » se dit Joo Eun, en reprenant le flacon.

Ils firent le tour du rayon, puis se dirigèrent vers la partie meuble du magasin.

« Ok, on prend » dit Jaejoong, en désignant un berceau bleu ciel à la préposée.

Joo Eun sourit à Jaejoong. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait dû prendre la main de Jaejoong et la serrer, comme pour s’assurer qu’il était bien là, qu’elle ne rêvait pas.

« Où est-ce qu’on livre? » demanda la préposée, en essayant de distinguer le visage de Jaejoong, sous ses larges lunettes de soleil.

Jaejoong et Joo Eun se regardèrent, interdits.

« J’ai l’appartement jusqu’en mars… » dit-elle, hésitante.

Jaejoong lui sourit et hocha la tête, avant de donner l’adresse de Joo Eun à l’adolescente.
Cette dernière nota les coordonnées sur un post-it. En levant les yeux vers eux, sa mâchoire faillit se déboîter ; le couple s’embrassait tendrement, à la vue de tous les autres clients. Le jeune homme à la silhouette familière avait retiré ses lunettes de soleil, et caressait maintenant les cheveux de la jeune fille.
Et elle crut s’évanouir lorsque Kim Jaejoong lui tendit sa carte Visa.


------


« T’es malade, j’en suis sûre maintenant! » s’écriait Joo Eun en frappant l’épaule de Jaejoong. « Qu'est-ce qui t’a pris de les enlever comme ça? »

Ils étaient en train de marcher dans la rue, et Jaejoong avait remis ses lunettes.

« Parce que j’aime voir la couleur de tes lèvres avant de t’embrasser » répondit-il, alors que Joo Eun eut soudainement l’impression que ses joues brûlaient.

« Imbécile… »
se dit-elle, gênée, en poussant l’épaule de Jaejoong.

Lorsque la deuxième carte du jeune homme avait indiqué que la marge de crédit maximale avait été atteinte, Joo Eun avait confisqué le porte-monnaie de Jaejoong. Il avait acheté, sans discernement, tout ce qui lui tombait sous la main. Et quand il était confronté à un choix, il prenait toujours l’item le plus onéreux. Joo Eun n’arrivait pas à le convaincre qu’ils avaient encore deux semaines devant eux pour terminer leurs achats.

« Hé mais…t’avais pas le spécial de Noël aujourd’hui? » demanda soudainement Joo Eun.

« Non non…on l’a filmé le jour même où on est arrivé » mentit Jaejoong. « Il est juste diffusé aujourd’hui »

« D’accord…parce que jusqu’à ce que le bébé naisse, il n’y a pas de raison pour que tu ralentisses tes activités. En fait, il y a pas de raison pour que tu ralentisses tout court. Et si on pouvait retarder le moment où tes fans l’apprendront…Ca me dérange pas de t’attendre, et c’est ce qui vaut le mieux pour ta carrière. Un jour elles finiront bien par le savoir, mais si jusque-là, on pouvait le garder secret. D'ailleurs, ça commence par toi qui vas arrêter de m’embrasser au milieu d’un magasin, arassoh? »

Jaejoong hocha la tête, en glissant son bras autour de la taille de Joo Eun.

« Mais c’est pas ce qui vaut le mieux pour toi. C’est pour ça que demain je vais leur dire. » songea-t-il.

Tout d’un coup, Joo Eun s’arrêta, et colla son front à la vitrine d’une boutique de vêtements pour enfants. Souriant avec un air mystérieux, elle demanda à Jaejoong de l’attendre à l’extérieur, le temps qu’elle fasse une emplette. Le jeune homme se moqua d’elle, l’accusant de faire exactement ce qu’elle lui reprochait : des achats inconsidérés. Elle lui tira la langue et rentra dans le magasin. Quelques minutes plus tard, elle en sortit, un petit sac en plastique bleu à la main.

« C’est quoi? » demanda Jaejoong, en essayant d’attraper le sac.

« Tu verras bien quand on sera à la maison » répondit-elle, en le cachant derrière son dos.

À la maison.

Ces simples mots les firent frissonner. Ils atténuaient la douleur de leur séparation passée, ils promettaient un futur rempli de rires d’enfants et de pleurs de nouveau-nés.

En voyant trembler Joo Eun, Jaejoong avait entrouvert son manteau. Il avait alors attiré la jeune fille vers lui et l’avait enveloppé dans le duvet blanc, refermant ses bras autour d’elle pour la garder au chaud contre son torse. Joo Eun avait noué ses mains derrière son dos, et, les yeux fermés, respirait le parfum du jeune homme.

« Si seulement on pouvait rester comme ça… »


------


« Maintenant, je veux voir » exigea Jaejoong, en s’asseyant sur le canapé.

Debout devant le jeune homme, Joo Eun leva les yeux au ciel et ouvrit le petit sac. Elle en ressortit une gigoteuse bleu clair.

« Mais on en avait déjà acheté… » remarqua Jaejoong, déçu.

« Attends…tu as pas tout vu» répliqua Joo Eun, en souriant.

Elle retourna le petit ensemble et l’agita devant Jaejoong. À l’avant, sur le fond bleu, un dessin de type manga avait été imprimé, représentant un petit garçon aux cheveux noirs dans un pyjama Hamtaro, la capuche relevée pour montrer les oreilles. Le bambin, souriant, tenait un nounours entre ses bras. En dessous du dessin, sous les chaussons en forme d’hamster du personnage, un texte :

Dong Bang Baby : Hero.

« Fallait que je l’achète! J’ai même pris le bavoir assorti » annonça Joo Eun, rayonnante.

Elle penchait la tête pour fouiller dans le sac quand Jaejoong attrapa ses poignets et l’attira vers lui, la forçant à s’allonger à moitié sur le canapé.

« Qu’est-ce que - » commença Joo Eun, en riant.

Jaejoong la coupa en l’embrassant, déposant d’abord un baiser sur son front, le bout de son nez, ses lèvres, son menton, descendant dans sa nuque, dans son décolleté avant de poser sa tête sur son ventre et de fermer les yeux, tandis qu’elle caressait ses cheveux noirs.
Les battements du cœur de Joo Eun dans sa poitrine et celui du bébé dans son ventre étaient apaisants, et calmaient plus que n’importe quelle berceuse. Jaejoong s’assoupit, en se demandant ce qu’il avait bien pu faire, dans une vie antérieure, pour avoir maintenant droit à tant de bonheur.


Et pourtant, s’il avait su ce qui allait leur arriver, il l’aurait probablement forcée à rester éveillée et à lui tenir compagnie, comme si le fait de gagner ces quelques heures pouvait suffire à compenser toutes celles où elle ne serait plus là…


------


Dernière édition par le Lun 6 Aoû 2007 - 7:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 6:07

------


« C’est dommage que tu n’aies pas acheté de sapin de Noël… » remarqua Jaejoong, en apercevant, dans l’immeuble d’en face, un arbre entouré de guirlandes multicolores.

« Je devais passer Noël toute seule…Ça m’aurait fait plus de mal qu’autre chose de voir un sapin décoré, alors que j’étais pas avec mes amis et ma famille » avoua Joo Eun, à mi-voix.

Jaejoong se rapprocha d’elle, se pencha et inclina la tête de façon à ce qu’il soit à sa hauteur.

« Alors maintenant on peut en acheter un, puisque tu ne seras plus jamais toute seule » répondit-il en souriant.

Elle hocha la tête et l’enlaça. Jaejoong posa son menton sur ses cheveux et resserra son étreinte.

« Il faut que tu ailles te préparer pour le concert de cet après-midi » annonça-t-elle.

« Oui, je sais…Tu veux venir? » demanda Jaejoong.

Les yeux de Joo Eun brillèrent à la perspective de retrouver l’ambiance des coulisses et du stress durant la préparation, mais après quelques secondes, elle secoua la tête.

« Tu sais…Si tu parles à personne, je pense que tu ne coures aucun risque. Au pire tu seras reconnue par quelques éclairagistes, mais Soo Man passera la soirée dans la régie. » dit Jaejoong, tandis que le visage de la jeune fille s’illuminait.


------


Joo Eun estimait avoir beaucoup de chance. Jusqu'à présent, seule une maquilleuse l’avait reconnue, les autres étant nouvelles et n’ayant jamais travaillé pour elle.
Quand l’esthéticienne était venue parler à la jeune fille, pour la féliciter, Joo Eun l’avait remercié, mais était restée très évasive quand la femme lui posait des questions.

Joo Eun sortit de la salle où les DBSK se faisaient coiffer pour la deuxième partie de leur spectacle. Dans le couloir, elle croisa une jeune fille, vêtue d’un skinny jean, d’un haut sans bretelle et de bottines noires. Elle la regarda, intriguée.

« Heu…Désolée de te déranger » s’excusa Joo Eun, en attrapant le poignet de l’adolescente. « Qu’est ce que tu fais ici? »

Elle avait été assez longtemps leur gérante pour savoir que Soo Man ne tolérait pas la présence de fans dans les coulisses. Et Joo Eun elle-même n’était jamais rassurée quand le groupe était entouré de groupies.

« Je m’appelle Takuya Hanako. J’avais gagné des places VIP et des passes pour les coulisses de trois de leurs concerts. C’était l’année dernière, dans un Baskin-Robbins, et je leur avais parlé en tête-à-tête. J’ai le droit d’être ici » déclara la jeune fille, en défiant Joo Eun du regard. « C’est qui elle, pour me demander de lui rendre des comptes? »

Joo Eun lâcha le bras de l’adolescente.

« Ah oui…c’est vrai, ça me dit quelque chose. Tu as beaucoup changé, je crois » remarqua Joo Eun, en souriant.

La jeune fille rosit de plaisir. Depuis sa rencontre avec le groupe, elle avait perdu beaucoup de poids, à tel point qu’elle s’était évanouie en cours de sport, en pleine crise hypoglycémique. Ses cheveux étaient maintenant châtain clair, et ses tenues étaient devenues beaucoup plus provocatrices.
Mais au-delà de son physique, elle avait changé de personnalité. Elle regrettait d’avoir été timide la première fois où elle avait parler aux DBSK. Depuis, elle s’était endurcie et était devenue insolente…Maintenant elle pouvait tenir une conversation avec eux. Et peut-être même plus…
Elle s'était aliénée de sa famille et de ses amies, passant la majeure partie de son temps dans sa chambre, écoutant des chansons du groupe...persuadée que leurs ballades récentes lui était adressées. En effet, elle se ressassait sans cesse ces cinq minutes qu’ils avaient passées ensemble, à chaque fois s’imaginant que l’un d’entre eux la regardait avec intérêt et attirance.
Et au bout d’un peu plus d’un an, elle était persuadée que Yoochun et Jaejoong avaient eu le coup de foudre pour elle. Et rien de ce que ses parents ou de ses amis lui disait ne parvenait à la convaincre du contraire. Quand l'admiration tournait l'obsession, plus rien ne comptait.
Et maintenant, elle était fin prête à les rencontrer. Et à les éblouir.

« Le concert va bientôt commencer, je te conseille d’aller rejoindre ta place » l’avisa Joo Eun, en retirant un fil de sa longue jupe bohémienne beige.

Hanako hocha lentement la tête, et lui sourit, avant de reprendre son chemin tandis que Joo Eun, prise d’une migraine, alla s’allonger sur le canapé dans la loge déserte du groupe.

Hanako cherchait les DBSK. Elle allait rentrer dans une des salles de repos du personnel lorsqu’elle entendit la voix de Jaejoong derrière elle.

« Tu n’aurais pas vu une femme enceinte? » lui demanda-t-il, la prenant pour un des membres du personnel.

Hanako retint un cri de joie, et sourit à Jaejoong, ouvrant ses yeux pour les agrandir.

« Elle est pas très grande…enceinte jusqu’aux yeux. » continua Jaejoong, agacé par le silence la jeune fille.

Le sourire commençait à disparaître du visage de l’adolescente.

« Ok. Laisse tomber. Je vais la trouver moi-même » finit Jaejoong, en ignorant l’air mortifié de la jeune fille.

« Attends! Tu te souviens pas de moi? » demanda-t-elle après quelques secondes, la voix suppliante.

Jaejoong, qui était déjà à une dizaine de mètres d’elle, se retourna et la dévisagea.

« Heu…non désolé… » bredouilla-t-il, gêné, avant de faire demi-tour pour se diriger vers leur loge.

L’adolescente devint rouge de honte et enfonça ses ongles dans les paumes de ses mains. Elle fixait le dos de Jaejoong, et le vit rentrer dans une salle.

« Il-Il m’a oubliée ? » se demanda-t-elle, incrédule, en faisant glisser sa main sur le mur tandis qu’elle marchait en direction de leur loge. « J’ai fait tout ça pour lui…Tous les sacrifices, les privations…Et lui, il ne me jette même pas un regard? »

Elle entrouvrit la porte et mit sa main devant sa bouche retenant de justesse un cri d’horreur, lorsqu’elle surprit Jaejoong en train d’embrasser Joo Eun, la main posée sur le ventre de la jeune fille.

« Dès que le spectacle est terminé, on rentre et on va fêter Noël avec les autres. » chuchota le jeune homme, en serrant la main de Joo Eun.


Horrifiée, la jeune Japonaise s’écarta en titubant. Elle aurait pu se convaincre que Jaejoong ne l’avait pas reconnu parce qu’elle s’était métamorphosée, pour devenir un papillon si beau qu’il en avait oublié la chenille, mais il l’avait trompé. Il l’avait trahi. Elle avait fait tant d’efforts, et pourtant il l’avait rejeté, en embrassait une autre. Puis elle se souvint de la jeune fille qu’il enlaçait.

« Non…il ne m’a pas rejetée. C’est elle qui le force à faire ça. Quelle sal*pe! Elle l’a attiré et elle l’emprisonne. Avec le piège le plus vieux du monde et le plus immonde. C’est sûrement pas le sien en plus. » songeait la fan, en se mordant l’intérieur de la joue pour retenir un cri de rage.

Jaejoong sortit en courant de la loge, quand Joo Eun lui signala que l’entracte se terminait deux minutes plus tard. Il faillit bousculer la jeune Japonaise, adossée au mur, mais s’empressa de rejoindre le reste du groupe, laissant l’adolescente sans voix, blessée et honteuse.
Quelques minutes avaient été suffisantes pour que la jeune fille, qui les vénérait, leur voue maintenant une haine sans pareil. Ils s'étaient moqués d'elle.
De l’adoratrice à l’anti-fan.


------


Joo Eun reposa le verre sur la table et se sourit. Jaejoong, les yeux brillants, lui avait serré la main et lui avait murmuré qu’elle était son cadeau de Noël. Elle s’était moquée de lui, lui avait répondu qu’il avait abusé du CD de Céline Dion, mais elle n’en avait pas moins été attendrie.
Elle sortit dans le couloir, pour se diriger vers les escaliers qui menaient aux coulisses de la scène. C’est alors qu’elle sentit quelqu’un la prendre par les épaules et la retourner. Elle eut à peine le temps de distinguer le visage de la Japonaise avant que celle-ci ne rentre ses ongles dans sa joue, la griffant jusqu’au sang.

Joo Eun hurla et essaya de se débattre, mais la Japonaise la plaqua avec force contre la porte de la cage d’escalier. Joo Eun fut sonnée quelques instants, alors que sa tête heurtait violemment le métal. Quand elle rouvrit les yeux, elle voyait le visage en pleur de l’adolescente à quelques centimètres du sien.

« Attends…non… » murmura-t-elle, en reprenant conscience.

Mais l’adolescente furieuse avait mis ses mains autour de son cou et, lentement, l’étranglait.

« Si-si tu savais…tout ce que j’ai fait…pour lui. Et maintenant…tu me l’as pris… » sanglotait la jeune Japonaise.

Joo Eun essaya de dégager sa nuque, en griffant les mains de l’adolescente, mais cette dernière lui donna un coup de coude dans le ventre, lui coupant le souffle.

« Arrête…le bébé… » dit Joo Eun, sentant la pression de plus en plus forte autour de sa gorge.

Elle n’arrivait presque plus à respirer, et la voix de l’adolescente était de plus en plus lointaine, étouffée par le sang qui bourdonnait à ses oreilles.

« Justement… C’est comme ça que tu l’a eu, hein? Mais...est-ce que tu lui as dit que c’était pas le sien, ou alors je dois le faire? » répliqua la jeune Japonaise, le visage cramoisi par l’effort et par ses pleurs.

« Hé! Qu'est-ce qui se passe là-bas?! » cria un des gardes du corps du groupe, qui faisait sa ronde.

La jeune Japonaise écarquilla des yeux et relâcha son emprise autour de la nuque de Joo Eun. Elle ouvrit alors la porte et, s’emparant du poignet de Joo Eun, traîna la jeune fille dans la cage d’escalier. Joo Eun commençait à peine à reprendre sa respiration, et n’arrivait presque plus à tenir sur ses jambes. La jeune Japonaise se mit derrière elle.

Et la poussa dans les escaliers.

------


Dix-sept secondes de silence.
Dix-sept secondes durant lesquelles les DBSK avaient eu l’impression que leurs cœurs cessaient de battre.
Pire que tous les cris, tous les pleurs. Quinze-mille voix tout d’un coup silencieuses.

Un stade rempli, des milliers de fans. Aucune ne disait un mot.
Ils sentaient leurs jambes faiblirent.

Les fans avaient été subjugués. Cela avait été le plus beau concert de leur carrière. Le dernier ?

À la fin du concert, ils s’étaient tous avancés jusqu’au bord de la scène, main dans la main. Ils tremblaient, malgré leur transpiration. Une étrange sensation…ils avaient chaud, mais grelottaient.
Junsu avait été le premier à parler. Yunho fermait les yeux.

« Nous avons quelque chose à vous dire…Jaejoong a quelque chose à vous dire. Et nous sommes sûrs que vous allez le soutenir. » annonça Junsu « Parce que nous, nous le soutenons. Nous voulons son bonheur. Vous aussi »

Les fans avaient poussé des cris d’encouragements, des tonnerres d’applaudissements pour Jaejoong.


Le jeune chanteur s’était alors avancé, et Junsu l’avait pris dans ses bras, lui murmurant des mots d’encouragement à l’oreille.

Les fans continuaient d’applaudir à tout rompre, ne sachant pas la cause de ces marques d’affection, mais incroyablement ravies de voir d’autres preuves de l’amitié des jeunes hommes.
Elles continuèrent de crier et de siffler jusqu’à ce que ce fut au tour de Changmin de serrer Jaejoong dans ses bras. Elles commençaient à s’inquiéter. Heureusement, Yunho se contenta de serrer brièvement la main de Jaejoong. Cela ne doit donc pas être si grave.

« Merci. Junsu, Yoochun, Changmin…Yunho » dit enfin Jaejoong, avant de se tourner vers le stade « Et merci à vous… Depuis des années, vous m’accompagnez, me soutenez…Sans vous je ne serais jamais devenu Hero, je ne serais pas là, en ce moment. Je vous en suis tellement reconnaissant. »

Jaejoong sentait que sa voix commençait à se briser, mais il continua. Il devait faire ça pour lui, pour Joo Eun, pour le bébé.

« J’ai pris une décision. Et j’espère que je ne vous décevrais pas, que vous continuerez de nous soutenir. Même si vous êtes en colère contre moi…continuez de soutenir le groupe, car cette décision, je l’ai pris seul. Il y a une fille…que j’aime. »

Les applaudissements cessèrent, et un grondement sourd résonna dans le stade. Les fans murmuraient entre elles, essayant de se rassurer. Hero n’avait quand même pas dit qu’il était amoureux, si?

« Nous nous sommes fiancés…Et nous allons avoir un bébé » finit Jaejoong, en levant les yeux vers la foule.

Dix-sept secondes de silence.
Dix-sept secondes durant lesquelles les DBSK avaient eu l’impression que leurs cœurs cessaient de battre.
Pire que tous les cris, tous les pleurs. Quinze-mille voix tout d’un coup silencieuses.

Dix-sept secondes, soit le temps pour que la révélation de Jaejoong fasse impact dans leur esprit, et qu’elles réalisent enfin ce qui venait de se produire.

Ils avaient la nausée, une envie brusque de vomir, de tomber par terre. Mais ils restèrent debout, observant la foule.

Au premier rang, quelqu’un applaudit.

« Bravo Jaejoong! » cria Miyako.

Deux autres personnes à côté d’elle, encouragées par la jeune Japonaise, l’imitèrent tandis que l’autre côté du stade, une jeune fille était en larme.

Dix-sept secondes plus tard, une partie des fans sanglotaient, une autre applaudissait le jeune homme, qui vivait sa vie, et une dernière partie pleurait, tout en applaudissant, ayant l’impression de dire au revoir à un ami, qui partait vivre quelque chose d’extraordinaire.

Les camps étaient formés, et les DBSK s’étaient mis en demi-cercle devant la foule, Junsu et Yunho soutenant Jaejoong qui menaçait de tomber.

« Merci » murmura Yunho, dans son micro.

Elles ne les détestaient pas tous, il y avait encore de l’espoir.

Tout d’un coup, alors que le ciel annonçait la fin de l’après-midi, toutes les lumières qui éclairaient l’estrade s’éteignirent, et les fans poussèrent des cris de stupéfaction.

Dans la régie, Lee Soo Man, venait d’ordonner, en hurlant, l’extinction de tous les spots, de tous les micros, de tous les haut-parleurs. Il avait senti son cœur se contracter violemment, et avait titubé jusqu’à l’écran de la télévision qui captait les images du spectacle. Il lui avait fallu une minute complète pour réaliser qu’ils étaient encore en onde, que ce n’était pas un cauchemar.


------



Joo Eun n'avait même pas réalisé qu’elle était tombée... jusqu’à ce que la première chose qu’elle voit soit les jambes de l’adolescente, qui s’enfuyait ; que la première chose qu’elle entende fut le cri du garde, qui se précipitait vers elle ; et que la première chose qu’elle ressente fut la déchirure dans son ventre.


Elle hurla de douleur quand son abdomen fut secoué par la première contraction.




Fin Chapitre 18.





Merci d'avoir lu!!!!!!! in love in love in love

Le prochain post...dans quelques jours. Ca ne sera pas le plus long, mais je vais vraiment m'appliquer shy (et prier pour ne pas avoir encore le syndrome de la page blanche...horrible)

Et moi je dit: raz-le-bol des chocolats tout court.
Une boule de crème glacée Rocky Road ou Cherry Garcia = un commentaire ou une critique
haha


Dernière édition par le Mar 7 Aoû 2007 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asuka
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2337
Age : 29
Localisation : Là ou le vent m'emporte
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 10:26

Nan la glace Miko c'est meilleure!!!!surtout les cornets!!!!!
Bon euh faut accelerer la!!!!veut trop savoir ce qui va lui arriver a Joo Eun et au ptit BB!!!!!!je ne sais plus quoi dire...
Viteuhhhh la suiteuhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 29
Localisation : DTC
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 12:35

Vraiment super ta fic, super chapitre.
Ca y est c'est la fin, on la sent, on va pleurer!!!!
Auteur sadique >< qu'on aime !!!!

Vivement la fin. Même si en général on a les boules quand on la publie cette p***** de fin
Revenir en haut Aller en bas
http://www.visualshima.skyblog.com
Duracel
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 27
Localisation : Ici ou là
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 13:09

Alors là bravo, je m'attendais pas à cette réaction des DBSK, l'anti-fan et tout !
Vite la suite, ça se termine tellement en queue de poisson vite la suite !
Revenir en haut Aller en bas
daoshi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 1365
Age : 24
Localisation : Loin de la France, près de la Corée dans les bras de ......... ^.^
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 16:09

C'est trop bien !! Mais la fille je la déteste, elle a osé faire tomber Joo Eun !!!

OUIN ! Je veux la suite !!

Bonne continuation, c'était vraiment très bien ce chapitre ^^
Revenir en haut Aller en bas
~morgane~
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 25
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 6 Aoû 2007 - 23:29

Très beau chapitre!
Mais qu'est ce qui va arriver à Joo eun?!!!!!!! Vite mets la suite, je veux savoir moi!
En même temps je prie pour toi pour que tu n'aies pas le syndrome de la page blanche!
Revenir en haut Aller en bas
SunsuLove
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 96
Age : 25
Localisation : À DongBang World !!
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Mar 7 Aoû 2007 - 0:10

BRAVO! J'ai vraiment hate de ce qui va se passer avec le bebe et tout la... ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Girly
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 334
Age : 28
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Mar 7 Aoû 2007 - 1:28

L'art et la manière de vous faire grimper au paradis pour mieux vous faire basculer en enfer de plein fouet!!! Je m'explique mignone .
On lit un chapitre, on sourit par ci par là, on fronce les sourcils à d' autres moments et on a envie de hurler aussi, surtout quand le JJ se prend des envies de pseudo-suicides (elle a bien fait de lui dire d' aller se faire foutre tiens, Joo Eun, il l'a mérité ce coup-là XD). Mais il ya la réconciliation, le bébé décide meme de se joindre à la fete en donnant des coup dans le ventre à sa mère histoire de faire sentir sa présence à son père, qui l'a prit pour un téléphone portable ce crétin (ce sont les couches d' un mobile qu' il va changer? XD Ok j' arrete mon délire pas drole.) Quoique quand on lit dans le chapitre qui suit
« Joo Eun…je vois pas le bébé » gémit-il après quelques secondes. « Je vais être un père horrible, je peux même pas voir mon propre enfant… »
Finalement je n'ai peut-etre pas tort en le critiquant lol.

Après c'est une avalanche de bons sentiments et situations joyeuses, droles (Micky et Max, j' adore leurs répliques, c'est à se tordre de rire!!) et mimis à souhait, surtout quand le petit couple fait ses courses. Certes il ya les réactions des 4 membres devant la situation de Jaejoong et sa cousine qui ne sont pas trés chaleureuses mais au final, on voit ça comme un moment sympathique. On en oublie presque toutes les phrases sous-entendues disséminées un peu partout. On commence à y croire au happy end! Le paradis, on y est presque quoi, ou tout du moins, les personnages ne sont plus trés loin de ce qu' on appelle le bonheur.
Mais là, vlaaaaan! On se prend une belle claque en pleine figure à cause de l' élément perturbateur qui intervint et apparait comme le déclencheur de la tragédie annoncée dans le prologue: la fan! Mais quelle idée de pousser une femme enceinte dans les escaliers enervé enervé enervé !!! Que l' enfant soit de Jaejoong ou non, quelle idée de pousser une femme qui attends un bébé dans les escaliers!!!! Et pour des raisons aussi idiotes (quoiqu' encore le mot "raison" soit un mot non-approprié pour qualifier ses "motivations" plus que stupides et dénuées de sens enervé ).

Du coup, le moment où Jaejoong décide de faire sa déclaration au public féminin qui lui fait face m'a laissé completement indifférente. Je n' avais qu' une idée en tete: qu' il lache son micro et aille rejoindre sa fiancée!!! Mais non, il continue son discours sauf que plus il parle, plus le temps passe et plus la situation de la mere de son enfant risque de s' aggraver. Et là on rechigne à lire les dernières phrases du chapitre, parce qu' on n'a pas envie de lire ce qu' on devine trés bien, ce qui va arriver et qu' on espérait éviter, les quatre dernières phrases qui sont les pires de tout le chapitre.

Ces deux derniers chapitres faisaient pourtant du bien à lire, étaient moins "dramatiques" que les précedents, surtout pendant les trois quart du dernier posté mais voilà... Kohigasuki tu as mis la dose, ça se sent!! Des moments heureux, des instants de "doute" (je ne trouve pas le bon mot désolé) des prédictions qui laissent deviner ce qui va se passer en définitive mais pas comment ça va se passer, le pourquoi du comment, et c'est là que tu fais forte impression.
J' espere que tu manieras aussi bien la fin de ton histoire, qu' elle soit positive ou négative.
Vivement la suite! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Marlou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 889
Age : 28
Localisation : Au pays des songes... *en train de dormir entre Yunho et Jae ^o^*
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Ven 10 Aoû 2007 - 1:24

Après pas mal de temps et moultes péripéties (ordi de m*rde, et flemme quand tu nous tiens -_-"), j'ai enfin décidé d'écrire un petit commentaire. *I'm still alive*

Pour commencer, en lisant ta fic en général j'ai l'impression de suivre ses saisons, malgré le soleil extérieur et la chaleur, le froid s'est imprégné en moi.
L'atmosphète est assez lourde pendant les derniers chapitres je trouve. Je m'explique, Jae qui se voile la face, faisant comme si tout allait pour le mieux, on a peine à croire qu'il ait pu tourner la page si facilement. S'en suis un "collé serré" langoureux avec une... pouf ? A ce moment une vague de dégoût m'a prise (*nan mais t"emporte pas, c'est qu'une fic' hein* XD), mais en même comme dans un tourbillon, j'avais l'impression d'être perdue, comme si j'étais moi même dans ce club sous une pression étouffante. Et ça s'accentue lorsqu'il voit ces flash back avec Joo Eun, il est perdu, il est mal, et ça pèse. Ensuite vient la décision de Joo Eun contre avis médicale à laquelle s'ajoute par la suite la chanson Insa (absolument magnifique ^^) ... Les deux protagonistes tombent, et craquent...
Ce que j'ai à dire c'est que ça fout les boules (vous me pardonnez l'expression hein ? ^^)
Bref on relève un peu tout ça avec le retour de Miyako, qui enlève un peu de toute cette pression, pour apporter sa fraicheur naturelle, son énergie débordante et son humour. Et qui est toujours là pour coller ou recoller les deux amoureux.
Ensuite le rendez vous... le c*n il a faillit la laisser claquer sa pile sur le banc >.<. Sérieusement après ces émouvantes retrouvailles, avec un Jaejoong jouant les comédiens dramatiques, et un peu neuneu pour confondre son bébé avec un portable -_-", et pourtant tellement attendrissant suite à l'annonce de sa paternité; on trouve quelques scènes toutes mignonnes dans le couple, avant l'annonce au groupe. Quand vient alors cette réaction plutôt inattendue de la part de Yunho. Et une "séparation" qui brisera de nombreux coeur, et pourtant on comprend très bien les raisons. Une certaine "lassitude", un futur papa bref on ne peut leur en vouloir. Puis on sent de suite que le concert ne va pas être tout rose par l'annonce publique mais on a aussi ce pressentiment qui s'immiscent en nous, et encore plus à la rencontre avec cette fan. Comme j'aimerai lui faire manger sa parure de pouf... Passons. Jae qui annonce la nouvelle, et parallèlement Joo Eun se fait agresser, les minutes, les secondes passent. Des secondes fatales ou non ?

En tout cas, la fin est là et ça se sent, ça fait mal mais c'est comme ça.
Pour faire court, la prochaine fois je tarderai moins avant mon comentaire. Et désolée pour ce long blabla inutile et sûrement dénué de sens mais bon... ^^
Fighting Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 22:13

Merci d'avoir luuuuuuu!!!!!!!!!

Mes commentaires seront à la toute fin.
Sans plus tarder, le dernier chapitre... En fait il est beaucoup plus long que mon dernier post.




DBSK - One: megaupload.com/fr 4KANDA99
DBSK - On&On: megaupload.com/fr TARI0AEM


Chapitre 19.




« One…Un»

« Someday, I'll lay my love on you. Baby I don't wanna loose it now.
Just one, juste toi.
Que tous les jours soient comme celui où nous nous sommes rencontrés.
Tu es la raison pour laquelle je vis.
Mon cœur est à toi pour l’éternité,
Tu le sais.


Les jours qui sont déjà passés me le disent, l’amour peut être éternel.
À la fin de la journée, tu m’attends toujours. Je suis heureux, car je t’aime. »




Les cris de frayeur des fans, dans le stade plongé dans la pénombre, étaient assourdissants, et les DBSK s’éloignèrent précipitamment du bord de la scène. Aussi soudainement que les spots de l’estrade avaient été éteints, les lampes de secours des gradins s’étaient allumées, éclairant les couloirs et les sorties, mais maintenant la scène dans la noirceur.
Jaejoong croisa le regard de Changmin, quelques mètres plus loin, et ils coururent vers les coulisses, suivis de Yoochun, Yunho et finalement Junsu. Pâles, le cœur battant à tout rompre, ils firent irruption devant une dizaine d’éclairagistes et de perchistes, qui avaient suivi l’évènement depuis leurs postes et qui dévisageaient les jeunes chanteurs, l’air ahuris. Ils les ignorèrent et, faisant semblant de reprendre contenance, ralentirent leurs pas pour se diriger vers les ascenseurs.

« Arrêtez! » cria un garde de sécurité, tenant son walkie-talkie dans sa main « Où allez-vous? Soo Man veut vous voir impérativement! »

« S’il veut nous voir, il n’aura qu’à venir nous chercher lui-même. » répondit Jaejoong, en appuyant sur le bouton du troisième étage. « On va se changer»

Les portes se refermèrent sur le groupe tandis que le garde levait son appareil et communiquait leur réponse à son superviseur.

Jaejoong ferma les yeux et appuya son front contre la porte de l’ascenseur, laissant enfin l’air s’échapper de ses poumons; les autres en firent autant, s’adossant aux parois de métal.
L’un en face de l’autre, Changmin et Yoochun se sourirent.

« Je sais pas si c’était notre meilleur spectacle, mais en tout cas ça sera le plus mémorable » dit Yoochun, en donnant un coup de coude à Jaejoong.

Ce dernier entrouvrit les yeux et, du coin de l’œil, scruta le visage de Yunho, à sa droite. Le jeune homme était pâle, et jouait nerveusement avec un bracelet élastique qu’il portait au poignet, un des accessoires du concert.
Jaejoong se tournait vers lui quand la porte de l’ascenseur s’ouvrit.
Yunho se précipita dans le couloir, suivi de Junsu, Changmin, Yoochun et finalement Jaejoong .

« Je crois que si les fans ne viennent pas de nous incendier, c’est parce qu’elles savent que Soo Man va s’en charger comme il faut…si vous sentez de l’essence, courez vous cacher » déclara Yoochun, en ouvrant la porte de leur loge.

« Il va probablement essayer de résilier notre contrat… » répondit Junsu, en se rongeant les ongles.

Les DBSK poussèrent des cris de surprise en découvrant la pièce, déserte, mais dans un désordre incroyable.

« Elles ont eu le temps de venir jusqu’ici?! » s’exclama Junsu, en observant que tout ce qui avait été posé sur la table basse gisait maintenant sur le sol.

Yoochun ramassa un verre, fendu, au pied du canapé. Il retint un cri d’effroi lorsque, en se relevant, et en posant les yeux sur le sofa, il découvrit une large flaque de sang sur l’un des coussins.

« Du sang! » s’écria-t-il.

Alors que les autres se tournaient vers lui, Jaejoong pâlit. Un doute horrible venait de s’emparer de son cœur.

« Où est Joo Eun ? » demanda-t-il enfin, en regardant autour de lui, cherchant une réponse dans les yeux de ses amis.

« En-en ambulance » répondit une voix familière, derrière eux.

Ils sursautèrent et se retournèrent vers la porte. Leur physicien, Kimura, se tenait debout, haletant, la cravate autour de son cou était desserrée et il avait l’air ébranlé.

« Elle a été poussée dans les escaliers. Ça a déclenché un accouchement prématuré. Je savais que vous alliez revenir ici, je voulais vous prévenir. Elle est en route pour l’hôpital de l’Université de Tokyo » dit-il, le souffle court « J’ai fait de mon mieux…mais elle perd beaucoup de sang. »

Jaejoong n’attendit même pas la fin des explications du médecin et le bouscula, courant dans le couloir et dévalant les escaliers, ayant l’impression qu’on venait de lui donner un coup de poing en plein visage, l’assommant. Joo Eun souffrait, il devait la rejoindre.


------


« Ahhhhh! » cria Joo Eun, tandis que son ventre était pris d’un autre spasme.

Elle avait déjà perdu ses eaux en étant transportée dans la loge du groupe, tandis que les secours étaient appelés, et maintenant les contractions se faisaient plus violentes et rapprochées.

Les ambulanciers glissèrent un morceau de plastique entre ses dents, pour éviter qu’elle ne se coupe la langue en serrant la mâchoire. Ils ne connaissaient pas son historique médical, aussi ne pouvait-il lui donner d’anesthésiants puissants, redoutant une réaction allergique potentiellement fatale. Ils lui avaient injecté une faible dose de morphine dans les veines, mais cela ne suffisait plus à soulager la douleur de la jeune fille. Ils devaient attendre d’être à l’hôpital pour pouvoir lui faire une épidurale.

Entre deux contractions, elle était secouée de sanglots.

« C’est trop tôt…c’est trop tôt…le bébé » répétait-elle, le visage en sueur.

Les ambulanciers tentaient de la rassurer, lui chuchotant des mots d’encouragement, faisant passer un linge humide sur son front pour la rafraîchir. L’un d’entre eux lui faisait une transfusion, jetant, pour la troisième fois consécutive, une pochette de sang vide dans la poubelle.

« Il ne devrait pas y avoir de sang…Il y en a beaucoup trop. » se disait-il. « Si elle continue d’en perdre autant, il faudra choisir entre sa vie et celle du bébé »

Il se pencha à l’oreille de son collègue et lui communiqua ses inquiétudes. Celui-ci hocha la tête, tout en caressant les cheveux de la jeune fille, qui reprenait lentement sa respiration.

« Tu connais la procédure…si on devait en arriver là, il faut sauver la mère » murmura-t-il à l’autre ambulancier.

De nouveau, Joo Eun eut l’impression qu’on lui arrachait les entrailles et hurla, ses ongles pénétrant la chaire tendre de la paume de ses mains.


------


Jaejoong appuya son front sur le volant de sa BMW, rentrant ses ongles dans le cuir noir. Il n’arrivait plus à se concentrer, obsédé par l’idée que Joo Eun était en danger.

« Puta*n! Il est où déjà cet hôpital?! » se demandait-il, en essayant de focaliser son attention sur le chemin qu’il avait à prendre.

Il respira profondément, et visualisa le quartier. Dès qu’il ouvrit les yeux, les pneus de sa voiture crissèrent, et il appuya sur l’accélérateur jusqu’à ce qu’il atteigne la sortie du parking. Le gardien, dans sa cabine, avait à peine eu le temps de réaliser ce qui se passait, et de relever la barre de métal, que la voiture était déjà passée, la carrosserie du toit presque rayée par la barrière de sécurité.

Tout s’était passé à une telle vitesse que les fans n’avaient pas encore eue le temps de cerner la sortie, aussi Jaejoong réussit-il à rejoindre la rue sans être pris en chasse. À l’extérieur, des adolescentes hystériques, qui venaient de recevoir des appels de leurs amies dans le stade, essayèrent de se rapprocher de la voiture, mais s’éloignèrent précipitamment. Elles n’eurent même pas le temps de distinguer son visage, derrière la vitre fumée de la portière, que déjà la berline noire tournait au feu.

Jaejoong venait de doubler une vingtaine de voiture, zigzaguant entre les files, et commençait enfin à apercevoir l’hôpital quelques rues plus loin. Il voulut accélérer pour couper une minifourgonnette, mais à la dernière minute, réalisant que la rue qu’il voulait atteindre était bloquée par un bouchon monstre, il pilla sur ses freins, braqua son volant complètement à gauche et arrêta sa voiture en double file, laissant la marque noire du freinage sur le bitume. Par réflexe il retira les clés du contact, mais quand elles glissèrent de ses mains tremblantes, pour se coincer entre son siège et le frein à main, l’idée de les ramasser ne lui effleura même pas l’esprit.

Il ouvrit la portière et descendit précipitamment de la berline, traversant la rue en courant et évitant de justesse les voitures qui circulaient.

Les gens se retournaient à son passage. Il ne portait que sa tenue du concert, une chemise blanche, des jeans et une veste assortie, et ses cheveux étaient chassés par le vent, dévoilant son visage à la foule.
Mais il n’entendait pas les murmures de stupéfaction des passants, son corps et son esprit contrôlés par une seule pensée :

« Je dois la retrouver! »

Il y était presque, plus qu’une rue…

« Hep! » l’interpella un homme portant un casque blanc « C’est interdit de passer par ici! »

Jaejoong l’ignora, enjambant une barrière de sécurité. L’ouvrier courut dans sa direction et lui attrapa le bras, le forçant à faire demi-tour.

« On est en pleins travaux, c’est dangereux, passe par l’autre côté! » lui ordonna-t-il. « On refait la façade, et il y a du béton qui tombe! »

« Je vous en prie! Laissez-moi passer! La porte est juste là! » s’écria Jaejoong, en essayant de lui faire lâcher prise pour filer vers l’entrée de l’hôpital, moins de vingt mètres plus loin.

Mais l’ouvrier avait des consignes claires, et n’allait pas mettre en péril sa carrière et la vie d’un jeune homme pour des raisons inconnues.

« Il y a une autre entrée de l’autre côté » répéta-t-il, en tirant sur le bras de Jaejoong, le forçant à regagner le trottoir.

Trois de ses collègues s’avançaient vers lui, attirés par les éclats de voix, et prêts à l’aider. Jaejoong comprit alors qu’il était inutile de perdre du temps à s’expliquer et pivota sur ses talons, bousculant les badauds qui se pressaient devant les devantures des boutiques.
Jaejoong enrageait…d’être coincé derrière ces gens, de ne pas avoir pu passer dans la rue…d’être encore là, en train de courir, alors qu’elle avait besoin de lui.

Les portes battantes de l’hôpital étaient lourdes, et un mécanisme de sécurité les empêchait de s’ouvrir à la volée. Jaejoong se glissa dans le hall d’entrée dès que les portes furent suffisamment entrouvertes pour qu’il puisse passer de profil et il se précipita vers le comptoir d’information, faisant sursauter les deux infirmières quand il apparut devant le bureau, haletant et visiblement paniqué.

« Où est-elle?! » s’écria-t-il, en regardant autour de lui, ne découvrant qu’une salle d’attente à moitié déserte. « Où est Joo Eun?! »

« La femme enceinte ou - » commença l’une des deux femmes, en se remettant du choque de l’apparition soudaine du jeune homme.

« Oui! » répondit-il, en se retournant vers elle.

« Troisième étage, salle d’opération B » dit l’autre femme, imperturbable, en consultant son ordinateur.

Jaejoong se précipita vers l’ascenseur.


------



« Alors? » demanda le médecin, en aidant les ambulanciers à déposer la jeune fille sur un lit.

« Kim Joo Eun, enceinte de huit mois et demi. Elle a été agressée et poussée dans des escaliers, et d’après nos infos, elle est tombée sur le dos. Elle a perdu ses eaux avant qu’on n’arrive et depuis n’a pas cessé de perdre du sang. On soupçonne une lésion interne…Le bébé n’est pas encore dans la bonne position, il n’a pas fini de se retourner. » répondit l’un des trois ambulanciers. « Vous avez reçu son historique? »

« Son médecin nous le faxe en ce moment même. Mais étant donné la façon dont elle est tombée, et la condition de l’enfant, il faudra faire sans l’épidurale. » annonça le médecin en serrant la main de la jeune fille.

Joo Eun essaya de retenir un cri quand elle sentit une nouvelle contraction. Elle se mordit la lèvre inférieure avec tant de force que ses dents laissèrent la marque d’une coupure, fine et sanglante. Quand la contraction fut passée, elle commença de nouveau à sangloter.

« Cent millilitres de morphine! » ordonna le médecin à une infirmière, alors qu’ils entraient dans une salle d’opération.

La jeune infirmière le regardait en tremblant, le visage pâle.

« Où…où c’est? » bredouilla-t-elle, en fouillant dans un placard métallique.

Une infirmière plus âgée courut vers elle, la poussa sur le côté et trouva tout de suite le flacon de morphine.

« Désolé, Murakami est en formation » expliqua-t-elle au médecin, en lui tendant une seringue pleine.

L’homme retourna alors le bras de Joo Eun, et injecta le liquide anesthésiant dans une veine, glissant l’aiguille sous la peau de son coude.

« Ne vous inquiétez pas, la douleur va bientôt disparaître… » murmura-t-il, en évitant de croiser le regard de la jeune fille, craignant qu’elle ne découvre qu’il mentait.

Elle hocha la tête et ferma les yeux quelques secondes. Quand elle les rouvrit, ils étaient noyés de larmes.

« Où est-il… » demanda-t-elle, la voix brisée, tandis que des larmes glissaient jusque dans ses cheveux « Où est Jaejoong… »

Les infirmières profitèrent de ce temps de pause entre les contractions pour lui retirer délicatement son pull, et lui enfiler une longue chemise blanche. Un infirmier, qui venait de rentrer dans la salle, tendit alors un paquet de feuilles à l’un des médecins ; l’historique médical de la jeune fille. L’homme pâlit en parcourant le document, y découvrant la cause de sa perte de sang. Il ordonna alors à l’un de ses collègues d’amener un échographe et fit rouler la machine jusqu’au lit de la jeune fille.

« Est-ce que le bébé va bien? » demanda-t-elle, la voix suppliante, en essayant de tourner la tête pour apercevoir l’écran.

Des infirmières se précipitèrent vers elle, la forçant à rester allongée.
Si la jeune fille n’avait pas réussi à voir l’écran de l’appareil, le regard que le médecin lança à son collègue, en revanche, ne lui avait pas échappé.

« Non…non! Sauvez-le! » s’écria-t-elle, en secouant la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 22:17



« Joo Eun!!! »

Jaejoong, en nage, courut vers elle, et faillit glisser sur le sol lustré quand il dû s’arrêter devant son lit roulant. Il jeta ses bras autour de la jeune fille qui pleurait. Il fallait qu’il la prenne dans ses bras, qu’il lui cri qu’il était à ses côté et qu’il voulait faire disparaître ses souffrances.

« Je suis là! Joo Eun! Je suis là! » répéta-t-il, en caressant son visage et en embrassant son front, brillant de transpiration.

Alors que lui-même était en train de pleurer, il tira sur les manches de sa veste et les passa sur les joues de Joo Eun, essayant d’en chasser les larmes. Il ne voulait pas que le sel des gouttelettes ne pénètrent la griffure qu’elle portait à la joue, lui causant encore plus de douleur .Il colla alors son front contre celui de la jeune fille, et posa ses mains sur ses tempes.

« Je suis là…shhhh » chuchotait-il, en fermant les yeux.

« Jaejoong…» sanglotait Joo Eun.

Alors qu’il venait de la serrer contre sa poitrine, la jeune fille hurla. Une infirmière fit glisser une serviette humide sur son front tandis qu’un des médecins força Jaejoong à se séparer d’elle, le prenant par les épaules, et l’attirant à l’extérieur de la salle, dans un vestiaire.

« Je vous interdis d’y retourner tant que vous n’aurez pas mis des vêtements aseptisés » dit-il « Et je dois absolument vous parler! »

Il attrapa une tenue chirurgicale verte sur l’étagère d’un cabinet, et la tendue à Jaejoong. Ce dernier s’en saisit, retira sa veste et passa les manches de la tenue par-dessus sa chemise. Il était en train de se frotter les mains avec du savon quand l’homme prit la parole.

« Elle est dans un état critique. Le bébé commence à peine à se retourner, mais il est déjà engagé et nous ne pouvons plus considérer l’option de la césarienne » dit le médecin. « Elle a perdu beaucoup de sang, et nous allons devoir recoudre la blessure dès que l’enfant sera né. Si le bébé survit, nous ne laisserons pas le temps à votre fiancée de se reposer, nous opérons aussitôt. »

Au fur et à mesure qu’il était informé de l’état de santé de Joo Eun, Jaejoong frottait ses bras avec encore plus de vigueur, voulant en terminer le plus rapidement possible pour aller la rejoindre.

« Plus vite! »

------

Joo Eun sentit de nouveau ses muscles se relâcher, et respira profondément. Elle ne voulait pas ouvrir les yeux, elle ne connaissait personne et n’arrivait plus à entendre les encouragements des infirmières, qui lui indiquaient quand souffler.
Elle voulait qu’ils fassent sortir l’enfant au plus vite, avant qu’elle ne se vide de son sang. Elle sentait qu’elle s’affaiblissait, chacun des battements de son cœur, chacune de ses respirations lui demandait un effort considérable…elle n’avait même plus la force de crier quand les contractions arrivaient, maintenant toutes les quinze secondes. Elle avait l’impression que ses nerfs étaient sur le point d’exploser, et qu’il viendrait un moment où elle ne pourrait plus rien éprouver.

Pourtant, au milieu de la douleur, elle sentit Jaejoong lui serrer la main avec force, et quand elle ouvrit les yeux et le vit, à quelques centimètres d’elle, elle su qu’elle n’était plus seule ; Jaejoong l’encourageait, même s’il pleurait.
Une autre contraction, un autre gémissement, un autre sanglot.

« Jaejoong…je veux pas mourir… » murmura-t-elle, alors que des larmes traçaient des sillons brillants sur ses joues « Pas maintenant…Jaejoong, je-je veux pas mourir. Ne lâche pas ma main, me laisse pas mourir. S’il te plaît…je veux vivre, je veux pas mourir… »

Jaejoong prit les deux mains de Joo Eun dans les siennes et embrassa leurs paumes, ses larmes coulant sur le bout des doigts de la jeune fille, glissant jusqu’à ses poignets.

« Tu mourras pas Joo Eun. Je te le promets, je vais pas lâcher ta main »

Une infirmière déposa délicatement une lingette humide et glacée sur le front de la jeune fille. Jaejoong s’en saisit et épongea doucement son visage, effleurant ses paupières gonflées et humectant ses lèvres desséchées.
Il était malade de ne pas pouvoir la soulager de ses souffrances. Il aurait préféré endurer mille fois sa torture plutôt que d’avoir à observer son visage inondé par ses pleurs et sa transpiration, sa poitrine secouée de sanglots tandis que sa respiration se faisait de plus en plus irrégulière.
Cela faisait deux heures que Jaejoong serrait la main de Joo Eun, et à chacune des contractions de la jeune fille, il fermait les yeux et se mordait les lèvres avec tant de force qu’elles saignaient, mais le jeune homme ne sentait même plus le goût métallique sur sa langue.

« Je ne t’abandonnerais jamais, je ne te laisserais jamais mourir »

Il leva les yeux et vit une infirmière remplacer de nouveau une pochette de sang. Le liquide rouge descendit lentement dans le tube avant de rejoindre une veine dans le bras de la jeune fille. Jaejoong devint vert à la vue de l’hémoglobine, mais il fut rappelé à lui-même quand Joo Eun gémit une nouvelle fois. Il se retourna vers elle, caressa ses cheveux et essuya ses tempes avec le linge.
Il voulait la serrer contre lui tellement fort que toute les sensations de la jeune fille passerait dans son corps et qu’elle cesserait d’avoir mal. Mais les médecins ne le laissaient pas l’étreindre, et Jaejoong se sentait désespérément impuissant.

« On voit la tête! Vous y êtes presque » s’écria alors un des deux médecins. « À la prochaine, poussez de toutes vos forces! »

La respiration de Joo Eun était rauque, à force de crier, elle s’était enroué la voix et maintenant n’arrivait presque plus à déglutir.
Cinq secondes plus tard, Joo Eun broya la main de Jaejoong en sentant son corps se crisper, annonçant la venue d’une contraction.

Et alors que Jaejoong fermait les yeux, elle hurla.


------


Quelques instants plus tard….le premier cri d’un nouveau-né.

Jaejoong et Joo Eun eurent l’impression que tout devenait tout d’un coup silencieux, sauf pour un seul son, le seul qui comptait, et qui résonnait à leurs oreilles.
Un cri perçant, qui indiquait la venue au monde d’une nouvelle vie.
Joo Eun laissa sa tête tomber sur l’oreiller et pleura, cachant son visage dans ses mains. Elle avait encore mal, mais elle ne pleurait plus de douleur. Elle n’avait jamais été aussi soulagée qu’à ce moment précis, alors que le premier cri de son enfant retentissait dans la salle.
Jaejoong ne cillait plus, fixant du regard le bébé, que le médecin tenait à bout de bras. Comme dans un rêve, alors que tout autour devenait blanc, Jaejoong se leva, en prenant appui sur le lit de Joo Eun, et, sans lâcher la barre en métal de la civière, se dirigea vers l’enfant qui hurlait.
Il allait le toucher quand il sentit quelqu’un glisser un objet métallique dans sa main droite. Il baissa les yeux et découvrit une paire de ciseaux. Le médecin lui souriait, indiquant, de la tête, le cordon ombilical. Sans que la sensation de rêver ne s’estompe, il ouvrit les ciseaux et, avec l’aide d’une infirmière qui tenait son poignet tremblant, il coupa d’un seul coup le cordon. La femme prit alors le bébé, l’étendit sur une balance et, après lui avoir piqué le pied à l’aide d’une aiguille fine pour faire une prise de sang, posa un pansement sur son ventre.
Elle lui mit une couche et l’emmaillota dans la couverture bleue qui avait été étendue sur le pèse-bébé puis remit délicatement l’enfant à son père, qui n’arrivait presque plus à tenir debout.

Jaejoong faillit s’évanouir quand il réalisa que le nouveau-né était maintenant dans ses bras, un petit être qui pleurait et qui bougeait. Le jeune homme fit lentement demi-tour, ayant trop peur de trébucher avec le nourrisson pour marcher plus vite. La tête du bébé était tellement lourde sur son coude, il était effrayé à l’idée de le laisser glisser.

Joo Eun le vit déposer l’enfant sur son ventre en pleurant. Elle se redressa avec difficulté tandis que Jaejoong maintenait le nouveau-né contre sa poitrine. Elle prit alors le bébé dans ses bras et déposa un baiser sur sa joue, éclatant en sanglot quand elle sentit la peau soyeuse sous ses lèvres. Elle n’arrivait pas à croire qu’il était vraiment dans ses bras et que c’était son petit cœur qu’elle sentait battre la chamade quand elle le serrait contre elle.
Ils voulaient que le temps s’arrête, et qu’il se fige à cet instant précis, alors qu’ils découvraient, pour la première fois, le visage de leur fils.
Joo Eun se tourna vers Jaejoong et, au milieu de leurs larmes, ils se sourirent.

« Notre enfant. »

------


« Il faut qu’on opère rapidement » déclara le médecin, en se redressant.

Une des infirmières, tenant un masque à la main, s’approcha de Joo Eun et le fixa derrière ses oreilles, alors que le couple venait à peine de réaliser qu’on leur adressait la parole.

« Non…attendez…je veux… » commençait la jeune fille, sentant tout d’un coup la pression du masque sur son visage.

Mais le chloroforme la plongea bientôt dans un profond sommeil.
Jaejoong reprit alors précipitamment le bébé emmailloté, qui était maintenant silencieux, et le posa contre son coude. Il serra de nouveau la main de Joo Eun, endormie, et se tourna vers la jeune infirmière, lui lançant un regard noir.
Il savait que les médecins devaient faire vite, mais en même temps il trouvait tellement injuste d’avoir à interrompre ce moment. Ils allaient attendre que Joo Eun soit hors de danger, puis allaient réellement profiter de cet instant.

« Vous pouvez rester ici, ou aller dans la chambre en face. Nous l’y conduirons dès que nous aurons terminé l’opération. Le moment le plus critique est passé, l’enfant s’était finalement bien positionné. Si ce n’avait pas été le cas, l’accouchement aurait encore duré des heures et la blessure se serait complètement ouverte» déclara le médecin, en changeant ses gants. « L’opération devrait durer une dizaine de minutes, et elle regagnera conscience dans environ un quart d’heure. »

« Je reste » affirma Jaejoong, gardant la main de Joo Eun dans la sienne.

« D’accord, mais si l’enfant se remet à pleurer, vous devrez partir » prévint l’homme.

Jaejoong hocha la tête et baissa les yeux vers le nouveau-né, qui toussotait.

« Shhhh… » murmura-t-il, en caressant la joue du nourrisson. « Il faut rester silencieux maintenant…parce que j’ai promis à ta maman que je ne lâcherais pas sa main… ».

Le bébé essaya d’ouvrir les yeux mais fut aveuglé par les néons et, en grimaçant, se remit à sangloter.

« S’il te plaît bébé…shhhh » répéta Jaejoong, en collant le visage du nouveau-né contre son torse.

L’enfant cessa aussitôt de pleurer, quand, de nouveau, il retrouva la chaleur réconfortante d’un corps humain, et la pénombre.

Jaejoong se retourna aussitôt vers Joo Eun. Les médecins avaient dressé un drap vert au-dessus de son ventre, et Jaejoong ne voyait pas les détails de l’opération. Il observait de la buée se former puis se dissiper dans le masque de la jeune fille, suivant la cadence régulière de sa respiration. D’une main, il gardait la tête de l’enfant contre sa poitrine, et de l’autre, il serrait celle de Joo Eun et lui murmurait des encouragements.

« Scalpel »

À chaque fois qu’un des médecins prenait la parole, coupant le rythme monotone du moniteur cardiaque, Jaejoong fermait ses yeux, berçant inconsciemment le bébé tandis qu’il murmurait une prière.

Clack.

Après une dizaine de minutes qui durèrent une éternité, le médecin poussa un soupir de soulagement, fit rouler sa chaise et Jaejoong entendit le claquement des gants de latex.
Il se leva lentement, cherchant à croiser le regard de l’homme. Lorsque ce dernier décrocha son masque, Jaejoong découvrit qu’il souriait.
Le jeune homme eut l’impression qu’un boulet, logé dans son ventre, venait de lui être retiré, et s’autorisa enfin à vider complètement ses poumons de l’air qui s’y était accumulé depuis des heures.
Une infirmière retira alors doucement le masque de la jeune fille et poussa le lit dans le couloir, avant de le rentrer dans une pièce juste en face.
Une autre femme, voyant que Jaejoong tremblait, prit le bébé de ses bras par précaution et posa l’enfant endormi dans un berceau en plastique, qu’elle fit rouler derrière le lit de Joo Eun. Jaejoong restait immobile, interdit, les suivant du regard, n’arrivant toujours pas à croire ce qui venait de se passer.
L’enfant était né, Joo Eun était sauvée.

« …ah-…. »

Il était stupéfait, émerveillé.

Un des deux médecins le prit alors par les épaules et le força à avancer jusque dans la chambre, et à s’asseoir sur une chaise à côté de la civière de Joo Eun, endormie.

« Il est là! » s’écria la voix familière de Changmin, dans le couloir.

Le jeune homme fit irruption dans la chambre de Joo Eun, suivi de Yoochun, Junsu et Yunho.

« Jaejoong! » s’exclama-t-il.

L’appelé se retourna vers eux, et ils se turent en le voyant leur sourire, alors que ses yeux étaient embués de larmes.
Ils levèrent alors les yeux et découvrir le berceau dans lequel le nouveau-né dormait.
Jaejoong rit et renifla quand il observa leurs visages s’illuminer et leurs regards briller à la vue de l’enfant assoupi.

« Il-il est en pleine forme et-et Joo Eun a été sauvée. Elle va bientôt se réveiller » lâcha-t-il enfin, en essuyant ses yeux avec sa manche. « Je suis tellement heureux… »

Et il arrêta d’essayer de contenir ses pleurs. Les autres membres du groupe coururent vers lui et l’entourèrent de leurs bras, alors qu’eux aussi sentaient les larmes les gagner.
Changmin se détacha en premier du jeune homme et se dirigea vers le berceau, se mettant à genoux pour observer l’enfant au travers du plexiglas.

« Jaejoong…je suis vraiment, vraiment, content pour vous» dit Yunho, en aidant Jaejoong à se lever.

« Merci Yunho… » murmura Jaejoong, en souriant.

Yunho prit alors la main de Jaejoong pour l’étreindre, mais à la dernière seconde se ravisa, et attira le jeune homme vers lui pour le serrer dans ses bras.
Yoochun lui avait parlé…et Yunho avait réalisé qu’il s’était comporté en père de famille. Il n’avait pas voulu que Jaejoong s’éloigne de lui, car il avait eu peur que cela ne signifie la destruction du groupe, du noyau familial. Sauf que justement…tous les enfants quittaient un jour la maison pour vivre leurs propres vies. C’était naturel, inéluctable. Mais, peu importe la distance qui séparait les membres d’une famille, les liens restaient, inaltérables. Yunho devait s’y résoudre : le temps était venu de laisser Jaejoong partir.

« Jaejoong, tu sais quoi…ya pas de doute, c’est bien ton fils. » déclara Changmin, depuis le lit du bébé.

Il s’éloigna du berceau et Yoochun et Junsu se penchèrent au-dessus de l’enfant. Ils retinrent des cris de stupéfaction.

« Ouais…Changmin a raison, tu pourras pas le renier. » continua Yoochun, en penchant la tête pour mieux l’observer.

« Comment ça? » demanda Jaejoong, tandis que Yunho se retournait vers les trois autres membres du groupe.

« Ba…même en les gardant seulement entrouverts, ses yeux font déjà la moitié de son visage. C’est clair que c’est le tien. » répondit Junsu.

« Il est réveillé? » demanda Jaejoong, en se précipitant vers le nourrisson.

« Par contre…il est tellement petit…niveau taille, il tient de Joo Eun » plaisanta Changmin.

« Yah!…Changmin-ah… »

Ils sursautèrent et se retournèrent vers le lit, découvrant Joo Eun, le visage pâle, mais souriante. Elle venait à peine de reprendre conscience, réveillée par les voix des jeunes hommes dans la pièce, et tendait une main tremblante en direction de Jaejoong, qui venait de soulever l’enfant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 22:23




Le jeune homme se dirigea vers elle et déposa délicatement le bébé sur sa poitrine. Joo Eun baissa les yeux et caressa les cheveux du nouveau-né. Elle se redressa un peu et installa l’enfant sur son bras, de façon à pouvoir enfin dévisager son fils.
Les yeux noyés de larmes, elle effleura ses doigts frêles, ses lèvres pleines, ses joues potelées et ses paupières aussi délicates que du papier de soie.

« Je crois qu’on va vous laisser… » dit Yunho, en tirant Changmin par le bras.

« Joo Eun, il est magnifique… » dit Junsu, avant de quitter la pièce.

Joo Eun continua de sourire en direction de la porte alors que le groupe était déjà sorti.
Le bébé toussa et elle reporta son attention sur le nouveau-né.

« Il est…parfait » murmura-t-elle, en embrassant le front de l’enfant.

Elle ferma les yeux et laissa ses lèvres sur le visage du bébé, respirant son odeur. Jaejoong s’était rassis sur la chaise à côté de son lit et posa sa main sur la tête de son fils, puis il se releva légèrement et déposa un baiser sur le front de Joo Eun.

Le nourrisson toussa de nouveau alors qu’une infirmière entra dans la pièce, en demandant au jeune couple de signer l’acte de naissance de leur fils. Jaejoong inscrivit le nom de l’enfant puis ils signèrent. La jeune femme allait repartir, mais Joo Eun la rappela.

« Est-ce que c’est normal qu’il tousse comme ça? » demanda-t-elle, une pointe d’inquiétude dans la voix.

« Ah heu…je pense oui…enfin, je sais pas, je suis nouvelle. Si vous voulez, je peux aller trouver un médecin et lui demander… » bredouilla l’infirmière.

« Oui. S’il vous plaît » confirma Jaejoong.

La jeune femme sortit, laissant le couple à nouveau seul. Le bébé commença alors à sangloter dans les bras de Joo Eun. Elle le berça lentement, et posa son doigt sur ses lèvres. L’enfant se calma aussitôt et ouvrit la bouche pour sucer avec avidité l’index de Joo Eun. Au bout de quelques secondes, il se rendit compte de la supercherie, et fronça des sourcils tandis que ses cris redoublèrent d’intensité. Joo Eun croisa le regard horriblement gêné de Jaejoong.

Le jeune homme devint écarlate et mit sa main devant ses yeux, détournant la tête.
De sa main libre, elle lui tapa le front.

« Oh, je t’en prie! » s’exclama-t-elle, en déboutonnant sa chemise blanche.

Après quelques secondes d’hésitation, Jaejoong entrouvrit ses doigts et lança un regard en direction de l’enfant.

Apaisé, il avait les paupières entrouvertes, et tétait lentement le sein de sa mère.
Jaejoong ferma de nouveau les yeux, incroyablement embarrassé.

« Jaejoong! » l’appela Joo Eun, en redressant légèrement la tête du nourrisson « Tu comptes m’ignorer alors que je nourris notre fils? »

Jaejoong laissa tomber sa main et ouvrit lentement les yeux, essayant de les garder fixés sur Joo Eun et de ne pas se laisser attirer par le bruit du bébé qui tétait.

« Désolé… » murmura-t-il.

La jeune fille lui sourit, et glissa son doigt dans le poing du bébé. Il resserrait sa main autour de son index au même rythme qu’il respirait.
Joo Eun fondit subitement en larme.

« Je-je l’aime tellement… C’est comme si je le connaissais depuis toujours, mais je viens juste de le rencontrer »

Le bébé écarta ses lèvres de la poitrine agitée de Joo Eun et laissa échapper quelques sanglots, pour indiquer qu’il était troublé et n’arrivait plus à se nourrir. Puis il se rendit compte qu’en fait, il n’avait plus faim et cligna alors quelques secondes des yeux avant de les fermer complètement.
Joo Eun essuyait ses larmes avec son poignet et regarda Jaejoong.

« C’est débile, je sais mais - » commença-t-elle.

Jaejoong se pencha vers elle et l’embrassa.
Ce baiser qu’un mari donnait à sa femme, à la naissance de leur premier enfant.

Tellement de qualificatifs…Joo Eun n’aurait pu le décrire avec précision. Il était tendre, doux, réconfortant, consolateur, protecteur, fière, encourageant…
Par-dessus tout, amoureux…Tout l’amour qu’il avait pour elle, communiqué en un seul baiser.

Le plus beau que Jaejoong ne lui ait jamais donné.

Le dernier.

Le bébé toussa et ils durent se séparer, alors qu’ils mourraient d’envie de s’embrasser jusqu’à ce que la chaire de leurs lèvres bleuisse.

Joo Eun referma sa chemise et resserra la couverture autour du bébé. Elle le berça lentement quelques secondes, le serra contre elle et caressa sa joue.

« Il est tellement parfait. Si le temps pouvait se figer. Si je pouvais rester avec lui et Jaejoong, comme ça. Toujours.»

En levant les yeux vers Jaejoong, elle avait l’étrange sensation qu’un très fin voile blanc avait été posé devant elle, et qu’elle voyait le jeune homme au travers d’un nuage évanescent.

« Je suis tellement fatiguée… » se dit-elle, en fermant ses yeux quelques secondes.

En frissonnant, elle rapprocha son visage de celui de l’enfant assoupi, et embrassa doucement ses deux joues, craignant de le réveiller.

« Jaejoong…j’ai froid… » murmura-t-elle, en se tournant vers le jeune homme.

Il la dévisagea quelques instants, intrigué, puis souleva le drap du lit de la jeune fille et se glissa à ses côtés, faisant passer son bras sous son cou.
Joo Eun se tourna alors complètement vers lui, en appuyant son front contre l’épaule du jeune homme. Elle avait déposé l’enfant sur le lit, entre elle et Jaejoong, et maintenait son avant-bras sur le bébé, pour l’empêcher de rouler sur le côté. De son index, elle caressait ses petits doigts.
Jaejoong avait sa joue contre le front de Joo Eun et la regardait effleurer les mains du nourrisson.

« Tu sais…je pourrais te dire « je t’aime » maintenant... mais le dire juste une fois ne serait pas assez. Même si je te le répétais un million de fois, ça ne suffirait pas à te donner une idée. Alors, il vaut mieux que je n’essaye pas de te le dire, et que je me contente de te prévenir. »

Joo Eun sourit. Il avait tort.

« Jaejoong-ah, je t’aime. Et j’ai pas peur de te le dire parce qu’on a toute notre vie pour se le répéter. »

Jaejoong sourit. Elle avait raison.

« … Je t’aime, Joo Eun »

Tremblant de froid, la jeune fille ferma ses paupières et se lova contre le torse chaud de Jaejoong tandis qu’il la prit dans ses bras.

« Tu peux dormir si tu veux…moi je ne veux pas. Parce que même si je rêve de toi, cela ne sera jamais aussi merveilleux que de te voir, de savoir que tu es dans mes bras. Je sais que si je m’endormais, tu me manquerais dans mon sommeil » songeait Jaejoong.

Pourtant, Joo Eun venait de le découvrir ce rêve, le seul qui soit aussi merveilleux que ce moment présent.
L’avenir.

Elle voyait sa vie défiler devant elle…Non pas ce qu’elle avait déjà vécu, mais ce qu’elle allait vivre. La naissance de cet enfant annonçait le début d’une nouvelle histoire, et Joo Eun était en train d’en parcourir le livre. Il y avait tant de choses écrites…Elle en parcourut quelques chapitres.

Une longue robe blanche, des fleurs, le carillon des cloches… Jaejoong l’attendait. Joo Eun pleurait de joie quand il glissa un anneau en or autour son doigt.
« Je t’aime ».

Les premiers sourires, les premiers éclats de rire tandis qu’elle chatouillait le cou du bébé.
Ses premiers mots, ses premiers pas.

Jaejoong retirait son t-shirt trempé par la bave du bébé. Joo Eun le taquinait, lui demandait s’il ne lui était jamais venu à l’idée de retirer son piercing. Le jeune homme la regardait, choqué, mais elle s’était approchée de lui et lui avait murmuré qu’en fait elle avait toujours trouvé ça mignon, intriguant. Elle effleura son abdomen de sa main et il l’embrassa.
« Je t’aime »

L’enfant avait six ans, et s’était endormi sur le canapé en regardant un dessin animé. Joo Eun observait Jaejoong le soulever délicatement et le transporter jusqu’à sa chambre. Elle le regardait faire, retenant un rire quand il marcha sur un des playmobils.

L’odeur du café l’avait tiré du lit, et Joo Eun découvrit Jaejoong dans la cuisine, préparant trois bols de céréales. Elle l’enlaça et il lui sourit.
« Je t’aime ».


Ils étaient au bord de la mer, et le petit garçon venait de poser, suivant les conseils de son père, un crabe sur la serviette de plage de Joo Eun qui bronzait. Ils éclatèrent de rire lorsque la jeune femme se releva en criant. Elle revint quelques minutes plus tard, alors qu’ils s’étaient assis en tailleur pour construire une « montagne » de sable, et leur versa une bouteille d’eau glacée sur la tête.

C’était leurs dix ans de mariage, et ils s’embrassaient toujours avec autant de tendresse. Une pluie de baisers alors qu’ils se donnaient l’un à l’autre.
« Je t’aime ».


Joo Eun venait de trouver un fil argenté au milieu des cheveux de Jaejoong. Ce dernier eut l’air mortifié et pâli. Sa femme lui sourit et l’embrassa. Quelque peu rassuré, il lui rendit son baiser et la berça dans ses bras.
« Je t’aime ».



Tout d’un coup, le rêve de Joo Eun prit une autre forme.


Elle était assise sur un banc, dans un parc, l’enfant avait de nouveau trois ans et Jaejoong le poussait sur une balançoire. À chaque fois que Jaejoong l’envoyait dans les airs, le bambin éclatait de rire, et Joo Eun souriait. Il faisait chaud, et elle volait des gorgées du coca-cola de Jaejoong, espérant qu’il ne remarquerait pas qu’il en manquait déjà la moitié.

C’est alors qu’elle aperçut la petite fille. Elle était debout, ses mains autour de la chaîne d’une balançoire, et elle fixait d’un regard triste Jaejoong et le petit garçon qui s’amusaient.
Même si Joo Eun ne distinguait que son profil, elle lui semblait familière.

« Elle doit avoir le même âge que lui… » songeait Joo Eun, en regardant son fils puis la petite fille.

La fillette baissa lentement la tête, et appuya son front contre la chaîne glacée. Son menton tremblait.

« Elle est toute seule? » se demanda Joo Eun, en regardant autour d’elle. « Il n’y a personne d’autre dans le parc »

Intriguée, la jeune femme remit le bouchon de la boisson en place et se leva, en essuyant, sur son jean, ses mains trempées par la condensation de la bouteille.
La petite fille tourna alors la tête vers elle, et Joo Eun remarqua qu’elle pleurait.
L’enfant passa sa main sur ses joues et leva les yeux vers la jeune femme.

C’était la première fois que Joo Eun la voyait, mais elle la reconnut aussitôt.

Elle courut vers la petite fille, tandis que ses yeux s’embuaient de larmes. Elle se laissa tomber par terre, et la prit dans ses bras, pleurant un mélange de joie et de regret. Joie de la retrouver. Regret de l’avoir laissée seule. Elle caressa les longs cheveux noirs et bouclés de la petite fille.


-----


Les paupières de Jaejoong étaient tombées toutes seules, sans qu’il ne s’en rende compte ; mais il ne dormait pas. Il ne s’était jamais senti aussi heureux qu’à ce moment précis, alors qu’il serrait Joo Eun dans ses bras et que le nourrisson était posé à côté de lui.

Le bébé avait eu une petite toux, puis tout était devenu silencieux et Jaejoong n’entendait plus rien.
Plus aucun son. Même plus la tonalité du moniteur cardiaque de Joo Eun, ou le souffle rauque du bébé.


Jaejoong était le seul à respirer.


Il ouvrit les yeux avec effroi au moment même où le moniteur émettait une note continue, stridente.
Il se releva d’un seul coup, et la première chose qu’il vit fut le visage bleu du bébé asphyxié.
Il tituba en reculant, et se heurta au torse d’un médecin qui se précipitait dans la pièce.

« Arrêt cardiaque! » hurla le médecin.

« Quoi? »

Une infirmière découvrit alors le nourrisson et le souleva violemment du lit, en tapant les joues de l’enfant, espérant qu’il hurlerait de nouveau. Quand le médecin fit rouler un défibrillateur auprès de la civière, la jeune infirmière s’en éloigna, tout en continuant d’essayer de ranimer le nourrisson.

« Écartez-vous! » ordonna-t-il, en frottant les deux poignées du défibrillateur.

« Quoi? Qu'est-ce qui se passe? »

Il les posa sur le torse de Joo Eun et un choc électrique traversa son corps, le soulevant quelques instants.
Il s’arrêta, regarda l’écran du moniteur cardiaque, et recommença, quand il n’y découvrit qu’une ligne verte et continue.

« Attention! »

La tonalité restait aiguë et monotone.

« C’est quoi ce bruit? Ça va la réveiller, il faut qu’ils l’éteignent. Elle a besoin de dormir. D’où ça vient ce son? »


Le médecin reposa rapidement les poignées et examina le corps de la jeune fille, essayant d’y découvrir une quelconque hémorragie. S’il parvenait à trouver la cause de son arrêt cardiaque, il pouvait toujours opérer et réparer la lésion.
Mais les draps restaient d’un blanc virginal.

« Ça doit être interne » songea le médecin. « Salle d’opération A ! »


Jaejoong ne comprenait rien. Il voyait toutes ses personnes aller et venir devant lui, il avait vu le médecin utiliser le défibrillateur, et l’infirmière pleurer en tentant de ranimer son fils, mais il avait l’impression que toute la scène se déroulait derrière un écran. Il était adossé à un mur, la seule chose qui l’empêchait de tomber. Il glissait lentement vers le sol.

« Docteur…Docteur… » l’appelait l’infrmière qui tenait le nourrisson « le bébé ne respire plus! Je ne peux plus le ranimer! »

Elle appuyait sur le torse du poupon, essayant de le faire respirer artificiellement. Elle souffla dans la bouche du bébé, mais son visage était toujours violet. Elle colla son oreille contre sa poitrine.

« Docteur! Le bébé est mort! »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 22:27




« Quoi? Qu’est ce qu’elle vient de dire? »

La salle redevint silencieuse, alors que le personnel se tournait vers elle, l’horreur imprimée sur tous les visages.

L’un des deux médecins se précipita vers elle et retira l’enfant de ses bras. Il fit les mêmes gestes que la jeune femme, mais en appuyant plus fortement encore, sans que l’enfant ne respire. Il déglutit et emporta alors le nouveau-né dans la salle adjacente. Ses collègues se regardèrent, pâles, puis, gardant leur sang-froid, ils se ressaisirent et se concentrèrent de nouveau sur la jeune femme.

« Qu’est ce qu’elle vient de dire? Le bébé est mort…? » se disait Jaejoong « Non…il pleure encore. Ils font trop de bruit, ils ne peuvent pas l’entendre. Mais il hurle, je le sais. Et l’appareil va recommencer à biper avec les battements du cœur de Joo Eun. Ce qui se passe, c’est pas vrai. »

Joo Eun était emmenée dans la salle d’opération.

« Attendez! » s’écria une infirmière.

Elle souleva légèrement la tête de la jeune femme. Du sang coulait de ses narines.

« Pourquoi il y a du sang? Où est le bébé? Pourquoi il y a du sang? »

Le médecin s’arrêta et devint pâle.
Cela ne pouvait signifier qu’une seule chose…

« Commotion cérébrale…Sa tête a dû heurter une des marches de l’escalier » se dit-il, en s’approchant du visage de Joo Eun « Il est trop tard. Le sang a déjà inondé sa tête. »

Il se tourna vers un des infirmiers et secoua la tête. Ce dernier se mordit les lèvres et ouvrit un calepin. Les nurses s’écartèrent du lit de Joo Eun, et baissèrent la tête ; elles retirèrent leurs masques, leurs bonnets, et croisèrent leurs poignets sur leur ventre. Elles fermèrent toutes leurs paupières.

« Pourquoi elles font ça? »

Le médecin leva alors les yeux vers Jaejoong.
Le jeune homme tremblait, et son visage était convulsé et vert.

« Qu-quoi? J-je… »

Tremblant, l’homme regarda alors sa montre.

« Kim Joo Eun. Décès constaté le matin du vingt-quatre décembre à une heure treize minutes. Cause de la mort, commotion cérébrale, rupture d’anévrisme »

L’infirmier pris note et le médecin se retourna vers Jaejoong.
Ce dernier secouait sa tête violemment, des rivières de larmes coulaient sur le sol de l’hôpital. Il plaqua ses mains contre ses oreilles.


« Je veux rien entendre. Non.non.non,non,non,non. Il se trompe. Il n’a rien dit. Qu’il se taise. Qu’il se la ferme. Il n’a absolument rien dit. Pourquoi elle bouge toujours pas? Où est le bébé? Qu’il arrête de parler! Non.non,non.. Qu'est-ce qui c’est passé? Qu’il se taise.»


Un hurlement de douleur, d’incompréhension.

« NONNNNNN! »


« Non… »

Puis tout devint noir.


------


« Elle n’a rien senti. Le sang faisait pression sur son cerveau et elle a dû avoir envie de dormir. Peut-être a-t-elle eu froid, quelques secondes, mais après avoir fermé les yeux, elle n’a plus rien senti. Elle s’est endormie, elle a sûrement rêvé…puis son cerveau a ordonné à son corps de se reposer complètement. »

Le médecin était à l’autre bout de la salle, et parlait à Yoochun, Changmin, Yunho, Junsu et Miyako.
Ces derniers étaient tous en pleurs. Depuis des heures, ils n’arrêtaient pas de sangloter, incapables de se ressaisir.
Assis sur une chaise, Jaejoong reprenait à peine conscience. Il venait d’entendre les explications du médecin, et releva lentement la tête, découvrant le corps de Joo Eun, étendu sur le lit devant lui.
Son visage était d’un blanc pur, virginal, qui contrastait avec ses longs cheveux noirs et bouclés.

« Elle est tellement belle quand elle dort. »

Sa main droite était posée sur sa main gauche, et Jaejoong ne voyait plus sa poitrine se soulever avec chaque inspiration.

« Non. Pourquoi est-ce qu’elle ne respire plus? »


« Jaejoong…On est désolé… » Changmin n’arrivait presque plus à articuler.

Il éclata en sanglot et prit Jaejoong dans ses bras. Jaejoong n’avait pas l’air de comprendre. Il regardait les autres membres du groupe, ahuri.

« Laissez-le…Il doit l’accepter et faire son deuil. » conseilla le médecin.

« Deuil de quoi? »

L’homme contraint Changmin à lâcher Jaejoong et le poussa vers la porte, en le prenant par les épaules.
Les autres baissèrent la tête pour éviter de croiser le regard de leur ami et suivirent Changmin et le médecin en sanglotant.

Jaejoong se retourna vers Joo Eun. Il prit sa main, froide, et essaya de la réchauffer, en la frottant entre ses doigts.

« Joo Eun…Joo Eun… »

Il l’appela des dizaines de fois, tantôt murmurant, tantôt criant presque. Mais elle ne réagissait pas, et ne serrait pas sa main alors qu’il broyait presque les siennes.
La voix de Jaejoong se brisait. Un doute affreux commençait à le saisir, au fur et à mesure que les paroles des médecins et des infirmières surgissaient dans son esprit.

Elle ne respirait toujours pas.

Jaejoong posa la tête sur la poitrine de la jeune femme et hurla.



Elle était morte.


------



En serrant les draps du lit dans ses poings, il sentit que le ventre de la jeune femme n’était pas complètement plat.

« Le bébé! Il n’est pas mort. Il n’a pas cessé d’hurler. Il pleurait quand l’infirmière lui tapait les joues. »


Il se leva tout d’un coup, et courut vers la salle adjacente, dans laquelle il se souvenait que l’enfant avait été porté.
Il ouvrit la porte en grand, et la lumière des néons dans la chambre de Joo Eun fut la seule chose qui éclairait la pièce.
Un berceau en plastique avait été collé contre un mur, sous une lucarne. Jaejoong se précipita vers le petit lit.

Au travers de ses larmes, il n’arrivait même plus à distinguer le visage de l’enfant. Il ne voyait en fait presque plus rien, sauf que le bébé gisait, inerte ; Jaejoong sanglotait, car il ne l’entendait pas respirer, il n’entendait plus son souffle rauque.

« Lui aussi… Il est avec elle»


Jaejoong se précipita vers une poubelle et vomit jusqu’à ce que le goût de la bile dans sa bouche soit la seule chose qu’il sente.
Il avait tout perdu.
Sa femme, son enfant, sa famille, son avenir. Quel droit avait-il d’être encore en vie?

« Je suis tout seul…»

Il savait ce qui lui restait à faire. Il prit un petit drap et la couverture bleue de l’enfant et emmaillota délicatement le bébé toujours immobile.

« Je ne vais pas te laisser dans cette pièce froide et noire…Je vais te montrer la ville, le ciel étoilé. Tu ne l’as jamais connu. Tu n’as pas eu le temps de connaître quoique ce soit. Sauf l’amour de ta mère. Et le mien. Je suis désolé bébé, je voulais que tu vives, mais je suis la pire des personnes et je vous ai laissé mourir. Maintenant, je vais vous rejoindre.»

Comme dans une transe, le bébé fermement serré contre son torse, il sortit dans le couloir, et se dirigea vers les ascenseurs. Il était presque aveuglé par ses larmes et il avait l’impression que, plus bas, ses amis étaient allongés sur des bancs.

Il appuya sur le dernier bouton de l’ascenseur.


-----



La nuit était tombée depuis longtemps déjà, mais la ville était décidée à ne pas affronter cette réalité. Le bruit du trafic, les éclats de rire des collégiennes et le vacarme des chariots des vendeurs ambulants étaient les armes défensives de Tokyo contre le silence qui, à cette heure-ci, aurait dû être roi. L’éclairage des néons et des réverbères amenait un simili de chaleur dans les rues glacées de la capitale japonaise tandis que les derniers clients des restaurants et des standings-bars étaient priés de retourner chez eux. Les cuisines avaient déjà entamé leurs rituels de nettoyage et les barmans hélaient des taxis pour des employés de bureau devenus ivrognes.

Sur le toit d’un building, un jeune homme, vêtu d’une simple chemise d’un blanc lunaire et de jeans foncés, était debout, stoïque malgré le froid qui lui mordait les joues et cristallisait ses larmes. Ses paupières étaient gonflées, par le manque de sommeil et par ses pleurs; contre son torse, il serrait un étrange paquet. Lentement, il se rapprocha puis enjamba la barrière de sécurité en acier qui encerclait le toit de l’édifice. En baissant son regard, il avait une vue exceptionnelle de la métropole, illuminée pour Noël. La présence des tokyoïtes dans les rues le faisait enrager.

« Ils sont inconscients, c’est pas possible autrement »,
pensa-t-il, en plissant ses yeux noir anthracite, cachant ses prunelles derrière de longs cils.

Une bourrasque de vent menaça de le faire tomber, mais il se rattrapa d’une main à la rambarde, tout en gardant le paquet de tissus bleu fermement serré contre lui.

« C’est maintenant le temps de dire… » songea-t-il « Sayonara …»

Il lâcha prise du garde-fou et se rapprocha dangereusement du bord du toit. En dessous, la rue était fermée à cause de travaux; mais ça, il le savait déjà… Il avait voulu l’emprunter plus tôt dans la soirée, mais un ouvrier lui en avait barré l’accès. Il avait perdu de précieuses minutes à essayer de se frayer un chemin dans la masse des badauds qui faisaient du lèche-vitrine devant les grands magasins. La journée avait pris une tournure tragique en très peu de temps, mais malgré sa lassitude, il se sentait, maintenant, presque euphorique.

« Je te préviens, je débarque, alors t’as intérêt à m’avoir gardé une place sinon je vais encore devoir inventer n’importe quoi, histoire de dégager quelqu’un!»

Un sourire éclaira alors son visage pâle aux traits tirés, encadré de cheveux noir corbeau. Il ferma ses yeux brûlants de larme. Il allait la rejoindre, ils allaient enfin pouvoir être ensemble, et c’était finalement tout ce qui comptait, n'est-ce pas ? Il allait se laisser pousser par le vent, quand soudain il l’entendit. Le son était étouffé… mais si proche. Ils l’avaient déjà entendu, dans leurs rêves, lorsqu’ils parlaient de l’avenir…
Il se figea.

Le bébé hurlait.

Il hurlait son incompréhension. Comment, en l’espace de quelques heures, avait-il pu passer de la chaleur du ventre de sa mère au vent glacial de l’hiver?
Le bébé avait entrouvert les yeux quand Jaejoong l’avait soulevé, et allait commencer à pleurer sauf que quelques secondes plus tard, il sentait l’odeur de Jaejoong. Il fut immédiatement rassuré et se contenta de respirer contre le torse de son père. Mais maintenant, le vent perçait au travers de la couverture et il avait froid.

Jaejoong écarta tout d’un coup le nourrisson de son corps, le cri du bébé devint perçant, lui déchirait les oreilles ; c'était donc réel.

« Il pleure?!...Comment? Mais, s’il pleure, il est vivant! »

Le jeune homme n’en revenait pas, et tandis que l’enfant continuait de crier, Jaejoong se mit à pleurer des larmes de joie.
Un coup de vent le ramena à la raison.

« Qu’est ce que j’ai failli faire?? »

Jaejoong ramena le nouveau-né contre lui et enjamba de nouveau la barrière de sécurité. Il courut vers les escaliers, évitant de justesse de se heurter contre un des bancs du toit aménagé en parc l’été.

Dans l’ascenseur, l’enfant s’agitait dans ses bras, mais Jaejoong ne voulait pas relâcher son étreinte. Le jeune homme était blanc, livide.

« Il est vivant. Qu’est ce que j’ai failli faire?? J’allais tuer mon fils »

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, et Jaejoong entendit des éclats de voix dans le couloir.

« Murakami, vous me retrouvez ce bébé!! » tonna le médecin.

La jeune infirmière hocha la tête, en pleurant.

« Je suis désolée…je l’ai laissé pour quelques minutes, je - » bredouillait la jeune femme.

« Je ne veux rien savoir! Retrouvez-le!! » s’écria le médecin.

Yoochun, Junsu, Yunho, Changmin et Miyako, qui avait découvert que l’enfant n’était plus dans son lit, étaient debout, dos à Jaejoong et observaient la scène, stupéfaits.

Jaejoong se rapprocha de Junsu et le poussa dans le dos. Le jeune homme se retourna et découvrit son ami, blanc comme neige, qui tenait l’enfant silencieux dans ses bras.

« Jaejoong!! C’est toi qui - » commençait Junsu.

Les autres sursautèrent en entendant le cri de Junsu et se tournèrent vers lui.
Jaejoong mit l’enfant dans les bras du jeune homme, et tituba en reculant, le visage trahissant son effroi.
Junsu regardait les autres, effrayé, ne sachant pas comment porter le nourrisson. Il posa sa tête sur l’intérieur de son coude et mit sa main en dessous de la couche. Éberlué, il leva les yeux vers Jaejoong.
Ce dernier était pris de nausées et avait mis sa main devant sa bouche. Il s’écarta de Junsu et vomit dans le couloir.
Yunho se précipita vers lui et le prit par l’épaule.

« Jaejoong?! Qu'est-ce qui se passe?! » demanda-t-il, alarmé.

« Elle est morte. Et j’ai failli tuer son enfant » sanglota Jaejoong, en essuyant sa bouche.

Il se remit à vomir violemment, le front appuyé contre le mur de l’hôpital. Yunho lui tapait dans le dos, mais il ne vomissait plus qu’un mélange de bile et de sang. Il avait la gorge en feu et, après quelques spasmes, il ferma les yeux et tomba par terre, inconscient.


------


Dernière édition par le Sam 18 Aoû 2007 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 22:30




Quand Jaejoong se réveilla, il était allongé dans un lit, et le soleil perçait au travers des rideaux de la chambre. En traversant un verre, les rayons lumineux se décomposaient et projetaient un prisme sur la table de chevet. Le jeune homme passa sa main sur la petite table et observa les couleurs sur sa peau.
Miyako et Junsu, qui portait un broc d’eau, entrèrent alors dans la chambre, et sursautèrent en voyant que Jaejoong les dévisageait.

« Jaejoong! T’es réveillé!? » s’exclama Miyako en se précipitant vers le lit du jeune homme.

Junsu posa le pichet d’eau et s’assit sur une chaise à côté du lit.

« Comment tu vas? Jaejoong, ça fait deux jours que tu dors, on était morts d’inquiétude » dit-il, avant de se mordre la lèvre.

Jaejoong ferma les yeux, encore fatigué.

« Le bébé…il est vivant…? Je-je pensais qu’il était mort. » lâcha-t-il enfin.

Junsu et Miyako se regardèrent, embarrassés, et le jeune homme prit la parole.

« Non…On nous a expliqué ce qui c’était passé…L’infirmière ne savait pas ce qu’elle faisait. Elle venait d’être transférée d’un autre département et ne connaissait rien à la pédiatrie. Elle pensait vraiment que le bébé était mort, parce qu’elle arrivait pas à le faire respirer…mais quand le médecin l’a pris, il a tout de suite su ce qui arrivait. Il l’a emmené dans une autre salle et a glissé un tube dans sa gorge, comme une pipette. Il a ensuite aspiré dans le tube et le bébé s’est remis à respirer. Il avait encore du liquide amniotique dans ses poumons et c’est pour ça qu’il n’arrêtait pas de tousser, il essayait de le dégager de ses poumons. À chaque fois qu’il était incliné d’une certaine façon, il manquait presque de se noyer. Il s’est asphyxié quand il était sur le lit parce que c’était la première fois qu’il restait allongé aussi longtemps, et le liquide l’empêchait de respirer. Le médecin nous a dit que c’était assez courant chez les nouveau-nés, mais l’infirmière pouvait pas savoir ce qui se passait, c’est pour ça qu’elle paniquait. Et ensuite…le médecin pensait qu’elle allait te prévenir. Et elle pensait qu’il allait le faire. Puis tout est arrivé tellement vite, Joo Eun est m-morte…tu t’es évanoui. On voulait te laisser faire ton deuil. On pouvait pas prévoir que-que… »

Junsu arrêta de parler quand il vit que Jaejoong avait caché son visage dans ses mains et sanglotait.

« J’allais le tuer. Notre enfant. La seule chose qu’il reste d’elle, j’ai faillit le tuer. »

« De quoi tu parles Jaejoong…? » demanda Junsu, en se penchant vers son ami.

« Je pensais qu’ils étaient tous morts. Je voulais les rejoindre et j’allais sauter avec le bébé dans les bras. J’ai déjà tué Joo Eun, et j’allais faire la même chose avec lui. Je ne dois plus m’en approcher, je suis dangereux. »

« Jaejoong…c’est pas toi qui a tué Joo Eun. Quand elle est tombée dans les escaliers, sa tête a heurté le sol… Personne ne pouvait savoir…ce n’est pas ta faute » tentait de le rassurer le jeune chanteur aux cheveux bruns.

« Elle est pas tombée…elle a été poussée, à cause de moi. C’est de ma faute si elle est morte. »

Il se redressa, et fixa Junsu du regard.

« Junsu, si je disparaissais…tu t’occuperais du bébé, tu l’adopterais? »


Miyako, qui jusqu’à présent était restée silencieuse se leva lentement.
Et donna un coup de poing à Jaejoong, lui cassant le nez.


« NON, MAIS T’ES DÉBIL?! »

Jaejoong était complètement sonné. Il gémit quand il posa sa main sur son nez. Junsu se pencha pour essayer de voir où il avait été frappé.

« T’ES DÉBIL! Jaejoong, t’es qu’un conn*rd!! Déjà, c’est pas de ta faute si elle est morte, c’est une folle qui l’a poussé! Alors, tu arrêtes ton délire de culpabilisation MAINTENANT.
Et tu sais quoi?? Toi, ça fait peut-être deux jours que tu dors, que tu fais des rêves rose bonbon, ou je sais pas quoi, mais ton fils, ça fait deux jours qu’il hurle! Il n’arrête pas de pleurer! Il pleure, il se débat tellement qu’il a failli se déchirer un muscle de l’aine et qu’ils craignent devoir l’opérer! Joo Eun a donné naissance à un bébé en pleine forme et toi tu es en train de le tuer! Ils lui ont donné des calmants…. À un nouveau-né, des calmants! Tu te rends compte!! Et maintenant il est en couveuse, nourri en intraveineuse et toi tu discutes tranquillement et tu essayes de l’abandonner. Je sais que tu es plein de choses Jaejoong, mais je t’aurais jamais pris pour un lâche! Alors, tu vas ENFIN prendre tes responsabilités et aller veiller au chevet du bébé sinon, et ça je te le JURE, je vais te frapper tellement fort et tellement souvent que tu souhaiteras n’avoir jamais eu de côtes.
TU VAS T’OCCUPER DE LUI!
Tu vas voir ton fils et tu fais tout ce que tu peux pour qu’il arrête d’hurler parce qu’à chaque fois que je le vois s’endormir, son corps secoué de sanglots même dans son sommeil, j’ai envie de mourir. »

À la fin de son exhortation, Miyako n’avait pas pu retenir ses larmes, se souvenant du visage rouge, couvert de sueur du bébé endormi. Junsu se leva, la prit dans ses bras et la força à poser sa tête contre son épaule. Il comprenait la colère de la jeune fille, et il la partageait.
Jaejoong était mortifié par ce qu’elle venait de lui dire. Il détacha à toute vitesse les appareils qui surveillaient ses fonctions vitales et descendit précipitamment du lit.
Joo Eun était morte, mais une partie d’elle vivait encore.

« Joo Eun je suis désolé. Je te promets de prendre soin de lui. »


------



« On and On…Sans fin et éternel »

« As-tu déjà aimé ainsi,
Voulant et attendant sans cesse une seule personne
Un amour comme dans les films romantiques
Beaucoup de gens se lassent d’attendre, en disant que
« Le véritable amour n’existe pas », mais c’est faux.

Elle est comme le vent qui passe
Il y a toujours un amour qui me manque.

J’ai attendu longtemps, elle manquerait à n’importe qui, la femme à mes côtés,
Mon amour pour toi est sans fin et éternel. »





Des gouttes salées tombaient sur un visage endormi.

Le bébé ouvrit lentement ses yeux. Jaejoong avait son front collé sur celui du nouveau-né et essayait de retenir ses pleurs, mais les larmes coulaient quand même, et glissait le long de ses joues jusqu’à ce qu’elles tombent sur le visage du nourrisson.
Mais le bébé n’allait pas pleurer, car il sentait l’odeur de son père et savait qu’il était en sécurité dans ses bras. Il leva la main vers Jaejoong et effleura, du bout de ses doigts, la joue trempée du jeune homme.

Jaejoong s’arrêta de marcher en sentant l’enfant le caresser. Il ouvrit les yeux et scruta les prunelles du bébé. Il avait encore les yeux bleus des nouveau-nés, mais déjà Jaejoong pouvait deviner quelle allait être la couleur de ses iris. Un brun chaud, opaque. Les yeux de sa mère.
Les yeux de Joo Eun, étendue dans un cercueil blanc, portée par Yunho, Junsu, Yoochun et Changmin.
Jaejoong respira et, en relevant la tête, suivit la marche funéraire, le nouveau-né dans ses bras.

Le soleil était éclatant, et le cercueil allait être descendu en terre, dans le noir pour l’éternité.
Jaejoong remit l’enfant endormi à Miyako et s’approcha de la tombe de Joo Eun. Il ferma les yeux et s’imagina la jeune fille, à côté de lui, souriante. À son doigt, l’anneau qu’il avait glissé sur son majeur, avant qu’ils ne referment le cercueil. Il portait le même, et maintenant le faisait tourner autour de son doigt.

« Je te promets, je vais faire court, j’ai jamais été doué pour parler en public, et je veux te laisser te reposer.
Quand je repense à tout ce que nous avons vécu ensemble, à tous ces instants, tristes, joyeux…je bénis Dieu de t’avoir eu dans ma vie. Que ce soit lorsque je doutais, lorsque j’étais désespéré, angoissé ou lorsque j’étais heureux…tu as toujours été là pour moi. Tu as toujours été ma force, ma lumière, mon espoir, mon avenir. Ma meilleure amie, mon amour, ma femme et la mère de mon fils.
Tu as vécu des moments difficiles, et tu m’émerveilles, car tu as toujours persévéré. Tu nous inspires tous. Mais maintenant…repose-toi enfin. En attendant que nous nous retrouvions, repose-toi. Oublie ces moments tristes.
Tu es encore là, parmi nous et tu existeras toujours. Partout où j’irais, tu seras avec moi.
Ton âme est , dans mon cœur, et, maintenant, plus rien ne fait peur. Tu y es à l’abri, tu ne crains plus rien, je te protège. Et quand il cessera de battre, alors je serais heureux car nous serons enfin réunis.
Ta chaire est dans notre enfant et, grâce à toi, il vit. Je vais l’aimer et le voir grandir pour toi.
Il n’y aura jamais plus d’adieux ; ceci est un au revoir. Et quand nous nous reverrons, nous aurons l’éternité pour rattraper ces quelques années où nous aurons été séparés. En fait, tu avais tort, une vie n’aurait pas suffi. Il nous faut l’éternité pour se dire « je t’aime »…
Et je t’aime. Mon amour pour toi est infini et éternel»

Les yeux noyés de larmes, Jaejoong posa ses lèvres sur un lis blanc et déposa doucement la fleur sur le cercueil de Joo Eun.
Puis son corps fut descendu dans la tombe, et dans les bras de Miyako, le bébé commençait à sangloter.
Chaque pelletée de terre venait recouvrir un peu plus les pétales du lis, et Jaejoong ne voulait pas quitter du regard le cercueil tant que la fleur ne serait pas complètement dissimulée par la terre, à l’abri du vent glacial...et des rayons du soleil.

Si Junsu et Yunho n’avaient pas été là, leurs bras autour de ses épaules, il serait tombé, il aurait basculé dans la tranchée et aurait rejoint Joo Eun.

« Je veux pas la laisser seule…J’avais promis que je la laisserais jamais seule et maintenant j’ai menti. Parce qu’elle est en haut alors que moi je suis en bas. Elle est encore toute seule alors que moi j’ai Mi Jin. C’est tellement injuste! Je veux pas…qu’elle se sente abandonnée. »

Jaejoong pleurait des larmes amères, il se détestait.

« Jaejoong…
De toute sa vie, elle n’a jamais été vraiment seule. Depuis que vous êtes enfants, elle a toujours su que tu étais là pour elle. Et dès qu’elle était tombée amoureuse de toi, tu étais constamment dans ses pensées.
Et même dans la mort, même si toi tu n’es plus là…elle ne sera plus seule…Elle devait avoir des jumeaux Jaejoong. Elle avait perdu sa fille, mais je suis sûr qu’elle l’a retrouvé. Et elles vont vous attendre, veiller sur vous. »

Le rêve.

C’était la première fois que Joo Eun la voyait, mais elle la reconnut aussitôt.

Elle courut vers la petite fille, tandis que ses yeux s’embuaient de larmes. Elle se laissa tomber par terre, et la prit dans ses bras, pleurant un mélange de joie et de regret. Joie de la retrouver. Regret de l’avoir laissée seule. Elle caressa les longs cheveux noirs et bouclés de la petite fille.

« Je suis désolée ma chérie…Je suis là maintenant… Je ne t’abandonnerais plus»

La fillette avait cessé de pleurer et avait enfoui son visage dans le cou de sa mère, en reniflant.
Joo Eun souleva sa fille et s’assit sur la balançoire en la posant sur ses genoux. Elle berça doucement l’enfant.

« Umma…maintenant je peux rester avec vous? Aller jouer avec toi et appa et Mi Jin? »

Joo Eun se pencha vers la fillette et lui sourit en hochant de la tête. Elle croisa le regard de la petite fille, et elle se perdit dans le noir profond, bleuté, de l’iris de ses yeux.
Tout devenait noir, la couleur des yeux de l’enfant, mais Joo Eun n’avait pas peur… elle tombait dans l’âme de Jaejoong.






Fin Chapitre 19.


Dernière édition par le Dim 12 Aoû 2007 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 22:50




Épilogue



Des gouttes sucrées tombaient sur un visage endormi.

Jaejoong ouvrit lentement ses yeux. Et reçut une autre goutte de crème glacée sur la joue. Il passa son index sur sa pommette et lécha son doigt.

« Mi Jin… » murmura-t-il.

De nouveau, une goutte tomba, glissant le long de son menton jusque dans son cou. L’enfant riait, assis sur le torse de son père, un cône de crème glacé à la vanille à moitié fondu dans la main.
Jaejoong se redressa et le bambin faillit tomber à la renverse, mais le jeune homme posa sa main dans son dos et le maintint assis sur sa poitrine.

« Tu as fini ou alors tu veux partager? » demanda-t-il à son fils.

Pour toute réponse, l’enfant lui enfonça le cône dans la bouche. Jaejoong leva la tête et essaya d’avaler d’un seul coup la boule de crème glacée. Il manqua de s’étouffer en sentant le morceau de glace à la vanille passer dans sa gorge, et, en toussant, souleva l’enfant de son torse pour le déposer sur l’herbe.
Il reprit alors sa respiration et se tourna vers le bambin. Le menton du petit garçon tremblait et il avait les yeux brillants.

« J’ai fait une bêtise? » demanda-t-il, en reniflant.

Jaejoong lui sourit.

« Mais nonnn. Il faut juste faire un petit peu attention quand on lance de la crème glacée aux gens » répondit-il, en caressant la joue du petit garçon.

Le bambin hocha vigoureusement de la tête et sourit à Jaejoong.

« Je suis sûr qu’il a pas compris ce que je viens de lui dire. Tout ce qui compte, c’est qu’il a vu que je lui souriais » se dit Jaejoong, en se levant et en prenant l’enfant dans ses bras.

Le petit garçon commença à sucer son pouce, encore couvert de crème glacée, et posa sa tête contre l’épaule de Jaejoong, en fermant les yeux.

« On va rejoindre Junsu? » demanda Jaejoong.

Le petit garçon murmura un « oui » et Jaejoong le porta jusqu’à ce qu’ils arrivent devant la fontaine Alice au Pays des Merveilles, où les attendaient Junsu et Yoochun, en pleine discussion devant les canards.
Cet après-midi-là, Jaejoong avait décidé d’emmener son fils visiter le mini Zoo du parc, et Junsu avait décidé de les suivre, et avait même invité Yoochun, lui aussi de passage à New-York.
Jaejoong avait soupiré et accepté de les emmener à Central Park, mais à la seule condition que Junsu cesse d’aborder ce sujet qui lui tenait particulièrement à cœur.

« Jaejoong, Miyako m’a encore plaqué…Et cette fois-ci, elle a même pris le chien! »

Junsu n’avait pas tenu sa promesse, et Jaejoong était parti à l’autre bout du parc avec son fils, laissant son ami ouvrir son cœur blessé à Yoochun…qui ne compatissait pas plus que ça.

« Junsu, franchement, je pense pas que c’est le chien qui te manque... parce que c’est pas le chien que t’aime, c’est sa maitresse. »

Junsu avait cligné plusieurs fois des yeux, comme s’il venait d’être ébloui. Yoochun avait alors laissé échapper un soupir de soulagement : Junsu avait arrêté de parler.
Jaejoong s’était rapproché d’eux quand il avait vu Junsu plongé en pleine réflexion, et avait silencieusement remercié Yoochun d’avoir fait taire son ami.

« Et alors quoi de neuf avec Changmin-ah…? » demanda Yoochun, en baissant les yeux vers le sol, gêné d’avoir à témoigné un peu de son affection pour le jeune homme.

« Ba…je sais pas. Il se lance en psychologie maintenant non? Je perds le compte. En tout cas, Yunho est toujours à Séoul donc il veille plus ou moins sur lui. Enfin, quand il est pas trop occupé avec le groupe…Mais Soo Man ne regrette pas d’avoir signé une nouvelle fois avec lui. Et je suis content pour lui parce qu’il est vraiment fait pour être sur scène, en leader. » répondit Jaejoong, en caressant machinalement le poignet du bébé contre lui. « Et toi, quoi de neuf? »

Yoochun se mordit les lèvres.

« Ça va mieux. Ça a toujours été dur de percer ici en rap quand tu mesure pas un mètre quatre-vingt dix et que tu t’appelles pas Cash. Mais je m’amuse, et c’est tout ce qui compte. Ce qui est déjà plus que ce que je peux dire de notre ami, l’amoureux transi, qui travaille pour sa petite amie » répondit Yoochun, en fermant les yeux et en secouant la tête. « Junsu, c’était la pire idée de toute la triste et longue histoire des mauvaises idées »

Le jeune homme lança un regard noir à Yoochun et leva les épaules. À l’époque, il s’était trouvé génial ; maintenant il voulait se jeter du pont de Brooklyn.

« Bon…moi je vous laisse, faut que j’aille donner son bain à Mi Jin et après ça je pense que je vais le mettre direct au lit. Demain je dois être à la fac à huit heures et c’est mon cours de débutants…alors va falloir que je leur donne les bases du do-ré-mi. Ça me tue » dit Jaejoong, en poussant un soupir. « Heureusement que les notes de musiques sont les même partout dans le monde, parce que mon anglais est plus qu’approximatif. J’ai appris une nouvelle phrase… « Sorry, I think you’re a nice girl, but I’m not interested »»

Junsu et Yoochun sourirent.
Dans les bras de Jaejoong, l’enfant jouait machinalement avec le collier du jeune homme, faisant tourner l’anneau autour de la chaîne en or, serrant sa petite main autour de la bague.


------


« Trouvé! » s’exclama Jaejoong.

L’enfant éclata de rire en voyant le visage de Jaejoong à quelques centimètres du sien. Il avait eu un regain d’énergie après son bain et avait couru dans l’appartement, à la recherche d’une cachette pour échapper à Jaejoong qui voulait le mettre au lit.
Il s’était mis à quatre pattes sous une table, et avait espéré que son père ne le trouverait pas.

Maintenant dans les bras de Jaejoong, le bambin appuya sur les joues gonflées du jeune homme, qui souffla alors sur son visage, en chassant des mèches de cheveux noirs aux reflets rouges.
Jaejoong s’assit sur le canapé, prit son fils sur ses genoux et commença à lui lire une histoire. En quelques minutes, le bambin s’était assoupi et Jaejoong allait le porter dans sa chambre.
L’enfant entrouvrit ses paupières et le jeune homme baissa les yeux vers lui. Jaejoong croisa le regard du petit garçon, et il se perdit dans le brun opaque, chaleureux, de l’iris de ses yeux.
Il sourit. Il venait d’y retrouver Joo Eun.






FIN.














Notes:


Tout d'abord: MERCI D'AVOIR LU!!!
Et d'avoir laisser des commentaires, des remarques etc... Marlou et Girly pour les supers commentaires construits...Asuka pour les conseils M&Ms...

J'espère de toute coeur que vous en laisserez aussi pour ce dernier post in love


Bon...Ça y est, j'ai fini ma fanfic... j'espère que vous avez aimé, que j'ai réussi à vous toucher un peu, à vous surprendre...
shy

La fin: elle était inscrite dans le ciel je pense. Ou tout au moins dans le prologue. tombe par terre
J'ai une confession, un aveux que techniquement je ne devrais pas faire vu que c'est moi l'auteur mais...
Spoiler:
 
Elle est morte dans son sommeil, entourée de Jaejoong et du bébé...je voulais pas qu'elle meure durant l'accouchement.

Le titre: On apprécie plus le goût du sucre quand on a gouté à un aliment salé. Meme chose pour la vie: c'est en traversant des moments difficiles, où on pleure des larmes salées, qu'on apprécie plus la vie quotidienne, les moments doux. Ça a du sens ce que je dit là? =S Le sucre et le sel se complètent.


Je vais peut-être éditer mes notes dans quelque jours, rajouter des explications si vous m'en demandez...

Tenshi: O_______O = ma tête quand dans un des premiers posts, tu me demande " Dis...à la fin, est-ce qu'elle va avoir un bébé? "


Merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Girly
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 334
Age : 28
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Dim 12 Aoû 2007 - 23:55

Preums
Revenir en haut Aller en bas
Marlou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 889
Age : 28
Localisation : Au pays des songes... *en train de dormir entre Yunho et Jae ^o^*
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 13 Aoû 2007 - 0:14

Deuz
Euh T.T le temps de m'en remettre et j'édite tout à l'heure...

Edit: Okay c’est parti pour le dernier commentaire. Dernier commentaire c’est triste T.T

Alors pour le chapitre en général : un super chapitre bien long comme on les aime et plein de stresse, de stresse, de pleurs, de stresse et encore de pleurs. Je dois certainement avoir la même tronche que Jaejoong dans ce chapitre, bon peut être un peu moins quand même. -_-"

On entre tout de suite dès le début dans le stresse avec les fans, mais à partir du moment où ils entrent dans la loge, vide, sachant ce qu’il s’était passé un frisson nous prend la colonne vertébrale, pour laisser un froid, et à partir du moment où Jaejoong dis "Où est Joo Eun ?" la "course" contre la montre démarre. Le stresse augmente au fil du temps, tu décris bien cette urgence en alternant le point de vue de Joo Eun dont l’état empire, et celui de Jaejoong totalement paniqué. D’ailleurs tout est fait pour qu’il n’arrive pas à temps à l’hôpital, tout du long je me suis dit il n’y arrivera pas, il n’y arrivera pas (sûrement ma tendance à toujours être pessimiste) et pourtant il y arrive, il reste à ses côtés tout le long, même pendant l’opération n’abandonnant pas pour autant le bébé.
A partir de là je pensais, j’étais même presque sûre que tout irait bien pour eux, la mère était sauvé, le bébé en bonne santé et pourtant (et oui j’aime ce mot xD), je regardais le curseur et je voyais qu’il restait trop à lire pour que ça soit fini. Mais je pensais pourtant que par chance ça aurait pu être une Happy End avec toute la famille. Tous les membres étaient présent, les deux amoureux et leur enfant, un moment remplit d’amour.
Un dernier baiser. Cette fatigue soudaine vient la prendre, normal dirait on, elle vient d’accoucher, mais non il y a ce froid en trop, ces rêves étranges en trop. Des rêves d’ailleurs vraiment bien représentés, qui ont fait redoubler mes larmes qui s’étaient légèrement calmées (j’ai déjà dit que j’étais sensible roooo). Arrêt cardiaque et voilà le stresse et les larmes recommencent.
Jaejoong complètement "out of the world" comme je le dis si souvent, on peut le comprendre, elle était sauvée et maintenant il est seul. Pas si facile à accepter. Pourquoi l’accepter d’ailleurs, la preuve il veut la/les rejoindre, jusqu’à ce qu’un miracle arrive. Je pense qu’on peut appeler ce bébé en quelque sorte un miracle.
Et pour finir avec ce chapitre, tu nous réserve une jolie fin avec le jumeaux de Mi Jin.
Finalement seul ce chapitre là était un brise cœur (ben oui faut le dire hein), l’épilogue était plus chaleureux, ça fait sourire, ça attendrit de voir ces petites scènes entre Jaejoong et Mi Jin.
Bref je suis épatée.

Ah et j’allais oublier… mes deux chansons préférées en même temps, surtout On&On alors là franchement ♥♥♥

(C'est quoi ce commentaire trop long ? T.T je parle trop... désolée)

Merci d’avoir postée cette fic, même si tu m'as beaucoup fait pleurer ^-^" elle était magnifique, et bravo aussi faut pas l’oublier ça !


Dernière édition par le Lun 13 Aoû 2007 - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HyeMi
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : with JJ ? X]
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 13 Aoû 2007 - 0:21

OMG; j'avais lu les chapitres que j'avais raté hier soir, je me suis même couché à 4heure du matin pour les lire... La suite m'avait bien surprise et émue aussi, j'ai pleuré si je me souviens bien. Le dernier concert et tout ça, quand ils annoncent qu'ils arrêtent, c'est horrible, je voyais la fin des TVXQ (et rien que pour ça je te déteste T__T). Ensuite le dernier chapitre bah... Magnifique, comme les autres, un peu trop triste pour moi héhé... Tu m'auras bien fait pleurer au long de ta fic en tout cas ! C'est une très belle fin, je voulais pas que Joo-Eun meure mais c'était décidé depuis longtemps, t'avais laissé des indices alors voilà dès le début de ma lecture je me suis dis qu'il fallait pas que je sois heureuse pour elle et pour Jae sinon j'allais pleurer. Mais c'est plus facile à dire qu'a faire !
Je suis vraiment contente d'avoir lu ta fic et de ne pas être passé à côté. En plus tu nous laisses pas le temps de nous remettre du précédent chapitre puisque t'enchaine (ce qui est bien sur terriblement géniaaaal). Bref je dis n'importe quoi mais c'est pour éviter de fondre en larmes et de me dire qu'une des fics que j'aime le plus en ce moment est terminée ! =D
En tout cas grace à toi je vois déjà nos TVXQ avec un petit bébé dans les bras et çaaa... C'est adorable <3
Merci d'avoir posté cette fic et d'avoir fait une fin digne de ce nom, je suis pas déçue du tout, juste très triste de la mort de Joo Eun... JaeJoong méritait quand même de la garder ! Enfin bref j'arrête de parler là x_x
Bisous à toi, j'espère que tu continueras parceque moi tes fics, si tu continue, je les lierais toujours !
Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
daoshi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 1365
Age : 24
Localisation : Loin de la France, près de la Corée dans les bras de ......... ^.^
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Lun 13 Aoû 2007 - 10:15

KYAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!! C'est trop bien !!! Je l'ai lu au moins deux fois mais j'ai pas mis de commentaires alors......
J'ai trouvé passionnant ton histoire, c'est vraiment bien écrit et l'histoire est vraiment super bien. Tu devrais faire des romans ^^ XD !
Mais ce que je trouve de injuste et malheureux c'est que Joo Eun est morte, en plus Jaejoong la mérite comme même ! Mais bon même si elle est morte ton histoire reste stable et c'est avec plaisir que j'ai lu ta fanfic.
Ce que je trouve de merveilleux dans ce chapitre, c'est quand tu décris les émotions, les sentiments, et l'enfant qui était dans les bras de sa mère et les autres membres des TVXQ, c'était trop magnifique, il y a pas de mot à dire <3 !
Mais j'ai comme même pleuré, il y a des passages qui m'ont fait vraiment pleurer, comme une bête, j'ai pleuré devant mon ordinateur XD ! C'était vraiment très émouvant ^^
Je te remercie d'avoir posté cette fanfic, qui est vraiment comme l'as dit Xiah-Shu :

Citation :
Merci d'avoir posté cette fic et d'avoir fait une fin digne de ce nom

XD !

Aller j'espère que tu vas encore poster des fanfic de ce genre ^^, et je l'ai lirai avec plaisir ^^
Sur ce, je te souhaite bonne chance ^^ <3 !
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 29
Localisation : DTC
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Mar 14 Aoû 2007 - 15:58

Magnifique touchant! Pas assez de qualificatifs suffisamment puissants. Une superbe tram, une belle histoire d'amour, beaucoup de rebondissement, et de recherche pour cette fic!
Je peux le dire, ta fic est ma préférée sur ce fofo!

Surtout si tu as d'autres écrits n'hasite pas et fais nous les partager, j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.visualshima.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Mer 15 Aoû 2007 - 6:07

Edit: Pour éviter de flooder le forum, je répondrais aux prochains commentaires (j'espère qu'il y en aura.... shy ) via MP.

Merci à toutes celles qui m'ont laissé un commentaire jusqu'à présent!!


Girly: Je sais pas si tu vas laisser un commentaire pour ce dernier post, mais en tout cas, je te fais un HUGE HUG pour les commentaires super détaillés que tu m'avais laissés. Tu m'as fait réaliser des trucs que je n'avais même pas remarqués ( le titre qui fait délire de fangirl, par exemple, ça m'a cloué sur place tombe par terre j'avais trop pas réalisé). J'espère que tu vas commenter ce dernier post aussi, mais même si tu le fais pas, grosse babine grosse babine grosse babine

Marlou : <3 T’es trop choute… À chaque fois que tu me laissais un commentaire, c’était pour me dire que j’avais réussi à te toucher, donc je suis vraiment troooooop contente ^^ parce que ca veut dire que j’ai réussi à communiquer des émotions à quelqu’un (vs une lectrice qui resterait -__- durant toute la lecture ).
Soooo I luff you ! Very Happy
Ah….et oui le « faux-happy-end ». En fait, c’était parce que je voulais que les personnages soient heureux, tous ensemble, au moins une fois dans leurs « vies ». Le bébé = un miracle? Plutôt deux fois qu’une…à la base elle pensait ne pas pouvoir avoir d’enfants, à cause de la blessure qu’elle avait reçue après s’être faire violer. Et en plus, le bébé était finalement vivant, malgré ce que l’infirmière disait…

Mais tout ça…faut voir au chapitre 14 :DDDD Il y avait une allusion au bébé ( et au fait qu'il soit "fort" dans le sens "resistant" ) dans ce chapitre là, je sais pas si il y en a qui s’en souviennent…? (vous avez le droit de tricher et de retourner voir de quoi je parle. J’espère que vous allez retrouver l’indice^^). Celles qui retrouveront l’allusion au bébé auront droit à un biscuit en forme de Jaejoong hihi

Marlou, merci pour tes longs commentaires, tout au courant de la fic, qui décrivait ce que tu pensais des péripéties. Ça m’a vraiment motivée!!!! in love

Xiah-shu : rohhh tu t’es vraiment couchée à 4h du matin pour lire ma fic?? :rouge J’espère que le lendemain ta tête n’est pas tombée de fatigue dans l’assiette de spaghetti à cause de moi! Ça me touche beaucoup que tu dises que c’était une de tes fics préférée du forum…<3.
Roh…t’imagines les DBSK donnant le biberon? Trop chouuu je veux voir ça!!
Jaejoong méritait de garder Joo Eun… :S désolée… Crying or Very sad


Koda : ^__________^ T’es trop mignonne! Je ne pourrais jamais écrire de roman, parce que mon style est beaucoup trop quelconque, mais t’es vraiment mignonne de dire ça quand même. Héhé…je suis contente que tu aies été là, depuis les premiers posts. <3 grosse babine grosse babine


Koda et Xiah-shu
: Je suis contente que vous ayez aimé la fin…Parce que la fin d’un récit c’est toujours un point sensible, et je ne voulais pas que vous terminiez avec un goût amer dans la bouche, que vous n’aimiez pas. J’aurais vraiment été triste que vous m’en vouliez pour avoir écrit une fin qui ne vous plaisait pas. Sad

Tenshi : Tu seras toujours celle qui aura prévu la fin avant même que l’histoire ne commence pour de bon. « Dis, à la fin, est-ce qu’elle aura un bébé? » ça, ça m’avait troooop tuée. Là, BAM, un éclair et plus de kohigasuki ! XDD
Ma fic est ta préférée sur le fofo ? Sad Sad t’es trop choute!!!!! *gros câlin!!! *


Merci de m'encourager à poster d'autres fics. Pour l'instant, je vais prendre une pause, parce que c'est dingue, mais pour fournir des posts aussi longs, ça me prenait beaucoup de temps et fallait pas que j'arrête de penser à cette histoire, pour trouver les péripéties.

Encore une fois, plus que tout, MERCI D’AVOIR LU!!!!!!!!!!! même si vous étiez des "silent-readers", je vous in love

Et si d'aventure, il y avait d’autres personnes qui me laissent un commentaire, je vais essayer de tous vous répondre aussi Very Happy Very Happy Même si la fic est finie, ça motive pour le reste...^^

BISOUS


Dernière édition par le Sam 18 Aoû 2007 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Duracel
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 27
Localisation : Ici ou là
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Mer 15 Aoû 2007 - 12:08

Moi sincèrement j'en reviens pas !
Tout au long de ta fic, il n'a pas cessé d'y avoir des péripéties !
J'adore ta façon d'écrire, de décrire les choses !
Tu écris vraiment très bien ( tu veux pas faire mes compos à ma place hihi )
Sinon, j'ai adoré ta fic, tout au long des semaines je n'attendais qu'une chose avoir le chapitre suivant et comme j'ai pu le constater, je n'étais pas la seule ^^ Smile
Sans aucune hésitation, cette fic est ma préférée par rapport à toutes celles que j'ai pu lire auparavant !
Merci pour cette fic vraiment géniale !
Quand tu en écris une autre, tu nous préviens oki ? ^^
Pleins de bisous et d'encouragement pour la suite grosse babine
Et encore Merciiiiii Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi
Fan de TVXQ ^-^
Fan de TVXQ ^-^
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 29
Localisation : DTC
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Mer 15 Aoû 2007 - 14:14

Lol comment massacrer un auteur, prévoir toute sa fic en avance! mdr
Encore heureux que tu ne t'es pas flinguée avant la fin à cause de moi! mdr
En tout cas, ton gros calin me revitalise pour continuer la mienne, parce que tu fais des chapitres énormes et en peu de temps, RESPECT!
allé bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.visualshima.skyblog.com
Asuka
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2337
Age : 29
Localisation : Là ou le vent m'emporte
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   Ven 17 Aoû 2007 - 22:02

Nahhh je suis un petit peu en retard!C'est normal je suis fatigué par les heures aue j'ai passé dans l'avion....bref sinon bah c'est fini maintenant les conseils à la M&Ms snifffff
Retour à la fic ben c'etait une fin attendu et innatendu en même temps parce que je croyais aussi qu'elle allait mourir après l'acccouchage mais après quand elle y a survécu je me suis dit ben peut être qu'elle veut faire un happy ending??Mais en faite finalement rien de tout sa c'est une fin dramatique comme même malgrés que notre Jae junior est saint et sauf (roh c'était émouvant la scène ou le bébé respire à nouveau!!!)
Mais j'adore ta touche finale pour rendre ta fic moin triste en racontant ce que sont devenus les DBSG après leur séparation...surtout Junsu ahahah ptdr le pauvre se fait plaquer par sa copine et qu'est ce qu'il trouve à dire "Et cette fois-ci, elle a même pris le chien!" ahahahah Junsu sera toujours l'élément trop marrant de cette fic!
voilà voilà en gros bah j'ai fait le tour de ce dernier chapitre aue ej trouve le meilleur car on retrouve tout à la foi le doute, la peur, la tristesse, le drame et L'AMOUR!!!ahhh comme quoi rendre des gens jaloux(ses)^^
Bon ben fin de mon dernier coms de M&Ms j'espère que tu auras l'occasion de faire une autre voir plusieurs fics de ce genre et mieux encore^^
Sur ce fétichitation pour the ending!!!kiss
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sucre et Sel [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sucre et Sel [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fanfiction] H e i l i g [Terminée]
» [Terminé] Recherche pendentif Tour 2009
» [Fanfiction] 1000 Meere - Terminée -
» les "salée au sucre" du canton de Vaud!
» [Fanfic terminée] Sur les routes avec Tokio Hotel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Créations :: Fanfiction :: Fanfics achevées-
Sauter vers: