AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 JaeHo [Shonen ai/ Public averti]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Soralia
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Soralia

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 27
Localisation : au dessus des nuages, en train de lire des fansfics jaeho^^ lol xD
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Dim 29 Avr 2007 - 20:13

Merci merci merci !!! c'est peut-être un chapitre relativement court mais là, le coté romantique voire plus ^^ je t'assure que j'en ai rougi shy ! c'est tellement beau, en plus j'adore JJ et Yunho donc c'était vraiment un superbe fanfic! C'est lemon mais j'adore !!!! Tu t'es bien rattrapé depuis la frayeur de Yunho qui meurt! Maintenant ils sont ensembles et ils ont passé un nouveau cap dans leur relation! Merci merci, je suis encore sous le coup de ton fanfic^^ bave coeur
Revenir en haut Aller en bas
Meiko
☆ Super Baka ☆
☆ Super Baka ☆
Meiko

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 29
Localisation : Nul part en particulier. Là où mon esprit me mènera... Plus près de toi.
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Dim 29 Avr 2007 - 20:34

han je me ramène après la guerre pas graaave XD le plus important c'est que je laisse ma ptite trace ^-^
(non? tu t'en fous? bah je le ferais quand même è_é XD)

Bref comme tu le sais déjà j'ai adoré. L'ambiance, le fait qu'ils se jouent l'un de l'autre comme dit goldy. Ils se désirent, se cherchent, se provoquent pour finalement craquer et s'aimer. C'est beau. tout simplement.
Après la description est très... très *-* XD
Vraiment j'adore tes écris. C'est tellement agréable à lire. on ne se lasse pas.
Et puis tu sais combien j'aime le JaeHo *-*

Merci encore pour tes charmants écriits! bonne continuation ( pas de doute pour cela)
Grooos bisoux ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://to.be.oneself.free.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Dim 29 Avr 2007 - 20:38

GENRE KEUKOUGNETTE QUI SORT LES GRANDS MOTS x)
sacrey keukougnette MDR

VITE UN AUTRE <3


Dernière édition par le Dim 21 Oct 2007 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
~Destiny~
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
~Destiny~

Féminin Nombre de messages : 559
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Dim 29 Avr 2007 - 20:42

Meiko a écrit:
han je me ramène après la guerre pas graaave XD

Normal my moutié TU VIENS VRAIMENT de l'après guerre (je ne citerai rien d'autres parce que je suis gentille XD)

Meiko a écrit:
Merci encore pour tes charmants écriits!


charmants = *o* c'est pour pas montrer qu'elle a été complètement entrainée dans la scène et tout! charmant c'est un mot de vieux d'abord, ça fait Shrek aussi

et pour pas flooder: JJ is a KICH quand même! m'en fou de son coup de rein tire la langue
Revenir en haut Aller en bas
MichiyoOo
동방신기 addict !
동방신기 addict !
MichiyoOo

Féminin Nombre de messages : 1768
Age : 28
Localisation : With Jae and Junsu :p
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 30 Avr 2007 - 20:50

Bon moi aussi j'arrive 8000 ans plus tard Smile
Alors j'ai lu...et j'ai vraiment trop aimé! Je trouve que c'est vraiment bien ecrit, j'adore ta façon d'écrire ^^
Tes histoires sont vraiment bien pensées, c'est trop mimi!
Et puis dans "Je t'aime" je me suis trop fait une frayeur, j'avais le coeur qui battait super vite mdr mais c'est aussi super touchant ^^
Je les imaginent trop bien les scènes de Jaeho xD (pas d'arrière pensées je vous assure :p)
Enfin bref j'adore Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://azn-kawaiii.skyblog.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 14 Mai 2007 - 22:05

Merci merci! Oui franchement, je ne sais pas quoi dire d'autre que merci! Alors en voici une nouvelle, qui n'a absolument AUCUN rapport avec les autres. C'est plus long, c'est plus spécial, c'est plus... je sais pas, à vous de voir!

Par contre, c'est de nouveau de mise: AVERTISSEMENT, les jeunes qui se sentent pas prêts vous virez de là!

PS: Me suis pas relue donc désolée pour les fautes!

All about us


Le soleil sur sa peau ne lui procurait pas la chaleur qu’il aurait pu attendre. Il n’avait qu’un fin voile, comme un drap posé sur son corps pour ne le réchauffer qu’à peine. Les rayons étaient inutiles, même si nombreux à travers la grande baie vitrée de l’appartement. Une fenêtre aussi immense que frêle qui menait vers le vide du balcon et attirait l’éclat presque froid de l’astre solaire. Cette faible augmentation de la température n’avait rien de rassurant et pourtant, il soupira d’aise. Il n’avait besoin de rien de plus que ce voile doux par dessus sa chemise noire et sur toute sa peau.

Les yeux fermés, il était allongé sur le divan dans le salon. Il paressait, attendant impatiemment son arrivée sans pour autant trouver le courage de montrer les signes de cette patience qui s’enfuyait, de cette attente qui l’agaçait, de ce retard qui l’énervait. Il était juste là, étendu, reposé et apaisé par le contraste entre le soleil et le froid de cette fin d’une journée d’hiver...

…Jusqu’à ce qu’il entende la porte s’ouvrir.

Un sourire se dessina sur ses lèvres pulpeuses et rosées. Sa bouche qui témoignait toujours de ses pensées, crispée, entrouverte, souriante. Le tout selon son humeur.

« Eri, c’est toi ? » Appela t-il. Il se sentit soudain lourd, comme si le simple fait de se lever était la chose la plus difficile qu’il ait eu à accomplir. Comme un poids écrasant qui pesait sur son corps l’empêchant de faire le moindre mouvement. Il se sentait tel une poupée de chiffon collée à son support, une statue que personne ne pouvait bouger et qui ne pouvait absolument pas le faire seul.

« J’ai à te parler. » Une voix masculine. « C’est à propos de toi et moi. » Et à ces mots, Yunho ouvrit brusquement les yeux. Son corps ne répondait plus, ne lui appartenait plus. Il avait beau le vouloir, il ne parvenait pas à le contrôler, à le faire obéir. Un simple petit geste devenait impossible à effectuer. Alors il tenta de chercher de ses yeux la source de ces paroles, l’homme qui les avait prononcées.

Rien. Il n’y avait rien ni personne. Mais lorsqu’il vit la baie vitrée, il constata avec étonnement que la nuit était tombée. Elle était arrivée bien plus tôt, bien avant l’heure à laquelle on l’attendait. Elle s’était faite invitée à un moment où personne n’espérait la recevoir. Le noir recouvrait la ville et posait ses mains sur le soleil pour éviter à ses rayons de percer sa couverture sombre. Aucune étoile ne brillait dans le ciel, il n’y avait que cette couleur ébène. Mystérieuse parce qu’effrayante et consolante à la fois. Une couleur presque magique, qui glaçait le sang dans les veines tout en le rendant plus chaud.

« Détends toi. » Lui murmura cette voix. C’était un homme qui parlait, cela ne faisait pas le moindre doute, mais il avait une voix délicieusement douce, un ton suave et mélodieux. Chacune de ses phrases étaient une chanson à laquelle le corps de Yunho obéissait, envoûté par cette intonation
« Qui êtes vous ? » Demanda t-il alors, qu’effectivement, il se détendait sans pour autant pouvoir bouger. Il n’eut pas la moindre réponse, ne vit pas la moindre présence.

Il pensa alors à Eri, sa petite amie qui devait venir le rejoindre.

Mais cette pensée lui échappa lorsqu’il vit le jour faire son retour. Le temps était devenu aussi illusoire qu’un simple rêve, changeant sous la volonté d’un dieu capricieux, d’un homme énigmatique. Le soleil n’était toujours pas fort, il ne posait sur lui que de faibles rayons à peine lumineux, à peine chauds. Il était comme plus petit que le véritable astre, comme un double utilisé uniquement pour donner l’illusion du jour.

« Ferme les yeux. » Et ses paupières se clorent aussitôt. « Tout n’est qu’une question de toi et moi. » Il voulut ouvrir les yeux en entendant cette phrase, en reconnaissant cette voix, mais il en fut incapable.
« JaeJoong… » Murmura Yunho.

Dissimulé dans l’ombre derrière le mur, JaeJoong se mit à sourire. Quelque chose de faible, fin mais d’assez visible pour montrer le plaisir qu’il ressentait à l’entente de son prénom prononcé par cette voix. Yunho le reconnaissait. Il ne ressentait pas de bonheur à cette constatation, pouvait-il juste être heureux à présent ? Non. Cependant il éprouvait une profonde satisfaction face à cet événement. Un sentiment qui l’électrisait, qui le faisait se sentir en vie. Une simple impression.

Il revit alors l’image d’Eri, la chère petite amie de Yunho, morte dans la ruelle derrière l’hôtel, son corps blanc, pâle, son âme emportée par la mort pour toujours. Il se mordit la lèvre inférieure à ce souvenir et sentit sa gorge devenir sèche. Elle ne lui avait pas apporté ce qu’il désirait. Elle ne portait pas même son odeur, ce parfum entêtant qu’il s’amusait à sentir sur la peau de Yunho… autrefois.

JaeJoong sortit de sa cachette, de l’ombre où il était à l’abris de tout. De l’espoir apporté par la lumière, de la tentation à redevenir bon qui émanait de cet homme, de tous ces souvenirs qui l’envahissaient. Il fit un pas et sentit le soleil sur son visage, cet éclat qui tentait de lui apporter toutes ces choses dont il ne voulait plus, qu’il ne pouvait plus avoir. Il recula, chassant l’espérance qui tentait de le prendre dans ses bras. Comment pouvait-elle le consoler ? Le malheur faisait partie de sa vie. De sa mort.

D’un simple geste, il chassa cette chimère qu’était le bonheur en même temps qu’une mèche de cheveux venue couvrir son œil. Puis il reprit sa marche, assurée et rapide…

… Jusqu’à ce qu’il s’agenouille près du divan. Le bras de Yunho glissa contre son torse, il put deviner sa peau contre la sienne à travers son sweat-shirt blanc. Il le détailla, là allongé, détendu. Ses yeux fermés, ses longs cils noirs et la lumière qui donnait un teint si blanc à son visage.

JaeJoong leva les yeux et croisa son reflet dans le miroir. C’était étrange, il avait toujours pensé qu’après ce moment, il ne pourrait plus jamais se voir. Mais toutes ces histoires n’étaient qu’un tissu de mensonges parsemé de fils de vérités ci et là. De rares éléments véridiques que les gens racontaient à propos de la créature qu’il était devenu. Cependant il fallait bien satisfaire l’intarissable soif des individus devant leurs écrans d’ordinateur ou leurs livres à la recherche d’informations dont ils ne connaissaient même pas l’origine. Tout n’était que fable, ou presque. Comme eux. Leur ancienne vie n’était qu’une fausse histoire.

« Il était beau notre groupe, hein ? » Chuchota t-il en approchant sa main du visage de Yunho. Il ne le toucha pas, l’effleura comme s’il approchait sa main des flammes. « Tout le monde nous croyait parfaits, et en fait, on était tous des crétins. J’avais tellement peu confiance en moi que j’en donnais une image narcissique de moi même pour attirer les fans, toi tu passais ton temps à apprendre par cœur tes réponses pour les interviews jusqu’à en devenir irritable et même violent. Ne parlons pas du capricieux Changmin, du débauché Yoochun et de l’immature Junsu ! » Il fixa un point devant lui, perdu dans le flot de souvenirs. « Et au final, on s’est tous séparés et tu m’as laissé dans cette ruelle sans te retourner quand je t’ai appelé à l’aide. C’est à cause de toi si je suis devenu… ça ! »

Yunho voulut ouvrir subitement les yeux mais il n’était toujours pas maître de son corps. Il ne pouvait pas bouger, pas parler. Il était comme endormi, tout en étant éveillé. Son esprit était là, à l’affût, cherchant à comprendre le sens de tout cela mais son corps était totalement immobile, comme de pierre et pourtant si détendu, apaisé. Il détestait cet état. Et pourtant, il n’arrivait pas à ressentir cette haine envers son impuissance. Il réalisa alors qu’il ne maitrisait pas ses émotions non plus. Il n’y avait plus que ses pensées qui lui répétaient sans cesse le même mot…

…Ca.

Ca quoi ? Qu’était-il devenu par sa faute ? Pourquoi venait-il le voir un an après la fin du groupe, du rêve ? Une illusion qui avait duré un temps, un long temps, avant que la vérité n’éclate. Les DBSK n’étaient qu’un groupe de cinq jeunes hommes pleins de défauts qui se supportaient plus qu’ils ne s’appréciaient et qui jouaient la comédie une fois devant les caméras. Tout cela jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus et se séparent, se montrent enfin tels qu’ils étaient. Et la dernière fois que Yunho avait vu JaeJoong c’était dans la ruelle derrière ce même hôtel alors que le jeune homme lui demandait de l’héberger jusqu’à ce qu’il trouve un logement. Yunho avait refusé.

« Il n’y a que toi et moi. » Lui dit JaeJoong au creux de l’oreille. Yunho sentit la peur survenir tout à coup pour se calmer aussitôt. « N’aies pas peur.’ Murmura JaeJoong. Il sourit, satisfait de l’emprise qu’il possédait sur son ex leader. Il décida de s’amuser un peu…

… Jusqu’à ce que le moment soit venu.

D’ici là, il pouvait en profiter et faire tout ce qu’il n’avait pas eu le temps de faire, tout ce qu’il voulait faire.

JaeJoong approcha lentement son visage de celui de Yunho. Il aurait pu sentir leurs souffles s’entrechoquer, ce morceau de vie qui s’échappe du corps. Cependant, il n’avait plus de vie, plus de souffle. Mais la respiration de Yunho était froide sur sa peau, glaciale, comme tout le reste. Et pourtant, il s’avança encore, ses yeux fixés sur les lèvres de Yunho, entrouvertes comme si elles appelaient naturellement au baiser.

Il passa doucement ses doigts sur ses lèvres, il savait qu’elle étaient chaudes, le soleil y posait lui aussi ses rayons. Mais l’astre solaire ne pourrait pas le protéger de la menace. La main de JaeJoong descendit sur son cou, frôla sa peau. Son regard suivit le trajet parcouru par ses doigts. Ses lèvres aussi. Et lentement, en prenant son temps pour déguster, il passa sa langue sur le cou de Yunho. Juste une fois. Aussitôt, une trace rouge apparut, comme s’il l’vait sucée de longues minutes durant. Une réaction normale dans une situation anormale. Son sang courrait dans sa veine jugulaire, répondant à cet appel simplement salivaire.

JaeJoong recommença alors à fixer la bouche de Yunho, perdu entre sa contemplation et le monde de ses pensées. Cela faisait un an que, dans cette ruelle, il était devenu ce qu’il était. Pour le reste, il détestait trop sa nouvelle vie pour laisser une année de souvenirs le noyer dans leur flot assombri. Il ne se laissait prendre que dans les pires moments, lorsqu’il était ravagé par sa faim. Sa soif. Heureusement, ces moments se faisaient rares, il avait la plupart du temps les repas qu’il désirait. Et il avait appris à les savourer.

Il avait entendu dire, un jour, que lorsque les gens de son espèce se nourrissaient, cela équivalait à un orgasme et que leurs victimes en subissaient réellement un. Ce n’était pas faux. Cela allait être plus vrai que jamais à présent, il le savait.

« Aujourd’hui, tout sera à propos de toi et moi. » Susurra t-il. Et il se rendit compte qu’il avait encore approché son visage de celui de Yunho, si près que leurs mentons se touchaient. Il avait envie de goûter ses lèvres. Pas de les dévorer, juste de jouer avec sa bouche et avec sa langue. « Embrasse moi. » Ordonna t-il.

Yunho sentit le poids sur son corps le libérer, tout comme la main qui recouvrait ses yeux. Il le ouvrit pour tomber sur les yeux de JaeJoong. Noirs, perçants et délicieusement mystérieux. Un regard glacial et pourtant aussi chaud que le braise, un regard profond qui cachait cependant un million de secrets. Il se redressa de quelques centimètres et l’embrassa à pleine bouche. Il mêlèrent leurs salives et leurs langues. Un gémissement se fit entendre et Yunho sut que c’était lui.

Lorsqu’ils se séparèrent, Yunho retomba lourdement sur le divan. « Eri… » Articula t-il.
« On s’en fiche, elle est morte. Laisse toi faire. » JaeJoong se hissa pour se retrouver au dessus de lui et partager un nouveau baiser passionné avec lui. Jamais Yunho ne s’était senti aussi dépendant, aussi offert. Jamais il n’avait autant voulu quelque chose qu’il ne contrôlait même pas. Ou peut-être que si ? Il avait la sensation de ne plus être sous aucun sort, du moins en partie. Parce qu’il appartenait tout entier à JaeJoong, il ne comptait pas y opposer la moindre résistance. Plus maintenant. Il leva son bras et attrapa le poignet de JaeJoong qu’il serra avec force.

« Toi et moi… » Murmura JaeJoong en se penchant sur son cou…

… Jusqu’à ce que ses dents ne percent sa peau.

Et sa main, emprisonnée entre les doigts de Yunho, descendit jusqu’à son pantalon. Rapidement le bouton sauta, la braguette fut ouverte et JaeJoong commença à le caresser, réveillant un brasier depuis trop longtemps éteint. Si bien que Yunho se cambra contre son corps, resserra sa prise autour de son poignet et ne sentit pas le sang quitter peu à peu son corps. Il se sentait juste prêt à exploser de plaisir et à rejoindre le septième ciel, à ce simple toucher. Tout se mit à tanguer autour de lui alors qu’il balançait ses hanches d’avant en arrière, en demandant encore et toujours plus à JaeJoong. Il voulait que sa main experte le parcoure plus vite, le fasse s’embraser encore plus.

JaeJoong se délectait de la vie de Yunho qui coulait peu à peu dans sa bouche, le liquide vermeil glissait sur son palais lui laissant un goût des plus agréables. Un plaisir comme jamais il n’en avait connu durant sa vie d’humain. Le plus savoureux des plats, la meilleure des boissons, le plus excitant des concerts ou la plus habiles des partenaires, rien ni personne ne pouvait le combler comme cette succion du sang le faisait. Et là, Yunho s’offrait à lui, entre ses mains comme entre ses dents pour lui apporter cette sensation planante.

Le sang était chaud et coulait encore et encore en même temps que sa main remontait puis redescendait. Une chorégraphie aussi ancienne que la nuit des temps et pourtant toujours renouvelée...

… Jusqu’à ce que Yunho hurle de plaisir et jusqu’à ce que la dernière goutte de sang ne tombe…
… Jusqu’à ce que JaeJoong ne soit plus que le seul vivant, du moins avec un semblant de vie et qu’il ne se retrouve allongé au dessus d’un cadavre blanc pâle, toute couleur emportée par le baiser du vampire…
…Jusqu’à ce qu’il ne soit plus question d’eux deux, juste d’un vampire qui venait de boire le sang de sa proie en lui procurant le même plaisir qu’il ressentait.
…Jusqu’à ce que tout soit terminé.


Dernière édition par le Mar 15 Mai 2007 - 6:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Mellyna Yanou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mellyna Yanou

Féminin Nombre de messages : 1827
Age : 32
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 14 Mai 2007 - 22:09

PREEEUUUUMS !!!

Tu as eu un petit aperçu de mon impression (... aperçu avant impression... ^_____________^ Anna, rends moi mon cerveau !! Je sais que t'as perdu le tien, mais le mien te servira à RIEN) et ben je vais te faire la totale rien que pour celle-ci (je ferai mes commentaires pour les drabbles précédents un autre jour ^^)

Malgré le chauffage ambulant installé près de mon bureau (ouaip, on a du allumer T_T un mois de mai) je n'ai pas cessé un seul instant d'avoir froid. Notre créature de la Nuit déplace autour d'elle un froid transperçant en même temps qu'il inflige une peur glaciale. Même aux moments d'embrasements, il fait froid. Un feu glacial ou de la glace brûlante. Sa rancune est paralysante. Quand à la suite/fin, c'est... cruellement divin...?

Ok... j'suis encore à chaud (ou à froid... je parie qu'elle a encore chuté ma tension Oo #jette un oeil à ses doigts# Ah bah c'est malin, j'ai mis du vernis, j'vois que dalle T_T) donc moi et les phrases comphéhensibles ça fait trente six mille.

Je veux avoir encore un peu froide, steuplait... ça change XD
Revenir en haut Aller en bas
http://hypnosis-voice.blogspot.com/
Soralia
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Soralia

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 27
Localisation : au dessus des nuages, en train de lire des fansfics jaeho^^ lol xD
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 14 Mai 2007 - 22:37

Oui J'AIME ! J'AIME! J'AIME !!! hihi

J'adooore ta manière de raconter tes fics^^ je plonge directement dedans ! Smile ! J'adore la relation JJ et Yunho... ça devient très HOT mais c'est tellement bien raconté que j'aimerais que ça dure plus longtemps ^^ bave coeur ! I LOVE JEAHO! ^^
Sinon le coup du vampire, j'avoue fallait le trouver quand même! C'est assez original et ça se détache du lot des autres fansfics !

En un mot : J'ADORE ! Smile Very Happy

Donc Merciiii pour ta fic ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marudashi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
marudashi

Féminin Nombre de messages : 1014
Age : 99
Localisation : surement dans un Starbucks, un choco java ship venti en main *-*
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 14 Mai 2007 - 22:38

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !
c'était waaaaaaaaaaahouuuuu !!

franchement Anna j'aime, j'aime, jaime !!!!!
tu as trop de talent !!! ci fou ça !!!!
cette histoire là est magnifique !!!!!!!!

bien sûre j'ai aimé toutes les autres mais celle-ci est différente, plus envoutante, plus mystérieuse, et pourtant elle est triste si on regarde bien, à la fin, le seul qui reste est ce personnage, anciennemetn un des DBSk, qui est condamné à érré, seul et à jamais....

c'est tout une histoire captivante et magnifique, le plaisir que tout les deux ont ressenti, même s'il n'était pas exactement pareil, il est bien présent ^^
l'un sachant ce qui allait lui arriver, l'autre ne pouvant s'empêcher de le faire...

j'ai A-DO-RER !!!

donc je te félicite vraiment pour ce récit si sublime, et j'espère que tu nous en pondra d'autre aussi bien !!!
merci pour cette lecture si magnifique !!
et encore bravo Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ichi
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
Ichi

Féminin Nombre de messages : 391
Age : 32
Localisation : Dans mes rêveries pleines de soieries ...
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 14 Mai 2007 - 23:40

j'ai adorer toutes les autres que tu as écrite mais celle là ......... wow ............Mon dieu elle est horriblement geniale ..........je .......

je hais ta nouvelle fic
nan je l'adore
nan je la hais
nan je l'adore
nan je ............je sais plus

..........Je crois que le je l'adore l'emporte .... ^^

(oui je sais c'est pas clair c'est tordu et bla et bla et bla mais les mots ne veulent pas arriver dans le bon ordre là ..... bave coeur )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/ichigo_powa
MichiyoOo
동방신기 addict !
동방신기 addict !
MichiyoOo

Féminin Nombre de messages : 1768
Age : 28
Localisation : With Jae and Junsu :p
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Lun 14 Mai 2007 - 23:56

Rolalala J'aime j'aime et j'aime xD
J'adore vraiment trop ta façon d'écrire! c'est définitif! ^^
Et l'histoire est vraiment très belle et bien trouvé mais aussi vachement triste...mais je crois que c'est aussi pour ça que j'adore ^^
Voilà quoi bravo à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://azn-kawaiii.skyblog.com/
Rose
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Rose

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 28
Localisation : On a cloud, observing the ground destroy itself little by little...watching the living killing each.
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mar 15 Mai 2007 - 7:45

Je lirais ce week end bisous

Edit : Je suis trop à fond dans ton histoire, tu écris vraiement super bien. J'aime beaucoup comme d'habitude. J'attend la suite avec impatience
Bisous grosse babine


Dernière édition par le Mer 16 Mai 2007 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
delphine
동방신기 addict !
동방신기 addict !
delphine

Féminin Nombre de messages : 969
Age : 27
Localisation : Dans un coin paumé rempli d'imbécile x)
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mar 15 Mai 2007 - 18:52

Incroyable! J'ai adoré ce petit chapitre. C'était magnifique que j'en perds mes mots T.T
Bonne continuation ... Je serai au rendez-vous pour la suite =p
Revenir en haut Aller en bas
http://o0-miracle-0o.skyblog.com
iint0ox
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
iint0ox

Féminin Nombre de messages : 766
Age : 26
Localisation : Avec Jaejoong Oppa !
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Jeu 17 Mai 2007 - 22:30

Mon dieuuuuxx yunhoo TAS TUER YUNHOOO! MAIS J'AIME SE CHAPITREEEEEEEEEEE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iint0ox.skyblog.com
butchuchan
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
butchuchan

Féminin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : in the ams of yunho
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Jeu 17 Mai 2007 - 22:57

OMG j'adore vraiment tes fic , spa possible !!!!! j'adore la façon tu ecrits , bravo j'ai encore adoré ta nouvelle fic ^_^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/teufix
kyosa
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
kyosa

Féminin Nombre de messages : 701
Age : 29
Localisation : entre la réalité et mon monde
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Jeu 17 Mai 2007 - 23:56

Miam Hero en vampire *0*
Encore une fois, tes fics sont génials !!
Je n'ai pas pu poster un commentaire pour climax mais.....qu'est-ce que j'ai eu chaud XD
C'est vraiment bien décrit, les persos vivent à 100%
On ressent vraiment combien leur amour est passionné et douloureux à la fois ><
Bref, vivement une autre mini-fic de Jaeho *Q*
Revenir en haut Aller en bas
Wa
Waaa ~
Waaa ~
Wa

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 31
Localisation : Dans... Une piscine de chocolat...~
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Ven 18 Mai 2007 - 20:18

J'ai vraiment aimé ! bon, c'est un peu cliché maintenant de marquer ça, mais, ce que j'ai trouvé étrange c'est qu'à la fin j'attendais une suite alors que d'habitude avec tes essais c'est parfaitement terminé.

Là....je ne sais pas, j'attendais limite qu'en le croyant mort, jae joong s'apprête à repartir avant de se rendre compte que son leader n'était pas passé dans l'autre monde, mais dans le sien. J'avais trop une scène dans ma tête, un peu plus et je la mettais sur papier XD

Pfiouh, en ce moment mon imagination fait n'importe quoi c'est l'effet exam XD

bonne continuation °oOo°
Revenir en haut Aller en bas
Gold_Rh0desiA
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Gold_Rh0desiA

Masculin Nombre de messages : 814
Age : 26
Localisation : Sunshine's Kingdom
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Ven 18 Mai 2007 - 22:35

p***** de merdeuh >_<
Je suis complètement écoeurée... Avoir tapé un commentaire de je ne sais combien de ligne pour finalement se retrouver avec que dalle à cause d'une fausse manoeuvre...

Je me hais, des fois, c'est grave...

Bon, du coup, je te le retape... Sache toutefois que c'est la version deux XD Même si du coup j'me souviens plus trop de ce que j'ai écrit.

En tout cas, j'avais aimé...ça je m'en souviens. Disons qu'ayant des affinités particulières avec tout ce qui touche le domaine du fantastique...Je ne pouvais pas vraiment résister.
Ce qui m'a quand même vraiment plu, dans tout ça, c'est le passé du groupe. Tu as cassé tout un mythe, en mettant à jour ce sur quoi tout le monde n'osait pas vraiment penser...Enfin bref.
Evidemment, j'ai apprécié l'entrée de Jae Joong en scène. Lui qui se glisse dans la pièce à travers tes mots... On le sent entrer sans que tu ne décrives quoique ce soit... J'admire. Tu as un don avec les mots, ça c'est clair...
Quant à la rancune de ce dernier... Violente, enflammée, vengeresse... Un vrai délice. Il est froid, distant, mais aussi tellement proche, suffisamment proche pour que Yunho cède...Oh oui, on la sent la rancune, on sentirait presque la peine...
Et puis zut. J'arrive jamais à m'expliquer, ça m'énerve. En tout cas, il était bon, ce texte. Etrangement, on parvenait presque à ressentir -toujours à travers les mots- la violence des sentiments de Jae Joong, la violence de l'acte... Même si la pièce semblait paisible, froide.

...J'vais arrêter de raconter n'importe quoi moi. Même si c'est réellement ce que j'ai ressenti, vous allez finir par me prendre pour une illuminée, et j'ai pas envie XD
Bon courage pour la suite =D
Revenir en haut Aller en bas
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mar 22 Mai 2007 - 21:41

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
En voilà une nouvelle, vraiment très angst! Bonne lecture quand même!

Miss you


Il était là, droit au milieu d’un monde étrange, d’un domaine inconnu. Vous le voyiez bien, à quelques pas de vous, aveugle à votre présence, visible à vos yeux. Vous ne voyiez que lui, ne pensiez qu’à lui, ne vouliez que lui. Il était la seule chose que vous aviez à l’esprit à ce moment-là. Et c’était à cet instant que vous réalisiez que vous aviez enfin atteint votre objectif, ne plus penser. Ne plus avoir la tête envahie de malheurs et de tristesse, ne plus voir que tout ce qui n’allait pas. Parce que, maintenant, il n’y avait plus que lui, debout, là bas, face à votre propre tombe.

En plissant les yeux, vous aviez l’impression de voir le brouillard se bleuter légèrement pour former une épaisse couche azure tout autour de lui, comme un océan. Il avait la tête levée vers le ciel, les yeux vers l’espoir et sa main contre son cœur, sur son pull de laine. Il ne bougeait pas, vous aviez l’impression de regarder une statue, la coquille vide d’un homme sans vie. Ne vous avait-il pas dit que vous étiez sa vie ? Mais vous saviez bien qu’il n’était ici que pour pouvoir être seul, pouvoir voir le bleu du ciel en même temps que vous. Il n’était pas stupide au point de faire une bêtise, la même chose que vous…

Et c’était tant mieux.

***


Yunho sentit ses genoux se mettre à trembler sous son poids, puis ils finirent par se dérober pour le faire chuter. Etendu de tout son long sur le sol ciré, il serra les poings pour lutter contre les hallucinations qui le prenaient. Mais, d’un autre coté, voir JaeJoong se recueillir sur sa tombe… était-ce réellement une hallucination ? Il baissa la tête, posa son front contre le bois et expira une longue bouffée d’air empoisonné. Pourquoi cette image venait-elle d’envahir son esprit ? Il savait pourquoi il pensait à la mort, mais pourquoi ainsi ?

Le jeune homme tenta de se redresser sur les coudes mais ne fit que glisser pour retomber en avant. Il était faible. Son poing rencontra violemment le sol, une fois, deux fois. Dix fois. Il ne hurla pas, il ne pleura pas non plus. Il voulait juste frapper, réveiller une douleur pour en oublier une autre. Il savait tout de ce mal qui le gagnait si ce n’est à quel point cela pouvait le faire souffrir. Il en connaissait l’issue, le but et la cause mais pas les effets. Et il se répéta une nouvelle fois qu’il était faible.

Son poing se mit à trembler fortement, en même temps que le sang dans ses veines se noircissait. Non seulement il était faible mais il se sentait misérable, incapable de se relever, allongé sur le sol de la salle de danse. La glace lui renvoya un reflet si effrayant lorsqu’il releva la tête qu’il ferma les yeux. Juste l’espace de quelques secondes. Le temps de retenir la nausée qui le prenait, de repousser le froid qui l’enveloppait. Puis il se regarda, droit dans les yeux, comme pour défier ce fantôme qu’il était à présent, pour dire à sa propre faiblesse qu’il la haïssait tout en sachant qu’il l’avait provoquée.

Ses yeux étaient cernés, son visage pâle et son front couvert de sueur. Ses cheveux se collaient sur ses joues et ses lèvres tremblaient. Il n’était plus qu’une ombre, un monstre. Et la douleur prenait peu à peu le pas sur cet état misérable d’immobilité. Il avait mal aux jambes, au ventre, aux bras, au dos, à la tête. Partout.

Jusqu’à ce qu’il oublie la douleur.

***


Vous étiez là, dans sa chambre, près de lui. Et à cet instant vous ne vous posiez aucune question. Parce qu’à chaque fois que vous entriez dans cette chambre discrètement, après avoir tapé doucement à la porte pour rester à l’abris des regards et des oreilles indiscrètes, trop curieuses pour vous, il n’était plus question d’apporter des réponses à ces questions qui vous hantaient. Vous n’étiez jamais vraiment tranquille, même avec lui et il le savait aussi bien que vous. Mais lorsqu’il voyait votre panique, il tentait d’apaiser vos maux avec ses baisers et ses caresses. Il vous serrait dans ses bras comme personne d’autre ne le faisait mais il ne vous disait rien et sûrement pas que tout allait bien. Ce n’était pas le cas, alors pourquoi mentir ? Cependant, il voulait rester là avec vous, tout autant que vous le vouliez.

Et c’était pour cela que vous étiez là, assis sur son lit entre les draps défaits, vos bras passés autour de sa taille, vos doigts courant sur sa peau nue et votre souffle se posant doucement sur sa nuque. Vous ne le voyiez pas mais vous espériez sincèrement qu’il souriait et lorsqu’il posait son doigt sur une note plus aiguë de son synthé, vous vous disiez que c’était sa façon à lui de dire qu’il était heureux.

JaeJoong composait, ses doigts effleuraient doucement l’instrument puis le clavier de son ordinateur et cette musique qu’il créait était le seul son que vous entendiez. Cela vous apparaissait comme la seule musique supportable. Et collé contre son dos, vous profitiez de cette mélodie parfois douce d’autre fois enragée. Comme lui. Vous ne saviez jamais à quoi vous attendre lorsque vous pénétriez dans le sanctuaire qu’était sa chambre. Serait-il ravagé par la peine qui vous enserrait le cœur à vous aussi ? Ou juste heureux de vous voir, de vous toucher, de vous embrasser enfin ?

Vous fronciez les sourcils, tentant de ne pas penser à tout cela, vous étiez sur la mauvaise pente et le saviez. Vous vouliez juste qu’il vous fasse oublier à nouveau tout ce qui vous pourchassait sans relâche, tel un vengeur venu enfin accomplir son destin. Alors vous resserriez votre étreinte autour de son corps, passiez vos jambes de chaque côté de ses hanches et enfouissiez votre visage, vos lèvres, dans le creux de son cou. Les yeux fermés, vous souriez lorsqu’une petite sonnerie retentit, lui indiquant qu’il avait un mail. Vous l’observiez à nouveau pour le voir ouvrir le message et y découvrir des mots importants pour vous, pour lui. « I miss you. »

Il se retournait vers vous, son visage soudain grave. « Quand je ne serai vraiment plus là, je ne pourrai pas te le dire alors je préfère que tu le saches dès maintenant. » Votre murmure était si faible que vous vous demandiez s’il avait pu vous entendre. Son baiser vous prouva que c’était le cas.

***


Tout tournait autour de lui et Yunho appuya son front contre ses mains. La porte était à moins d’un mètre et la poignée lui tendait les mains, comme pour l’appeler. Une sirène aurait voulu attirer les marins avec moins de conviction mais, ici, c’était lui qui voulait sortir plus que tout. Il avait cru pouvoir supporter cette douleur, il avait espéré pouvoir se regarder dans le miroir et il avait souhaité ne pas être aussi misérable. Mais tous ses vœux n’étaient à présent que poussière et la réalité le frappait de plein fouet, aggravant sa souffrance.

Son sac aussi était juste là, à côté de la sortie. Un mouvement, qu’était-ce qu’un mouvement de plus ? C’était pourtant si simple d’habitude. Tout le monde savait glisser sur le sol, ramper. La plus honteuse des créatures y parvenait, pourquoi pas lui ? La faiblesse était sa pire ennemie et sa volonté n’avait jamais été qu’une stupide illusion. Toutes ces choses qu’il avait accomplies, elles n’étaient que les actions d’un lâche. Alors pourquoi changer d’avis maintenant ?

Les larmes coulaient sur ses joues, traçant de longs cillons sur sa peau devenue trop pâle. Il pleurait, sa douleur était telle qu’il rompait la promesse qu’il s’était toujours faite de ne jamais pleurer. Il était misérable, il était seul. Et pire que tout, il était mourant. Le tout par sa faute. Parce qu’il avait encore été un lâche, il n’avait pas voulu croire au peu d’espoir qui lui restait, il n’avait pas voulu se construire un semblant de vie ni s’aider du peu de bases qu’il avait acquises. Cette image de JaeJoong devant sa tombe, il l’avait cherchée, il avait voulu la provoquer.

Le bout de ses doigts toucha le tissu rouge de son sac et s’y referma. Il le tira difficilement vers lui et, incapable de se redresser, fouilla lentement dans ses affaires. Il faillit lâcher son portable lorsqu’il le trouva, ses tremblements se faisaient si violents qu’il avait du mal à contrôler ses gestes. Il ferma brièvement les yeux et avala sa salive. Pour une fois, il avait besoin d’un peu de courage. Juste un peu. Le temps d’envoyer un sms avant de replonger dans sa douleur. « I miss you. »

***


JaeJoong regarda l’horloge accrochée au mur juste à sa droite. Encore trois heures et il serait libre. Un court laps de temps et il se retrouverait seul, il pourrait alors partir. Et le voir. Tout cela pour mener sa véritable vie, en cachette. Il inspira profondément et leva les yeux pour observer le ciel à travers la fenêtre. Bleu. Cette couleur ne lui inspirait rien. Pas de bonheur, pas de tristesse. Rien. Mais il préférait regarder vers le haut et se dire qu’il y avait bien pire que lui. Après tout, il avait tout ce dont un homme pouvait rêver. Il sursauta en sentant une vive douleur. Le sang coula le long de sa main puis sur son poignet. Voilà ce qu’il arrivait lorsqu’il pensait à ce genre de choses en cuisinant.

« JaeJoong, tout va bien ? » Il se retourna brusquement. Oui, il avait vraiment tout ce que les autres désiraient. Une carrière, une maison et une belle voiture. Et par dessus tout, une fiancée et un bébé à naître. Que demander de plus ?
« Oui ça va. »

Il voulait juste que ces trois heures passent vite et qu’il puisse quitter la soi disant maison parfaite pour rejoindre sa vraie vie. Parce que quand, comme lui, on avait si peur du regard des autres, il était impossible de dévoiler la vérité au monde. Il valait mieux se cacher et tout faire pour attirer le mérite. Jusqu’à en sacrifier son bonheur. Mais une nouvelle fois, il se répéta qu’il n’était pas celui qui devait souffrir. Parce que dans trois heures, il irait retrouver son amant…

« Au fait ! » Sa fiancée s’approcha de lui et appuya ses coudes sur le marbre du comptoir de la cuisine. Elle lui tendit un objet. « Tu as reçu un message, c’est en numéro caché. Je peux savoir à qui tu manques ? » Demanda t-elle suspicieuse.
« Sûrement à mon patron. » Répondit-il en se félicitant d’arriver à lui mentir avec autant de facilité. Avec le temps, il avait appris à porter un masque. Il n’en était pas forcément fier, il fallait bien qu’il ait cela pour survivre.
Il saisit son portable et s’élança vers le couloir sans un mot, ni un regard.

« Où tu vas ? » Lui cria t-elle
« Composer. » Répondit-il en fermant la porte de son bureau. Il s’assit sur le rebord de la fenêtre, son portable dans sa main et observa l’extérieur. Depuis quand le temps s’était-il couvert ? Il regarda le ciel. Non, il était toujours bleu. C’était peut-être juste ce mauvais pressentiment qui lui donnait l’impression que le monde entier allait mal. Pas seulement lui. Et pourtant, il fit taire cette sensation désagréable. Le plus longtemps possible. Ce n’est que plusieurs longues minutes après qu’il composa le numéro de Yunho.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mar 22 Mai 2007 - 21:41

***


Le téléphone sonnait comme un cri perçant qui se répercutait contre les miroirs de la salle. Mais il n’en avait plus la force. Il ne pouvait plus répondre. Son corps se convulsait, du sang coulait de sa bouche et le long de sa mâchoire puis de son cou. Ses mains crispées sur les barres, il respirait difficilement. Chaque expiration le vidait, chaque inspiration brûlait sa gorge et appelait plus de sang. Les larmes coulaient par dizaines sur son visage et il sanglotait.

Yunho avait utilisé ses dernières forces pour tenter de se redresser, s’agrippant aux barres. Cependant, il n’avait pas réussi. Il n’était qu’un lâche, un faible, un homme pitoyable. Il voyait son reflet dans le miroir, le double de son visage à quelques millimètres du sien, sa pâleur, son état misérable. Il était couvert de sueur, de sang et de larmes. Il ressemblait à un monstre. Et il en était un. Parce qu’il avait osé vouloir provoquer une mort prématurée alors qu’il lui restait encore du temps. Il avait cru que cela serait mieux ainsi. Mais, le mieux, qu’était-ce pour lui ?

Il redressa la tête lorsque la sonnerie s’arrêta.

Tout serait bientôt fini, il ne lui restait plus qu’à attendre.

***


Il était appuyé contre le mur, la tête levée vers le plafond. Il ne bougeait pas, sûrement perdu dans un monde bien lointain, bien différent de ces murs immaculés de l’hôpital, plus agréable et empli de bonheur. Là où l’espoir était si facile à retenir, là où le malheur n’existait ni pour lui ni pour vous. Là où vous vouliez être vous aussi. Un endroit qui n’existait que dans les rêves, que dans ses pensées. Et pourtant, il ne semblait pas vouloir en sortir, comme un naufragé qui se raccrocherait désespérément à sa bouée.

Vous vous approchiez de lui et lui souriez faiblement. Mais vous saviez que ce mensonge ne l’atteindrait pas. Il n’y croyait pas. S’il était là avec vous, c’était parce qu’il savait que l’espoir reculait et que le malheur gagnait du terrain. Il vous regardait droit dans les yeux, son visage sérieux, presque grave. Triste. Il semblait attendre quelque chose de vous. Sûrement un mot, une phrase, un échange. Pas du réconfort, il ne s’y attendait plus depuis le moment où vous étiez parti avec le médecin. Juste de vous savoir vivant. Il n’était plus question que de cela à présent. Votre vie. Mais vous n’aviez pas le courage, encore une fois, de lui dire que votre vie ne se résumait plus qu’à quelques mois. Que vous étiez malade et que vous alliez mourir. Qu’il n’y avait qu’une faible chance de rémission.

Il vous prit la main et vous croisiez vos doigts avec les siens. Vous aviez besoin de lui et uniquement de lui pour oublier ces idées noires qui ne vous quittaient plus. Et lorsque vous vous retrouvâtes seuls dans la cabine d’ascenseur, il vous rassura comme il le put, employant le seul moyen qu’il connaissait vraiment. Parce qu’il n’était pas doué avec les mots, sûrement pas dans ce genre de cas. De plus, il savait que vous ne vouliez pas parler. Alors il vous prit dans ses bras et vous embrassa avec passion. Et vous, vous vous perdîtes dans ce baiser, vous y accrochant comme tous ces échoués avec leurs bouées. Vous étiez l’un d’eux.

***


Pas de réponse. JaeJoong referma le clapet de son portable et soupira, closant les yeux. Il avait appelé encore et encore des dizaines de fois, sentant son cœur battre toujours plus vite au fur et à mesure que la peur remplaçait le sang dans ses veines et prenait le contrôle de chaque parcelle de sa peau. Il s’appuya contre la vitre un instant, tentant d’éclaircir le brouillard de ses pensées. Il n’avait pas besoin de savoir s’il devait y aller ou non, il voulait juste savoir où il devait aller. Où devait-il courir pour ne pas arriver trop tard ? Il ne voyait que trois endroits possibles. Mais n’était-ce pas déjà beaucoup trop ?

Le froid de la vitre contre son front le fit frissonner, lui glaça le sang. Il s’en décolla rapidement, comme si même ce rempart de verre lui ordonnait de partir, de se dépêcher, et il se précipita hors du bureau, prenant ses clés de voiture au passage.

***


Yunho glissa à nouveau sur le sol. Son corps se convulsa davantage comme une poupée désarticulée, un ver de terre. Il n’était plus rien. Il se rendait compte qu’il mourrait sans la moindre dignité et dans une souffrance bien pire que celle imaginée, bien plus difficile à supporter que celle ressentie précédemment. Il se sentait si mal que s’il avait pu en finir, il l’aurait fait, il aurait abrégé cette douleur. Mais c’était déjà le cas, cet état lamentable dans lequel il se trouvait était le fruit de sa volonté de ne plus souffrir. Il toussa et du sang s’écoula de sa bouche. Une petite flaque écarlate se formait lentement sur le sol au fur et à mesure que la vie s’enfuyait.

Il pressa sa main contre son front et gémit de douleur. Le poison coulait dans ses veines avec une lenteur atroce et son sang noirci lui faisait horriblement mal. Il ne savait plus de quel poison il s’agissait, il n’y avait plus que les effets qui comptaient. Sa tête tournait et lui faisait si mal. Il n’était plus qu’à moitié conscient de ce qui l’entourait. Son reflet dans le miroir était terriblement flou mais toujours monstrueux. Des gouttes de sueur demeuraient sur son front et il pleurait encore. Il se détestait, il haïssait sa vie, sa maladie et sa lâcheté.

Son portable sonnait de nouveau depuis quelques minutes. Il l’entendait comme un écho lointain qui se répercutait douloureusement dans sa tête. Il voulait répondre sans vraiment le vouloir. S’il pouvait toujours bouger, il se sentait déjà mort, il n’était plus rien. Le temps était passé atrocement lentement mais il était à présent trop tard pour lui. Pourquoi appeler au secours ? C’était sa lâcheté qui l’avait tué et il n’avait pas assez de courage pour ressusciter. Il savait que c’était JaeJoong qui tentait de l’appeler mais il ne pouvait plus répondre. Il le voulait mais il désirait surtout mourir maintenant. Et il sentait bien sa vie le quitter peu à peu.

Mais des pas rapides retentirent. JaeJoong entra dans la salle de danse et sentit son cœur rater un battement en voyant son amant sur le sol. Il se précipita vers lui, laissant ses clés tomber par terre dans un cliquetis bruyant. Il avait tellement peur que tout tournait autour de lui et son souffle se faisait frénétique. Il se laissa tomber sur le sol pour serrer le corps de Yunho dans ses bras. Il écarta une mèche de cheveux de sa joue et y posa sa main.
« Yunho qu’est ce que tu as fait ? » De sa main libre, il chercha son portable dans sa poche pour composer le numéro des urgences. Il ne réalisa même pas que sa question était stupide.

« J’en peux plus Jae… » Sanglota Yunho. « J’ai un cancer, je vais mourir de toute façon… » Et JaeJoong sentit les larmes couler sur ses joues à lui aussi. Parce que même si l’espoir n’était plus là, il voulait se raccrocher encore à quelque chose. Il ne voulait pas que tout se termine maintenant. Il voulait encore son petit cocon, sa vie secrète et elle ne pouvait pas exister sans son amant. Cette idée ne le quitta pas lorsqu’il parla, cria au téléphone et encore quand il raccrocha.

« Pourquoi t’as fait ça ? » Reprocha t-il à Yunho. Il déposa un baiser salé de larmes et empli de passion sur ses lèvres tremblantes. « Pourquoi ? » Il l’embrassa encore. « Pourquoi ? » Encore. « Pourquoi tu veux pas… » Encore. « … rester avec moi ? » Et encore.
Ses baisers s’arrêtèrent lorsque les ambulanciers coururent vers eux pour empêcher Yunho de mourir, de lâcher définitivement sa bouée et de couler dans les profondeurs d’une mort prématurée.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
Mellyna Yanou
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Mellyna Yanou

Féminin Nombre de messages : 1827
Age : 32
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mar 22 Mai 2007 - 21:42

VLAN !! Preums !!

EDIT

Je crains un nouveau manque de "constructivité", mais allons y joyeusement, TAYO !! Et pour que ce soit un peu plus structuré (à défaut d'être constructif) numérotons nos pensées (ça y est, la fille elle s'y croit déjà, elle parle d'elle à la 2ème personne du pluriel T_T)

1) C'est horrible une fin pareille. Ca nous laisse suspendus à une corde (est-elle autour de notre cou ?)... soit elle casse, et il y a de l'espoir... soit elle tient bon, et adieu. En fait à partir du moment où on se rend compte qu'un compte à rebours a été enclenché (pire : volontairement), on se balance au bout de la corde, et le plancher de la potence disparaîtra de sous nos pieds dans peu de temps.

2) Sauver les apparences... garder cette image idyllique que les autres chérissent tant, juste pour pouvoir vivre sans problème. C'est rageant.

3) Je ne sais pas... est-ce que je laisse passer une semaine, le temps que j'assimile tout ça et que je mette de l'ordre, et j'édite ? Ou je laisse comme ça, et si un jour ça me prend, je t'envoie le bolide par messenger interposé ?

Qui vivra verra... entre temps, je me demande si c'est bien humain d'espérer que Yunho ne passe pas de l'autre côté, pour l'instant T_T <= Effet examen (et symptômes post-traumatiques) : je dis n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://hypnosis-voice.blogspot.com/
Anna
Modératrice
Modératrice
Anna

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mer 23 Mai 2007 - 6:59

Merci Melly, lol! Jcrois que je peux dire merci hein.

Sinon, euh, juste comme ça pour les autres, vous savez que les commentaires son très appréciés par... moi-même. Hum. Oui ok, j'ai compris. *sors*
Revenir en haut Aller en bas
http://simp-anna.livejournal.com/
delphine
동방신기 addict !
동방신기 addict !
delphine

Féminin Nombre de messages : 969
Age : 27
Localisation : Dans un coin paumé rempli d'imbécile x)
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mer 23 Mai 2007 - 14:19

J'ai adoré Anna ... Incroyable! Je l'ai même imprimé x)
Je suis officiellement une de tes grandes fans Very Happy
Gros bisou ... et une mini fic dans pas longtemps? snif ( je sais! Il y a les examens et tout le tralala Sad )
Revenir en haut Aller en bas
http://o0-miracle-0o.skyblog.com
marudashi
동방신기 addict !
동방신기 addict !
marudashi

Féminin Nombre de messages : 1014
Age : 99
Localisation : surement dans un Starbucks, un choco java ship venti en main *-*
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mer 23 Mai 2007 - 14:50

c'est si tristeuuuuuuuuh !!!!!!
mais c'est si beau !!!!
bravo !!
franchement Anna, tu sait que j'aime tes histoires courtes, et je ne m'arrêterais jamais de les aimé, elle sont si belles ^^
alors continue comme ça et fait nous vite une autre belle petite histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
butchuchan
Accro du fofo *O*
Accro du fofo *O*
butchuchan

Féminin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : in the ams of yunho
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mer 23 Mai 2007 - 19:21

KIIITTTAAA j'adore toujours autan tes fics et j'ai toujours le meme plaisir plaisir a les lire =) , chapeau encore une fois ^^
Bonne continuation ^_^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/teufix
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mer 23 Mai 2007 - 23:11

Ouh alors ça ... ça ... c'est de la pure bombe ... c'est un truc qui passe par tes yeux, et finit au plus profond de ton âme ... Ca, wahou, c'est ... horrible.
Ouai, en fait, il n'y a que ce mot qui me vient à l'esprit. Horrible, parce qu'il va mourir, peut-être. Horrible, parce que c'est tellement bien écrit ...
Bordel ... j'ai mal ... J'ai envie de crier qu'il avait pas le droit de faire 'ça' ( j'ai pas exactement compris ce que c'était ... mais il a essayé de se suicider non ? ) ... J'ai envie de crier que flute, si Jaejoong l'aimait, alors il n'avait vraiment pas le droit, et que en plus, souffrir comme ça devrait être interdit !

Non mais franchement Anna ... Tes textes me touchent beaucoup trop. Une simple lecture ( généralement dans un état très concentré si je veux tout comprendre après une dure journée ) me fait vibrer ... C'est pas possible. Pitin mais j'en suis arrivée à me sentir vraiment mal là ! [ oui j'arrive pas à m'en remettre lol ]

J'ai eu du mal à entrer dans le texte. Je l'ai lu une première fois ce matin (ça m'a mis en retard pour le lycée u_u'), puis ce midi le premier paragraphe, encore ce soir jusqu'au deuxième ... Et il n'y a que maintenant que j'ai réussit à tout lire ... Je ne sais pas trop pourquoi j'ai eu du mal ... Mais ... Wouh ... Quand on sort d'un texte comme ça, c'est incroyable ... Tu ... transmets (?) vraiment beaucoup de sensations, et c'est incroyable (manque de vocabulaire sur ce coup u__u).

Bref, concernant l'histoire. Yunho me ... touche, je ne vois pas d'autres mots. Sa douleur me fait mal (de mieux en mieux ce que je raconte u__u'). Son manque d'espoir m'agace. Son 'suicide' (? toujours pas sure u__u') me laisse sans voix, ou plutôt me donne envie de lui hurler qu'il n'avait pas le droit ! Mais sa douleur ... wahou ... ça m'a prit en plein milieu du ventre, ça m'a mit les larmes aux yeux, ça m'a ... je sais pas ... C'était tellement ... horrible à ressentir ...
Je crois que le thème du cancer est un grand sujet. Le désespoir des malades l'est aussi... Et en traiter comme tu l'a fais, en parlant en plus encore une fois de l'homosexualité ... Ouh, c'est ... *** (à compléter par un mot pouvant décrire à peu près cela => =O)

Jaejoong ... Construire une vie normale pour se protéger de sa vie 'anormale' ... Beurk. Quelle situation ... génante. Apprendre à mentir ainsi ...
En même temps, mon passage préféré dans ce texte a été la découverte du 'corps' de Yunho par Jaejoong ... Les phrases de celui-çi étaient tellement prenantes ...

Bref, je m'étale encore beaucoup trop ... Désolée.
J'ai dû raconter que des bétises ... Mais tant pis lol ... C'est un petit résumé de ce que j'ai ressenti en lisant ton texte.

C'était vraiment magnifique. Merci pour ce concentré d'émotions (même si j'aime pas ce genre de situations u__u' moi je préfère les contes de fées *o*) ...

Un autre, c'est possible é___è ?
Revenir en haut Aller en bas
Soralia
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Soralia

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 27
Localisation : au dessus des nuages, en train de lire des fansfics jaeho^^ lol xD
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Mer 23 Mai 2007 - 23:58

Whouaahh je viens tout juste de finir de lire ta fic ... je me sens encore toute bizarre ! ^^

Y'a un cadre très particulier, complètement différent des autres fics !
Y'a une ambiance très lourde du début à la fin, comme une pression et tu sens qu'il y a quelque chose qui cloche ... et plus on lit, plus on se rend compte du réel problème : la maladie.
C'est la première fois que je lis une fic avec Yunho dans cet état ! La manière dont tu l'as décrit ... j'étais tout le temps angoissée par les pensées qu'il avait . Toutes ses questions ... se sentant faible, sans aucune volonté ... oui c'était à la limite du désespoir.
Pourtant son son espoir , c'était d'avoir Jae avec lui ... même si celui-ci devait se contenter de faire semblant avec une famille et une femme , au final ce n'est qu'avec Yunho qu'il se sentait vivre réellement. Mais avec le temps, les doutes s'accumulant ont fait que Yunho ne pouvait plus supporter de savoir sa fin approchée jusqu'à ce qu'il décide d'en finir une bonne fois pour toute... Le passage de la fin montrant Jae pleurant de désespoir sur son amant était très touchant! Ca m'a beaucoup ému ! Et quand j'ai eu terminé de lire, j'ai repensé au début de la fic et ça m'a aussi beaucoup touché ! Parce que Yunho se tenait derrière Jae sans qu'il ne le voit ! On pouvait ressentir toute cette tristesse, cette mélancolie ... tout ça sur un fond bleu et unique du ciel...

Bref! Tout ça pour dire que j'ai vraiment aimé et que je suis toute chamboulée par ta fic ^^ j'avais mon coeur qui se serrait au fur et à mesure de la lecture ! J'ai vraiment apprécié ton histoire !

Merciii Merciii ! Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
MichiyoOo
동방신기 addict !
동방신기 addict !
MichiyoOo

Féminin Nombre de messages : 1768
Age : 28
Localisation : With Jae and Junsu :p
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Jeu 24 Mai 2007 - 1:33

Nyaaaaaaaaa mais j'adore top!!!
Comme toujours quoi Smile
C'est trop beau...et triste aussi, nif nif ^^
J'avais envie de pleurer...surtout la fin quand Jae arrive pour rejoindre Yunho...kyaaaa trop les larmes aux yeux! C'était trop émouvant!
Voilà quoi j'aime trop! C'est super bien écrit!
Et à chaque fois que je lis tes fics je suis complètement plongé dedans...j'te jure on s'y croirait ^^'
Bref j'adore vivement la prochaine xD
Revenir en haut Aller en bas
http://azn-kawaiii.skyblog.com/
Wa
Waaa ~
Waaa ~
Wa

Féminin Nombre de messages : 1268
Age : 31
Localisation : Dans... Une piscine de chocolat...~
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Jeu 24 Mai 2007 - 14:28

bon alors j'explique, j'ai enregistré ta fic pour la lire chez moi parce que là j'ai pas le temps et en enregistrant je capte de smots...Et autant te dire que j'ai peur...

Donc, je ferais un autre com (ou j'éditerai, mais souvent j'oublie)

J'ai très peur.

Bonne continuation...Tu as dit que ça faisait très angst, j'ai ENCORE plus peur.
Revenir en haut Aller en bas
Gold_Rh0desiA
동방신기 addict !
동방신기 addict !
Gold_Rh0desiA

Masculin Nombre de messages : 814
Age : 26
Localisation : Sunshine's Kingdom
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   Sam 26 Mai 2007 - 21:19

J'ai un train de retard XD
J'vais essayer de me rattraper...'fin bon, j'suis pas arrivée 3 semaines après non plus, hein...

Alors alors... Miss You, disions-nous... Une simple question: comment ne pas aimer? C'est vrai qu'en ce moment, vu ce qui pullule dans la section Fanfic, le JaeHo... Bof. Mais avec toi, c'est clair et net, je lis et c'est tout. Parce que c'est toi, parce que c'est ton style.
Et puis -je viens juste de le dire dans mon commentaire sur le prologue de Nightmare, mais autant me répéter ça ne va pas me tuer- tout ce qui a une couleur plus ou moins foncée de près ou de loin, ça me plaît. Oh, cela dit, ce drabble-là n'était pas sombre, il était blanc. Tout blanc. Comme le brouillard... Je ne parviens pas à déterminer correctement si c'est pire ou si ça ne l'est pas autant (je parle évidemment de la situation du dit drabble)... De toutes manières, j'aime le brouillard. Alors qu'est-ce que tu veux, j'aime ce drabble.
C'est un peu comme un sablier qu'on retourne, en fait. Le temps passe, s'écoule, et on voit bientôt le dernier grain de sable passer de l'autre côté... Yunho l'a retourné lui-même et a observé les grains de sable filer. Attitude si lamentable mais tellement compréhensible...La peur se ressent. La peur et une certaine colère contre soi-même. On s'en veut de ne pas avoir été capable de lutter... Et pourtant au fond de soi, on en est un peu fier... Parce que, toujours, on a peur...
Yunho qu'on voit sous un nouveau jour...Lui qui semblait si fort d'extérieur, s'écraser comme une statue qu'on bouscule...A cause de la peur. Et Jae joong qui débarque ...la scène de fin était tout simplement déchirante, même si elle est un peu laissée en suspens. D'ailleurs, c'était peut-être le mieux à faire, de laisser ce drabble en demi-cadence... C'était sans doute la fin qui lui convenait le mieux. A début mystérieux, fin mystérieuse.
Allez, je suis sans doute un peu idiote mais je termine...par le début. Parce que ce début là... Wow. Je ne sais sincèrement pas quoi en dire. Parce que -m****- j'ai aimé. Et puis, tu as vraiment bien utilisé la deuxième personne du pluriel...ça nous interpelle complètement. Et cette phrase:

"-Parce que, maintenant, il n’y avait plus que lui, debout, là bas, face à votre propre tombe."

Ouch. Elle fait tellement mal mais elle nous envoûte tellement aussi...

Arg >_<
Merci pour ce beau drabble *__*
Bonne continuation <3

EDIT// Chouette, j'inaugure la 4e page XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JaeHo [Shonen ai/ Public averti]   

Revenir en haut Aller en bas
 
JaeHo [Shonen ai/ Public averti]
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Interview] Public TV
» [Scan FR 2007] Public #231
» Guide du mélomane averti de Jean-Bernard Piat
» Thomas Pitiot - En public Aubercail
» L'exhibitionniste se trompe de public

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Créations :: Fanfiction :: Fanfics achevées-
Sauter vers: