AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 (histoire) La vie de Leïla avant son accident

Aller en bas 
AuteurMessage
Tisha
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 837
Age : 26
Localisation : En train de choisir un mec(ma tante vend des garsxD!)
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: (histoire) La vie de Leïla avant son accident   Lun 30 Avr 2007 - 9:40

Nyaaaaaaa Bonjour je voulais juste poster cette histoire ^^
C'est la vie de Leïla avant qu'elle tombe dans le coma et qu'elle conaisse les DBSK dans "crazy in love" (fic qui se trouve dans fanfiction)
J'espère que vous allez aimer cette chi*use, enfin je vous laisse lire rougi

Un changement ultra-mini – sûrement à cause des ragnagnas…(Ah je vous jure ! Soyons content pour les mecs qui n'ont pas d'utérus !) Par Tisha. (Type : SSV)

16 novembre.
Le lendemain de mon anniversaire, je me suis réveillée, la gueule de bois bien sûr avec le fameux mal de crâne. La tête sur les genoux de M.F -> Monsieur fantasme, on l'appelle comme ça depuis qu'il a débarqué dans le lycée et qu'il fait tomber toutes les filles y compris moi-même. Il est beau, sportif, amusant, bien doté par mère nature, un compte en banque à m'en faire baver et surtout trop charmant… Et pourquoi il a fallu que je ne devienne que son amie ? J'aurai voulu être plus cependant il fait semblant de rien savoir. Il a des gestes affectifs envers moi mais plutôt du genre grand frère qui se préoccupe de sa super tit sœur. Enfin bref, il ne veut pas de moi quoi. Donc, j'ai fêté mes hum-hum ans ainsi que mon déménagement, tout s'est bien passé une gentille teuf entre potes avec alcool, gros gâteaux …rien de raffinés comme d'habitude. Les cadeaux toujours aussi bien choisis :
- Un coussin de Kae (je me demande pourquoi je l'ai invité celle-là)
- Un chèque dont je ne dirai pas le montant (remercions dieu d'avoir un ami comme ce type, je l'adore, dommage qu'il est une petite amie, qu'il me traite comme sa frangine)
- Des babioles qu'on trouve partout mais qui prennent une plus grande importance car ce sont vos amies qui vous les ont offertes.
- Et des sous-vêtements.. Merci John.. Il ne fallait pas. (Voilà pourquoi il me harcelait sur MSN pour avoir ma taille de soutif. Arf c'est juste un ami d'enfance il espérait quelque chose ??)

Plus précisément : Vers 20 h hier tout le monde est arrivé en même temps, faisant un boucan pas possible dans l'immeuble (faisons une première bonne impression aux voisins quoi !) Ils ont sonné 2-15 fois je n'ai pas vraiment entendu j'étais encore dans la salle de bain en train de m'éclater la musique à fond. (Je ne dirai pas plus de précision sur la signification du verbe s'éclater, à votre âge vous devriez savoir. ; ) ) Était-ce ma faute ? Ils ne devaient arriver qu'à 21 h 30 ! Au moment où je me rendis compte de la sonnette, j'enfilai un truc en vitesse et leur ouvrit avant qu'il ne casse la porte et je sais qu'ils en sont capables.
On se connaissait depuis la seconde et même maintenant on s'entendait encore super bien. Des amis trop nice. Je les adore trop, c'est réciproque je pense, on se voit souvent même un peu beaucoup, on rit, on fait les cons. Que des trucs de jeunes, d'ados. Je leur fit la bise un à un, ça ne prit pas beaucoup de temps. John me mit la main aux fesses et évita son habituelle gifle. "T'es pas en forme où t'es déjà bourrée" me fit-il.
Ils s'installèrent tranquillement et prirent leur aise ^^ comme d'habitude, je leur disais toujours qu'il ne fallait pas être coincé et surtout pas avec moi. C'est comme ça que Kae a commencé à devenir populaire au bahut. Elle était très timide mais je savais qu'il ne lui manquait pas grand chose pour briller, comme une bande de copains et une frangine admirable. Bien sûr je l'admet je critique beaucoup trop et je me plains que l'on me qualifie toujours de sœur mais c'est moi qui m'impose en ce statut donc en fait je devrais la boucler. Revenons à cette petite. Elle n'avait pas beaucoup d'amis et ne parlait pas beaucoup en classe. Elle s'intéressait à des choses que peu de monde aimait et n'avait pas beaucoup d'autres sujets de conversation de son super méga chanteur inconnu dans nos contrées.
Au fond elle était sympa mais il fallait prendre le temps de la connaître et tout le monde n'en avait pas le temps.
Je la regardai et pensais que ce serait bien de prendre les choses en main, je n'aimais pas voir des gens abandonnés comme ça.
Je m'approchais, me présentais, elle avait l'air un peu gênée et trouva un pauvre prétexte pour s'éclipser. Au fil des jours, je continuais et continuais avec acharnement même si au début ça ne l'enchantait pas. A quoi bon, il n'y a rien à faire en ce moment !
Au bout d'une semaine, je commençais à avoir de vraies discutions avec elle. Puis cela dura un petit moment jusqu'à ce que je lui donne rendez-vous en ville pour s'amuser. Non je ne suis pas lesbienne.
Et pourquoi je vous parle de ça, le sujet c'est mon anniversaire. Reprenons donc, après que je me sois habillée convenablement (eh oui le peignoir c'est pas très sexy!) On décida de commander des pizzas, on ne voulait pas manger raffiné mais plutôt s'amuser donc c'était le moyen le plus rapide. John se chargea de la commande, je discutais avec les filles, laissant les mecs de côté. Était-ce une impression ou John n'arrêtait pas de me regarder ? Il était étrange depuis un moment. Il m'observait sans cesse et avait pleins de petites intentions toutes mignonnes. Et là juste à ce moment, il regardait mes jambes croisées comme si peut-être par un hasard j'allais changé de jambes pour qu'il voit sous ma jupe. Je riais fort, ce déménagement, le fait que je me retrouve seule dans un appartement laissait les filles imaginait des scènes "le voisin qui sonne à ta porte : "je vous aime" " Que des choses de ce genre. C'est vrai j'aimais la compagnie, surtout celle des hommes mais de là à me jeter dans les bras du premier homme qui viendrait sonner à ma porte. Enfin, ce sont des fantasmes de femme. Les filles commencèrent à s'apercevoir de l'intérêt de John pour ma jupe, elles se mirent à cancaner, on imagina un petit scénar'. Je me levai et tirai la main de John pour qu'on se retrouve seuls dans la chambre. Les autres ne s'inquiétèrent pas, on avait l'habitude de ce genre de choses, dans le groupe on est parfois passés dans des relations un peu plus poussées qu'amis enfin surtout moi. Est-ce que je suis atteinte d'un problème psychologique ?? Enfin bref, je le fit s'asseoir sur le lit et me mit à cheval sur lui. Il avait les mains baladeuses.
- Qu'est-ce que tu as depuis quelques jours John ? Je ne te reconnais pas.
J'aimais faire l'ignorante sauf que tout le monde finit pas savoir que je faisais semblant, dommage ça me rendait tellement service.
Il me répondit par des phrases qui ne m'étaient pas étrangères, je les avais entendus si souvent.
- J'en ai marre de tout ça, je ne veux plus te considérer juste comme ma petite sœur, tu es beaucoup plus pour moi !
Il me serra dans ses bras je fis de même. Moi aussi je l'aimais bien John, mais ce n'était pas aussi réciproque. Je me mis à réfléchir sur cette situation. Allais-je lui faire plaisir en sortant avec lui ou en rester là. Je me dis que j'avais déjà eu quelque chose avec les autres et qu'on était toujours amis, les liens d'amitié n'étaient devenus que plus forts. Je conclus que je pouvais lui accorder cela, il n'était pas si mal à la fin et peut-être que…
Je l'embrassai tendrement, il prit ça pour une déclaration et un commencement de relation. On ressortit de la chambre comme s'il ne s'était rien passé. Je ne voulais pas que les autres soient au courant tout de suite, il aurait pu y avoir des jaloux.
Le livreur de pizza arriva, Matthieu alla lui ouvrir. Tout en parlant à Kae j'aperçus ce type, il avait l'air nice. Je m'approchai et demandai ce qu'il faisait après. Il venait de terminer son service avec notre livraison, je lui proposai donc de rester pour fêter mon anniversaire ce qu'il accepta volontiers.
Mais ce ne fut pas du goût de John qui m'attira dans un coin pour me demander ce que je faisais. Il était très jaloux, d'un côté c'était bien, c'était une preuve d'amour mais d'un autre, ça me faisait ch*er, il me retirait des libertés. Arf pourquoi j'ai accepté ? Mes week-ends avec Matthieu me suffisaient bien ! Passé cet incident le livreur de pizzas resta quand même avec nous sous le regard agressif de John.
On regarda un film d'horreur tout en mangeant, je faillis gerber sur Kae qui était assise devant moi, par terre, appuyée contre le canapé. (Moi assise dessus bien sûr) Qui avait eu l'idée de louer un film comme ça ? Ensuite on commença à mettre de la musique, à ouvrir des bouteilles, on dansa. Une heure plus tard on était à bout, complètement soul. Ils m'avaient offert leurs cadeaux, on m'obligea à mettre les dessous que John m'avait offerts. J'avais encore assez conscience de ce que je faisais, je ne me mis pas à poil devant tout le monde et alla me changer dans la chambre, je ressortis avec mon peignoir sur le dos. J'annonçai que si y'avait pas un strip des mecs, je n'enlèverai pas mon peignoir. On tira à la courte paille grâce à des morceaux de papier, ils me rappelaient quelque chose ces papiers, des lettres, chiffres, adresse de M.F….Sur le moment je ne m'aperçu de rien et les mecs continuèrent. Matthieu tira le plus petit, c'était donc lui qui allait se mettre à poil. Il n'avait pas l'air enchanté, ni d'accord pour s'exhiber.
Quelle importance, on ne savait même pas ce que l'on faisait !
Je m'approchai du garçon, le fit entrer dans mon peignoir et le regardai d'un air si attendrissant qu'il ne put refuser.
"Fais-le, ce sera mon cadeau d'anniversaire."
John n'en pouvait plus il me tira dans la chambre, c'était le seul à ne pas avoir bu des litres et des litres d'alcool (il fallait bien que quelqu'un reste modéré pendant que les autres se démontent la gueule ^^ sinon on aurait détruit la ville)
Je ne me sentais pas vraiment bien et je ne sais plus ce qu'il s'est passé pendant cet instant mais j'avais le sentiment qu'il ne fallait plus que je joue avec les nerfs de John. En ressortant de la chambre Matthieu avait fini son strip, les filles l'avait même aidé, ça ne m'étonnait pas du tout. A mon entrée il cacha ses parties. Qu'est-ce que ça pouvait faire ? Je les vois tous les week-ends enfin
Je les voyais tous les week-ends. Comme promis j'enlevai mon peignoir et lui s'en servit pour se recouvrir. Il y eut de l'admiration du côté des filles et des sifflements du côté des garçons. M.F mit une bonne frappe sur l'épaule de John.
- Bien joué John, t'as bien choisi. (M.F)
- J'ai de bons goûts, on me l'a toujours dit. (John)
- Je ne suis pas du même avis, repense à ton ex. (Matthieu)
- Ce n'était pas ma copine !! Elle me harcelait, me suivait partout ! (John)
- ça ne t'as pas empêché de coucher avec. (M.F)
- Fermez-la ! Je n'ai plus envie de parler d'elle surtout que je ne suis plus célibataire. (John)
- Ah oui ! ? C'est qui ? Ton amie imaginaire ? (Matthieu)
John et Matthieu ne s'entendaient pas particulièrement bien, c'était mes amis, mes frères, mais ils ne se supportaient pas depuis un moment, je ne sais pas pourquoi.
- Regarde devant-toi ! (John)
Il fit un signe de tête vers ma direction alors que je dansais sur "give me love" avec Kae et Fleur.
- Non, tu mens ? (M.F)
- Bien sûr que non, surtout pas sur elle. (John)
- … (Matthieu)
Ils ne se parlèrent plus pendant un moment, je me demandais si j'avais pris la bonne décision.
M.F était casé, aucune raison qu'il envie la situation actuelle de John mais Matthieu.. Soudain je me rendis compte de l'énorme connerie que je venais de faire. Je couchais avec l'un et je sortais avec l'autre. Ce problème ne me percuta pas vraiment sur le coup, j'étais soul, une bombe atomique aurait explosée, je ne m'en serais pas rendu compte. On m'aurait abusé, je ne l'aurais même pas remarqué. La fête continua tard dans la nuit il ne me restai que quelques bribes du reste de la soirée. Matthieu s'était retrouvé nu dehors, Ely avait flirté toute la soirée avec le livreur, John me faisait des "c…" ( ça commence par un c, ne pensais pas à des trucs pervers :p) Fleur, Kae et M.F balançaient des trucs par la fenêtre, Matthieu les rapporta, ce fut un prétexte pour qu'on lui ouvre la porte sinon il aurait couché dehors comme un SDF (nan, pas comme un Sans Demoiselle Fixe mais comme un Sans Domicile Fixe)On continuait à danser à boire, une fête trop excellente à recommencer à chaque anniversaire ^^ Elle se termina quand un voisin vint nous dire que nous faisions trop de bruit. Alors, on arrêta tout, j'enfilai une chemise de nuit et au dodo. Je m'aperçu que les autres étaient encore là.
- John, tu les as pas ramenés chez eux ??
Il était dans les toilettes en train de vomir, il ne supportait pas vraiment l'alcool et mes amis durent coucher chez moi. Je donnai des pyjamas ou autres pour les filles, les mecs dormaient en calebar comme d'hab'. On continua à parler à la lumière des bougies, de la vie courante, d'histoires d'horreur que les mecs adoraient. Ils en profitaient aussi pour nous faire peur, en nous touchant au moment opportun, cela les faisait rire, nous n'étions pas du même avis.
Ensuite Ely et moi, on conta des histoires romantico-sexuelle, c'est vraiment délirant, mais je pense qu'on s'endormit avant même d'avoir fini la sixième scène où la fille devait choisir entre son professeur d'EPS et son ami d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Tisha
동방신기 addict !
동방신기 addict !
avatar

Féminin Nombre de messages : 837
Age : 26
Localisation : En train de choisir un mec(ma tante vend des garsxD!)
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: (histoire) La vie de Leïla avant son accident   Lun 30 Avr 2007 - 9:40

...

Il était 2 h de l'après-midi, on se réveilla durement. Moi la première, sur les genoux de M.F, ma chemise de nuit remontait sur les hanches. Ça sentait le tripotage dans l'air. Je le réveillai en lui mettant une petite frappe sur la tête.
- Bonjour Thomas ! ^^ -> le vrai nom de M.F
- Bonjour toi.
Il me fit un bisou et je lui dis d'aller prendre une douche et de déjeuner. Les filles dormaient sur le sol sauf Ely. Fleur et Kae donc dormait la tête appuyée contre Matthieu ou John..
Dans ma chambre je retrouvai Fleur et le livreur, beurk, quelqu'un d'autre que moi avait couché dans mon lit ! Je leur lançai un saut d'eau sur la tête, ils se réveillèrent en sursaut. Je leur dis de dégager. Au bout de 30 min tout le monde était levé, frais et dispos sauf qu'on avait tous vraiment mal au crâne.
On alla chez Minami, notre amie japonaise qui n'avait pas pu venir à mon anniversaire à cause du mariage de sa sœur. On squatta sa maison, trop trop belle et surtout immense. Il faisait froid dehors, la neige tombait, on resta à l'intérieur se faire un tournoi de jeu vidéos en tout genre et un billard. Après on enchaîna une petite sieste et tous dehors pour une bataille de boules de neige.
On se divisa en groupe, moi et Matthieu, John et Minami, Fleur et Ely, Kae et M.F. Ce fut un gros délire, on avait même construit des remparts, de vrais gamins. J'en reçu une à la figure et je tombai en arrière sur le coup en entraînant Matthieu dans ma chute. On se re-garda bizarrement et on éclata de rires. Pour finir, il m'embrassa.
Cela m'étonna de sa part, les baisers volés, ce n'était pas dans ses habitudes. Les autres s'étonnèrent de ne plus recevoir de boules de notre part donc ils approchèrent. Ils regardèrent Matthieu me rouler une pelle. John resta en arrière, troublé, je savais que j'allais passer un sale quart d'heure. On nous sépara et on rentra tous ensembles, moi, main dans la main avec John. Elle était étonnement froide, je la serrai plus fort dans la mienne. Je devais me faire pardonner. J'essayais de le regarder mais il évitait mon regard. Ce n'était pas bon signe, je ne voulais pas le perdre, il est un de mes amis les plus chers. Qu'est-ce que je venais de dire là, il n'était que mon ami ? Oui, je devais en rester là pour ne pas le blesser encore plus. Je m'arrêtai de marcher brusquement, il s'arrêta aussi.
- John, il faut qu'on parle.
- Eh bien, faisons-le, moi aussi j'ai quelques trucs à te dire.
- Je t'aime bien cependant, je pense qu'il faut qu'on en reste là. Ce n'est pas aussi réciproque que tu le penses. Est-ce que je t'aime ? Oui bien sûr mais comme si tu étais mon frangin, pas plus ni moins. Je suis désolé John, de ne pas partager les mêmes sentiments que toi.
- …
Je lui lâchai la main et reprit le chemin de la maison, seule. Il m'arrêta en passant ses mains autour de ma taille.
- Tu ne comprends donc pas ?
- Je refuse, je refuse de te laisser partir, tu es à moi et tu le restera aussi longtemps que je le voudrai.
Mon ami était-il un psychopathe ? Je le connaissait depuis si longtemps, il ne pouvait pas.. Il me serrait si fort, j'avais du mal à respirer.
- Arrête ! Tu me fais mal.
Je suffoquai, il ne lâchait pas prise.
- Dis-moi que tu ne me quitteras pas.
Je ne pouvais même pas lui dire ça, je n'avais plus d'air. J'allais perdre connaissance quand Matthieu dégomma John et me rattrapa.
- ça va ?
Je repris une énorme inspiration et soufflai tranquillement. John se tenait le visage, les autres arrivèrent en courant. Je me sentais coupable, tout cela était ma faute, je n'aurais pas dû jouer avec ses sentiments. Si j'avais refusé, est-ce qu'il aurait eu le même comportement agressif ? J'aurai voulu revenir en arrière et ignorer son désir d'être plus qu'un frère. Les filles m'aidèrent à rentrer dans la maison. Je ne sais pas ce qu'il s'était passé entre les gars et je ne préfère pas le savoir.

Voilà si vous avez aimer je posterai la suite shy
Revenir en haut Aller en bas
Soo Mee~
Nouveau \o/
Nouveau \o/
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : En train d'étoufer Tisha avec un oreiller
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: (histoire) La vie de Leïla avant son accident   Ven 1 Juin 2007 - 17:45

Oué trop bien cette histoire lol mais bon c'est dommage moi je les déja lu mais faudra que t'écrive quand même un peu plus lol. Faut que tu postes la suite ! On peut que l'adorer cette histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (histoire) La vie de Leïla avant son accident   

Revenir en haut Aller en bas
 
(histoire) La vie de Leïla avant son accident
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant la guitare : luth, théorbe, archiluth, guitare baroque
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Créations :: Créations écrites-
Sauter vers: