AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 0:14

Hellow ( enfin bonsoir ahah XD)
Bon j'avais parlé sur une de mes autres fics de ce projet.
C'est donc un OS, avec une éventuel suite ^^ (Edit: Bah siii XD postée c'est "Behind Our Melody" ^^)
Pas de shonen ai, rien, juste un DBSK, une fille.
Qui vous voulez, pourquoi pas vous.
( même si je l'ai écris en pensant une certaine Personne et un certain membre, vu que je lui avait promis un écrit^^ bref)

Bref voilà, lisez, commentez. J'espère que je réussirais à vous emporter dans l'ambiance...

Conseil de Lecture, pour vous y aider, écoutez /!Cette chanson/! C'est celle qu'il y a dans le one-shot à un moment quand il y a une musique qui s'élève ^^

PS: Montage by Me^^
Musique: OST " A bittersweet Life" : Romance

Masquerade




La rue était en effervescence autour de l'hôtel Shangri-La, à Pékin. La presse mondiale s'engouffrait à l'intérieur du palace 5 étoiles afin de couvrir cet événement.
Une gigantesque réception, destinée à fêter l'anniversaire d'une grande star internationalement connue et "appréciée", réunissait dans les deux grandes salles de bal de cet hôtel près de 2000 invités. Et pas des moindres.
Si on oublie les paparazzis, journalistes reporters présents pour l'occasion en tant qu'envoyés spéciaux, de nombreuses célébrités, de la chanson, du 7è art, de la photographie, de la peinture du journalisme également, de la mode etc étaient présents.
Bref, l'opulence était omniprésente, même parmi les invités.

J'entrai alors dans une salle immense, emplie de personnalités, toutes bien pimpantes avec leurs belles parures et costumes, robes et tailleurs...
Comme moi.
Tous mangeaient du bout des dents les canapés mis à leur disposition, buvaient des coupes de champagne de ce buffet luxuriant, avec boissons en abondance, comme si cette profusion était parfaitement normale; d'ailleurs elle l'était. Pour eux, présents, ça l'était..
Comme moi.
Pourtant moi, je n'aime pas ça.

Je ne fais partie véritablement de ce monde qui dégoulinait d'argent et de corruption que depuis 3 mois, et j'ai déjà envie de le fuir. À peine reconnue que je n'en peux déjà plus.
L'univers des célébrité est décidément trop rempli de faussetés, malgré les chanteurs et compositeurs présents.
Trop rempli d'horreurs, malgré les photographes et autres sculpteurs, peintres...

Les toilettes de ces femmes me font rire. Elles se croient belles? Et ces hommes, tous en costumes, noeuds papillon ou cravates serrées. On pourrait les confondre avec les serveurs.
Pourquoi suis-je ici comme eux? Avec cette robe de soirée qui m'a coûtée une somme que jamais je n'aurais investi en vêtements si je n'avais pas fait ce métier. Cette robe en soie bleue nuit qui soit disant faisait "ressortir mon teint". Parfait pour cette soirée où on rivalise de "beauté". Cette robe qui me couvre un peu, alors que je me sens plus nue que jamais. Elle est peut-être élégante. Mais je ne me sens pas à l'aise. À la vue de tous ces regards, avec ce décolleté, le dos nu. J'ai l'impression d'être exposée comme un bout de viande sous cellophane. 2500€ l'emballage de cellophane. On ne s'embête pas dans ce genre d'expositions à bétail nomme "soirée mondaine". Un mixage de "monde et hautaine"? Peut-être bien.

Je ne connais que très légèrement l'hôte. Une honte? Je l'assume parfaitement. D'ailleurs je me demande bien qui peut se vanter d'être connu intimement par plus de 2000 personnes...

On dit que l'argent n'a pas d'odeur, pourtant il me semblait qu'ici, tout objet, toute personne même, en avait la senteur putride.
Chacun se sent obligé de venir me parler avec leurs simagrées, dans un anglais parfois si déformé par certains que je me demande si c'était vraiment dans cette langue qu'on conversait à l'instant. Mon français si élégant me manque.


Et tout cela pourquoi? Parce qu'en dépit de ma conscience, je fais partie de ce monde. Et dans quelle mesure.
Probablement la plus ... humiliante et dégradante à mes yeux.
Je suis photographe. De mode, de stars, de paysages, d'évènements, de tout mélangé. Je sers à immortaliser sur papier glacé leur êtres, leurs âmes... ? Non. Je ne fige sur ma pellicule que des masques. Que des voiles. Je sers à les rendre beaux, à gonfler leurs ego déjà disproportionnés.
Je suis la souillon des riches, la faire-valoir des idolâtrés.

L'espace d'un instant, il me rendent utile. Ils me donnent une existence. À leurs yeux. Aux yeux du monde. À MES yeux. Je devrais leur être redevable.
Mais il s'agit d'une existence que j'exècre du fond de mon âme. Car existence pitoyable.
Durant une micro-seconde d'extase; je ressens lors de leur accablantes salutations, le plaisir évoqué par ma vocation à la vision d'une personne belle, charmante, impressionnante à mes yeux. Mais cela ne dure qu'une micro-seconde, où je montre mon être. Mon humanité.
L'instant d'après, je revêts le masque de la jeune femme au visage somme toute banale, nonobstant mondialement connue, bien qu'elle soit perpétuellement derrière l'appareil. Avec son sourire.
Alors que dans le fond, j'ai envie de vomir mon dégout de cette tranche de la population, mon mépris sur ce monde de rien. Si ce n'est d'illusions et de narcissisme.
À mes yeux, tous et toutes ne sont que des concentrés de corruptions, de marketing, de luxe et surtout d'orgueil.
Ils sont tous pareils.
Oui même cette jeune fille de 16 ans, venant de Chine, jeune gymnaste- elle était toute heureuse dans sa sublime robe-. Elle est identique à ce vieil homme américain, célèbre directeur d'une grande marque de vêtements.
Tous des vendus, qui ne vivent qu'à moitié, en usant de leur notoriété, de leur argent, de leur beauté éphémère et refaite pour bien paraître aux regards de leurs rivaux potentiels. Bref à celui de l'humanité toute entière.

J'étouffe.
Je veux partir.


*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*




Ennui. Mortel.
Soirée. Sempiternelle.

Cette fête est d'une fadeur extrême, et cette foule est parfaitement inutile.
J'ai envie de bailler à m'en décrocher la mâchoire. Et pourtant, j'ai ce sourire éblouissant aux lèvres, le regard rieur. Cette façade qui fait de moi un des hommes d'Asie le plus beaux avec mes camarades. Je ne sais même pas pourquoi nous sommes là. Enfin si. Sans même connaître la personne qui nous a invité, sans rien faire, nous allons nous faire de la publicité.
Super.
Si seulement ils savaient comme cette fête m'assomme.
Mon sourire n'est pas si hypocrite en fin de compte. Je souris vraiment. Non pas parce que je suis heureux d'être ici – bien au contraire, jetant un regard tendre à mes 4 amis, je vois dans les leurs qu'ils sont dans le même état; harassés, las - , mais plutôt, je ris de voir mes "pairs" croire que ce sourire leur est vraiment adressé. Alors qu'il n'en est absolument rien.
Je ne comprends rien à ce qu'ils me disent.
Je me demande même comment ils connaissent mon nom.
Ah oui, les cartons avec la listes d'invités avec leurs photos. Soit 2000 noms regroupés par " secteur d'activités".
Cette liste ressemble à un plan de supermarché. Ou à un bottin. Dont je ne comprends rien ou presque. Les noms étrangers imprononçables, je me contente de murmurer un "hello" quasi parfait, m'étant durement entrainé pendant les jours précédents à l'anglais.
Si ce n'est pas ridicule. S'entrainer pour bien paraître. Alors que mon métier consiste presque entièrement à cela.
Je suis chanteur. Membre d'un des groupes les plus populaires du pays du matin calme. Depuis 3 ans.
En effet,même nos soirées sont bien plus tranquilles et intimes chez nous. De fait le lendemain matin en sera forcément plus calme.
Je me sens littéralement happé dans une marée d'humains. D'autant plus que je suis intimement persuadé que seulement 10% des gens ici présents connaissent personnellement notre hôte. Je fais partie des 90% restant. Et ce sont ces 90% restant qui s'ennuient le plus.
Pas de chance.
Notez que 10 % de 2000 ça fait 200. Qui peut avoir 200 amis intimes?
Il ressemble à quoi déjà notre hôte? Et si je regardais la liste?
Oh non à quoi bon.


Dieu merci, nous n'avons pas à faire une prestation devant ces gens. Voir leurs visages faussement ébahis m'aurait retourné l'estomac.
Car nous savons ce qu'ils pensent. " Encore un boys band. Ça existe toujours de nos jours?". Ils nous prennent pour des bêtes de foire. Nous devons être les rares coréens de cette soirée. Et je crois pas avoir vu quelqu'un de notre âge encore. Peut-être des fils et filles de milliardaires... Comme leurs parents. Snobs.

Je déteste ces gens. Ils me rebutent. Ils sont tous pareils. A faire des ronds de jambes devant nous, comme si nous étions stupides. Comme si nous ne comprenions rien aux mondanités.
Tout cela parce que nous sommes jeunes, beaux, talentueux et connus chez nous? Bandes de jaloux.
Nous le méritons. Nous avons travaillé pour cela. Nous avons souffert aussi. Et me retrouver ici grâce à cela me ferait presque pitié. Je me sens presque trop bien pour être parmi ces gens qui pour la plupart ne connaissent pas les difficultés du travail.
Qu'importe il faut continuer à faire bonne impression. Rentabiliser nos heures d'anglais. Encore une conversation vaine. Ha... Et encore un autre journaliste. Il ne connait pas nos noms, mais fait comme si. À croire que les seuls bien élevés ici soient nous. Nous qui avons pris le temps de lire le noms des invités.
Leur maniérisme me fatigue. C'est écoeurant.

Je coule peu à peu.
Je veux fuir.



*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*


La salle de bal du grand hôtel prestigieux était pleine à craquer. Tous si resplendissants. Et pourtant si creux.
C'est effarant.
Comment tant de personnes qui sont ennemies dans leurs domaines de prédilection peuvent faire semblant d'apprécier la compagnie de leurs rivaux avec autant de naturel?
Une personne ne faisant pas partie de ce monde s'en apercevrait de suite. Mais ne comprendrait pas. Non. Elle ne pourrait comprendre que cette hypocrisie abusive et maladive fait partie de cet univers. C'est l'univers lui-même, des célébrités. Qui vivent dans l'abus, la déchéance, et les ragots pour beaucoup. Dans le travail, la souffrance, l'acharnement pour d'autres. Pour une minorité, qui n'aiment pas ce monde non plus, tout en en faisant partie malgré eux, par passion.

La soirée se déroulait encore et encore dans la même monotonie.
Des salutations. Des sourires échangés. D'une fourberie réciproque.


Elle s'ennuie. Désespérément. Elle en a assez de sourire. De parler. D'être là. D'exister pour ces gens. Grâce à ces gens. À cause de ces gens. Elle en a assez de se présenter en commençant par " Je suis une photographe nouvellement découverte... Je serais honorée... Oui bien sur nous pourrions prendre rendez-vous."

Il en a marre. Prodigieusement. Il n'en peut plus de devoir se présenter encore et encore.
De remercier des gens de les avoir remarquer.
Comme si ça lui importait. Alors qu'il s'en foutait royalement.
Alors que l'autre ne se souviendra pas d'eux.
Il préférait largement ses fans. Un peu hystérique mais au moins, pas de doutes à avoir sur leur sincérité.


La nuit avançait, et la lassitude s'installait de plus en plus.
Certains invités étaient déjà partis. Chance.

Elle n'avait pas du se rendre compte de l'heure.
Elle flânait par ci par-là, se posant de temps à autre au bar ou sur le balcon. D'ailleurs c'est là qu'elle se trouvait. Depuis bien 30 minutes. À l'air libre. Loin du bruit, seule. Sous le ciel étoilé, là où la musique lui parvenait comme un doux murmure. Elle se sentait plus légère. Elle avait toujours préféré l'extérieur. Sa vocation première était de photographier des paysages... Drôle de reconversion.
Elle profita d'ailleurs de la vue assez spectaculaire que lui présentait Pékin la nuit.
La ville illuminée, animée comme en plein jour. Le représentation de l'expansion économique chinoise. La ville des rêves pour de jeunes chinois. Et pourtant, comme elle voudrait s'en aller. Retrouver des paysages naturels. Des personnes atypiques. Et non des pots de fond de teint ambulants. Des sourires crispés au bottox.
Appuyant son dos et ses coudes contre la balustrade, elle laissa sa tête aller en arrière. Et soupira. Encore. Et encore. Ses yeux se perdaient dans l'infinité du firmament. Si seulement elle pouvait les rejoindre ces étoiles. Leur éclat était sincère et naturel. Contrairement à ceux des personnes de cette salle. Toutes des fourbes.


Il se trainait lamentablement. Ses comparses avaient trouvé sujet de discussion avec un Duc quelconques et ses filles. Enfin du moins ils faisaient semblant.
La musique s'était radoucie, ils ne mettaient que des valses ou des slows. À défaut d'être entrainant, quand on est seul, cela avait le mérite de lui reposer la tête.
Il s'éloignait de la salle, moins chargée qu'avant pour s'aventurer sur les bas côtés.

Quand il LA vit. Adossée sur le balcon, soupirant allègrement. Une femme qui s'amusait ici autant que lui. Sarcasme quand tu nous tiens.
Il sut instinctivement qu'elle était quelque peu différente. En quoi, il ne saurait le dire. Mais il était net qu'elle n'était pas ici... A supposer qu'elle soit de quelque part de rationnel...


Dernière édition par le Sam 11 Aoû 2007 - 20:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 0:15

_ Belle soirée n'est-ce pas? Lança-t-il en anglais tout en s'approchant de la jeune femme. Son accent résonnait encore dans l'écho de sa phrase.
_ Je ne me sens pas l'âme de répondre à cette question.

Sa réponse, franche, abrupte, en dépit du fait qu'elle n'avait même basculer la tête pour savoir qui lui parlait, lui plut instantanément.
Au ton de sa voix, elle sut de suite que cet homme ironisait. Et cela l'enchanta aussi.

Elle se releva légèrement, trouvant sa posture quelque peu indécente.
Elle vit son visage. Si beau et ... Marqué par l'acharnement. Il semblait avoir beaucoup souffert en travaillant.
Il croisa alors son regard, si profond... Et amer. Elle avait l'air d'avoir du se battre pour exister.

Elle vit son propre dégout dans ces yeux si bruts.
Il vit sa solitude, à lui, et sa fatigue dans les siens.

Ils se comprirent. Sans même savoir qui est l'autre.

_ Vous êtes...?
_ Je suis photographe, française vivant à Londres.
_ Je parlais de votre nom.
_ Mon identité n'avait aucune importance ce soir. Seule compte notre utilité n'est-ce pas?
_ En effet. Je suis un peu auteur-compositeur, interprète pleinement de même que danseur dans un groupe coréen.
_ Jolie manière de dire que vous faites partie d'un boys band.
_ Touché. Vous êtes perspicace.
_ Mais cela ne me pose aucun problème rassurez-vous. Je n'ai pas d'a priori. La perspicacité est une arme dans ce métier. Mais je n'écoute pas trop le genre de musique qu'écoute les gens de mon âge. Quelqu'en soit l'origine.
_ Je n'étais pas inquiet. Au contraire... Mais merci de me rassurer. Des gens comme vous, je n'en ai pas encore trouvé ce soir. Je finissais par désespérer. Et puis cela m'arrange que vous n'en écoutiez pas.
_ Vous me flattez...
_ Du tout. C'est parfaitement sincère. Le mensonge ne fait pas partie de mon vocabulaire.
_ Ah? Et bien pourtant il devrait à partir de ce soir, avec cette soirée. Je n'ai entendu que cela.

Encore un sarcasme.
Un sourire étira les lèvres du jeune homme qui semblait bien sûr de lui. Elle se contenta d'y répondre, assez déstabilisée. Son être entier frémissait. Peut-être était-ce dû au froid de la nuit – elle était certes peu couverte avec cette robe qui pour son prix ne couvrait pas grand chose et réchauffait peu- , mais elle en doutait. Elle le fixa de nouveau, lui qui était si élégant dans son costume, dont il avait desserré le noeud de cravate qui pendait lâchement autour de son cou et avait détaché les premiers boutons de sa chemise blanche.
Ses yeux étaient si profond, qu'elle se laisserait volontiers entrainer dans leurs abîmes.
Se sentant mise à nue par son simple regard, elle lui tourna le dos et reporta son attention vers le panorama, posant délicatement ses mains sur le rebord en marbre froid de la rambarde.


Il continuait d'observer cette femme qu'il trouvait intrigante. Lorsqu'il l'avait vu de loin, il avait eu un pressentiment, comme quoi elle était une femme un peu moins creuse que les autres, mais fragile...
Mais au contraire, en quelques phrases d'un anglais beaucoup moins maladroit que le sien, elle lui montra qu'elle faisait preuve de caractère. Et cela l'envoutait encore plus. Comme si un voile, un masque s'était levé pour dévoiler une oeuvre divine.
Jamais il ne s'était senti aussi... charmé? Non. Le mot était bien trop faible. Bien trop imbriqué dans un étau de règles, de stéréotypes mystiques. Il ne saurait définir exactement ce qu'il ressentait actuellement en la regardant lui tourner ce dos, si magnifique à ses yeux.

Il s'approcha nonchalamment, attrapant deux coupes de champagne au passage sur une petite desserte, et appuya son dos contre la balustrade tout près d'elle, et lui tendit une coupe.


_ Vous aimeriez avoir votre appareil n'est-ce pas?
_ Vous savez lire dans les pensées? Que c'est intéressant, souffla-t-elle en buvant gracieusement son mousseux.
_ Non mais actuellement j'aimerais bien.
_ Personnellement je n'aimerais pas avoir ce don. Et je n'en ai pas besoin pour bien comprendre que les gens sont d'une hypocrisie sans bornes ici sous leur masque d'amitié et de sympathie presque vomitive.
_ Ravi de vous l'entendre dire. Je croyais être l'un des seuls à penser cela. Mais ce n'est pas pour leurs pensées que j'aimerais avoir ce don...
_ Vous avez en tout cas le don d'être quelque peu... dérangeant.
_ Je prendrais ça comme un compliment de votre part. Madame la photographe.
_ Mademoiselle. Je n'ai pas encore vendu mon âme au diable.
_ Quelle jolie manière de dire que vous n'êtes jamais tombée amoureuse.
_ Touché. Enfin qui sait cela pourrait bien changer un jour.
_ Je l'espère bien pour vous...
_ Vous êtes vraiment.... Quelqu'un.
_ Merci. J'avais peur de perdre mon humanité à la fin de cette soirée barbante.
_ Heureuse d'avoir pu être utile à autre chose qu'engendrer un égo sur-dimensionné chez un de vos confrères.
_ Je vois que vous portez les artistes dans votre coeur. Je suis un peu peiné.
_ Vous n'êtes pas pareil.
_ Comment cela?

Il tourna sa tête vers elle, et croisa de nouveau son regard. Si sincère et enchanteur, reflétant les lumières de la ville.
Elle souriait, à peine décontenancée.
Délicatement, en prenant un soin très précis à ne pas trop se pencher à cause de cette maudite robe, elle se pencha vers son oreille, pour y murmurer quelques mots avec un souffle chaud qui électrisa le chanteur.

_ Vous êtes... Comme moi. Vous.... N'êtes pas ici actuellement. Nous n'y sommes plus. Nous n'y serons jamais. Malgré nos statuts. Avouez le.

Elle était vraiment perturbante. Quelle drôle de femme. Si timide et charismatique à la fois.
Il était vraiment subjugué.

_ Vous devriez faire actrice.
_ La gloire ne m'intéresse pas. Je n'en veux pas.
_ Qu'est-ce qui vous intéresse? Que voulez vous dans votre vie?Je serais curieux de le savoir.
_ Vous seriez capable de me le donner?
_... Pourquoi pas?

Elle sourit encore. Il sentit ses joues rosir. La tendance s'était inversée. Elle dominait entièrement l'échange.
Elle bascula la tête en arrière, les yeux vers le ciel.

_ Je veux.... Une existence. Et non pas des masques interchangeables. Je veux me sentir être moi. Et pas celle dont je porte le rôle. Pouvez vous m'offrir cela? Je ne crois pas... C'est d'ailleurs bien dommage.

Il fut quelque peu étonné par une telle réponse. Et elle aussi. Pourquoi se dévoilait-elle à lui? Pourquoi sentait-elle son masque de femme imperturbable se fissurer sous son regard transperçant, ses sourires étincelants.
Elle reporta son regard vers l'intérieur du salon de bal, pratiquement vide. Il devait y rester encore une soixantaine d'invités.

_ Je suis désolée. Je vais devoir vous laisser... Ravie de vous avoir rencontré.
Elle se décolla du garde-corps, inclina légèrement la tête avant de se diriger vers la porte fenêtre assez rapidement.

Un main l'arrêta dans son élan.
Un doux soupir se fit sentir sur sa nuque et son oreille.

_ Si vous dansez cette danse avec moi...
_ Pardon?
_ Si vous dansez une danse avec moi. Peut-être trouverez-vous votre existence.
_ Dans vos bras? J'en doute fort...
_ Vous ne laissez aucune place au doute j'en suis certain. Ne vous mentez pas. Ce n'est qu'une danse. Je ne vous promet pas l'éternité. Je veux juste qu'une jolie jeune femme puisse se sentir elle-même dans les bras d'un homme normal et aussi blasé qu'elle. Ne me voyez pas comme une de ces stars que vous détestez. Je ne suis pas une star. Je suis un homme qui ne vit que pour sa passion. Tout comme vous.

Son bras était déjà glissé autour de sa fine taille. Sa main dans la sienne tremblait, il la resserra pour la rassurer.
Elle n'osait se retourner. Le regarder. Ses derniers mots l'avaient chamboulée. Que lui arrivait-il?


_ Je vous effraie? Au moins je vous fait un certain effet.
_ Alors là, du tout. Désolée de ruiner vos espoirs.
_ Vous êtes très cinglante. Pourquoi tremblez-vous?
_ Cela vous déplait-il? Et non je ne tremble pas.
_ Au contraire. J'ai passé ma soirée à saluer des gens qui n'ont que faire de ce que j'ai pu raconter. Je préfère avoir à faire avec quelqu'un qui répond de manière crue. Au moins je suis sur que vous m'écoutez réellement.
Et oui vous tremblez bien, je suis désolé.
_ Peut-être qu'être aussi proche physiquement parlant d'un parfait inconnu me rend quelque peu angoissée. Mais de là à avoir peur...
_ Je ne suis pas aussi inconnu que cela pour vous. Nous sommes pareils, vous vous rappelez?

Il avait désormais lâché sa prise sur sa taille, mais pas sa main. Ils étaient face à face, se défiant presque du regard. Un léger rire s'échappa de la fine bouche de la femme. En une douce caresse, elle délivra sa main de l'étreinte faite par celle de cet homme. Elle en avait presque oublié qu'il s'agissait d'une star comme une autre...

_ Vous n'avez toujours pas répondu à ma proposition.
_ Si je dis oui vous me laissez tranquille?
_ Aussi libre comme l'air vous serez. Même si vous capturer me plairait bien.
_ Vous avez déjà capturer mon attention et piquer ma curiosité. Ne m'en demandez pas plus en une soirée. Je ne suis pas un papillon que vous pouvez épingler à votre tableau de liège.
_ Donc s'il y a une autre soirée vous...
_ Ne brisons pas le possible suspense, même si je doute que nous nous revoyons un jour. C'est amusant comme vous répondez uniquement à ce qu'il vous intéresse. Pour votre requête...

Elle se pencha à son oreille, lui murmura quelques mots:

_ C'est d'accord. Je me suis ennuyée à mourir tout le long de cette réception, mieux vaut s'amuser maintenant que jamais. Seulement nous restons sur le balcon... J'aime avoir mon intimité. Et je pense qu'avec les papparazzi et journalistes dans la salle, si on vous voit danser avec une inconnue, ce ne sera pas une bonne chose n'est-ce pas? Je sais qu'aucun ne peut se trouver dans le jardin...
_ Je pensais que vous étiez du genre à vous moquer des rumeurs?
_ Je ne fais pas cela pour moi.
_ Je suis touché alors.
_ Aucune raison de l'être. Je n'ai pas non plus dis que je le faisais pour vous. J'ai juste aucune envie qu'ils aient de quoi médire aujourd'hui, et ce sur qui que ce soit.
_ Vous n'aimez vraiment pas le monde des célébrités.
_ Surtout les parasites. Mais vu que tous ceux qui vivent dans cet univers le sont, oui je n'aime PERSONNE de ce monde, ou presque...
_ Presque?
_ Oui. Ou presque.

Les lèvres de la jeune femme s'étirèrent en un fin sourire. Mystérieux. Séducteur. Son regard se planta dans celui du jeune chanteur. Elle ne se connaissait pas ce caractère troublant. Mais elle était bien heureuse de se le découvrir. Surtout de cette manière. En cette compagnie.

_ Vous m'intriguez beaucoup.
_ Continuez de parler, et je vais devoir vous laisser sans danser.
_ Madame est pressée?
_ Madame est fatiguée. Et je rappelle que c'est Mademoiselle. Et j'y tiens.
_ Alors je me ferais une joie de vous raccompagner à votre hôtel, mademoiselle.

Il lui prit la main. Savoureusement, il glissa son autre main autour de sa taille, la déposant finalement à la chute de son dos dénudé par la robe.
Frissonnant légèrement à ce contact, elle se sentit rougir étrangement, avant de porter avec délicatesse sa main sur l'épaule de son compagnon d'une danse...

_ C'est fort aimable à vous...

Comme un signe divin, une lente et mélancolique mélodie s'éleva. Triste, à l'image de leurs esprits. Captivante, à l'image de leur rencontres. De leurs coeurs. De leurs sentiments.
Ils valsaient, comme deux âmes reliées par un lien inaliénable et insaisissable qu'ils ne pouvaient s'expliquer. Qu'ils ne voulaient expliquer. Ils ne comprenaient pas, mais ne le reniaient pas pour autant. Dans le fond.... Ils l'acceptaient volontiers.

Avec une habileté extraordinaire, il conduisit la danse, ne la quittant pas des yeux.
Elle ne le regardait que furtivement, avant de baisser les yeux, et de sourire timidement. Elle faisait exprès. Comme si elle le testait. Comme si elle le tentait. Elle savait l'effet que ça lui faisait. Il sentait qu'elle s'en était aperçue. Et cela l'attirait encore plus.

*Elle n'est réellement pas comme les autres.*

Mais elle n'était pas si maitre d'elle-même. Cet homme l'envoûtait. Collée contre lui, son parfum entêtant l'hypnotisait. Il possédait un charme magnétique auquel nul(le) ne pourrait résister. Même elle. Elle qui jamais ne se laisser démonter par les avances qu'elles pouvaient recevoir d'autres personnalité, elle tombait sous la vénusté d'un parfait inconnu qu'elle ne risquait pas de rencontrer vu ses origines. Il s'en amusait aussi. Et cela ne la dérangeait pas bien au contraire.

*Il est vraiment un homme singulier.*

Dans le fond, ne se tentaient-il pas tous deux? Ne se fascinaient-ils pas mutuellement, désirant ainsi ardemment connaître davantage l'autre?
Ils en profitaient. Cette soirée avait été éreintante, ils avaient enfin trouvé un compagnon de malchance. Une âme-soeur qui comprenait l'autre aussi bien que lui-même.

Ils se sont trouvés. Ils le savaient, sans encore se l'avouer.

L'harmonie accéléra légèrement de rythme, leurs mouvements le suivirent. La robe virevoltait au rythme de leurs pas, se confondant presque avec le bas du smoking de son cavalier.
Ils étaient si proches l'un de l'autre qu'ils pouvaient sentir le souffle de leur vis-à-vis sur leur cou. Ils frémissaient, ils se sentaient transportés par un sentiment encore inconnu à leurs coeurs.
L'amour? Le coup de foudre?

Dans leur univers, l'Amour n'était qu'un assemblage de mot sans aucun sens. On s'aimait deux mois, et ont divorçait et on mourrait sans savoir ce qu'est devenu l'autre. D'ailleurs, "amour" était l'anagramme de "mourra". Drôle de coïncidence.

Coup de foudre. Ils disaient que ce n'est qu'une chimère, un mythe.
Mais au fond d'eux ils avaient toujours rêvé, espéré le connaître. Un jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 0:16

_ Vous être une danseuse exquise.
_ Je suis flattée. J'adore danser. Mais j'ai rarement l'occasion.
_ Heureux de vous permettre de renouer avec votre passion. Danser avec vous est un pur plaisir. Je ne pratique pas souvent ce genre de danse, de par mon métier, mais j'apprécie néanmoins.
_ Heureuse de voir un homme jeune dire cela.
_ Et puis, je n'ai pas souvent d'aussi charmantes cavalières. J'ai beau adoré mes camarades de groupe, cela ne donne pas le même effet, mais avec toute ma bonne volonté.

Un rire cristallin résonna. Gênée, elle planta instinctivement ton visage dans la courbe de son cou.

_ Votre rire est très fin.
_ Ne vous moquez pas.
_ Loin de là mon intention.

Il remonta légèrement sa main dans son dos, sentit sa peau frissonner sous ses subtiles caresses.
Se vengeant inconsciemment, elle balaya le cou de l'homme de son souffle chaud, avant de se retirer.

_ Ne me caressez pas. J'ai horreur de ça.
_ Vous êtes sensible? Moi aussi, alors je ne le ferais plus à condition que vous replaciez votre tête là où elle était.

Sans arrêter de danser, elle le regarda enfin longuement dans les yeux, se mordant la lèvre.
À quoi jouait-il? Pourquoi se sentait-elle si faible? Pourquoi mourrait-il d'envie de la serrer plus dans ses bras.
Ils ne se connaissent même pas. Tout juste s'ils savent le métier de l'autre.
Pourtant ils se désiraient. Spirituellement. Physiquement. Humainement.

Elle opina légère de la tête, avant de la remettre où elle était, se retenant presque de respirer.
Le contact de leurs peaux les rendaient fous.
Pas comme deux amants.
Comme deux enfants qui découvraient leurs sens pour la première fois.
Comme s'ils n'avaient jamais touché qui que ce soit.

Comme si personne ne les avait déjà touché.
Ils continuèrent de valser sur cette lente musique, presqu'un murmure provenant du salon, sur ce balcon, comme deux petits bambins se cachant pour s'amuser. Coupés du monde, dans leur bulle de mystère.

La musique se tut alors. Mais ils restèrent ainsi. Comme deux danseurs d'antan, statufiés dans leurs gracieux mouvements. Le regard plongé dans celui qui lui faisait face.
Ils se comprenaient. Ils sentaient leurs coeurs battre au même rythme, ralentissant après cette danse, sans pour autant reprendre leur rythme cardiaque.

Ce fut elle qui s'éloigna d'abord. À regret. D'ailleurs, un long soupir s'évanouit dans la nuit pékinoise, alors qu'elle détacha très lentement sa main de son danseur-chanteur.

_ Je... Merci pour cette danse. Cette soirée n'aura pas été si vaine enfin de compte...
_ De même pour moi. Vous allez partir tout de suite...?
_ Je... Oui je pense. Mais ne vous forcez pas à...

Elle n'eut le temps de finir sa phrase, qu'il lui tenait déjà la porte fenêtre à l'italienne donnant sur la salle. Un de ses amis s'était approché de lui. Ils dialoguèrent dans leur langue, sans pour autant la lâcher du regard. Quand l'autre homme, lui aussi d'une beauté éblouissante, inclina poliment la tête avant de disparaître, elle se sentit gênée.
Pourquoi? C'était comme si.... Comme s'il s'agissait d'une présentation officielle d'une petite amie à ses amis. Il n'en était pourtant rien....

_ Nous y allons? Vous devez avoir froid non?

Elle sursauta, entendant cette voix si mélodieuse la questionner. Se giflant mentalement, elle se rapprocha de lui, le remerciant pour la galanterie, et alla saluer et remercier solennellement l'hôte avec son partenaire d'une soirée.

_ Ne vous forcez pas à me raccompagner. Mon hôtel n'est pas si loin, mais je prendrais un taxi. Vous devriez rejoindre vos cama...
_ Ils sont déjà prévenus. Mon ami a du leur dire que j'avais réussi à avoir l'honneur de raccompagner une charmante jeune femme.
_ Vous avez l'habitude de flatter les femmes ainsi? C'est vrai que vous devriez, avec vos passages télé etc....
_ Non pas spécialement. Pas comme maintenant du moins. Les femmes avec qui nous passons sont trop... prétentieuses.
_ Narcissiques?
_ Je dirais même superficielles et imbues d'elles-même. Bref, ne détournez pas l'attention, je tiens à vous raccompagner.
_ Prenons quand-même un taxi.
_ Pas besoin, j'ai réussi à faire appeler un de nos chauffeurs de ce soir- C'est même notre chauffeur personnel, on lui a demandé de nous accompagner, il me reconduira ici ensuite.
_ Vous êtes un véritable chevalier servant de ces dames. Je me sens trop redevable.
_ Vous m'avez déjà remercié en dansant avec moi. Chevalier de... Peut-être. Mais actuellement, je ne veux l'être que d'une seule. Bien que je ne la connaisse pas réellement...

Ils descendirent un escalier donnant accès au hall. Il alla chercher leurs affaires, elle l'attendit près de l'accueil.
Le voyant revenir ses affaire en main quelques minutes après, elle se rapprocha de lui. Elle rougit à nouveau, enfilant enfin son léger cardigan en velours noir qu'il avait récupéré pour elle avec son petit sac.
Il se comportait comme un vrai gentleman... Un petit ami attentionné. Un époux attentif.
Ils se dirigèrent côte à côte vers la sortie, où les attendait une Mercedes Noire. Un groom leur ouvrit la porte. Elle entra la première, lissant de suite sa robe. Elle remarqua que cette voiture était équipée d'une vitre opaque entre l'arrière et le chauffeur.

_ Ne vous inquiétez pas , nous ne voyageons jamais en Mercedes. Lui glissa le jeune homme à l'oreille, alors qu'il s'installa tout près d'elle. À 5 c'est un peu dur d'y entrer. D'ordinaire on roule en Van. Mais bon, pour ce genre de soirée, cela ne fait pas assez...
_ Classe?
_ Exactement. Au fait pourquoi vous ne dormez pas dans cet hôtel? Comme tout le monde.
_ Pour ne pas faire comme tout CE monde.

Elle se pencha un peu vers l'avant, afin de donner l'adresse de son hôtel au conducteur, qui ajusta sa casquette avant de se mettre en route.

Se rasseyant, elle lançant un regard en coin à son voisin, qui la fixait sans s'en rendre compte.
_ Il y a un souci?
_ Non. Je... Hum désolé.
Elle sourit, voyant les joues du jeune homme prendre une jolie couleur rose. Elle lui avait tout simplement cloué le bec avec sa réponse. Si cinglante. Rares étaient les inconnus à lui avoir parler ainsi.
Non en fait c'était tout simplement la première. Et ça le troublait. Ce qui le tiraillait surtout, c'était ce qu'il ressentait à ses réactions... Parce qu'il était content qu'elle lui parle ainsi.
Elle tourna son regard vers la vitre teintée, observant la ville encore flamboyante.

_ Si seulement je pouvais graver ces image sur ma pellicule...

Le chanteur sourit tendrement en la voyant soupirer. Elle s'extasiait davantage devant un paysage que devant le palace luxueux où ils avaient passé toute une soirée.
Il fit s'abaisser la vitre de devant, et parla au chauffeur en coréen.
Quelques minutes plus tard, la voiture s'arrêta.

_ Mais.... Ce n'est pas mon...
_ Non. Mais cela vous plaira de marcher un peu...

Il lui prit la main afin de l'aider à sortir du véhicule. Son chauffeur alla se garer un peu plus loin, et s'assit sur le capot, sortant une cigarette, la plaçant dans sa bouche pendant qu'il rehaussait le col de sa veste pour se réchauffer. Puis il re-rentra à l'intérieur de sa voiture, et s'en alla.

Il était bien 1h du Matin. La nuit était bien fraiche. De la buée leur sortait de la bouche.
Ils avancèrent encore, quand enfin ils s'arrêtèrent.
Une vue sublime s'offrait aux yeux de la photographe.
Un grand porche, une arche était dressée, vers un espace vert avec une petite fontaine. Au loin, les building de "Beijin" illuminés.

_ Je... Pourquoi j'ai ce minuscule sac et pas d'appareil photo!
_ J'étais sur que cela vous plairait. Je suis passé une fois devant lors d'une journée, et cela m'avait marqué.
_ Merci énormément. Vous avez vraiment...
_ Profitons simplement de la vue et de ce dernier moment...

En prononçant cette phrase, tout sourire, il avait approché son visage du sien, sa respiration caressant la joue de la jeune femme.
Elle était comme statufiée. Que faisait-il?
Elle n'avait étrangement pas peur... Bien au contraire. Avant qu'ils ne passent la fin de soirée ensemble, elle ne sentait presque plus son sang couler en elle, dans son coeur. Alors qu'à cet instant, Elle sentait le froid ambiant, la touche de chaleur par le souffle qu'il posait sur sa joue.
Elle sentait son coeur battre. Comme pour la première fois. Et pas seulement grâce à cette vue... Mais grâce à lui.

_... Hum Je...

Il se retira alors lentement, puis elle sentit alors une veste sur ses épaules. Elle se tourna vers lui, elle le vit, toujours souriant, sans sa veste.

Il avait l'air si... sûr de lui, et timide malgré tout. On ne savait pas très bien s'il se rendait compte l'impact de son comportement. Lui-même ne savait pas. Il ne savait pas ce qu'il faisait, et surtout pourquoi il le faisait. Il n'agissait jamais ainsi avec les femmes. Alors pourquoi? Pourquoi avec elle? Cette inconnue? Cette femme qui exècre autant que lui la corruption des célébrités.
Toujours est-il qu'il se sentait fébrile de la quitter...

_ Vous deviez avoir froid... Nous allons y aller, vous devez aussi être exténuée.
_ Hum... Vous devez, vous surtout, retourner auprès de vos camarades.
_ En effet. D'autant plus que demain soir nous retournons en Corée...

A cette phrase, l'un comme l'autre réalisa qu'ils ne se verraient plus. Jamais.
C'était une réunion d'une nuit. Pas même une histoire, ou un flirt. Entre eux, ce qui se passait était bien plus élevé...
Mais qui saurait l'expliquer?

Il lui prit doucement la main, et l'entraina vers la route, afin d'atteindre l'hôtel qui était non loin de là.
Ils marchèrent silencieusement, sentant qu'il n'y avait rien à dire. Ils se tenaient la main, sans même s'en rendre compte. Cela leur paraissait tout bonnement naturel.

Elle vit alors l'entrée au loin de son hôtel. Elle se sentit soudainement emplie de nostalgie de mélancolie. De tristesse. Pourquoi? Pourquoi l'idée de quitter cette inconnu pouvait la rendre aussi morose, abattue?
S'arrêtant bien avant l'entrée de l'hôtel, le jeune chanteur se saisit de ses deux mains, afin d'attirer son attention. Elle n'osait soutenir son regard. Elle se contenta d'observer leurs mains liées.

_ Je vais vous laisser ici, mon chauffeur s'est garé ici. Je...Je tenais à vous remercier j'ai passé la soirée la plus... fascinante qu'il m'ait été de passer. Et c'est grâce à vous. Vous m'avez sorti d'un ennui mortellement implacable.

Sans pour autant lever les yeux, elle lui répondit d'une vois faussement posée.
Intérieurement, elle se sentait au bord des larmes, et cela l'énervait. Il n'était rien! Il était comme les autres! Elle ne devrait pas s'attacher... Mais pourtant... Mais pourtant. Elle en avait envie. Elle se sentait humaine.

_ Merci de m'avoir raccompagné. Je ne regrette pas un instant d'être restée plus longtemps à cette réception. Vous êtes réellement quelqu'un d'intéressant. Merci encore pour tout. J'espère que nos routes se croiseront, et que votre carrière se portera pour le mieux encore longtemps.
_De même pour vous. Maintenant, je sens que je serais encore plus performant... Le coeur peut faire des miracles.

Et tout à coup, il se pencha sur elle pour cueillir ses lèvres en un délicat baiser.
Pas trop appuyé, pour ne pas paraître vulgaire, ni trop léger pour paraître enfantin.
Le juste milieu. Le baiser parfait. Comme si l'un comme l'autre, ils savaient ce qu'il fallait pour l'autre. Ce que l'autre voulait. Ce que l'autre aimait.

Il frissonna à sentir enfin ses lèvres douces sur les siennes.
Elle se délectait de ce contact soudain.

L'échange dura quelques secondes. Puis il y mit fin à contre-coeur. S'écartant légèrement, il croisa son regard. Amusé. Elle se moquait?

_ Je ne vous avais pas permis.
_ Vous ne m'avez pas repoussé.
_ Pourquoi l'aurais-je fait, alors que je désirais pratiquement de cela depuis plusieurs ... heures?
Son aveu la fit rougir. Elle avait oser dire ce qui la hantait. Il sourit à son tour. Il se moquait ?

Non. Ni l'un ni l'autre ne se moquait. Ils étaient tous simplement que l'un comme l'autre avait fait un pas. L'un en agissant, l'autre en avouant.
Ils s'aimaient bel et bien. Le coup de foudre par excellence.

Cependant, l'instant attristant était enfin arrivé. Les adieux.
Ils ne ressentaient donc pas le besoin de se dire "je t'aime". Tout simplement parce qu'ils ne se verront plus. Cela rendrait le moment encore plus désenchanté qu'il ne l'était. Un brise-coeur, tout simplement. Alors autant se taire. Le silence, parfois, exprimait bien plus de choses, de sentiments, que les mots eux-même.
Ils s'aimaient, se désiraient. Ils le savaient, mais ne se le diraient pas.

Elle l'embrassa lentement, légèrement au coin des lèvres. Profitant de leur proximité, elle replaça sa veste sur ses épaules, et lui glissa quelques mots.
Les derniers qu'elle exprimera à cet homme, avant de disparaître de sa vie.
À jamais.

_ Adieu. Merci, monsieur le chanteur de boys band.

Pourquoi "Merci"? De quoi? Merci d'avoir parler avec elle alors qu'elle allait s'endormir sur le balcon, debout? Merci d'avoir danser? De lui avoir prodiguer des émotions jusqu'alors pratiquement inconnues? Merci de lui avoir montrer un endroit sublime? De l'avoir embrasser divinement?
Merci de l'aimer? Et de la laisser l'aimer? Sans pour autant ne lui avoir dit?

Oui. Merci pour tout ça. Merci de l'aimer et de la comprendre, sans la connaître, sans la juger.

Elle s'éloigna enfin, à son corps défendant. Elle entendit un fin murmure dans son dos:

_ Ce n'est pas encore un adieu, belle photographe.

Un sourire apparut sur ses lèvres. Des larmes dans ses yeux. Qui ne coulèrent pas. Puis elle entra dans l'hôtel.
Un sourire se dessina sur les lèvres du chanteur. Son coeur se serra, en la voyant lentement se diriger vers le grand bâtiment luxueux, avant de voir sa silhouette se fondre dans l'établissement. Et ainsi disparaître. Et alors il retourna à la voiture, où le chauffeur le reconduisit à l'hôtel.


Dans sa chambre, la jeune femme s'allongea sur son lit. Elle prit son sac afin d'y retrouver son portable quand elle tomba sur un mot.
Alors même qu'elle ne connaissait pas son écriture, elle sut que c'était Lui. Il avait dû glisser ce mot dans son petit sac à main, quand il était allé le récupérer au vestiaire.
Elle parcourut les quelques lignes écrites à la va-vite dans un anglais très simple. Mais ce n'était pas pour autant dénué de sens. Et de sentiments.
Du moins pour elle.
L'amour la rendrait-elle d'ores et déjà niaise?

~~ " Chère mademoiselle la photographe Sans Nom. J'ai passé une soirée des plus exquises. En votre présence. Je sais que c'est un peu étrange de dire cela mais... Mas je ressens pour vous quelque chose allant au delà de l'amour. Et je sais que vous aussi. J'ai comme l'impression de comprendre ce que vous éprouvez.
Sachez juste que le monsieur faisant partie du Boys band coréen vous aime particulièrement.
Maintenant c'est un Adieu qui se respecte. Mais un jour peut-être nous recroiserons-nous...
Je l'espère sincèrement.

Un DBSK amoureux..?~~

Elle sourit. Encore. Décidément, depuis cette "entrevue" avec cet homme, elle en savait plus faire que cela. Sourire. Encore . Bêtement.
Amoureusement peut-être, même...
C'était même certain.
Quelle drôle de soirée.
Alors que tout avait commencé sous des voiles et des masques, quelqu'un avait su la dénicher, la découvrir.
Il l'avait dévêtue de sa tenue de photographe, et lui avait rendu sa tenue de femme.
Elle avait occulté son statut de star, elle lui redonné sa qualité de fils d'Adam.
Ils se sont vus, démasqués et aimés. Sans pour autant se connaître.
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 0:16

*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*


Plateau de télévision, Séoul, Corée. 2 mois plus tard.
Enregistrement du Star King spécial DBSK.

C'était au tour d'un couple où la femme était de 20 ans l'aîné de son compagnon.
L'un des membres offrit un discours émouvant.

"Des gens qui parlent des langues différentes tombent amoureux... L'âge ne devrait pas tellement importer. Ce n'est pas quelque chose de honteux. Il est agréable de voir votre bel amour, j'espère que vous continuerez à vivre dans le bonheur."

Tous applaudirent. Puis l'émission reprit mais une phrase avait singulièrement touché un 5 des chanteurs en particulier... Et celui-ci quitta le studio avec un sourire éclatant sur les lèvres.

*Mademoiselle la photographe... Ceci vous était destiné...*

*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*



Londres. 9h du matin. Studio de Photographie T-echnik-art .6 mois après la soirée d'anniversaire à Pékin.

_ Une lettre de Corée?

Une jeune femme se promenait dans son studio, une lettre dans une main, une pellicule dans l'autre.
_ Il n'aurait pas...

Non. Il avait fait bien pire que ce qu'elle croyait.

La lettre était une offre de travail. Un certaine compagnie de production musicale coréenne, SM Entertainement, lui demandait de bien vouloir user de ses talents afin de photographier leur groupe du moment, les DBSK- c'était le sigle avec lequel le chanteur avait signé sa lettre-, en vue de publier un nouveau photobook.
Il était expliquer qu'un des membres avait vanté son talent, et aussi son ignorance quasi totale au niveau du groupe et de leur musique.
_ Étrange manière de dire qu'ils sont bien contents que je ne sois pas une groupie hystérique. Manquerait plus que cela.
Ils savent pas s'exprimer comme tout le monde en Corée? Toujours à enjoliver les choses...

Malgré ses paroles, un superbe sourire se dessinait peu à peu sur sa fine bouche.
Allait-elle accepter?
La question ne se pose même pas...

_ Ce n'était finalement pas un véritable adieu...

Elle se saisit aussitôt du téléphone pour appeler le standard dont on lui avait noté le nom. Il était 17h à Séoul. Elle ne le savait pas, mais heureusement pour elle. Au moins quelqu'un put lui répondre.

2 Jours plus tard, elle s'apprêtait l'avion pour Séoul pour un entretien, avant de normalement débuter les séances photos la semaine suivante comme on lui avait dit au téléphone.

*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*


Ils se sont vus, démasqués et aimés. Sans pour autant se connaître. Sans espoir de se revoir.
Ils se sont quittés, sans pour autant s'oublier, sans pour autant ne plus s'aimer.
L'Amour véritable, l'Amour immédiat, L'Amour qui se moque des origines, du statut social, du nom, du sexe, de toutes les futilités de la société existait vraiment,et ne s'éteignait jamais...
Un Amour aussi fort ne pouvait se détruire ni se mourir.


And that's all.


FIN

...

?


Voilà j'espère que cela vous aura pluuu >____<
plus court que mon ancien one-shot mais pas drama cette fois! *fière* XD
a plus bisouux ^-^ Les reviews sont toujours acceptées, même les critiques ^^

SUITE POSTEE!!!!
Behind Our Melody vous attend ^^


Dernière édition par le Sam 11 Aoû 2007 - 20:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
~Destiny~
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 559
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 0:20

PREEEEEEEEEEEEEEEUMS! vivement le week end mais tu sais déjà que je trouve ce OS totalement...brillantissime my mouatié! *___*

EDITE:

Brillantissime et encore le mot est d'une pâleur my love...
J'ai été la première à lire (allez crevez de jalousie mouahaha XDD) mais surtout la première à m'en émouvoir, car plus qu'un style qui a mué en quelque chose de remarquable (et encore t'es pas à 100% de tes capacités my mouatié) il a quelque chose d'indecriptiblement émouvant, c'est l'un de ces textes qu'on oublie peut être de par ses mots, l'histoire et autre, mais assurément le flot de sentiments qui vous immerge reste intacte et la musique, y est pour une grande partie.

Tu as réussi à donner corps à une mélodie, c'est brillant, c'est grand ma chère et pour cela je m'incline bien bas. Tu es une plume sûre qui fera naître encore de grande chose.

Parlons un peu des personnages, tu sais, et je sais qui ils sont en réalité mais je ne citerai rien de plus que mon PS et encore il ne sert à rien (sauf à ouvrir les yeux de Heavenly XDD je te jure celle là la mémoire...bref XD)

Lui & Elle: connus, beaux et aussi assurément perdu dans ce monde de faux semblant l'un que l'autre. C'est leur premier lien, cette différence du monde des autres, ce rejet du revers de la médaille juste le temps d'une danse, d'un apparté éphemère, qui était tout sauf planifié, peut être désiré certes, on désire tous que quelque chose vienne changer notre monde, même ceux qui se disent contre le changement.

Peut être que ça aurait dû se finir sur ce sourire devant l'hotel, pour garder l'authenticité du moment, le ever lasting moment de la danse de leurs âmes...mais une suite redonne l'espoir alors je ne suis pas contre non plus^^

Tourbillon de lignes et d'émotions, cet OS est la première perle de tout un magnifique collier. Alors, vivement qu'une autre brille sous tes doigts ma Meiky Da Yo!


PS: RAIN'S LOVERS POWAAA!


Dernière édition par le Dim 27 Mai 2007 - 2:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
marudashi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 1014
Age : 98
Localisation : surement dans un Starbucks, un choco java ship venti en main *-*
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 1:14

Meiko, je ne ferais pas de longues phrases cette fois-ci
je ne dirait pas des choses ne servant à rien
je ne ferais rien qui risquerait de gâcher l'effet produit par ta création.

ce que j'ai ressenti en lisant ce texte est indescriptible, enfin si, il l'est, en une seule et unique phrase je peut tout résumé,
en une seule et unique phrase j'espère t'exprimer à quel point j'ai été envoutée par la douce mélodie que tu avait choisi,
à quel point j'ai apprecié la splendeur de tes écrit,
à quel point j'ai ressenti les mêmes sentiments exprimer dans ce texte,
j'aurai même réussi à verser une petite larme, une petite partie de moi s'étant exprimée sans mon accord, cela soulageant, prouvant que cette lecture m'a émue...

Meiko, tu m'a délicieusement fait rêvé....

merci...
Revenir en haut Aller en bas
HyeMi
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : with JJ ? X]
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 12:53

On était pas censé pleurer je crois. Mais là, tellement bien écrit, tellement réel, tellement beau, que des larmes s'imposaient sérieusement...
C'est terrible comment un simple texte peut retourner l'estomac pendant plusieurs minutes, voir même plusieurs heures j'aurais la réponse dans quelques temps~ Je le relierais bien sûr mais je pense pas avoir vu le nom du DBSKien ? Désolée si en l'écrivant tu ne pensais pas à lui, mais je voyais Yunho, toujours Yunho, je le voyais sourire, lui parler, rougir, même elle je la voyais. Je sais pas si la musique y était pour quelque chose mais j'ai peur de l'arrêter...
Si je devais choisir les fics qui m'ont le plus touchées, où que j'ai le plus aimées... Celle là en ferais partie obligatoirement même si c'était pas spécialement triste bien qu'un peu quand même. Peut être que nos DBSK ressentent vraiment ça, si c'est la cas, j'espère vraiment qu'il rencontrerons une personne comme cette fille là.
Merci, et encore merci, pour avoir arrêter le temps durant quelques minutes avant que je ne retourne à mes révisions qui vont me faire l'effet d'un coup de massue pour le retour dans la réalité T_T
Comme quoi, les One-shot peuvent faire autant voir même souvent plus d'effet qu'une longue fic. J'étais tellement attachée aux personnages que je priais pour ne pas que l'histoire ça s'arrête, bien que je l'aurais vu s'arrêter à la fin du troisième post, ça aurait fait une belle fin aussi, même si j'aime celle que tu as faite !

Merci Meiko <3


Dernière édition par le Mer 16 Mai 2007 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marlou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 889
Age : 28
Localisation : Au pays des songes... *en train de dormir entre Yunho et Jae ^o^*
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 15:06

Je ne sais pas trop quoi dire suite à cette lecture fabuleuse et féérique.
Je suis comme hypnotisée, j'ai l'esprit ailleurs.
La musique continue de tourner en boucle. Je n'ose pas l'arrêter, je ne sais même pas pourquoi.
Peut être parce que le retour à la réalité est quelque peu difficile.
J'en ai eu des frissons tout au long du récit, et encore en y repensant.
Ton histoire m'a réellement émue. Elle n'était pas triste et pourtant, une larme a coulé involontairement.
Mon coeur est bouleversé et mon âme envoutée.
Je ne sais vraiment pas quoi dire tellement je suis troublée.
Juste merci. Merci d'avoir écrit et posté cet incroyable récit qui nous aura fait rêver, et transporté dans un autre monde.
<3
Revenir en haut Aller en bas
hanachan
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 526
Age : 27
Localisation : hmm...près de chez Mickey...Mouse XD
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 16:45

J'ai trouvé cette histoire exquise. Grâce à toi, j'ai pu rêver un peu avec cette histoire, les sentiments que tu y décris ont l'air tellement réels que même nous, nous serions dans la même situation que l'héroïne. J'en verserais bien une petite larme tellement c'était beau.

Enfin bref, je me lève et je te dis MERCI. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Rose
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 27
Localisation : On a cloud, observing the ground destroy itself little by little...watching the living killing each.
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 19:44

Je vais lire ça dès que j'ai le tps et je réediterais mon post

Edit : Alors magnifique histoire, je ne trouve pas mes mots telement c'est bien écrit. A chaque foi que je lis tes O.S , je suis émue...
Donc merci de nous faire partager ton inspiration, tes idées...
Je te fais de gros bisous, et bonne continuation ^^


Dernière édition par le Ven 18 Mai 2007 - 8:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gold_Rh0desiA
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Masculin Nombre de messages : 814
Age : 25
Localisation : Sunshine's Kingdom
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 16 Mai 2007 - 20:46

...Sincèrement, merci. Ce n'est pas l'envie qui me manque, mais je ne me sens pas vraiment d'écrire un commentaire. Tous mes mots paraîtront tellement fades face à ça...
Magnifique? Tu parles ouais. Ce mot-là n'est rien face à ton imposant O.S... Jamais ton style n'a été aussi marquant et troublant. On en perd nos mots... On n'est plus rien face à ça.
Troublant... Ouais, en fait, c'est peut-être ce mot qui conviendrait. Enfin, de toutes manières, chacun sait qu'un seul mot ne suffit pas pour décrire un texte... Surtout pas celui-là. Il en est néanmoins troublant. Désespérément.
On respire la tristesse, après avoir lu un OS pareil. Il n'est pas aussi triste que ça, okay. Mais même...ça nous prend à la gorge, au coeur... On se sent complètement démuni.
Ce texte fait mal. Affreusement mal, parce que malgré soi, même si ça n'a aucun rapport avec nous, on se sent concerné, touché.
Tu m'énerves Meiko... J'ai jamais autant perdu mes mots face à un texte.... Arg.
Cependant, parce qu'il y a toujours un cependant, j'insite sur le fait que ton style est toujours aussi bon et qu'il est toujours aussi marquant, terrible. Ton O.S nous prend sacrément à la gorge, en tout cas.
Bon courage pour tes écrits >__<
Revenir en haut Aller en bas
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Jeu 17 Mai 2007 - 23:02

Who alors... bon bah déjà Merci.

Que dire d'autre sincèrement? Vous m'avez offert les reviews parmi les plus ... émouvantes que j'ai eu. Merci Merci.
Je ne pensais pas que cet One-shot aurait autant de succès. Tout simplement parce que personnellement, je l'ai trouvé d'une fadeur extrême, je ne vais pas mentir. Et par moment je le trouvais même lourd et neuneu.
Mais vos commentaires ( et les encouragements de My Destiny© Meiko que je remercie beaucoup) me prouvent qu'en fin de compte, il a une certaine valeur. Une certaine profondeur. Malgré tout, j'y avais mis une partie de moi, de mon coeur de mon âme, et voir qu'ils vous a touchés m'émeut. Sincèrement.

Vous faire pleurer inconsciemment est probablement la plus belle chose que j'ai pu faire et j'en suis très heureuse >_< (non je suis pas sadique c'est juste que je peux toucher le fond de votre esprit *-*)

Visiblement la musique y a beaucoup participé. Je l'ai écouté 27 fois en une soirée quand j'ai découvert qu'elle collait parfaitement à la trame. La première fois que je l'ai écouté ( au cinéma) j'ai pleuré inconsciemment aussi. Touchée en plein coeur, elle est très envoutante ^^ .

Bref, je tiens à vous remercier chacune, parce que vraiment là euh... jsuis toute fébrile et j'aime pas ça XD donc woilàà!
Et je pense sincèrement à acheter des actions chez kleenex, car même quand j'écris un truc pas tristes, vous pleurez T_T vous allez me faire désespérer XD


Marudashi @===> je ... bah je sais pas quoi dire XD toi qui suis mes écrits depuis... bah depuis le début non? Te voir[ te lire... bref XD] encore émue, toujours surprise pare que je suis visiblement capable de produire ça me fait mais... Immensément plaisir.
J'espère être pouvoir te surprendre et te faire rêver encore.

Xiah-shu @===> Merci du commentaire, En effet, je n'ai pas mis le nom du DBSKien, et ce volontairement. Afin que chacune puisse y voir celui qu'elle veut.
Je suis très honorée de faire partie des fics t'ayant le plus bouleversée >.<
J'espère également qu'ils rencontreront tous une fille pareille. Ils le méritent bien les pauvres.
( je te soutien pour les révisions, l'écrire m'a permis de m'évader de cette corvée aussi XD)
Originellement, la fin était au troisième poste, mais je pense écrire une suite et fin finalement après le BAC. Donc il y eut le petit ajout en annexe.
De rien >_<

Marlou @===> Un petit commentaire avec quelque mot montrant ton trouble vaut plus qu'un long commentaires pleins de mots inutiles. Merci d'être si sensible, merci de ton commentaire, merci d'avoir lu. Tu m'as émue aussi. ^^

hanachan @===> Ho tu te lèves carrément. Merci bien >_<
J'aimerais bien être à la place de ma héroïne aussi XD

Gold_Rh0desiA @====>
Alors toi ma Goldy, fais attention à tes commentaires, parce que là tu m'as carrément fait pleuré.
Le fait que tu me dises que mon style se soit amélioré, soit plus marquant qu'avant bah. m**** quoi.
Je ne pensais pas m'être améliorée. Mais du tout.
Et finalement, toi tu me dis le contraire, comme Destiny.
Je finis par vous croire vous savez?XD

Citation :
On respire la tristesse, après avoir lu un OS pareil. Il n'est pas aussi triste que ça, okay. Mais même...ça nous prend à la gorge, au coeur... On se sent complètement démuni.
Ce texte fait mal. Affreusement mal, parce que malgré soi, même si ça n'a aucun rapport avec nous, on se sent concerné, touché.
Tu m'énerves Meiko... J'ai jamais autant perdu mes mots face à un texte....

-Je te jure sur ma tête, que je ne l'ai pas écris dans l'optique d'un OS triste ou qui fasse mal. Visiblement je dois pas avoir une bonne vision du 'pas triste' (XD) .
En revanche, j'ai réussi à vous toucher, à te toucher, comme je le voulais? Nan même pas. Largement plus que je ne l'imaginais. Que je ne me pensais capable surtout.

-Te faire perdre tes mots à TOI. Avec MON texte. Dites moi dans quelle dimension nous sommes là. Merci Tomoko, sincèrement je crois pas pouvoir être plus heureuse.

Merci ma Tomoko. (bon après je t'ai dis sur msn donc voilà mais fais attention avec tes commentaires quoi XD)

Encore merci à toutes >____<
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
Heaven
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1942
Age : 29
Localisation : De retour à Paris :)
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Ven 18 Mai 2007 - 15:00

Toi ... je te deteste!
Tu étais peut-être dans l'optique d'écrire quelque chose de plus joyeux que ton dernier OS (heureusement d'ailleurs, parce que plus triste, tu meurs) mais malgré tout cet OS m'a trop attristé.
Et pourtant personne ne meurt (cette fois-ci), je sais pas, c'est surement le coté "le destin est contre nous", ca m'a dépriméééé.
Heureusement que tu as rajouté le 4eme post pour finir sur une note joyeuse sinon j'aurais définitivement laissé couler mes larmes...
Ne prend pas trop mon commentaire en compte, c'est les réactions à chaud, je suis encore trop dans l'histoire ^^

Sinon ton style est vraiment magnifique, durant toute l'histoire j'étais comme transportée... grr j'arrive pas à m'exprimer comme je le veux, mais je tiens à te dire que j'ai vraiment enormement apprécié ton OS, c'était bioutifoul.

J'éditerai quand je serai calmée XD.
Revenir en haut Aller en bas
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Sam 26 Mai 2007 - 2:03

hey toi tu me déteste dès que je ponds un truc XDD
mas je t'aime toujours moua ♥

comme tu le dis, le destin est contre, mais malgré tout, j'ai mis le 4è post ^^ ( je ne suis donc pas aussi sadique qu'on pourrait le croire héhé! XD *contente d'elle*)

bon bah je ne vais donc pas prendre ton commentaire en compte et m'en foutre totalement! aussi quand j'écrirais la suite, les deux persos vont crever... nan je déconne XDD (enfin pour le moment je déconne, j'ai pas encore écris la suite, allez savoir avec mon esprit XD)

Bref my heaven chirie, merci beaucoup pour ton commentaire " que je ne dois pas prendre en compte" il restre très touchant ^-^

*et désolée de répondre 15 ans après, comme dit My Destiny, Je viens de l'après-guerre XD*
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
rising
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 27
Localisation : dans une plaine verte facon dbz en train de se chamailler avec Yuyu
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Dim 1 Juil 2007 - 21:53

OMG!! la plus belle histoire... T_T ma Meikot kot ta ete une chef la dessus
trop bouleversante... du repondant .. des mots, de la phrase quoi!!
merci pour ces moments fabuleux
en plus avec mon prof de francais ahahaaaa Smile
jti nem et pense fort a toi... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://daikashiyua.skyblog.com
Miyuuki
Nouveau \o/
Nouveau \o/
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Localisation : * - Sous la couette - *
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Lun 2 Juil 2007 - 0:56

Je viens juste de la lire en j'en suis encore toute émue.
je ne ferais pas un long commentaire parce que j'ai l'impression que mes mots paraitront ridicules face à ton histoire.
Elle est tellement émouvante et belle à la fois que s'en est troublant, j'aime vraiment ton style d'écriture, ta manière de raconter les choses et la chanson choisit était magnifique, je l'ai écouter tout le long de ma lecture.
Je ne comprendrais jamais comment des gens comme toi arrivent à faire passer autant de sentiments dans un écrit tel que le tiens.
en tous cas un grand merci... tu viens d'illuminer ma soirée. =)
Revenir en haut Aller en bas
http://princess-kumiko.skyblog.com
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Lun 2 Juil 2007 - 1:03

et bien jsute avant d'aller dodo vous avez réussi a me faire pleuré ( mm si destiny a commencé sur msn , passons >_>)

Merci beaucouuup ma anne laure; toi tu sais dja tout ma chérie merci encore ♥ t'es un vrai ptit ange toi

Et miyuuki merci de m'avoir lu et commenté, comme j'ai dit plus thaut, parfois les petits messsages suffissent bien assez ^^.
J'ai illuminé ta soirée, je sais pas si je pourrais mieux faire *-* ><

(OMG destiny regarde jsuis un louminous moi aussi MDRRR)

Allez merci toutes les deux je vous fait des bisouux de... bah de remerciement ( je cherchais un mot mais je l'ai oublié T_T)

ciaooo ^^♥

BON maintenant on arrête de faire remonter mon topic XD anne laure t'es allée le péché en page 3 quand même XD il s'y faisait presque éoè XDD

Un petit Edit ^^
La suite de Masquarade est disponiible ^^
Behind Our Melody vous attend ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
EeYoon
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 25
Localisation : Pourquoi pas chez moi ?
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Ven 11 Avr 2008 - 19:58

Qu'est ce que je peux dire ... Bravo ? ce n'est même pas encore assez .___.

Je suis ébahie. De toutes les fanfictions que j'ai lue (et pas seulement sur les DBSK), c'est certainement la meilleure.

Une dernière chose : OUAAAAH !!! voila.
Revenir en haut Aller en bas
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 28
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Ven 11 Avr 2008 - 20:25

Whaaa *émue à mort*

La meilleure? je suis super touchée archi flatée etc etc >_< Mici beaucouuup. Jsuis contente qu'elle t'ait plue ^^ *j'espère que la suite te plaira aussi ^^*
[Bienvenue en passant mdr]
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
Thiên_Kim
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 675
Age : 26
Localisation : Au-dessus de vous, au-delà de tout. Sunshine&Sunshine.
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Sam 21 Juin 2008 - 14:12

Meikokotte my love me voici. (quoi non? Tu veux mourir?)
Bon… Par où commencer ? Je vais essayer pour une fois (rien que pour toi, je t’avais dit que t’étais une privilégiée) de ne pas commencer à divaguer en plein milieu du commentaire et de rester sobre. (bah quoi… Il est que midi, j’ai encore rien bu. Bref ma gueule.)

Comme je te l’ai déjà dit hier sur msn, petit biscuit s’est mis à fondre tout au long de la lecture, pour qu’au final, à la tombée du rideau, il n’en reste plus que des miettes (image humoristique et satyrique de moi-même, il n’empêche que mon statut de petit biscuit me permet de réellement décrire ce que j’ai ressenti après cette lecture. On se sent mal, on a l’impression de n’être plus personne…)
Alors je vais te décrire les choses telles qu’elles se sont déroulées dans un ordre chronologique. (J’te parle de mes sentiments là, pas de l’heure à laquelle j’vais faire caca, ça on s’en fout puis j’ai pas mal au ventre.)
Alors en arrivant sur le topic je me suis d’abord dit wouaaah cte belle bannière *_* Une fic théâtre ? (Mais une fic théâtre dans le bon sens du terme, tu vois, ce qui se joue sur les planches et que les d’jeuns de nos jours ne sont plus capables d’apprécier, enfin bref) avec les masque et tout, j’arrivais déjà à me mettre dans l’ambiance romantique (ce mot a perdu tout son sens au fil des années… Sais-tu ce qu’est la définition du romantisme ? Regarde : « Le romantisme se caractérise par une volonté d'explorer toutes les possibilités de l'art afin d'exprimer les extases et les tourments du cœur et de l'âme : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l'évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l'exotisme et le passé. » Plus rien ne l’est, de nos jours, romantique. (t’sais la mémé qui regrette les artistes d’antan)
Bref donc je disais, le théâtre… J’aime le théâtre et tu t’en fous. Je sais. Ensuite la musique, qui met un temps fou à se télécharger parce que mes voisins prennent ma connexion pour télécharger leurs films pas très catholiques, mais passons.
Donc comme je le prévoyais, un magnifique morceau de classique comme je les aime. Le piano qui nous accompagne lors des premières lignes pour ensuite être rejoint par le violon (et tu sais que j’aime le violon plus que tout), qui correspond parfaitement à l’implantation du décor; j’arrivais à m’imaginer l’obscurité des rues froides de Pékin, éclairées par des lanternes rouges suspendues en hauteur (okay là c’est moi qui fait de la caricature, mais c’est toujours comme ça que je me suis imaginée Pékin. Du moins dans le temps, je pense que c’était à peu près comme ça.) Tu nous amènes ensuite dans une magnifique salle de fête… de bal ? J’aime les bals, je te l’ai dit non ? Et même si ce n’était pas vraiment une salle de bal, ça l’est un peu quand même. Une salle de bal version futuriste XDD (Oh m*erde ça y est je commence à divaguer. Vite vite continuons avant que je ne perde vraiment toute ma tête XD)
J’aime beaucoup cette fille. Je ne sais pas à qui tu as pensé en écrivant, mais ça doit vraiment être quelqu’un de bien (en fait c’est à toi que t’as pensé…Ah nan j’ai rien dit ça doit pas être quelqu’un de bien. Comme elle, tu te caches derrière ton masque de gentillesse alors qu’en fait t’es qu’un monstre HIII restons calme restons gentil. Je t’aime Meikokotte.) Donc je disais, j’aime beaucoup le côté las de ce personnage, et la mélancolie qui se dégage d’elle… J’ai aimé connaître ses pensées sur le monde des paillettes, j’ai aimé sa façon de dénoncer l’hypocrisie des célébrités… C’est là que le titre « Masquerade » a pris toute son ampleur. Enfin non, y’a plus tard aussi… Quand ils se rendent compte de leurs sentiments et que le masque tombe BUT moi c’est là que ça m’a le plus marquée, et j’ai trouvé ça très joli comme image. Puis la scène du balcon suivie de celle où ils dansent… C’est là que mes yeux ont commencés à s’humidifier (et que je suis partie mettre mon déo oculaire.. Bref.) Avec la musique qui justement à ce moment s’élève et nous transporte… D’ailleurs depuis ce matin, je n’écoute plus que ça. C’est magnifique. Alors je disais, les descriptions. Les descriptions de chacun de leurs gestes, tout en fluidité… Tu n’en fais pas trop, juste assez, et c’est vraiment très beau.
Puis leur conversation, dehors, et leur baiser devant l’hôtel... (à ce propos, j’imaginais YooChun, comme DBSK. C’est pas mon préféré pourtant, mais je trouve que sa personnalité colle parfaitement à ce genre d’histoire. C’est un romantique, YooChun, et il a la classe, il faut bien l’avouer.)
Et la main de cette femme qui cherche toujours à atteindre son appareil photo… C’est vrai que c’est bien, les photos. Fixer sur pellicule une image, un moment qui risque de s’envoler à tout instant… C’est bizarre parce que justement hier, j’ai retrouvé une vieille photo de ma famille du temps où mes parents n’étaient pas encore séparés… Les sourires, leurs vêtements de fête… Enfin.

Qu’est ce que c’était beau. J’ai pas d’autre mots pour décrire ce que j’ai ressenti après cette lecture. Je ne sais pas quoi dire, et au final mon commentaire ne vaut rien, je n’ai rien fait mis à part relater tout ce qui s’était déroulé. Tu sais j’ai vraiment beaucoup de problèmes avec l’expression des sentiments, c’est peut-être en partie pour cette raison que je ne suis pas toujours gentille… Alors oui, ton texte m’a touchée. J’ai l’impression que pour une fois, j’ai pu avoir un aperçu de ce qu’était.. même pas l’amour, disons plutôt, la vérité. Cette image de personnalités mises à nue, leurs masques qui tombent… J’ai toujours méprisé tout ce qui touche de près ou de loin à l’hypocrisie alors…

Petit Biscuit n’est plus rien face à l’intensité de tes mots, l’impact de tes phrases, l’excellence de ton style. J’ai rarement écrit un commentaire aussi sérieux (t’es une privilégiée, again…), je tombe un peu le masque aussi, mais comment ne pourrait-on pas se sentir dévoilé après avoir lu un texte pareil ?

Il n’empêche que tu restes malgré tout mon gros tas, mon Shrek aux mains gélatineuses, mon monstre jaune, ma droguée finie qu’a pas pris sa méthadone, ma Meikokotte d’amour et que je continuerai à t’embêter, tout en te respectant (un peu… J’essaierai de faire preuve d’un minimum de respect face à ta grandeur, mais je ne promet rien.)

Merci pour ce chef d’œuvre, vraiment merci.

(ce commentaire est trop long, j’me relis pas j’ai la flemme. Alors si y’a des fautes, m’en fout tu dis merci et tu pries XD)

PS : J’ai hâte de lire la suite, mais pas tout de suite… J’ai les mirettes desséchées MDR
Revenir en haut Aller en bas
l'Ouistiti
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 371
Age : 26
Localisation : pas ici
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Sam 28 Juin 2008 - 12:57

Wow...Meiko merci...tu m'as réconcilié avec les filles...pour de vrai!!
Sérieusement: je crois que t'es une des personnes qui écrit le mieux. Vraiment, ton style est absolument divin! on glisse sur les phrases, c'est vachement agréable à lire...on dirait un film!!
Kim s'est senti mal à la fin...moi c'est le contraire...je me sentais légère, sur un ptit nuage! J'étais heureuse qu'ils se soient trouvés, et qu'ils allaient se retrouver!
Et toute les descriptions, les critiques sur la "mondanité", j'adhère à fond, ils sont pitoyables, et savoir que les DBSK en font parti, a se faire ch*er....
L'idée de ne donner aucun nom, j'ai a-do-ré....Tout au long que j'ai lu, c'était Jae le type, mais à la fin, je ne sais pas trop comment ni pourquoi, je me suis retrouvé avec Yoochun sous les yeux.....les gentlemen romantiques se disputent la belle inconnu....leur état d'esprit, leur facon de penser, leur réaction, et leur parole, tout m'a semblé effroyablement limpide, pur!! c'est bizarre a dire mais c'est vraiment ça, ton style et tes personnages ont fait de ce OS, une bulle de pureté dans un monde sale d'hypocrisie et de faux-semblants, et on s'y sent incroyablement bien, comme porté vers le haut....
Mais en meme tps, ça m'a encore fait me poser la question...est-ce-que ça existe vraiment? le coup de foudre? l'Amour? j'ai un peu de mal, je veux y croire comme la plupart des gens, mais ça me parait etre des illusions, des fantasmes, des reves irréalisables....j'ai l'impression que ça ne peut finir qu'en désillusion...
Mais ton OS j'aime, j'adore, j'adule, je vénère!
Même si maintenant je suis de retour dans la morosité et l'amertume et la peur que ce genre d'aventure, de chance, n'arrive que dans les histoires, et dans les films....
Revenir en haut Aller en bas
Aivan
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 1616
Age : 26
Localisation : Paris et ses ruelles
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Dim 29 Juin 2008 - 0:15

Han j'ai lu aussi mais...

Bonne nuit, j'éditerais.

EDIT/ Oui, enfin, me revoilà !

Donc je cherchais un joli truc à lire, ce qui es tout de même rare, et je demande à Soria d'amour si elle connait pas un truc bien et elle me dit ta fic. En fait je l'avais déjà vu, mais je sais pas, y'a quelque chose qui me retenais, déjà c'était pas du shonen ai (la chieuse) et j'avais peur que ça parte en délire personnel, enfin bref, je l'avais pas lu.

Mais je suis revenu dessus, parce que j'écoute mon maître Yoda Soria, je suis une gentille fille et là... TADAH. Tu m'as réconciliée avec : les filles, les hétéros, les fics shojo. You have the power MDR.

Déjà la musique, je tiens à la signaler, est sublime. J'adore. Ca apporte une de ces atmosphère rare, de comte de fée, d'un autre âge et pourtant ça semble nous rappeler des souvenirs, vraiment, parfait.

Ensuite, bon, un début assez attendu, finalement une histoire assez banale : deux êtres qui se rencontrent et qui partagent les mêmes pensées, perdus dans ce monde de meurde, des apparences, ce monde des stars quoi. Mais c'est si bien écrit, vraiment, c'est plein de... ché pas... poésie, on a l'impression d'être dans le passé, comme dans un comte de fé moderne ou le chevalier courtisé décide de courtisé la seule demoiselle qu'il ne peut avoir, enfin vraiment, j'adore l'ambiance, c'est beau.

D'habitude j'aime pas trop les dialogues, mais là, ils sont magnifiques, plein de dignité, avec des jeux, des piques, vraiment, elle est pleine de noblesse cette fic. C'est très bien écrit, on sent que tu maîtrise tout, c'est... *trouve plus ses mots*... c'est bien quoi XD

Bon, bah me reste plus qu'à lire la suite. Merci beaucoup pour ce beau moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://aivan.cowblog.fr/
Tiayumi
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
avatar

Féminin Nombre de messages : 516
Age : 26
Localisation : Out Of Sight, Out Of Yoochun
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mer 27 Aoû 2008 - 22:54

Je suis tout simplement éblouie Meiko *O*

Je ne ferais pas un commentaire kilométrique mais, en résumé, ta fic était divine, sublissime. Je suis absolument sans voix *O* Les mots me manquent pour décrire ce que j'ai ressenti *_*

Sérieusement, ta fiction a quelque chose d'incroyable qui retient le lecteur. Dès les premières lignes, il est impossible de s'en défaire (quitte à envoyer ballader la moindre personne qui vient te parler XD). J'arrive pas à qualifier ton style *_* C'est trop beau ~~
Cette manière poétique d'agencer les phrases *OOO* Tu réussis à faire de quelque chose de banal, un chef d'oeuvre x)
Meiko Professional Writer~~

Il y a quelque temps, je voulais plus lire de fic DBSK shojo parce que je ne supportais plus le côté cucu qu'elles rendaient *_* (à l'exception des fics de ma fesse droite <3 mais ça c'est autre chose XD) mais le trou a été bouché XD (moins de shonen ai cette semaine XD)

Un autre truc que j'ai adoré: l'atmosphère *OO* Même si la musique y était pour beaucoup, tes phrases étaient magiques *O* C'est étrangement moderne et féerique comme l'a dit je sais plus qui XD

Franchement, masquerade est une vraie bouffée d'air *o* ça fait du bien de lire ce genre d'OS/Fic.

Sur ce, je te remercie beaucoup Very Happy et je me précipite sur la suite si on me jarte pas x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Dim 31 Aoû 2008 - 18:12

J'ai bien aimé l'ambiance de la fiction ... Mais j'avoue, j'ai troucé ça léger. Léger ne signifie pas superficiel. C'était léger parce qu'avec la musique, j'avais l'impression de flotter (bizarre .. ?) =)) ! Et je voyais bien Yunho dans le rôle masculin ... pour la fille ? J'avais pas d'idée xD !
Mais franchement, c'est bien mignon et agréable à lire (tant mieux). Parce que ce n'est pas une histoire entre une fille naïve qui tombe amoureuse d'un gars mystérieux et blablabla ~
Bon, j'avoue m'être un peu paumée au début entre les différents points de vue (j'ai même relu deux fois pour capter ... *tebê xD*). Puis après, ça allait.

Sur ce, je m'en vais lire la suite x))
Revenir en haut Aller en bas
ninie33
Habitué du fofo *-*
Habitué du fofo *-*
avatar

Féminin Nombre de messages : 167
Age : 37
Localisation : BORDEAUX
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   Mar 7 Avr 2009 - 16:05

rien a dire!
c'est tout simplement superbe!!
je n'en reviens pas!
tu sais jouer avec les mots,ton ecriture est si experimentée!
on dirait un auteur qui nous envoie ces nouvelles!
Moi; personnellement je m'y suis crue!
quand j'ai vu le mot:FIN je me suis dit nooooonn!!!
je veux savoir plus!!
donc je vais lire la suite de ce pas!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: |°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot   

Revenir en haut Aller en bas
 
|°.°.°| Masquerade |°.°.°| One-Shot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUBTERRANEAN MASQUERADE - The Great Bazaar (12 Septembre)
» Carl August Nielsen (1865-1931)
» Axel Rudi PELL
» [INFO] Bill & Tom en couverture de Vogue Italie d'octobre (photoshoot + vidéo)
» Hipshot Trilogy TMB5 : essayé et adopté !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Créations :: Fanfiction :: Fanfics achevées-
Sauter vers: